Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Conference Calls/ Webcasts

Saputo annonce ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2024 clos le 30 septembre 2023


MONTRÉAL, 09 nov. 2023 (GLOBE NEWSWIRE) -- Saputo inc. (TSX: SAP) (nous, Saputo ou la Société) a divulgué aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, clos le 30 septembre 2023. À moins d'avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action, et sont présentés conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

«Au deuxième trimestre, notre équipe a su composer avec un environnement de plus en plus dynamique et concurrentiel en faisant preuve d'agilité, de précision et de résilience. Nous avons amélioré notre performance financière, poursuivi la mise en oeuvre de notre plan stratégique mondial et continué d'avancer vers le prochain point d'inflexion dans notre parcours stratégique », a déclaré Lino A. Saputo, président du conseil d'administration, président et chef de la direction. « Alors que nous continuons de nous adapter au contexte actuel, nous restons concentrés sur nos principales priorités, notamment l'excellence en matière d'exécution commerciale et opérationnelle et la compression des coûts, ainsi que sur les facteurs que nous pouvons contrôler, comme nos initiatives de consolidation et d'optimisation, lesquelles se déroulent toutes comme prévu, tant en termes de budget que d'échéancier. » 

Faits saillants financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2024

 Pour les périodes de trois moisPour les périodes de six mois
  closes les 30 septembrecloses les 30 septembre

(non audité)
2023202220232022
Produits4 3234 4618 5308 788
BAIIA ajusté1398369760716
Bénéfice net156145297284
Bénéfice net ajusté1181151335294
BPA    
De base0,370,350,700,68
Dilué0,370,350,700,68
BPA ajusté1    
De base0,430,360,790,70
Dilué0,430,360,790,70

1. Total des mesures sectorielles, mesure financière non conforme aux PCGR ou ratio non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du présent communiqué pour plus d'information, y compris la définition et la composition de la mesure ou du ratio, ainsi qu'un rapprochement avec la mesure la plus comparable dans les états financiers de base, selon le cas. Le bénéfice net ajusté et le BPA ajusté des périodes correspondantes ont été ajustés pour refléter la présentation adoptée pour la période considérée.
2. Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion.

PERSPECTIVES POUR L'EF24

2. Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion

FAITS SAILLANTS DU PLAN STRATÉGIQUE MONDIAL

Suite au démarrage de notre installation ultramoderne de Reedsburg, au Wisconsin, récemment convertie à la fabrication de fromage de chèvre, nous avons annoncé, le 2 novembre 2023, la fermeture permanente de notre usine de Lancaster, au Wisconsin. Nous avons l'intention de transférer vers l'usine de Reedsburg la production de notre usine de Lancaster, de même que celle de notre usine de Belmont, au Wisconsin, dont la fermeture a été annoncée précédemment. La fermeture des usines de Lancaster et de Belmont est prévue pour le quatrième trimestre de l'exercice 2024.

Les coûts liés à la fermeture de l'usine de Lancaster s'élèveront à environ 6 millions de dollars après impôts, ce qui comprend une dépréciation des immobilisations sans effet sur la trésorerie d'environ 4 millions de dollars après impôts. Ces coûts commenceront à être comptabilisés dans le troisième trimestre de l'exercice 2024. Environ
100 employés seront touchés par la fermeture de l'usine de Lancaster. Ils se verront offrir la possibilité d'être réaffectés dans d'autres installations de Saputo et, si aucun poste n'est disponible, ils recevront une indemnité de cessation d'emploi et des services pour faciliter la transition de carrière.

Dans le cadre de la feuille de route d'optimisation en Australie, nous entreprendrons l'examen et l'évaluation des alternatives stratégiques liées à notre installation de King Island en Tasmanie. Nous avons l'intention de poursuivre les activités à la capacité normale pendant que nous étudions les scénarios futurs possibles pour l'installation.

LA PROMESSE SAPUTO

La promesse Saputo est notre approche sociale, environnementale et économique, qui guide nos actions quotidiennes et comprend sept piliers : Qualité et sécurité des aliments, Nos employés, Éthique des affaires, Approvisionnement responsable, Environnement, Nutrition et Communauté. Elle fait partie intégrante de nos activités et constitue une composante clé de notre croissance. Comme nous cherchons à créer une valeur partagée pour toutes nos parties prenantes, elle établit un cadre qui nous permet de gérer avec succès les risques et les occasions en lien avec les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l'ensemble de nos activités à l'échelle mondiale.

Ancré dans les enjeux ESG les plus pressants pour nos activités, notre plan triennal (EF23-EF25) prend appui sur l'élan des derniers exercices et continue de stimuler, de permettre et de soutenir notre croissance.

Les faits saillants du premier semestre de l'exercice 2024 sont notamment les suivants :

Nos employés :

Environnement :

Communauté :

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Le 9 novembre 2023, M. Victor Crawford et M. Stanley Ryan ont été nommés au conseil d'administration de la Société.

« Je suis heureux d'accueillir deux nouveaux membres indépendants au sein de notre conseil d'administration, qui contribueront à la profondeur et à la diversité des compétences et de l'expérience de notre conseil d'administration.
M. Crawford a une vaste expérience dans les secteurs des aliments et des boissons, la logistique et la gestion de la chaîne d'approvisionnement, et apporte une précieuse contribution au conseil d'administration dans le domaine du commerce de détail. M. Ryan a une longue expérience à des postes de direction auprès d'un éventail d'entreprises multinationales à forte intensité opérationnelle dans de multiples régions, particulièrement sur les marchés internationaux des marchandises. Leurs aptitudes en matière de leadership constitueront un actif précieux pour le conseil d'administration et pour l'ensemble de notre Société alors que nous continuons de nous concentrer sur notre plan stratégique mondial et notre promesse Saputo. »
                  ? Lino A. Saputo, président du conseil, président et chef de la direction

M. Crawford a occupé des postes de direction dans plusieurs sociétés des secteurs des aliments et des boissons, du tourisme d'accueil et des services de soins de santé. Il a été chef de la direction, secteur pharmaceutique, de Cardinal Health, Inc. de 2018 à 2022, et président et chef de l'exploitation d'une division chez Aramark Corporation de 2012 à 2018. M. Crawford a également occupé des postes de haute direction chez PepsiCo, Inc. et Marriott International Inc. entre 1990 et 2012. M. Crawford a commencé sa carrière chez PricewaterhouseCoopers et chez Federal-Mogul Corporation. M. Crawford a obtenu son diplôme en comptabilité de Boston College en 1983. Il est administrateur de The Hershey Company, où il est également président du comité d'audit, et de The National Urban League, dont il est le président du comité des programmes, des politiques, de la justice et des communications.

M. Ryan a été président et chef de la direction de Darigold, une coopérative laitière américaine, de 2016 à 2022. De 1989 à 2014, il a occupé plusieurs postes de haute direction et de gestion intermédiaire chez Cargill Inc. aux États- Unis, en Amérique du Sud, en Europe, en Australie et en Chine. En 2015, il a occupé le poste de chef de la direction par intérim de Eagle Bulk Shipping. M. Ryan a obtenu son MBA ainsi qu'un diplôme et une maîtrise en relations internationales de l'Université de Chicago en 1989, ainsi qu'un diplôme en économie et applications informatiques de l'Université Notre Dame en 1984. M. Ryan est administrateur et président du conseil d'administration de Pacific Basin Shipping Limited, une société inscrite à la Bourse de Hong Kong.

M. Crawford siégera au comité d'audit de la Société, tandis que M. Ryan siégera au comité de régie d'entreprise et des ressources humaines. Tous deux sont des administrateurs indépendants.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires, veuillez consulter les états financiers consolidés intermédiaires résumés et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024. Ces documents sont disponibles sur SEDAR+ sous le profil de la Société à l'adresse www.sedarplus.ca et dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à l'adresse suivante : www.saputo.com.

Webdiffusion et conférence téléphonique

Une webdiffusion et une conférence téléphonique auront lieu le vendredi 10 novembre 2023 à 8 h 30 (heure de l'Est).

La webdiffusion débutera par une courte présentation, suivie d'une période de questions. Les conférenciers seront Lino A. Saputo, président du conseil d'administration, président et chef de la direction, ainsi que Maxime Therrien, chef de la direction financière et secrétaire.

Pour participer :

Veuillez signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Enregistrement différé de la conférence et de la présentation webdiffusée
Pour ceux qui ne peuvent se joindre à la présentation webdiffusée, celle-ci sera archivée sur le site Web de Saputo (www.saputo.com), dans la section « Investisseurs », sous la rubrique « Calendrier des événements ». Un enregistrement de la conférence téléphonique sera également disponible jusqu'au vendredi 17 novembre 2023 à 23 h 59 (heure de l'Est) en composant le 1-800-997-6910 (code d'accès : 22028268).

À propos de Saputo

Saputo, l'un des dix plus grands transformateurs laitiers au monde, produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits laitiers de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est un important fabricant de fromage et transformateur de lait nature et de crème au Canada, un important transformateur laitier en Australie et le plus grand transformateur laitier en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l'un des trois plus grands fabricants de fromage et l'un des plus importants fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de produits de culture bactérienne. Au Royaume-Uni, Saputo est le plus grand fabricant de fromages de marque et de tartinades laitières. Outre sa gamme de produits laitiers, Saputo produit, met en marché et distribue une gamme de fromages et de breuvages à base de plantes. Les produits de Saputo sont vendus dans plusieurs pays sous des marques phares ainsi que sous des marques privées. Saputo inc. est une société ouverte et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ». Suivez les activités de Saputo sur www.saputo.com ou par l'entremise de Facebook, Instagram et LinkedIn.

Demandes investisseurs
Nicholas Estrela
Directeur, relations avec les investisseurs 1-514-328-3117

Demandes média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902
[email protected]

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés qui constituent des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés prospectifs portent notamment sur nos objectifs, nos perspectives, nos projets commerciaux, nos stratégies, nos convictions, nos attentes, nos cibles, nos engagements, nos buts, nos ambitions et nos plans stratégiques, y compris notre capacité à atteindre ces cibles, engagements et buts et à réaliser ces ambitions et plans stratégiques, et comprennent des énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « viser », « s'engager », « assumer », « prédire », « chercher à », « potentiel », « but », « cibler » ou « engagement », dans leur forme affirmative ou négative, à l'emploi du conditionnel ou du futur ou à l'emploi d'autres termes semblables. À l'exception des énoncés de faits historiques, tous les énoncés qui figurent dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à des risques et à des incertitudes. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués ou prévus dans ces énoncés prospectifs, ou sous-entendus par ceux-ci. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront et nous prévenons le lecteur que ces énoncés prospectifs ne constituent en aucune façon des énoncés de faits historiques ni des garanties quant au rendement futur. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques et incertitudes qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans nos documents déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion daté du 8 juin 2023, qui peut être consulté sur SEDAR, sous le profil de la Société, au www.sedarplus.ca.

Ces risques et incertitudes comprennent notamment : la responsabilité du fait des produits; la disponibilité et les variations de prix du lait et des autres intrants, notre capacité à transférer les augmentations du coût des intrants, le cas échéant, à nos clients dans des conditions de marché concurrentielles; la chaîne d'approvisionnement sous tension et la concentration des fournisseurs; la fluctuation des prix des produits laitiers dans les pays où nous exerçons nos activités, ainsi que sur les marchés internationaux; notre capacité à trouver, à attirer et à retenir des personnes qualifiées; l'environnement hautement concurrentiel dans notre secteur d'activité; le regroupement de la clientèle; les cybermenaces et autres risques informatiques liés à l'interruption des activités, à la confidentialité, à l'intégrité des données et aux fraudes par compromission de courriels d'affaires; l'interruption imprévue des activités; les incertitudes politiques et économiques qui perdurent, résultant de l'évolution réelle ou perçue de la conjoncture économique ou de ralentissements économiques ou de récessions; le conflit militaire en cours en Ukraine; les menaces touchant la santé publique, comme la récente pandémie mondiale de COVID-19; l'évolution des tendances de consommation; l'évolution de la législation et de la réglementation en matière d'environnement; les conséquences éventuelles des changements climatiques; l'attention accrue portée aux questions liées au développement durable; l'incapacité de mettre en oeuvre notre plan stratégique mondial comme prévu ou d'intégrer adéquatement des entreprises acquises en temps utile et de manière efficace; l'incapacité d'effectuer les dépenses d'investissement comme prévu; les variations des taux d'intérêt et l'accès aux marchés des capitaux et du crédit. Il pourrait y avoir d'autres risques et incertitudes dont nous n'avons pas connaissance à l'heure actuelle, ou que nous jugeons négligeables, qui pourraient néanmoins nuire à nos activités, à notre situation financière, à notre situation de trésorerie, à nos résultats ou à notre réputation.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction en ce qui concerne, entre autres, les produits et les charges prévus; les environnements économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lesquels nous exerçons nos activités ou qui seraient susceptibles d'avoir une incidence sur nos activités; notre capacité à trouver, à attirer et à retenir des personnes qualifiées et issues de la diversité; notre capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs; notre rendement en matière d'environnement; les résultats de nos efforts en matière de développement durable; l'efficacité de nos initiatives en matière d'environnement et de durabilité; nos coûts d'exploitation; le prix de nos produits finis sur les différents marchés où nous exerçons nos activités; la mise en oeuvre réussie de notre plan stratégique mondial; notre capacité à mettre en oeuvre des projets de dépenses d'investissement comme prévu; notre dépendance à l'égard de tierces parties; notre capacité à réaliser des gains d'efficience et l'optimisation des coûts découlant des initiatives stratégiques; notre capacité à prédire, à identifier et à interpréter correctement les changements dans les préférences et la demande des consommateurs, à offrir de nouveaux produits pour répondre à ces changements et à réagir à l'innovation concurrentielle; notre capacité à tirer parti de la valeur de nos marques; notre capacité à stimuler la croissance des produits dans nos principales catégories de produits ou plateformes, ou à ajouter des produits dans des catégories à croissance plus rapide et plus rentables; la mise en oeuvre réussie de notre stratégie de fusions et acquisitions; les niveaux de l'offre et de la demande sur le marché pour nos produits; nos coûts liés à l'entreposage, à la logistique et au transport; notre taux d'imposition effectif; le taux de change du dollar canadien par rapport aux

monnaies des marchés du fromage et des ingrédients laitiers. Pour fixer nos objectifs en matière de performance financière, nous avons posé des hypothèses qui portent entre autres sur ce qui suit : l'absence de détérioration importante de la conjoncture macroéconomique; notre capacité d'atténuer la pression de l'inflation sur les coûts; la conjoncture du marché des marchandises aux États-Unis; la conjoncture du marché de la main-d'oeuvre et les niveaux de dotation en personnel dans nos installations; l'incidence de l'élasticité des prix; notre aptitude à accroître la capacité de production et la productivité de nos installations; et la croissance de la demande visant nos produits. Notre capacité à atteindre nos objectifs, engagements et buts en matière d'environnement dépend, entre autres, de notre capacité à accéder à toutes les technologies nécessaires et à les mettre en oeuvre pour atteindre nos objectifs, engagements et buts; de l'évolution et de la performance des technologies, des innovations, ainsi que de l'utilisation et du déploiement futurs de la technologie et des résultats futurs attendus connexes; de l'accessibilité des instruments liés au carbone et aux énergies renouvelables, pour lesquels le marché est encore en développement et qui sont exposés à un risque d'invalidation ou de renversement; et de la réglementation environnementale. Notre capacité d'atteindre nos engagements en matière de chaîne d'approvisionnement pour 2025 dépend, notamment, de notre capacité à tirer le meilleur de nos relations avec les fournisseurs et de nos efforts de promotion du développement durable.

La direction estime que ces estimations, attentes et hypothèses sont raisonnables à la date des présentes, et sont intrinsèquement assujetties à d'importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques, concurrentielles et autres concernant des événements futurs, et sont donc sujettes à changement par la suite. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir aux actionnaires de l'information au sujet de Saputo, notamment notre évaluation des futurs plans financiers, et ils peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Il ne faut pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs, qui valent uniquement à la date où ils sont faits.

À moins d'indication contraire par Saputo, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué décrivent nos estimations, nos attentes et nos hypothèses en date du présent document et, par conséquent, sont susceptibles de changer après cette date. À moins que la législation en valeurs mobilières l'exige, Saputo ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser les énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu'elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour notre compte, à l'occasion, à la suite d'une nouvelle information, d'événements à venir ou autrement. Tous les énoncés prospectifs qui figurent aux présentes sont donnés expressément sous réserve de la présente mise en garde.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES TRIMESTRIELLES

 202420232022
ExercicesT2 T1 T4 T3 T2 
T1
 
T4
  T3 
Produits4 323 4 207 4 468 4 587 4 461 4 327 3 957 3 901 
BAIIA ajusté1398 362 392 445 369 347 260 322 
Marge du BAIIA ajusté19,2%8,6%8,8%9,7%8,3%8,0%6,6%8,3%
Bénéfice net156 141 159 179 145 139 37 86 
Coûts d'acquisition et de restructuration2? ? 21 27 16 6 51 ? 
Profit à la cession d'actifs2? ? ? ? ? ? ? (8)
Perte de valeur des immobilisations incorporelles2? ? ? ? ? ? ? 43 
Perte liée (profit lié) à l'hyperinflation29 (2)? ? (26)(18)(15)(14)
Amortissement des immobilisations incorporelles        
liées aux acquisitions d'entreprises216 15 16 15 16 16 20 18 
Bénéfice net ajusté1181 154 196 221 151 143 93 125 
Marge de bénéfice net ajusté14,2%3,7%4,4%4,8%3,4%3,3%2,4%3,2%
BPA de base0,37 0,33 0,38 0,43 0,35 0,33 0,09 0,21 
BPA dilué0,37 0,33 0,38 0,43 0,35 0,33 0,09 0,21 
BPA ajusté de base10,43 0,37 0,47 0,53 0,36 0,34 0,22 0,30 
BPA ajusté dilué10,43 0,36 0,46 0,53 0,36 0,34 0,22 0,30 

Facteur(s) choisi(s) ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté1

 2024  2023   2022 
ExercicesT2 T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3 
Facteurs du marché aux États-Unis3,432 (14)29 (6)(27)(7)(19)(40)
Réduction de valeur des stocks(7)(10)? ? ? ? ? ? 
Conversion des devises4,5(3)4 (12)(7)(12)(7)(12)(18)

1. Total des mesures sectorielles, mesure financière non conforme aux PCGR ou ratio non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » plus loin dans le présent communiqué pour plus d'information, y compris la définition et la composition de la mesure ou du ratio, ainsi qu'un rapprochement avec la mesure la plus comparable dans les états financiers de base, selon le cas. Le bénéfice net ajusté et le BPA ajusté des périodes correspondantes ont été ajustés pour refléter la présentation adoptée pour la période considérée.
2.   Déduction faite de l'impôt sur le résultat applicable.
3.   Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion.
4.   Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
5.   La conversion des devises inclut l'effet de la conversion du dollar américain, du dollar australien, de la livre sterling et du peso argentin en dollars canadiens.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU DEUXIÈME TRIMESTRE ET DE LA PÉRIODE D'EXERCICE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2023

Produits

Les produits du deuxième trimestre de l'exercice 2024 ont totalisé 4,323 milliards de dollars, en baisse de 138 millions de dollars, ou 3,1 %, comparativement à 4,461 milliards de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, les produits ont totalisé 8,530 milliards de dollars, en baisse de 258 millions de dollars, ou 2,9 %, comparativement à 8,788 milliards de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent.

L'effet combiné de la baisse du prix moyen du bloc2 et du prix moyen du beurre2 dans le Secteur USA s'est traduit par une incidence défavorable de 213 millions de dollars et de 420 millions de dollars pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024 et les six premiers mois de l'exercice 2024, respectivement. La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a eu une incidence négative dans tous les secteurs.

L'augmentation des prix de vente sur nos marchés nationaux en lien avec l'augmentation du coût de la matière première, le lait, et les répercussions des initiatives en matière de prix qui ont été mises en oeuvre dans tous nos secteurs pour atténuer l'augmentation des coûts des intrants ont eu une incidence favorable.

Les volumes de ventes sont demeurés stables dans l'ensemble au deuxième trimestre de l'exercice 2024 malgré le ralentissement continu de la demande mondiale de produits laitiers. L'augmentation des volumes de ventes sur nos marchés nationaux a plus que contrebalancé la baisse de nos volumes de ventes à l'exportation. Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, les volumes de ventes ont diminué en raison du ralentissement de la demande mondiale de produits laitiers et des conditions de marché concurrentielles, en particulier dans notre Secteur USA.

L'incidence de la fluctuation du peso argentin et du dollar australien a eu un effet favorable sur les ventes à l'exportation libellées en dollars américains

Au deuxième trimestre de l'exercice 2024, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence défavorable d'environ 5 millions de dollars. Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence favorable d'environ 101 millions de dollars.

Coûts d'exploitation excluant les amortissements et les coûts de restructuration

Les coûts d'exploitation excluant les amortissements et les coûts de restructuration du deuxième trimestre de l'exercice 2024 ont totalisé 3,925 milliards de dollars, en baisse de 167 millions de dollars, ou 4,1 %, comparativement à 4,092 milliards de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Ces baisses s'inscrivent dans la foulée de la diminution des prix sur le marché des marchandises, qui a fait baisser le coût des matières premières et matières consommables utilisées.

Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, les coûts d'exploitation excluant les amortissements et les coûts de restructuration ont totalisé 7,770 milliards de dollars, en baisse de 302 millions de dollars, ou 3,7 %, comparativement à 8,072 milliards de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces baisses s'inscrivent dans la foulée de la diminution des volumes de ventes et de la diminution des prix sur le marché des marchandises, qui ont fait baisser le coût des matières premières et matières consommables utilisées.

La diminution des coûts de la logistique ainsi que les effets favorables de nos mesures de compression des coûts et de notre plan stratégique mondial ont aussi contribué à ces baisses. Les baisses ont été contrebalancées en partie par les effets négatifs de l'inflation persistante sur les coûts ainsi que par la hausse des charges au titre des salaires et des avantages du personnel, y compris l'incidence des hausses salariales.

Bénéfice net

Le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a totalisé 156 millions de dollars, en hausse de 11 millions de dollars, ou 7,6 %, comparativement à 145 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation est principalement attribuable à la hausse du BAIIA ajusté1 décrite ci-après et à la diminution des coûts d'acquisition et de restructuration, contrebalancée par une perte liée à l'hyperinflation, en regard d'un profit pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, et la hausse des charges financières.

Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, le bénéfice net a totalisé 297 millions de dollars, en hausse de 13 millions de dollars, ou 4,6 %, comparativement à 284 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'augmentation est principalement attribuable à la hausse du BAIIA ajusté1 décrite ci-après, à la diminution des coûts d'acquisition et de restructuration et à la charge d'impôt sur le résultat moins élevée, contrebalancée par une perte liée à l'hyperinflation, en regard d'un profit pour la période correspondante de l'exercice précédent, et la hausse des charges financières.

1. Total des mesures sectorielles, mesure financière non conforme aux PCGR ou ratio non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du présent communiqué pour plus d'information, y compris la définition et la composition de la mesure ou du ratio, ainsi qu'un rapprochement avec la mesure la plus comparable dans les états financiers de base, selon le cas.
2. Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion.

BAIIA ajusté1

Le BAIIA ajusté1 du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a totalisé 398 millions de dollars, en hausse de 29 millions de dollars, ou 7,9 %, comparativement à 369 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

L'augmentation du BAIIA ajusté1 reflète une solide performance du Secteur Canada et une augmentation importante dans le Secteur USA. Les résultats reflètent aussi les volumes de ventes plus élevés sur les marchés nationaux. Les résultats du Secteur Europe et du Secteur International ont enregistré un recul. Les volumes de ventes à l'exportation ont diminué en raison du ralentissement de la demande mondiale de produits laitiers. La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a eu une incidence négative.

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, les facteurs du marché aux États-Unis2 ont eu une incidence favorable de 32 millions de dollars attribuable à l'écart2 lait-fromage.

Nos mesures de compression des coûts continues mises en oeuvre pour réduire au minimum l'effet de l'inflation, de même que la baisse des coûts de la logistique, incluant la baisse des coûts du carburant, surtout en Amérique du Nord, ont eu une incidence favorable. Les avantages découlant de notre plan stratégique mondial, notamment l'amélioration continue, l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement et les initiatives d'automatisation, ont aussi eu une incidence favorable.

Les résultats tiennent compte d'une réduction de valeur des stocks de 7 millions de dollars imputable à la baisse de certains prix de vente sur le marché.

La fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence défavorable d'environ 3 millions de dollars.

Le BAIIA ajusté1 des six premiers mois de l'exercice 2024 a totalisé 760 millions de dollars, en hausse de 44 millions de dollars, ou 6,1 %, comparativement à 716 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Les résultats ont été supérieurs dans le Secteur Canada et le Secteur USA, tandis que ceux du Secteur Europe et du Secteur International ont enregistré un recul. Les volumes de ventes à l'exportation ont diminué en raison du ralentissement de la demande mondiale de produits laitiers. La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a eu une incidence négative.

Nous avons bénéficié des répercussions de la hausse des prix de vente moyens qui découle des initiatives en matière de prix annoncées précédemment qui ont été mises en oeuvre pour atténuer la hausse des coûts des intrants en lien avec l'inflation persistante et la volatilité des marchés des marchandises.

Par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, les facteurs du marché aux États-Unis2 ont eu une incidence favorable de 18 millions de dollars en raison de l'incidence positive de l'écart2 lait-fromage.

Nos mesures de compression des coûts en cours mises en oeuvre pour réduire au minimum l'effet de l'inflation, de même que la baisse des coûts de la logistique, incluant la baisse des coûts du carburant, surtout en Amérique du Nord, ont eu une incidence favorable. Les avantages découlant de notre plan stratégique mondial, notamment l'amélioration continue, l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement et les initiatives d'automatisation, ont aussi eu une incidence favorable.

Les résultats tiennent compte d'une réduction de valeur des stocks de 17 millions de dollars imputable à la baisse de certains prix de vente sur le marché.

La fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence favorable d'environ 1 million de dollars.

Amortissements

Les amortissements du deuxième trimestre de l'exercice 2024 ont totalisé 145 millions de dollars, stables comparativement à 146 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, les amortissements ont totalisé 291 millions de dollars, stables comparativement à 291 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent.

1 Total des mesures sectorielles, mesure financière non conforme aux PCGR ou ratio non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » plus loin dans le présent rapport de gestion pour plus d'information, y compris la définition et la composition de la mesure ou du ratio, ainsi qu'un rapprochement avec la mesure la plus comparable dans les états financiers principaux, selon le cas.
2  Se reporter à la rubrique « Glossaire » du présent rapport de gestion.

Coûts d'acquisition et de restructuration

Depuis le début de l'exercice 2024, il n'y a pas eu de coûts d'acquisition et de restructuration.

Les coûts d'acquisition et de restructuration du deuxième trimestre de l'exercice 2023 ont totalisé 22 millions de dollars et ils comprenaient une dépréciation des immobilisations sans effet sur la trésorerie de 19 millions de dollars et des coûts liés au personnel de 2 millions de dollars en lien avec les initiatives de consolidation dans le Secteur USA entreprises dans le cadre de notre plan stratégique mondial.

Pour les six premiers mois de l'exercice 2023, les coûts d'acquisition et de restructuration ont totalisé 29 millions de dollars et ils se composaient des coûts décrits ci-haut ainsi que de coûts de fermeture d'usines de 9 millions de dollars en lien avec les initiatives de consolidation dans le Secteur Europe dans le cadre de notre plan stratégique mondial. Les coûts de restructuration comprenaient aussi un profit à la cession d'actifs de 2 millions de dollars au titre de la vente d'une installation fermée dans le Secteur Canada.

Perte liée (profit lié) à l'hyperinflation

La perte liée à l'hyperinflation du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a totalisé 9 millions de dollars (profit de 26 millions de dollars à l'exercice 2023). Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, la perte liée à l'hyperinflation a totalisé 7 millions de dollars (profit de 44 millions de dollars à l'exercice 2023). La variation de la perte liée (du profit lié) à l'hyperinflation se rapporte à la comptabilisation de l'hyperinflation pour la Division Produits laitiers (Argentine).

Charges financières

Les charges financières du deuxième trimestre de l'exercice 2024 ont totalisé 44 millions de dollars, en hausse de 5 millions de dollars comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour les six premiers mois de l'exercice 2024, les charges financières ont totalisé 84 millions de dollars, en hausse de 15 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Ces augmentations reflètent les taux d'intérêt plus élevés.

Charge d'impôt sur le résultat

La charge d'impôt sur le résultat du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a totalisé 44 millions de dollars, représentant un taux d'imposition effectif de 22 %, comparativement à 23 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La charge d'impôt sur le résultat des six premiers mois de l'exercice 2024 a totalisé 81 millions de dollars, représentant un taux d'imposition effectif de 21 %, comparativement à 23 % pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le taux d'imposition effectif rend compte de l'effet des traitements fiscaux et comptables de l'inflation en Argentine. Cet effet varie d'un trimestre à l'autre. Pour le deuxième trimestre et les six premiers mois de l'exercice 2024, cet effet a été positif et s'est traduit par une réduction du taux d'imposition effectif.

Le taux d'imposition effectif varie et peut augmenter ou diminuer selon la composition géographique des bénéfices trimestriels et cumulés depuis le début de l'exercice dans les divers territoires dans lesquels nous exerçons nos activités, les traitements fiscaux et comptables de l'inflation en Argentine, le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition, et la révision des hypothèses et des estimations que nous utilisons pour établir les actifs et les passifs fiscaux.

Bénéfice net ajusté1

Le bénéfice net ajusté1 du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a totalisé 181 millions de dollars, en hausse de 30 millions de dollars, ou 19,9 %, comparativement à 151 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette variation s'explique principalement par l'augmentation du bénéfice net décrite plus haut, exclusion faite de l'augmentation des coûts d'acquisition et de restructuration après impôt ainsi que de l'incidence de la perte liée à l'hyperinflation, tandis qu'un profit avait été comptabilisé au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le bénéfice net ajusté1 des six premiers mois de l'exercice 2024 a totalisé 335 millions de dollars, en hausse de 41 millions de dollars, ou 13,9 %, comparativement à 294 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette variation s'explique principalement par l'augmentation du bénéfice net décrite plus haut, exclusion faite de l'augmentation des coûts d'acquisition et de restructuration après impôt ainsi que de l'incidence de la perte liée à l'hyperinflation, tandis qu'un profit avait été comptabilisé à la période correspondante de l'exercice précédent.

1 Total des mesures sectorielles, mesure financière non conforme aux PCGR ou ratio non conforme aux PCGR. Voir la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » plus loin dans le présent rapport de gestion pour plus d'information, y compris la définition et la composition de la mesure ou du ratio, ainsi qu'un rapprochement avec la mesure la plus comparable dans les états financiers principaux, selon le cas. Le bénéfice net ajusté et le BPA ajusté des périodes correspondantes ont été ajustés pour refléter la présentation adoptée pour la période considérée.

INFORMATION SECTORIELLE

SECTEUR CANADA

 20242023
ExercicesT2  T1 T4 T3 T2 
T1
 
Produits1 248 1 211 1 156 1 213 1 185 1 142 
BAIIA ajusté148 144 134 149 136 132 
Marge du BAIIA ajusté11,9%11,9%11,6%12,3%11,5%11,6%

SECTEUR USA

 20242023
Exercices
T2
 T1 T4 T3 T2 T1 
Produits1 950 1 876 2 062 2 172 2 062 2 043 
BAIIA ajusté147 103 143 146 102 97 
Marge du BAIIA ajusté7,5%5,5%6,9%6,7%4,9%4,7%

Facteur(s) choisi(s) ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté

 20242023
ExercicesT2T1 T4T3 T2 
T1
 
Facteurs du marché aux États-Unis1,232(14)29(6)(27)(7)
Réduction de valeur des stocks?(10)?? ? ? 
Taux de change du dollar américain235 58 3 3 

1  Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion.
2  Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Autres informations pertinentes

(en dollars US, sauf le taux de change moyen)

 20242023
Exercices
T2 
T1 T4T3 T2 T1 
Prix du bloc1      
Ouverture1,3351,850 2,1351,968 2,195 2,250 
Clôture1,7201,335 1,8502,135 1,968 2,195 
Moyenne1,8171,579 1,9432,077 1,927 2,287 
Prix du beurre1      
Ouverture2,4402,398 2,3803,145 2,995 2,700 
Clôture3,3002,440 2,3982,380 3,145 2,995 
Moyenne2,7062,394 2,3752,904 3,035 2,808 
Prix moyen de la poudre de lactosérum10,2650,358 0,3970,432 0,469 0,600 
Écart10,075(0,061)0,040(0,120)(0,222)(0,261)
Taux de change moyen du dollar américain par      
rapport au dollar canadien21,3441,343 1,3531,357 1,306 1,275 

1  Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion.
2  Selon l'information publiée par la Banque du Canada.

SECTEUR INTERNATIONAL

 20242023
ExercicesT2 T1 T4 T3 T2 T1 
Produits879 868 963 917 989 916 
BAIIA ajusté83 77 84 111 97 82 
Marge du BAIIA ajusté9,4%8,9%8,7%12,1%9,8%9,0%

Facteur(s) choisi(s) ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté

 20242023
ExercicesT2 T1 T4 T3 T2 
T1
 
Réduction de valeur des stocks(7)? ? ? ? ? 
Conversion des devises1(12)(2)(15)(13)(9)(6)

1 Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

SECTEUR EUROPE

 2024  2023  
Exercices
T2
 T1 
T4
 
T3
 T2 
T1
 
Produits246 252 287 285 225 226 
BAIIA ajusté20 38 31 39 34 36 
Marge du BAIIA ajusté8,1%15,1%10,8%13,7%15,1%15,9%

Facteur(s) choisi(s) ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté

 20242023
ExercicesT2T1T4 T3 T2 
T1
 
Conversion des devises131(1)(2)(4)(2)

1 Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Nous présentons nos résultats financiers conformément aux PCGR et nous évaluons généralement notre performance financière à l'aide de mesures financières qui sont établies selon les PCGR. Cependant, le présent communiqué renvoie également à certaines mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières qui n'ont pas de signification normalisée en vertu des PCGR, lesquelles sont décrites dans la présente section.

Nous utilisons des mesures et des ratios non conformes aux PCGR pour fournir aux investisseurs des mesures supplémentaires leur permettant d'apprécier et d'évaluer notre rendement opérationnel et notre situation financière d'une période à l'autre. Nous sommes d'avis que ces mesures constituent des mesures supplémentaires importantes, puisqu'elles éliminent les éléments qui sont moins représentatifs du rendement de nos activités de base et qui pourraient fausser l'analyse des tendances en ce qui concerne notre rendement opérationnel et notre situation financière. Nous utilisons également des mesures non conformes aux PCGR pour faciliter les comparaisons de la performance financière et opérationnelle d'une période à l'autre, pour préparer les prévisions et les budgets annuels et pour déterminer les composantes de la rémunération des membres de la direction. Nous croyons que ces mesures non conformes aux PCGR, en plus des mesures financières calculées conformément aux IFRS, permettent aux investisseurs d'évaluer les résultats d'exploitation, la performance sous-jacente et les perspectives de la Société de la même manière que la direction. Ces mesures sont présentées à titre complémentaire pour permettre une meilleure compréhension des résultats d'exploitation, mais elles ne remplacent pas les résultats conformes aux PCGR.

Ces mesures financières non conformes aux PCGR n'ont aucune signification normalisée en vertu des PCGR et il est improbable qu'elles soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. La façon dont nous calculons ces mesures peut être différente des méthodes employées par d'autres sociétés et, par conséquent, il se peut que notre définition de ces mesures financières non conformes aux PCGR ne soit pas comparable à celle des mesures semblables présentées par d'autres émetteurs. De plus, ces mesures ne doivent pas être considérées en remplacement de l'information financière connexe préparée selon les PCGR. Les composantes de chacune des mesures non conformes aux PCGR utilisées dans le présent communiqué et leur classement sont décrits dans la présente section.

MESURES FINANCIÈRES ET RATIOS NON CONFORMES AUX PCGR

Une mesure financière non conforme aux PCGR est une mesure financière qui décrit la performance financière, la situation financière ou les flux de trésorerie de la Société, excluant un montant qui est inclus, ou incluant un montant qui est exclu, de la composition des mesures financières les plus directement comparables présentées dans les états financiers de la Société. Un ratio non conforme aux PCGR s'entend d'une mesure financière présentée sous la forme d'un ratio, d'une fraction ou d'un pourcentage, ou une représentation similaire, et qui compte au moins une mesure financière non conforme aux PCGR parmi ses composantes.

Les descriptions des mesures financières et des ratios non conformes aux PCGR que nous utilisons, de même que les rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables, sont présentés ci-après, selon le cas.

Bénéfice net ajusté et marge de bénéfice net ajusté

Nous sommes d'avis que le bénéfice net ajusté et la marge de bénéfice net ajusté fournissent de l'information utile aux investisseurs, puisque cette mesure financière et ce ratio donnent des précisions en ce qui a trait à nos activités en cours en éliminant l'incidence d'éléments non liés à l'exploitation ou hors trésorerie. De plus, nous estimons que pour une société fortement axée sur l'acquisition d'entreprises, le bénéfice net ajusté constitue une mesure plus représentative de la performance de la Société par rapport à son groupe de référence, notamment en raison de l'application de diverses méthodes comptables relativement à l'amortissement des immobilisations incorporelles acquises.

Nous estimons également que le bénéfice net ajusté et la marge de bénéfice net ajusté sont utiles pour les investisseurs, puisqu'ils les aident à repérer les tendances sous-jacentes dans nos activités qui pourraient autrement être cachées par des radiations, des charges, des produits ou des recouvrements susceptibles de varier d'une période à l'autre, ainsi que par l'incidence des modifications de lois fiscales et de l'adoption de taux. Nous sommes d'avis que les analystes, les investisseurs et les autres parties intéressées utilisent aussi le bénéfice net ajusté pour évaluer la performance des émetteurs. Le fait d'exclure ces éléments ne signifie pas qu'ils sont non récurrents. Ces mesures n'ont aucune signification normalisée en vertu des PCGR et il est donc peu probable qu'elles soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net et du bénéfice net ajusté.

 Pour les périodes de trois mois Pour les périodes de six mois 
 closes les 30 juin closes les 30 septembre 
                2023 2022 2023 2022 
Bénéfice net156 145 297 284 
Coûts d'acquisition et de restructuration1? 16 ? 22 
Amortissement des immobilisations incorporelles16 16 31 32 
Perte liée (profit lié) à l'hyperinflation1, 29 (26)7 (44)
Bénéfice net ajusté181 151 335 294 
Produits4323 4 461 8530 8 788 
Marge de bénéfice net ajusté (exprimée en    
pourcentage des produits)4,2%3,4%3,9%3,3%

1 Déduction faite de l'impôt sur le résultat applicable.
2 À compter du premier trimestre de l'exercice 2024 :

Les chiffres des périodes correspondantes compris dans ce communiqué ont été ajustés pour refléter la présentation adoptée pour la période considérée.

BPA ajusté de base et BPA ajusté dilué

Le BPA ajusté de base (bénéfice net ajusté par action ordinaire de base) et le BPA ajusté dilué (bénéfice net ajusté par action ordinaire dilué) sont des ratios non conformes aux PCGR et ils n'ont aucune signification normalisée en vertu des PCGR. Par conséquent, il est peu probable que ces mesures soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. La Société définit le BPA ajusté de base et le BPA ajusté dilué comme étant le bénéfice net ajusté divisé par le nombre moyen pondéré, de base et dilué, d'actions ordinaires en circulation au cours de la période. Le bénéfice net ajusté est une mesure financière non conforme aux PCGR. Pour plus de détails sur le bénéfice net ajusté, se reporter à l'analyse qui figure plus haut dans la section portant sur le bénéfice net ajusté et la marge de bénéfice net ajusté.

Nous utilisons le BPA ajusté de base et le BPA ajusté dilué, et sommes d'avis que certains analystes, investisseurs et autres parties intéressées utilisent aussi ces mesures, entre autres, pour évaluer la performance de notre entreprise sans tenir compte de l'incidence des coûts d'acquisition et de restructuration, de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises, du profit à la cession d'actifs, des pertes de valeur des immobilisations incorporelles, de la perte liée (du profit lié) à l'hyperinflation et de la modification du taux d'imposition au Royaume-Uni. Nous excluons ces éléments, car ils nuisent à la comparabilité de nos résultats financiers et pourraient fausser l'analyse des tendances liées à la performance de l'entreprise. Le BPA ajusté est aussi utilisé pour déterminer la rémunération incitative à long terme de la direction.

TOTAL DES MESURES SECTORIELLES

Un total des mesures sectorielles est une mesure financière qui correspond à un total partiel ou au total de deux secteurs à présenter ou plus et qui est présentée dans les notes annexes des états financiers consolidés intermédiaires résumés de Saputo, mais non dans ses états financiers de base. Le BAIIA ajusté consolidé est un total des mesures sectorielles.

Le BAIIA ajusté consolidé correspond au total du BAIIA ajusté de nos quatre secteurs géographiques. Nous présentons nos activités selon quatre secteurs : Canada, USA, International et Europe. Le Secteur Canada comprend la Division Produits laitiers (Canada). Le Secteur USA comprend la Division Produits laitiers (USA). Le Secteur International comprend la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine). Le Secteur Europe comprend la Division Produits laitiers (Royaume-Uni). Nous vendons nos produits dans trois segments différents, soit le segment de détail, le segment des services alimentaires et le segment industriel.

BAIIA ajusté et marge du BAIIA ajusté

Nous sommes d'avis que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté fournissent des informations utiles aux investisseurs, puisqu'il s'agit de mesures couramment utilisées dans le secteur. La marge du BAIIA ajusté s'entend du BAIIA ajusté exprimé en pourcentage des produits. Ces mesures sont aussi des indicateurs clés de la performance opérationnelle et financière de la Société excluant la variation attribuable aux effets des éléments mentionnés ci-dessous, et ils donnent une indication de la capacité de la Société à concrétiser les occasions de croissance de façon rentable, à financer ses activités courantes et à assurer le service de sa dette à long terme. Le BAIIA ajusté est un indicateur clé du bénéfice auquel a recours la direction aux fins de l'évaluation de la performance de chaque secteur et de la Société dans son ensemble et afin de prendre des décisions relatives à l'affectation des ressources. Nous sommes d'avis que les analystes, les investisseurs et les autres parties intéressées utilisent aussi le BAIIA ajusté pour évaluer la performance des émetteurs. Le BAIIA ajusté est aussi utilisé pour déterminer la rémunération incitative à court terme de la direction.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net et du BAIIA ajusté sur une base consolidée.

 Pour les périodes de trois mois  Pour les périodes de six mois 
  closes les 30 septembre  closes les 30 septembre 
 2023 2022 2023 2022 
Bénéfice net156 145 297 284 
Impôt sur le résultat44 43 81 87 
Charges financières144 39 84 69 
Perte liée (profit lié) à l'hyperinflation19 (26)7 (44)
Coûts d'acquisition et de restructuration? 22 ? 29 
Amortissements145 146 291 291 
BAIIA ajusté398 369 760 716 
Produits4 323 4 461 8 530 8 788 
Marge du BAIIA ajusté9,2%8,3%8,9%8,1%

1  À compter du premier trimestre de l'exercice 2024, la perte liée (le profit lié) à l'hyperinflation est présentée comme un poste distinct des états consolidés du résultat net (se reporter à la note 15 des états financiers consolidés intermédiaires résumés pour plus de renseignements).
Les chiffres des périodes correspondantes compris dans ce rapport de gestion ont été ajustés pour refléter la présentation adoptée pour la période considérée.

 



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 fév 2024
La Fédération des coopératives des paramédics du Québec (FCPQ) souhaite souligner l'importance qu'accorde l'ensemble de ses membres à la situation des délais de réponse des services préhospitaliers d'urgence. Les délais de réponse mettent une...

23 fév 2024
La Fondation Vantage est fière d'annoncer son partenariat stratégique avec la Fondation IREDE, un organisme à but non lucratif qui s'engage à donner aux enfants nigérians de 0 à 18 ans ayant perdu un membre les moyens d'être autonomes en leur offrant...

23 fév 2024
Curia, l'un des principaux organismes de recherche, de développement et de fabrication sous contrat, a annoncé aujourd'hui la nomination de Steve Lavezoli au poste de vice-président des produits biologiques à compter du 26 février. M. Lavezoli...

23 fév 2024
Le Canada s'attaque depuis longtemps aux principales sources de pollution atmosphérique, ce qui a permis d'améliorer la qualité de l'air dans de nombreuses communautés à l'échelle du pays. Toutefois, il est clair que certaines communautés vivant à...

23 fév 2024
Le secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Yasir Naqvi, annonce aujourd'hui au nom du ministre de la Santé, l'honorable Mark Holland, un financement de plus de 12,6 millions de dollars provenant du Fonds d'initiatives communautaires en...

23 fév 2024
Services financiers Innovation CIBC a annoncé aujourd'hui qu'elle a fourni du capital de croissance à InsightRX, une société de logiciels à San Francisco qui tire parti de la pharmacologie quantitative et de l'intelligence artificielle (IA) pour...



Communiqué envoyé le et diffusé par :