Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie

La croissance de l'industrie canadienne du gaz naturel liquéfié créera des emplois et stimulera l'économie pendant des décennies


VANCOUVER, BC, le 27 juill. 2020 /CNW/ - Un nouveau rapport du Conference Board du Canada estime que la croissance de l'industrie du gaz naturel liquéfié (GNL) en Colombie-Britannique pourrait créer 96 550 nouveaux emplois, augmenter les salaires totaux au Canada de plus de 6 milliards de dollars et accroître le produit intérieur brut (PIB) du Canada de 11 milliards de dollars par année.

« L'industrie canadienne du GNL offre des avantages économiques potentiels pour le Canada, a déclaré Roger Francis, directeur du développement durable au Conference Board du Canada. Selon le scénario étudié par le Conference Board du Canada, des milliers d'emplois bien rémunérés pourraient être créés, et des milliards de dollars de nouveaux revenus pourraient être générés pour les gouvernements de tout le pays. »

Le rapport intitulé A Rising Tide: The Economic Impact of B.C.'s liquefied natural gas industry (en anglais), évalue les répercussions économiques possibles de la croissance de l'industrie canadienne du GNL à 56 millions de tonnes par année d'ici 2034, grâce à des investissements dans les infrastructures, à d'autres projets de GNL et à l'expansion de la phase 1 du projet de GNL au Canada d'une valeur de 40 milliards de dollars à Kitimat, en Colombie-Britannique.

Le rapport analyse les répercussions économiques d'investissements de cette ampleur dans tout le pays, et celles sur les secteurs canadiens de la fabrication, des ressources, du tourisme, des finances, des transports, des technologies, des arts et des services professionnels. Les installations de GNL constituent des actifs à long terme qui seront exploités sur une durée de vie prévue de 40 ans, ce qui assurera une croissance économique, des emplois, des revenus d'impôt et de redevances pour la Colombie-Britannique, d'autres provinces de l'Ouest, l'Ontario, le Québec et le gouvernement fédéral pour les décennies à venir.

« Ce rapport montre qu'en travaillant tous ensemble - les gouvernements, l'industrie, les nations autochtones, les travailleurs et les collectivités - pour bâtir une industrie du GNL de façon responsable, nous pouvons donner un élan économique important et nécessaire à notre pays », a déclaré Bryan Cox, président et chef de la direction de l'Alliance canadienne du GNL. Grâce à notre GNL à faibles émissions, le Canada contribuera de façon disproportionnée à la réduction des émissions mondiales et des matières particulaires, tout en investissant dans l'infrastructure essentielle dont nous avons besoin pour poursuivre notre transition vers un avenir énergétique plus propre. »

Points saillants du rapport :

Les principaux gains annuels en matière d'emploi découlant de l'expansion de l'industrie canadienne du GNL proviendraient des secteurs suivants :

Le gaz naturel liquéfié consiste en un gaz naturel refroidi à environ -160 °C. À cette température, il devient un liquide clair, incolore et inodore. Il n'est ni corrosif ni toxique. Étant donné que le gaz naturel est un gaz qui contient une fraction des particules fines du charbon et produit moins d'émissions de carbone, plus de 30 pays importent actuellement du gaz naturel sous forme de GNL, pour aider à réduire la pollution atmosphérique et à atteindre leurs cibles climatiques.

Le rapport a été financé par l'Alliance canadienne du GNL, et est disponible gratuitement dans la bibliothèque électronique du Conference Board du Canada.

SOURCE Canadian LNG Alliance


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:59
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce qu'un soutien financier de 76 812 $ est accordé à l'Association québécoise de défense des droits des...

à 09:57
La société Marathon Capital, LLC (« Marathon ») est ravie d'annoncer que Tokyo Gas America Ltd., une filiale en propriété exclusive de Tokyo Gas Co., Ltd. (« Tokyo Gas »), a fait l'acquisition du projet d'énergie solaire Aktina (« Aktina ») de Hecate...

à 09:46
Raymond James Ltée, la filiale canadienne de la firme nord-américaine de courtage en valeurs mobilières Raymond James Financial Inc., a annoncé aujourd'hui que Brad Sturges, CFA, se joindra à son Équipe canadienne de la recherche sur les actions le...

à 09:33
EY Canada collabore avec WithYouWithMe (WYWM), les Forces armées canadiennes et Services partagés Canada (SPC) pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre en cybersécurité en offrant un programme de perfectionnement aux vétérans des Forces armées...

à 09:18
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Blackline Safety Corp. Symbole à la Bourse de croissance TSX : BLN Les titres : Oui Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 09...

à 09:05
Le Conseil d'administration de Conservation de la nature Canada (CNC) est fier d'annoncer qu'il a choisi à l'unanimité Mme Catherine Grenier pour occuper les fonctions de présidente et de chef de la direction. Cette annonce est l'aboutissement d'une...



Communiqué envoyé le 27 juillet 2020 à 10:00 et diffusé par :