Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujet : Essais cliniques / Découvertes médicales

Le « hzVSF » d'ImmuneMed est utilisé pour le traitement des patients atteints de pneumonie due au COVID-19


- Le produit est « approuvé » pour un usage à des fins thérapeutiques à l'hôpital universitaire Yonsei, après avoir été administré à l'hôpital universitaire national de Séoul, l'hôpital universitaire Yeungnam et l'hôpital universitaire national Chungnam

CHUNCHEON, Corée du Sud, 31 mars 2020 /PRNewswire/ -- Le « hzVSF v13 (VSF pour 'humanized Virus Suppressing Factor', soit facteur de suppression virologique humanisé') », un traitement qui peut être utilisé pour un grand nombre de maladies virales, développé par ImmuneMed, a été administré le 28 mars à l'hôpital universitaire Yonsei pour traiter les patients atteints de pneumonie due au COVID-19. C'est le quatrième hôpital où le VSF a été administré, après l'hôpital universitaire national de Séoul, l'hôpital universitaire Yeungnam et l'hôpital universitaire national Chungnam.

Logo

Le 27 mars, le ministère coréen de la sécurité alimentaire et médicamenteuse (MFDS) a approuvé l'utilisation du VSF pour le traitement du COVID-19 chez des patients donnés de l'hôpital universitaire Yonsei. La demande d'utilisation du traitement est le système d'usage compassionnel qui permet aux médecins ou aux entreprises de demander et de recevoir l'approbation du MFDS pour les patients individuels ou multiples qui n'ont pas de traitement alternatif.

Avant cela, les deux patients atteints de pneumonie à qui l'on a administré le médicament ont reçu deux ou trois doses de VSF et, en l'espace de dix jours, le virus a disparu, leur pneumonie s'est améliorée et les patients ont fini par se rétablir complètement. Selon ImmuneMed, l'entreprise recommande l'injection intraveineuse de 50 à 200 mg les jours 1, 3, 7 et 14 en fonction du degré de gravité de la pneumonie, et s'il y a rétablissement rapide après l'administration, il n'est peut-être pas nécessaire d'administrer le médicament le jour 7 ou 14. Deux patients de l'hôpital universitaire Yeungnam, qui ont commencé à recevoir le traitement le 19 mars, et un patient de l'hôpital universitaire Chungnam, qui a commencé à le recevoir le 20, présentaient des états graves nécessitant un ventilateur et un traitement d'oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO selon l'anglais) en raison de la détérioration de la pneumonie bien qu'on leur ait prescrit du Kaletra, mais ils ont montré une amélioration rapide après l'administration du VSF. Aucun effet secondaire associé au VSF n'a été signalé chez ces sept patients souffrant de pneumonie.

Le VSF est un médicament en cours de développement, destiné au traitement de l'hépatite B chronique et de la grippe grave. Yoon-Won Kim, PDG d'ImmuneMed, a déclaré : « Nous avons mené des études d'évaluation afin que le médicament puisse être utilisé lorsque de nouvelles maladies à coronavirus telles que le SARS et le MERS apparaissent, et en ce moment d'épidémie du COVID-19, nous l'avons utilisé comme traitement du COVID-19 ». L'entreprise a mené un essai clinique de phase 1 sur le VSF afin d'en évaluer l'innocuité et les propriétés pharmacocinétiques après administration intraveineuse chez 56 volontaires sains. Aucun effet indésirable grave n'a été rapporté jusqu'à la dose la plus élevée de 1 200 mg.

ImmuneMed a confirmé que la production de cytokines inflammatoires était inhibée après l'administration du VSF à des souris infectées par un coronavirus soumises à une expérience. En particulier, des réductions significatives des interférons-gamma, MCP-1 (protéine de chimio-attraction des monocytes), IL-6 (interleukine) et TNF-alpha (facteur de nécrose tumorale) ont été observées de façon caractéristique. Un représentant d'ImmuneMed a expliqué : « Le VSF augmente le pouvoir de guérison naturel des cellules pour supprimer la réplication virale et réduire la réponse immunitaire excessive et l'inflammation, ce qui montre un effet thérapeutique ».

ImmuneMed a déposé une demande auprès du MFDS pour pouvoir utiliser le traitement sur 25 patients multiples sous la direction de l'entreprise et prévoit de lancer des essais cliniques en Corée ainsi qu'à l'étranger

www.immunemed.co.kr/en/

Sungpill Park, vice-président
sppark@immunemed.co.kr

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1139043/ImmuneMed_Logo.jpg  

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:52
L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) aimerait rappeler à tous les plaisanciers qu'il est actuellement interdit de traverser la frontière à des fins récréatives ou touristiques. Le gouvernement du Canada a mis en oeuvre des mesures...

à 12:26
Aujourd'hui, le monde entier célèbre la Journée mondiale de l'environnement - un événement annuel consacré à la protection de l'environnement et à une sensibilisation accrue dans ce domaine. Le thème de cette année est « la biodiversité ». Alors que...

à 12:21
Nous savons que des Canadiens en situation de handicap éprouvent des difficultés considérables pendant ces moments difficiles. Certains vivent une situation professionnelle précaire et d'autres doivent assumer des coûts plus élevés afin d'avoir accès...

à 12:10
Nous soulignons aujourd'hui la Journée internationale pour la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Partout dans le monde, la pêche INN contribue fortement au déclin des stocks de poisson et à la destruction des...

à 11:26
La cour municipale de la Ville de Montréal entame la reprise graduelle de ses activités dans le respect des directives de la santé publique. En date du 22 juin, l'ensemble des activités régulières reprendront selon l'horaire estival. Les services...

à 11:18
L'emploi au Québec augmente de 230 900 (+ 6,5 %) en mai 2020 par rapport à avril 2020. Le taux de chômage diminue de 3,3 points de pourcentage en mai pour se fixer à 13,7 %. C'est ce qui ressort des données sur l'emploi et la population active issues...



Communiqué envoyé le 30 mars 2020 à 19:09 et diffusé par :