Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, CPG

Le gouvernement du Canada prend des mesures de gestion de l'aquaculture et de protection du saumon sauvage


OTTAWA, le 4 juin 2019 /CNW/ - La demande mondiale en poisson et en fruits de mer comme source alimentaire à haute teneur en protéines augmente considérablement. Plus de la moitié des fruits de mer consommés dans le monde sont produits par les exploitations aquacoles. Pour réduire la surpêche et assurer la durabilité des stocks de poissons sauvages, il est impératif de veiller à ce que l'industrie aquacole soit florissante à l'avenir. Toutefois, les Canadiens doivent avoir l'assurance que l'aquaculture est durable sur le plan environnemental.

S'appuyant sur un certain nombre d'initiatives annoncées au cours des six derniers mois, le ministre des Pêches, des Océans et la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé aujourd'hui la publication de deux ébauches de documents de gestion des risques visant à améliorer le processus décisionnel scientifique du Ministère en aquaculture :

Le gouvernement sollicitera les commentaires du public sur ces deux documents sur une période de 60 jours, à compter du 4 juin, ce qui comprend la consultation de la Première nation Namgis pour éclairer une décision finale. Pendant la durée des consultations, le MPO utilisera le Cadre provisoire sur le transfert des poissons vivants et le cadre provisoire de gestion des risques liés à l'aquaculture pour évaluer et gérer provisoirement les risques potentiels que présente l'Orthoréovirus pisciaire (RVP) en Colombie-Britannique pour le saumon sauvage.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de l'approche de précaution, le MPO collaborera également avec l'industrie à la mise en oeuvre de deux autres mesures clés :

De plus, le Ministère mettra sur pied trois nouveaux groupes de travail techniques, chacun axé sur une question clé qui a été identifiée comme devant faire l'objet d'améliorations ou d'une collaboration accrue. Les groupes de travail seront inclusifs et seront composés de représentants de la province de la Colombie-Britannique, des collectivités autochtones, des organisations environnementales, de l'industrie aquacole et d'autres intervenants clés et fourniront des conseils au Ministère. Ces conseils seront directement pertinents pour toute décision finale concernant la politique de gestion des risques. Ces groupes se concentreront sur :

Nous sommes déterminés à améliorer davantage la durabilité de nos océans et de nos collectivités côtières et à régler les problèmes qui nous préoccupent. C'est pourquoi, à plus long terme, le MPO collaborera avec les principaux ministères fédéraux et les gouvernements provinciaux pour continuer d'explorer les approches technologiques possibles, y compris l'élevage en parc clos, pour soutenir le développement de l'industrie aquacole. L'étude Canada-Colombie-Britannique sur les technologies aquacoles récemment annoncée et le récent rapport du Conseil du bassin du Fraser sur l'élevage en parc clos aideront à éclairer ces travaux. 

Pour aller de l'avant dans l'amélioration de la durabilité des activités aquacoles, il faut s'engager auprès des Canadiens et des Canadiennes dans un large éventail d'intérêts. Le Ministère continuera de collaborer avec ses partenaires autochtones, les provinces, les territoires, les partenaires fédéraux, les groupes environnementaux, l'industrie et les membres du public pour en arriver à des décisions scientifiques bien informées qui assureront la protection des stocks de saumon sauvage du Pacifique.

Citations
« Notre gouvernement s'engage à protéger et à conserver le saumon sauvage du Pacifique.  Les nouvelles mesures de protection annoncées aujourd'hui protégeront le saumon sauvage et amélioreront la durabilité environnementale de l'aquaculture en Colombie-Britannique. J'invite les Britanno-Colombiens à contribuer aux consultations. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits saillants

Documents connexes

Liens connexes

Restez branchés

SOURCE Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:13
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé de modifier l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU),...

à 10:00
À l'aube du 7e anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, le gouvernement du Québec confirme que le projet de construction de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic progresse de façon très satisfaisante, et que l'échéancier de...

3 jui 2020
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé de modifier l'interdiction d'accès en forêt sur les terres du domaine de l'État et la fermeture des chemins pour des considérations d'intérêt public dans le secteur Chute-des-Passes, et ce, à...

3 jui 2020
La propreté d'un cours d'eau est essentielle à la santé des poissons qui y vivent. La santé des poissons est menacée lorsque les métaux, présents en concentration élevée, ne s'éliminent pas et demeurent dans l'environnement, menaçant ainsi le réseau...

3 jui 2020
Lors de sa séance publique du 30 juin, le conseil de Saint-Laurent a dévoilé les grandes lignes du bilan 2019 du Plan de gestion des matières résiduelles de l'arrondissement....

3 jui 2020
L'Union des municipalités du Québec (UMQ) juge ambitieux, mais réalisable, l'objectif de 100 % de collecte des matières organiques à la grandeur du territoire d'ici 2025, tel qu'annoncé par le gouvernement du Québec dans sa nouvelle Stratégie de...



Communiqué envoyé le 4 juin 2019 à 19:00 et diffusé par :