Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujet : Bénéfices

Uni-Sélect inc. annonce ses résultats et les faits saillants du deuxième trimestre et de la période de six mois de 2022


FAITS SAILLANTS DU TRIMESTRE (comparativement au deuxième trimestre de 2021):

BOUCHERVILLE, QC, le 5 août 2022 /CNW Telbec/ - Uni-Sélect Inc. (TSX: UNS) ("Uni-Sélect" ou la "Société") a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30 juin 2022.

« Nous sommes satisfaits de notre performance du deuxième trimestre, ainsi que de l'amélioration significative des ventes et du BAIIA ajusté par rapport à l'année précédente. Ces résultats s'expliquent par un niveau plus élevé de rabais accordés par les fournisseurs et des améliorations d'exploitation soutenues dans nos trois unités commerciales. Nous avons également généré un flux de trésorerie important, que nous continuons d'affecter à la réduction de la dette. Une année après le début de mon mandat au poste de chef de la direction, je suis heureux des améliorations que nous avons apportées à nos opérations, à nos résultats financiers et à notre bilan », a déclaré Brian McManus, président exécutif et chef de la direction d'Uni-Sélect.

« Même si nous devons affronter certains vents contraires au cours du second semestre de l'année, notamment en raison de l'incidence défavorable de la conversion des devises et de l'impact de l'inflation sur les coûts de main-d'oeuvre et d'exploitation, nous prévoyons des résultats financiers plus élevés au cours du second semestre de 2022 par rapport à 2021, bien que dans une moindre mesure que ceux observés au cours du premier et du second trimestre, car les effets liés à certaines améliorations d'exploitation et aux rabais accordés par les fournisseurs au second semestre de l'année dernière vont s'estomper. Nous continuons à nous concentrer sur l'excellence d'exploitation et nous visons à tirer davantage profit de l'amélioration de notre bilan et de nos résultats d'exploitation, à réinvestir dans notre entreprise et à explorer d'autres opportunités d'acquisition afin d'étendre et de consolider notre position dans le marché », a conclu M. McManus. 

FAITS SAILLANTS DU DEUXIÈME TRIMESTRE (comparativement au deuxième trimestre de 2021) :
FAITS SAILLANTS DE LA PÉRIODE DE SIX MOIS (comparativement à la période de six mois de 2021) :

________________________________________

(1) 

Mesure financière non conforme aux PCGR. Les mesures financières non conformes aux PCGR n'ont pas de définition normalisée en vertu des PCGR et, par conséquent, pourraient ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Pour plus de renseignements, voir la section «?Mesures financières non conformes aux PCGR?».



RÉSULTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES

Le tableau ci-après présente les principales données financières consolidées intermédiaires :



Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin


Périodes de six mois

closes les 30 juin


(en milliers de $ US, à l'exception des montants par
action et des pourcentages et sauf indication
contraire)

2022

2021


2022

2021


$

$

%

$

$

%

RÉSULTATS D'EXPLOITATION







  Ventes

444 326

416 412

6,7

853 928

786 531

8,6

  BAIIA (1)

48 591

488

9 857,2

76 818

25 244

204,3

  Marge du BAIIA (1)

10,9 %

0,1 %


9,0 %

3,2 %


  BAIIA ajusté (1)

51 265

37 006

38,5

96 504

66 971

44,1

  Marge du BAIIA ajusté (1)

11,5 %

8,9 %


11,3 %

8,5 %


  BAI (1) 

30 339

(23 697)

228,0

40 116

(23 190)

273,0

  Marge du BAI (1)

6,8 %

(5,7) %


4,7 %

(2,9) %


  BAI ajusté (1)

34 029

13 950

143,9

61 902

20 779

197,9

  Marge du BAI ajusté (1)

7,7 %

3,4 %


7,2 %

2,6 %


  Changement d'estimation relative à
     l'obsolescence de stocks

--

20 600


10 927

20 600


  Rémunération à base d'actions

2 613

2 869


7 532

4 652


  Éléments spéciaux

61

13 049


1 227

16 475


  Résultat net

22 783

(20 253)

212,5

30 522

(20 040)

252,3

  Résultat net ajusté (1)

25 618

10 914

134,7

46 865

15 962

193,6

  Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation        

50 753

43 282

17,3

58 556

42 742

37,0

  Flux de trésorerie disponibles (1)

43 066

41 032

5,0

44 981

34 873

29,0

DONNÉES PAR ACTION ORDINAIRE







  Résultat net de base par action ordinaire

0,52

(0,48)

208,3

0,70

(0,47)

248,9

  Résultat net dilué par action ordinaire

0,46

(0,48)

195,8

0,63

(0,47)

234,0

  Résultat net ajusté (1) de base par action ordinaire

0,59

0,26

126,9

1,08

0,38

184,2

  Résultat net ajusté (1) dilué par action ordinaire

0,51

0,24

112,5

0,94

0,38

147,4

  Nombre d'actions ordinaires en circulation (en
     milliers) (2)

43 526

42 387


43 526

42 387


  Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en
     circulation







  De base (en milliers)

43 513

42 387


43 480

42 387


  Dilué (en milliers)

52 545

42 387


52 451

42 387


  Dilué ajusté (en milliers)

52 545

51 729


52 451

42 387






Au 30 juin

Au 31 décembre


2022

2021


$

$

SITUATION FINANCIÈRE



  Dette à long terme, incluant la portion courante                                                                       

311 640

337 386

  Endettement total net (1)

291 411

309 230

  Facilités de crédit (incluant la facilité de crédit renouvelable et les facilités de crédit à
  terme) 

206 585

235 384

  Débentures convertibles

78 416

78 327

(1) 

Mesure financière non conforme aux PCGR. Les mesures financières non conformes aux PCGR n'ont pas de définition normalisée en vertu des PCGR et, par conséquent, pourraient ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Pour plus de renseignements, voir la section «?Mesures financières non conformes aux PCGR?».

(2)

Le nombre d'actions en circulation correspond aux actions ordinaires émises moins les actions propres détenues par la Fiducie d'actions. Pour plus de renseignements, voir la section « Structure du capital ».

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Comparativement au deuxième trimestre de 2021:

Les ventes consolidées de 444,3 millions de dollars du trimestre ont augmenté de 27,9 million ou 6,7 %, Si l'on exclut l'effet de la fluctuation défavorable de la livre sterling et du dollar canadien par rapport au dollar américain de 17,0 millions de dollars, ou 4,1 %, les ventes consolidées ont augmenté de 44,9 millions de dollars, ou 10,8 %, comparativement à celles du trimestre correspondant de 2021, principalement grâce à la croissance organique, les trois secteurs ayant affiché une croissance organique positive allant de 8,9 % à 13,8 % pour le trimestre. La croissance organique consolidée de 10,8 % découle surtout de l'incidence de la hausse des prix.

La Société a comptabilisé un BAIIA de 48,6 millions de dollars pour le trimestre. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté ont augmenté respectivement de 14,3 millions de dollars et de 2,6 % pour atteindre 51,3 millions de dollars et 11,5 % des ventes, contre 37,0 millions de dollars et 8,9 % des ventes en 2021. Cette augmentation est attribuable au maintien de marges brutes solides, qui comprend des rabais plus élevés dont ont bénéficié les trois secteurs d'activité, à l'amélioration de la performance opérationnelle et à des économies d'échelle liées à la masse salariale et aux coûts d'exploitation, le tout contrebalancé par les pressions inflationnistes sur les coûts, y compris le carburant et les salaires, ainsi que par le calendrier de certaines charges engagées dans le cadre de l'ouverture de nouveaux magasins au Royaume-Uni et d'une petite acquisition au Canada.

Le résultat net du trimestre a augmenté de 43,0 millions de dollars pour atteindre 22,8 millions de dollars. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks, des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, de l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de GSF Car Parts, et de l'incidence fiscale nette des changements de taux d'imposition et de la reprise de provision pour éventualités, le résultat net ajusté a augmenté de 14,7 millions de dollars pour atteindre 25,6 millions de dollars contre un résultat net ajusté de 10,9 millions de dollars en 2021. Cette performance est principalement attribuable à la hausse des ventes et des rabais, ainsi que de l'amélioration de la performance d'exploitation, y compris la diminution des charges financières nettes, déduction faite de la charge d'impôt sur le résultat.

Résultats sectoriels du deuxième trimestre

Le secteur FinishMaster États-Unis a affiché des ventes de 186,5 millions de dollars, ou une croissance organique de 8,9 %, découlant surtout de l' augmentation des prix. Le BAIIA s'est élevé à 18,8 millions de dollars pour le trimestre, contre 7,7 millions de dollars négatif en 2021. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté se sont améliorés respectivement de 6,1 millions de dollars et 2,6 % pour atteindre 19,8 millions de dollars et 10,6 % des ventes, contre 13,7 millions de dollars et 8,0 % des ventes en 2021. Cette performance est attribuable aux rabais additionnels accordés par les fournisseurs, à une hausse des prix et à une augmentation des ventes, ce qui a entraîné des économies d'échelle et contrebalancé l'augmentation des coûts de livraison. 

Le secteur Produits automobiles Canada a affiché des ventes de 161,0 millions de dollars, ou une hausse de 10,9 %, stimulées en grande partie par une croissance organique de 13,8 % et, dans une moindre mesure, par les acquisitions au cours des douze derniers mois, le tout en partie contrebalancé par une fluctuation défavorable du dollar canadien par rapport au dollar américain. L'augmentation des ventes organiques s'explique principalement par une augmentation des prix. Ce secteur a déclaré un BAIIA et une marge du BAIIA de 25,6 millions de dollars et 15,9 % respectivement pour le trimestre, comparativement à 17,2 millions de dollars et 11,8 % en 2021. Si l'on exclut l'effet des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté ont augmenté respectivement de 8,1 millions de dollars et 3,8 % pour atteindre 26,0 millions de dollars ou 16,1 % des ventes contre 17,9 millions de dollars ou 12,3 % des ventes en 2021. La variation est principalement attribuable à une hausse des rabais accordés par les fournisseurs, à une hausse des prix et à une augmentation des ventes, ce qui a entraîné des économies d'échelle ainsi qu'a une reprise de créances estimées irrécouvrables engagées au cours de périodes précédentes.

Le secteur GSF Car Parts Royaume-Uni a affiché des ventes de 96,8 millions de dollars. Si l'on exclut l'effet de la fluctuation défavorable de la livre sterling par rapport au dollar américain de 10,8 millions de dollars ou 10,8 % au cours du deuxième trimestre de 2022, les ventes ont augmenté de 7,8 millions de dollars ou 7,7 %, stimulées par la croissance organique de 9,7 %, qui a contrebalancé la variation défavorable du nombre de jours de facturation. La croissance organique a continué de s'améliorer au cours du trimestre grâce à une hausse des prix ainsi qu'à la contribution des magasins nouvellement ouverts, qui représente près de la moitié de la croissance organique. Ce secteur a déclaré un BAIIA et une marge du BAIIA de 7,5 millions de dollars et 7,8 % respectivement pour le trimestre, comparativement à 5,6 millions de dollars et 5,6 % en 2021. Si l'on exclut l'effet des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté ont respectivement diminué de 0,4 millions de dollars et 0,1 %, pour atteindre 8,0 millions de dollars et 8,3 % des ventes, contre 8,4 millions de dollars et 8,4 % des ventes en 2021. Cette variation s'explique par les coûts du carburant et des services publics qui ont subi des pressions inflationnistes, les coûts de réparation plus élevés en raison de retards dans le renouvellement de la flotte de véhicules et de l'augmentation de la masse salariale, le tout en partie contrebalancé par une hausse des ventes et des rabais au deuxième trimestre de 2022, ce qui a entraîné des économies d'échelle. Le deuxième trimestre de 2021 avait bénéficié de subventions gouvernementales pour les coûts d'occupation de 0,4 million de dollars.

RÉSULTATS DE LA PÉRIODE DE SIX MOIS

Comparativement à la période de six mois de 2021:

Les ventes consolidées ont augmenté de 67,4 millions de dollars, ou 8,6 %, pour atteindre 853,9 millions de dollars. Si l'on exclut l'effet de la fluctuation défavorable de la livre sterling et du dollar canadien par rapport au dollar américain de 20,2 millions de dollars, ou 2,6 %, les ventes consolidées ont augmenté de 87,6 millions de dollars, ou 11,2 %, principalement grâce à la croissance organique, les trois secteurs ayant affiché une croissance organique positive allant de 9,0 % à 13,1 % pour la période de six mois. La croissance organique consolidée de 11,2 % découle surtout de l'incidence de la hausse des prix.

La Société a comptabilisé un BAIIA de 76,8 millions de dollars pour la période. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté ont augmenté respectivement de 29,5 millions de dollars et de 2,8 % pour atteindre 96,5 millions de dollars et 11,3 % des ventes, contre 67,0 millions de dollars et 8,5 % des ventes en 2021. Cette performance est attribuable au maintien de marges brutes solides, du fait notamment des rabais plus élevés dont ont bénéficié les trois secteurs d'activité, à l'amélioration de la performance d'exploitation et à des économies d'échelle liées à la masse salariale et aux coûts d'exploitation, le tout contrebalancé par les pressions inflationnistes sur les coûts, y compris sur le carburant et les salaires, ainsi que par le calendrier de certaines charges engagées dans le cadre de l'ouverture de nouveaux magasins au Royaume-Uni et de petites acquisitions au Canada.

Le résultat net du trimestre a augmenté de 50,5 millions de dollars pour atteindre 30,5 millions de dollars. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks, des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, de l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de GSF Car Parts, et de l'incidence fiscale nette des changements de taux d'imposition et de la reprise de provision pour éventualités, le résultat net ajusté a augmenté de 30,9 millions de dollars pour atteindre 46,9 millions de dollars contre un résultat net ajusté de 16,0 millions de dollars en 2021. Cette performance est principalement attribuable à la hausse des ventes et des rabais, ainsi que de l'amélioration de la performance d'exploitation, y compris la diminution des charges financières nettes, déduction faite de la charge d'impôt sur le résultat.

Résultats sectoriels de la période de six mois

Le secteur FinishMaster États-Unis a affiché des ventes de 359,2 millions de dollars, ou une croissance organique de 9,0 %, soit 29,8 millions de dollars, découlant surtout de l' augmentation des prix. Le BAIIA s'est élevé à 37,4 millions de dollars pour la période, contre 1,9 millions de dollars en 2021, Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté se sont améliorés respectivement de 15,6 million de dollars et de 3,8 % pour atteindre 39,4 millions de dollars et 11,0 % des ventes, contre 23,8 millions de dollars et 7,2 % des ventes en 2021. Cette performance est attribuable aux rabais additionnels accordés par les fournisseurs, à une hausse des prix et à une augmentation des ventes, ce qui a entraîné des économies d'échelle et contrebalancé l'augmentation des coûts de livraison et la charge liée aux créances irrécouvrables.

Le secteur Produits automobiles Canada a affiché des ventes de 290,8 millions de dollars, ou une hausse de 11,7 %, stimulée par une croissance organique de 13,1 % et, dans une moindre mesure, par les acquisitions au cours des douze derniers mois, le tout en partie contrebalancé par une fluctuation défavorable du dollar canadien par rapport au dollar américain. L'augmentation des ventes s'explique principalement par une augmentation des prix. Ce secteur a affiché un BAIIA et une marge du BAIIA de 31,0 millions de dollars et 10,7 % respectivement pour la période, comparativement à 28,9 millions de dollars et 11,1 % en 2021. Si l'on exclut l'effet du changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté ont augmenté respectivement de 13,2 millions de dollars et 3,3 % pour atteindre 43,1 millions de dollars et 14,8 % des ventes, contre 29,9 millions de dollars et 11,5 % des ventes en 2021. Cette performance est principalement attribuable à une hausse des rabais accordés par les fournisseurs, à une hausse des prix et à une augmentation des ventes, ce qui a entraîné des économies d'échelle.

Le secteur GSF Car Parts Royaume-Uni a affiché des ventes de 203,9 millions de dollars, soit une hausse de 7,3 millions de dollars ou 3,7 %.  Si l'on exclut l'effet de la fluctuation défavorable de la livre sterling par rapport au dollar américain au cours de la période de six mois de 2022, les ventes ont augmenté de 21,2 millions de dollars, ou 10,8 %, stimulées principalement par la croissance organique de 12,2 %, qui a contrebalancé la variation défavorable du nombre de jours de facturation. L'augmentation de la croissance organique s'explique principalement par une augmentation des prix et la contribution des magasins récemment ouverts. Ce secteur a déclaré un BAIIA et une marge du BAIIA de 17,2 millions de dollars et 8,4 % respectivement pour la période, contre 15,5 millions de dollars et 7,9 % en 2021. Si l'on exclut l'effet des charges liées à la rémunération à base d'actions et aux éléments spéciaux, le BAIIA ajusté a augmenté de 0,6 millions de dollars et la marge du BAIIA ajusté a diminué de 0,1 % pour atteindre 19,0 millions de dollars et 9,3 % des ventes, contre 18,4 millions de dollars et 9,4 % des ventes en 2021. Cette variation s'explique par les coûts du carburant et des services publics qui ont subi des pressions inflationnistes, les coûts de réparation plus élevés en raison de retards dans le renouvellement de la flotte de véhicules et de l'augmentation de la masse salariale, le tout en partie contrebalancé par une hausse des ventes et des rabais, ce qui a entraîné des économies d'échelle. La période de six mois de 2021 avait bénéficié de subventions gouvernementales pour les coûts d'occupation de 0,8 millions de dollars.

ÉVÉNEMENT SUBSÉQUENT

Le 25 juillet 2022, la Société a conclu un accord définitif visant l'acquisition de la totalité des actions de Maskack Supply Limited, ainsi que des biens immobiliers correspondants. L'acquisition a été finalisée le 2 août 2022, à un prix d'achat total de 52 250 $ CA.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Uni-Sélect tiendra le 5 août 2022, à 8 h 00 (heure de l'Est), une conférence téléphonique pour discuter des résultats du deuxième trimestre 2022 de la Société. Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 888 390-0549 (ou le 1 416 764-8682 pour les appels internationaux).

Un enregistrement de la conférence sera disponible à compter de 11 h 30 (heure de l'Est) le 5 août 2022, et ce, jusqu'à 23 h 59 (heure de l'Est), le 5 septembre 2022. Pour accéder à l'enregistrement différé de la conférence, il suffit de composer le 1 888 390-0541, suivi de 752647#.

Vous pouvez également accéder à la webdiffusion de la conférence des résultats du trimestre à partir de la section « Investisseurs?», de notre site web à uniselect.com. La webdiffusion sera archivée par la suite. Les participants devraient prévoir le temps nécessaire, avant le début de l'appel, pour accéder à la webdiffusion et aux diapositives.

À PROPOS DE UNI-SÉLECT

Avec plus de 5 000 employés au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, Uni-Sélect est un chef de file de la distribution de peintures automobile, de revêtements industriels et d'accessoires connexes en Amérique du Nord, ainsi qu'un chef de file de la distribution de produits automobiles destinés au marché secondaire de l'automobile au Canada et au Royaume-Uni. Le siège social d'Uni-Sélect est situé à Boucherville (Québec) Canada et les actions de la Société sont négociées à la Bourse de Toronto (UNS).

Au Canada, Uni-Sélect dessert plus de 16 000 ateliers de réparation et de carrosserie automobile et plus de 4 000 ateliers grâce à ses bannières d'atelier de réparation/installation et de carrosserie automobile. Son réseau national compte plus de 1 000 grossistes indépendants et plus de 80 magasins corporatifs, dont plusieurs exercent leurs activités sous les programmes de bannières d'Uni-Sélect tels que BUMPER TO BUMPER®, AUTO PARTS PLUS® et FINISHMASTER®.

Aux États-Unis, Uni-Sélect, par l'intermédiaire de sa filiale entièrement détenue FinishMaster, Inc., exploite un réseau national de plus de 145 magasins corporatifs de produits de revêtement automobile sous la bannière FINISHMASTER®, laquelle dessert un réseau de plus de 30 000 clients annuellement.

Au Royaume-Uni, Uni-Sélect, par l'intermédiaire de GSF Car Parts, est un important distributeur de produits automobiles qui dessert plus de 20 000 clients avec un réseau de plus de 180 magasins corporatifs. www.uniselect.com

MISE EN GARDE CONCERNANT LES INFORMATIONS PROSPECTIVES

Certaines déclarations faites dans le présent communiqué constituent des informations prospectives au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières. Toutes ces informations prospectives sont présentées conformément aux dispositions en matière d'exonération prévues dans les lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables.

Les informations prospectives comprennent toutes les informations et déclarations concernant les intentions, les plans, les attentes, les croyances, les objectifs, le rendement futur et la stratégie d'Uni?Sélect, ainsi que toute autre information ou déclaration se rapportant à des circonstances ou des événements futurs et qui ne se rapportent pas directement et exclusivement à des faits avérés. Les déclarations prospectives emploient souvent, mais pas toujours, des termes comme « croire », « estimer », « s'attendre à », « avoir l'intention », « envisager », « prévoir », « planifier », « prédire », « projeter », « viser à », « chercher à », « s'efforcer de », « potentiel », « continuer », « cibler », « peut », « pourrait », « devrait », ainsi que tout autre terme de nature semblable et toute autre forme conjuguée de ces termes.En outre, les déclarations relatives aux attentes de la direction en termes de ventes, de BAIIA ajusté,  de BPA ajusté ou d'autres résultats financiers pour 2022 constituent des informations prospectives et des perspectives financières au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières.

Les informations prospectives sont fondées sur la perception qu'a Uni?Sélect des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs prévus, ainsi que sur d'autres hypothèses, tant générales que spécifiques, qu'Uni?Sélect juge raisonnables dans les circonstances. De telles informations sont, de par leur nature même, assujetties à des risques et incertitudes inhérents, dont plusieurs sont indépendants de la volonté d'Uni?Sélect, ce qui donne lieu à la possibilité que les résultats réels diffèrent de façon importante des attentes exprimées ou suggérées par Uni?Sélect dans ces informations prospectives. Uni?Sélect ne peut garantir que toute déclaration prospective se matérialisera, et nous conseillons aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Ces risques et incertitudes incluent, sans s'y limiter, les suivants : les risques associés à la pandémie de COVID?19;?une diminution de la demande de nos produits; l'interruption de nos relations avec nos fournisseurs, une interruption des activités de nos fournisseurs ou le regroupement de fournisseurs; l'interruption de nos relations avec nos clients; la concurrence au sein des secteurs dans lesquels nous exerçons nos activités; des atteintes à la sécurité; un dysfonctionnement en matière de sécurité de l'information ou des enjeux d'intégration; la demande liée au commerce électronique et l'incapacité à fournir des solutions adéquates en matière de commerce électronique; la rétention des employés; les coûts de main-d'oeuvre; les activités syndicales et les lois en matière de travail et d'emploi; l'incapacité à réaliser les avantages liés à des acquisitions et à d'autres opérations stratégiques; les réclamations en matière de responsabilité du fait du produit; le risque de crédit; la perte du droit d'exercer nos activités dans des emplacements clés; l'incapacité de mettre en oeuvre des initiatives commerciales; l'incapacité de maintenir des contrôles internes efficaces; les conditions macroéconomiques comme le chômage, l'inflation, les modifications apportées aux politiques fiscales et l'incertitude associée aux marchés du crédit; les activités exercées dans des territoires étrangers; l'incapacité d'assurer le service de notre dette ou de respecter nos clauses restrictives financières; les litiges; la législation ou les politiques ou les règlements gouvernementaux; le respect des lois et des règlements en matière d'environnement; le respect des lois en matière de protection des renseignements personnels; le changement climatique à l'échelle mondiale; les modifications aux normes comptables; les fluctuations du cours des actions; la responsabilité sociale et la réputation de l'entreprise, les investisseurs activistes ainsi que d'autres risques énoncés ou intégrés par renvoi au rapport de gestion d'Uni-Sélect pour l'exercice clos le 31 décembre 2021 et dans d'autres documents que nous rendons publics, y compris ceux que nous déposons auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com).

Sauf indication contraire, les informations prospectives contenues dans le présent communiqué sont présentées en date des présentes et Uni-Sélect décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives consécutivement à l'obtention de nouveaux renseignements ou à l'arrivée d'événements nouveaux, ou pour tout autre motif, sauf dans la mesure où les lois applicables l'exigent. Bien que nous estimions que les hypothèses sur lesquelles reposent ces informations prospectives étaient raisonnables à la date du présent communiqué, les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

De plus, nous rappelons aux lecteurs que les informations prospectives sont présentées dans le seul but d'aider les investisseurs et autres personnes à comprendre les résultats financiers prévus d'Uni?Sélect, ainsi que ses objectifs, ses priorités stratégiques et ses perspectives d'affaires, de même que le contexte dans lequel elle prévoit exercer ses activités. Les lecteurs sont avertis que ces informations peuvent ne pas être appropriées à d'autres fins et ne doivent pas être considérés comme nécessairement indicatifs des résultats financiers futurs.

De plus amples renseignements sur les risques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent considérablement de nos attentes actuelles se trouvent dans la rubrique intitulée « Gestion des risques » du rapport de gestion d'Uni-Sélect pour l'exercice clos le 31 décembre 2021 qui est intégrée par renvoi à la présente mise en garde.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

L'information comprise dans le présent communiqué comporte certains renseignements qui ne sont pas des mesures financières du rendement conformes aux PCGR. Les mesures financières non conformes aux PCGR n'ont pas de signification normalisée en vertu des PCGR et, par conséquent, il est peu probable qu'elles soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. La Société est d'avis que les lecteurs du présent communiqué peuvent tenir compte de ces mesures de rendement aux fins d'analyse. 

Ce qui suit présente les mesures de la performance utilisées par la Société qui ne sont pas définies selon les PCGR.

Croissance organique - Cette mesure consiste à quantifier l'augmentation des ventes consolidées entre deux périodes données, en excluant l'impact des acquisitions, de la perte de ventes découlant du regroupement de magasins corporatifs, des variations du taux de change et, lorsqu'il y a lieu, de la différence du nombre de jours de facturation. Cette mesure aide Uni-Sélect à juger l'évolution intrinsèque des ventes générées par sa base de magasins en exploitation par rapport au reste du marché. La croissance organique est fondée sur des constats raisonnables aux yeux de la direction et pourrait ne pas être comparable à la croissance organique d'autres sociétés.

BAIIA, BAIIA ajusté, marge du BAIIA et marge du BAIIA ajusté - Le BAIIA représente le résultat net excluant l'amortissement, les charges financières nettes et la charge (le recouvrement) d'impôt sur le résultat. La marge du BAIIA est un pourcentage qui correspond au BAIIA divisé par les ventes. Les investisseurs ne doivent pas considérer le BAIIA et la marge du BAIIA comme des substituts aux mesures financières conformes aux PCGR ou en remplacement du tableau des flux de trésorerie.

Le BAIIA ajusté comprend certains ajustements qui pourraient avoir une incidence sur la comparabilité des résultats financiers de la Société. Ces ajustements comprennent, entre autres, les frais de restructuration et autres charges, la rémunération à base d'actions, la radiation d'actifs ainsi que le changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks. La marge du BAIIA ajusté est un pourcentage qui correspond au BAIIA ajusté divisé par les ventes.

La Société se sert du BAIIA et du BAIIA ajusté ainsi que des marges correspondantes pour évaluer sa performance et celle de ses secteurs d'activité. La direction estime que ces mesures non conformes aux PCGR, en plus de celles conformes aux PCGR, permettent aux utilisateurs de mieux comprendre ses résultats d'exploitation et donne une image plus claire de ses principaux résultats ainsi que de ceux de ses secteurs d'activité. La direction estime également que ces mesures permettent une meilleure comparaison de ses résultats d'une période à l'autre.

Il est peu probable que, selon la définition que la Société donne à ces termes, le BAIIA, le BAIIA ajusté et les marges correspondantes soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités.

BAI, BAI ajusté, marge du BAI et marge du BAI ajusté - Le BAI représente le résultat net excluant la charge (le recouvrement) d'impôt sur le résultat et la marge du BAI est un pourcentage qui correspond au BAI divisé par les ventes. Les investisseurs ne doivent pas considérer le BAI et la marge du BAI comme des substituts aux mesures financières conformes aux PCGR ou comme des mesures de liquidité en remplacement du tableau des flux de trésorerie.

Le BAI ajusté comprend certains ajustements qui pourraient avoir une incidence sur la comparabilité des résultats financiers de la Société. Ces ajustements comprennent les frais de restructuration et autres charges, la rémunération à base d'actions, le changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance (maintenant connue sous le nom de GSF Car Parts). La marge du BAI ajusté est un pourcentage qui correspond au BAI ajusté divisé par les ventes.

La Société se sert du BAI et du BAI ajusté ainsi que des marges correspondantes pour évaluer sa performance et celle de ses secteurs d'activité. La direction estime que ces mesures non conformes aux PCGR, en plus de celles conformes aux PCGR, permettent aux utilisateurs de mieux comprendre ses résultats d'exploitation et donne une image plus claire de ses principaux résultats ainsi que de ceux de ses secteurs d'activité. La direction estime également que ces mesures permettent une meilleure comparaison de ses résultats d'une période à l'autre.

Il est peu probable que, selon la définition que la Société donne à ces termes, le BAI, le BAI ajusté et les marges correspondantes soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités.

Résultat net ajusté et résultat net ajusté par action ordinaire (de base et dilué) - Le résultat net ajusté ainsi que le résultat net ajusté par action ordinaire (de base et dilué) contiennent certains ajustements qui pourraient avoir une incidence sur la comparabilité des résultats financiers de la Société. Ces ajustements comprennent, nets d'impôt sur le résultat, les frais de restructuration et autres charges, la rémunération à base d'actions, le changement d'estimation relative à l'obsolescence de stocks et l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance (maintenant connue sous le nom de GSF Car Parts).

Le résultat net ajusté dilué est calculé en ajustant à nouveau le résultat net ajusté compte tenu de l'intérêt après impôt sur les débentures convertibles. L'exclusion de ces éléments n'indique pas qu'ils ne sont pas récurrents.

La Société se sert du résultat net ajusté et du résultat net ajusté par action ordinaire (de base et dilué) pour évaluer sa performance. La direction estime que ces mesures non conformes aux PCGR, en plus de celles conformes aux PCGR, permettent aux utilisateurs de mieux comprendre ses résultats d'exploitation et donne une image plus claire de ses principaux résultats. La direction estime également que ces mesures permettent une meilleure comparaison de ses résultats d'une période à l'autre.

Il est peu probable que, selon la définition que la Société donne à ces termes, le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action ordinaire (de base et dilué) soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités.

Flux de trésorerie disponibles - Cette mesure correspond aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation selon les tableaux consolidés des flux de trésorerie, ajustés en fonction des éléments suivants : les acquisitions nettes d'immobilisations corporelles, les avances nettes aux marchands membres et incitatifs aux clients, ainsi que les acquisitions nettes et le développement d'immobilisations incorporelles. La direction croit que cette mesure des flux de trésorerie non conforme aux PCGR est un indicateur de la solidité financière et du rendement des activités, car ils révèlent le montant des fonds disponibles pour gérer la croissance, rembourser la dette, réinvestir dans la Société et profiter des différentes occasions qui se présentent sur le marché. La direction estime que cette mesure donne aux investisseurs de l'information sur la capacité de la Société de générer des liquidités après avoir effectué les investissements nécessaires à l'appui de ses activités et de la création de valeur à long terme.

Les flux de trésorerie disponibles ne sont pas une mesure des liquidités conforme aux PCGR. Cette mesure ne doit pas être considérée comme un substitut aux mesures de la performance financière conformes aux PCGR ou comme des mesures de liquidité en remplacement du tableau des flux de trésorerie. Il est peu probable que, selon la définition que la Société donne à ce terme, les flux de trésorerie disponibles soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités.

Endettement total net et ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté - L'endettement total net correspond à la somme de la facilité de crédit renouvelable, des facilités de crédit à terme et des obligations locatives (incluant la portion courante), nette des frais de financement différés et de la trésorerie. L'endettement total net exclut les débentures convertibles puisqu'elles sont convertibles en actions ordinaires de la Société.  

Le ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté représente l'endettement total net divisé par le BAIIA ajusté des quatre derniers trimestres. Ce ratio est utilisé par la direction pour évaluer le levier financer de la Société, la structure de son capital et ses stratégies de financement. Le ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté n'est pas une mesure établie conformément aux PCGR. Elle ne saurait se substituer aux mesures conformes aux PCGR ou au bilan pour évaluer la position financière de la Société. Selon la définition qu'en donne la Société, il est peu probable que le ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté soit comparable à des mesures similaires présentées par d'autres entités.

 

Le tableau suivant présente un rapprochement de la croissance organique.


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin  

Périodes de six mois

closes les 30 juin


2022

2021

2022

2021


$

$

$

$

FinishMaster États-Unis

186 465

171 261

359 221

329 464

Produits automobiles Canada

161 037

145 267

290 801

260 429

GSF Car Parts Royaume-Uni

96 824

99 884

203 906

196 638

Ventes

444 326

416 412

853 928

786 531



%


%

Variation des ventes

27 914

6,7

67 397

8,6

Incidence de la conversion du dollar canadien et de la livre sterling

17 027

4,1

20 209

2,6

Incidence du nombre de jours de facturation

1 529

0,4

1 976

0,3

Perte de ventes découlant du regroupement de magasins corporatifs

387

0,1

873

0,1

Acquisitions

(1 959)

(0,5)

(2 637)

(0,4)

Croissance organique consolidée

44 898

10,8

87 818

11,2

 

Le tableau suivant présente le rapprochement du BAIIA et du BAIIA ajusté :


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin


Périodes de six mois

closes les 30 juin



2022

2021


2022

2021



$

$

%

$

$

%

Résultat net

22 783

(20 253)


30 522

(20 040)


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat                

7 556

(3 444)


9 594

(3 150)


Charges financières nettes

4 658

8 884


9 198

17 762


Amortissement

13 594

15 301


27 504

30 672


BAIIA

48 591

488

9 857,2

76 818

25 244

204,3

Marge du BAIIA

10,9 %

0,1 %


9,0 %

3,2 %


Changement d'estimation relative à l'obsolescence de
   stocks

--

20 600


10 927

20 600


Rémunération à base d'actions

2 613

2 869


7 532

4 652


Éléments spéciaux

61

13 049


1 227

16 475


BAIIA ajusté

51 265

37 006

38,5

96 504

66 971

44,1

Marge du BAIIA ajusté

11,5 %

8,9 %


11,3 %

8,5 %


 

Le tableau suivant présente un rapprochement du BAI et du BAI ajusté :


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin


Périodes de six mois

closes les 30 juin



2022

2021


2022

2021



$

$

%

$

$

%

Résultat net

22 783

(20 253)


30 522

(20 040)


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat                             

7 556

(3 444)


9 594

(3 150)


BAI

30 339

(23 697)

228,0

40 116

(23 190)

273,0

Marge du BAI

6,8 %

(5,7) %


4,7 %

(2,9) %


Changement d'estimation relative à l'obsolescence de
   stocks

--

20 600


10 927

20 600


Rémunération à base d'actions

2 613

2 869


7 532

4 652


Éléments spéciaux

61

13 049


1 227

16 475


Amortissement des immobilisations incorporelles
   relatives à l'acquisition de GSF Car Parts  

1 016

1 129


2 100

2 242


BAI ajusté

34 029

13 950

143,9

61 902

20 779

197,9

Marge du BAI ajusté

7,7 %

3,4 %


7,2 %

2,6 %


 

Le tableau suivant présente un rapprochement du résultat net, du résultat net ajusté et du résultat net utilisé pour le calcul du résultat net ajusté dilué par action ordinaire :


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin


Périodes de six mois

closes les 30 juin



2022

2021


2022

2021



$

$

%

$

$

%

Résultat net

22 783

(20 253)

212,5

30 522

(20 040)

252,3

Changement d'estimation relative à l'obsolescence de
  stocks, net d'impôt

--

16 274


8 031

16 274


Rémunération à base d'actions, nette d'impôt

1 975

2 125


5 633

3 442


Éléments spéciaux, nets d'impôt

37

9 830


978

12 446


Amortissement des immobilisations incorporelles                             
  relatives à l'acquisition de GSF Car Parts, net d'impôt

823

944


1 701

1 846


Incidence fiscale nette des changements de taux
  d'imposition et de la reprise de provision pour
  éventualités

--

1 994


--

1 994


Résultat net ajusté

25 618

10 914

134,7

46 865

15 962

193,6

Incidence de la conversion des débentures convertibles,
   nette d'impôt (1)

1 190

1 382


2 387

--


Résultat net utilisé pour le calcul du résultat net ajusté
dilué par action ordinaire

26 808

12 296

118,0

49 252

15 962

208,6

Résultat net de base par action ordinaire

0,52

(0,48)

208,3

0,70

(0,47)

248,9

Changement d'estimation relative à l'obsolescence
de stocks, net d'impôt

--

0,39


0,19

0,39


Rémunération à base d'actions, nette d'impôt

0,05

0,05


0,13

0,08


Éléments spéciaux, nets d'impôt

--

0,23


0,02

0,29


Amortissement des immobilisations incorporelles relatives
  à l'acquisition de GSF Car Parts, net d'impôt

0,02

0,02


0,04

0,04


  Incidence fiscale nette des changements de taux
   d'imposition et de la reprise de provision pour
   éventualités

--

0,05


--

0,05


Résultat net ajusté de base par action ordinaire

0,59

0,26

126,9

1,08

0,38

184,2

Incidence de la conversion des débentures convertibles,
  nette d'impôt (1)

(0,08)

(0,02)


(0,14)

--


Résultat net ajusté dilué par action ordinaire

0,51

0,24

112,5

0,94

0,38

147,4

(1)

Pour la période de six mois close le 30 juin 2021, l'incidence de la conversion des débentures convertibles a été exclue du calcul du résultat dilué par action, car l'incidence de la conversion était anti-dilutive.

 

Le tableau suivant présente un rapprochement du nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation (en milliers) utilisé pour le calcul du résultat net ajusté dilué par action ordinaire :


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin

Périodes de six mois

closes les 30 juin


2022

2021

2022

2021

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation utilisé pour le
   calcul du résultat net de base par action ordinaire

43 513

42 387

43 480

42 387

Incidence de la conversion des débentures convertibles (1)

8 106

9 211

8 106

--

Incidence des options d'achat d'actions (2)

351

130

400

--

Incidence des unités d'actions différées dilutives (« UAD »)

199

--

100

--

Incidence des unités d'actions restreintes dilutives (« UAR »)                                

375

--

364

--

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation utilisé pour le
   calcul du résultat net dilué par action ordinaire

52 545

51 729

52 451

42 387

(1)

Pour la période de six mois close le 30 juin 2021, l'incidence de la conversion des débentures convertibles a été exclue du calcul du résultat net dilué par action ordinaire, car cette incidence était anti-dilutive.

(2)

Pour la période de six mois close le 30 juin 2022, des options visant l'acquisition de 28 091 actions ordinaires ont été exclues du calcul du résultat net dilué par action ordinaire, car le prix d'exercice des options était plus élevé que le cours moyen des actions (1 722 736 ont été exclues pour le deuxième trimestre de 2021 car la conversion aurait eu pour effet de réduire la perte par action et 1 722 736 ont été exclues pour la période de six mois, car le prix d'exercice des options était plus élevé que le cours moyen des actions). 

 

Le tableau suivant présente la conciliation des flux de trésorerie disponibles :


Deuxièmes trimestres

clos les 30 juin

Périodes de six mois

closes les 30 juin


2022

2021

2022

2021


$

$

$

$

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

50 753

43 282

58 556

42 742

Avances aux marchands membres et incitatifs accordés aux clients                      

(3 820)

(2 465)

(6 384)

(7 152)

Remboursements d'avances à des marchands membres et produit de
   liquidation des incitatifs accordés aux clients retournés

1 396

3 040

2 604

3 756

Acquisitions d'immobilisations corporelles

(4 387)

(2 166)

(8 059)

(3 386)

Produit de la disposition d'immobilisations corporelles

527

319

957

565

Acquisitions et développement d'immobilisations incorporelles

(1 403)

(978)

(2 693)

(1 652)

Flux de trésorerie disponibles

43 066

41 032

44 981

34 873

 

Le tableau suivant présente un rapprochement de l'endettement total net et du ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté :


Au
30 juin

Au
31 décembre


2022

2021


$

$

Dette à long terme, incluant la portion courante (1)                                                                                     

311 640

337 386

Trésorerie

20 229

28 156

Endettement total net

291 411

309 230




BAIIA ajusté - quatre derniers trimestres (2)

176 228

146 695

Ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté

               1,65x

               2,11x

(1)

Pour plus de renseignements, voir la note 11 aux états financiers consolidés intermédiaires résumés.

(2)

Pour plus de renseignements sur les résultats de chacun des huit trimestres, voir la section « Principales informations financières consolidées trimestrielles » du Rapport de gestion.



SOURCE Uni-Sélect inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:24
Environ 78,34 % des répondants de 22 pays pensent que l'économie chinoise est devenue le moteur économique mondial, selon une enquête conjointe réalisée par le groupe de réflexion de CGTN et l'institut sur l'opinion publique de Chine (Chinese...

à 17:00
Une croissance forte et rentable Les revenus totaux ont augmenté de 125 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 7,1 millions de dollars grâce à la vente de billets des films à grands succès et à la réouverture complète des lieux de...

à 16:59
Le gouvernement du Canada fera une annonce en matière de logement. Les médias sont invités à se joindre à Paul Chiang, Secrétaire...

à 16:54
Environ 78,34 % des personnes interrogées dans 22 pays pensent que l'économie chinoise est devenue le moteur de l'économie mondiale, selon une enquête conjointe menée par le Think Tank CGTN et l'Institut chinois d'opinion publique de l'Université...

à 16:17
Reprise des négociations pour : Société : Dinero Ventures Ltd.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : DNO  Les titres : Oui  Reprise (HE) : 09 h 30 8/12/2022  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 16:11
Reprise des négociations pour: Société : Blockchain Venture Capital Inc.   FORMERLY:   Reliant Gold Corp.  Symbole CSE : BVCI  FORMERLY:   RNG  Reprise (HE) : 09 h 30 8/12/22  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter)...



Communiqué envoyé le 5 août 2022 à 06:30 et diffusé par :