Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Femme, Sécurité publique, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Première Nation, CPG, CFG, DEI

Le gouvernement du Canada annonce des refuges pour les Autochtones victimes de violence fondée sur le sexe


IQALUIT, NU, le 23 juill. 2021 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'est engagé à assurer la sécurité des femmes, des filles et des personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones qui tentent d'échapper à la violence fondée sur le sexe.

Aujourd'hui, l'honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), l'honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones, l'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord, en compagnie de Rebecca Kudloo, présidente de Pauktuutit Inuit Women of Canada, et d'Aluki Kotierk, présidente de Nunavut Tunngavik Incorporated, ont souligné un investissement fédéral de 724,1 millions de dollars pour élargir le soutien adapté à la culture pour les Autochtones confrontés à la violence fondée sur le sexe et le soutien de nouveaux refuges d'urgence et de logements de transition (deuxième étape) partout au pays, y compris dans le Nord et dans les centres urbains.

Cela comprend 420 millions de dollars sur cinq ans, par l'entremise de la SCHL pour financer la construction d'au moins 38 refuges d'urgence dirigés par des Autochtones et d'au moins 50 maisons de transition dirigées par des Autochtones partout au Canada. Cette somme s'ajoute à un investissement de 304,1 millions de dollars sur cinq ans et de 96,6 millions de dollars par année par l'entremise de Services aux Autochtones Canada pour appuyer le fonctionnement de ces refuges et maisons de transition, ainsi que l'augmentation du financement pour des projets de prévention de la violence adaptés à la culture.

Un appel de propositions pour la construction et l'exploitation continue de refuges et de maisons de transition dirigés par les Autochtones sera lancé au début de l'automne 2021 et sera ouvert à tous les Autochtones. 

Le gouvernement du Canada reconnaît que la pandémie de COVID a exercé des pressions supplémentaires sur les femmes et les enfants inuits qui cherchent refuge contre la violence fondée sur le sexe. Dans le cadre du financement souple de plus de 75 millions de dollars que SAC a fourni à Nunavut Tunngavik Incorporated (NTI) par l'entremise du Fonds de soutien aux communautés autochtones, NTI a distribué environ 1 million de dollars aux refuges qui desservent les Inuits du Nunavut afin de prévenir la COVID-19, de s'y préparer et d'intervenir. Ces fonds ont aidé les refuges à s'adapter aux protocoles de santé, à soutenir la distance physique et à acheter de l'équipement de protection individuelle pour le personnel et les clients du refuge. De plus, NTI a alloué plus de 11 millions de dollars de ce financement souple pour la construction, la rénovation et l'achat de quatre abris dans quatre communautés du Nunavut (Pangnirtung, Pond Inlet, Gjoa Haven et Baker Lake).

En collaboration avec l'association Pauktuutit Inuit Women of Canada,  le gouvernement du Canada a annoncé en janvier 2021, qu'il s'engageait à financer la construction et les activités de nouveaux refuges pour les femmes, les enfants et les personnes 2ELGBTQQIA+ inuits dans Inuit Nunangat et dans les centres urbains. Le financement de ces nouveaux refuges avait été annoncé dans l'Énoncé économique de l'automne de 2020. Le gouvernement du Canada travaille étroitement avec Pauktuutit Inuit Women of Canada pour rédiger un appel de propositions propre aux Inuits, qui sera lancé cet été.

Le gouvernement du Canada est déterminé à mettre fin à la tragédie nationale des femmes, des filles et des personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées. La construction et les activités de fonctionnement des refuges et des logements de transition dirigés par les Autochtones sont un premier pas du gouvernement du Canada dans la Voie fédérale concernant les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées et permettront également de donner suite aux refuges demandés pour les Inuits en particulier dans le plan d'action national inuit sur les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ inuites disparues et assassinées. La construction et les activités des refuges d'urgence et des logements de transition dirigés par les Autochtones répondent directement à huit des appels à la justice de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, notamment concernant l'offre de refuges sûrs, accessibles, adaptés à la culture et libres d'accès pour les femmes et les enfants autochtones dans les réserves et hors réserve et également pour les personnes 2ELGBTQQIA+ victimes de violence fondée sur le sexe.

Citations

« Les refuges d'urgence et les logements de transition dirigés par les Autochtones jouent un rôle crucial en aidant les femmes, les enfants et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones à échapper à la violence. L'annonce d'aujourd'hui constitue une étape critique vers la création de lieux sûrs, adaptés à la culture et qui tiennent compte des traumatismes pour les personnes les plus vulnérables de notre société, dans les réserves et hors réserve, dans le Nord et dans les centres urbains. »

L'honorable Marc Miller 
Ministre des Services aux Autochtones

« Pauktuutit se réjouit de l'annonce d'aujourd'hui. Pour nous qui demandions depuis 36 ans des refuges pour les femmes inuites, il s'agit d'une action concrète en vue d'une réconciliation véritable avec les femmes inuites. Aujourd'hui, nous montrons au Canada que les femmes inuites sont valorisées et respectées et qu'elles ont droit à la sécurité. Nous célébrons les vies qui seront sauvées, et nous honorons la mémoire de celles que nous avons perdues dans l'attente de refuges dans l'Inuit Nunangat. Avec cette annonce, on commence à répondre à la demande de refuges destinés tout particulièrement aux Inuits énoncée dans le plan d'action national inuit sur les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ inuites disparues et assassinées. Il nous tarde de poursuivre notre travail avec nos partenaires et avec le gouvernement en vue de construire davantage de refuges et de logements de transition destinés aux femmes inuites. Ce n'est qu'un début. »

Rebecca Kudloo 
Présidente, Pauktuutit Inuit Women of Canada

« Grâce à ces investissements importants, notre gouvernement répond aux besoins uniques des communautés des Premières Nations, inuites et métisses partout au pays, y compris dans les régions urbaines et du Nord. Reconnaissant qu'une approche universelle simple ne suffit pas, nous travaillons avec des partenaires autochtones pour élaborer des solutions qui fourniront un soutien vital en matière de logement aux femmes, aux enfants et aux personnes 2ELGBTQQIA+. Il y a encore beaucoup de travail à faire, et l'annonce d'aujourd'hui est une étape importante pour aider à guérir les communautés et bâtir un système de logement plus inclusif pour tous. »

L'honorable Ahmed Hussen 
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement

« L'engagement pris aujourd'hui de construire et d'exploiter de nouveaux refuges et de nouveaux logements de transition dans le Nord et partout au Canada est une étape importante pour veiller à ce que les personnes victimes de violence et de mauvais traitements à la maison aient un endroit sûr où se tourner. Je suis fière que nous allions de l'avant en partenariat avec Pauktuutit Inuit Women of Canada, le gouvernement du Nunavut et nos partenaires inuits pour faire de ces nouveaux refuges et maisons de transition pour les femmes, les enfants et les personnes 2ELGBTQQIA+ inuites une réalité. »

L'honorable Daniel Vandal 
Ministre des Affaires du Nord 

« L'accès à des refuges sécuritaires et adaptés à la culture dans l'Inuit Nunangat est essentiel pour les femmes, les enfants et les personnes 2ELGBTQQIA+ qui fuient la violence, ainsi qu'une étape clé pour mettre fin à la tragédie nationale des femmes, des filles et des personnes 2E+ disparues et assassinées. Notre gouvernement est déterminé à poursuivre son travail avec Pauktuutit Inuit Women of Canada et d'autres partenaires inuits pour assurer la sécurité et le bien-être des femmes inuites, de leurs enfants et des personnes 2E+ en appuyant et en élargissant un réseau de refuges et de maisons de transition pour la prévention de la violence familiale partout au pays afin de mieux répondre à leurs besoins particuliers. »

L'honorable Carolyn Bennett 
Ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Les Inuits du Nunavut méritent un endroit sécuritaire où dormir la nuit et la dignité qui accompagne la sécurité. La pandémie de COVID-19 a mis en lumière ce besoin urgent. Là où nous avons pu le faire, les organisations inuites ont investi dans des refuges et des maisons de transition, et nous sommes prêts à poursuivre ce travail essentiel. »

Aluki Kotierk 
Président de Nunavut Tunngavik Incorporated

Faits en bref

Liens connexes

Pauktuutit Inuit Women of Canada (en anglais seulement) 
Société canadienne d'hypothèques et de logement 
Programme pour la prévention de la violence familiale
La voie fédérale concernant les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées
Plan d'action national inuit sur les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ inuites disparues et assassinées (en anglais seulement)
Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

Restez branchés

Participez à la conversation sur les peuples autochtones au Canada :

Twitter: @GCAutochtones  
Facebook: @GCAutochtones  
Instagram: @gcautochtones

Facebook : @GCAutochtonesEnSante 

Twitter: @Min_ServAutoch

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez  www.sac.gc.ca/filsrss.

SOURCE Services aux Autochtones Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

23 sep 2021
En réponse à un communiqué de Reuters confirmant que le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, se présente sans opposition pour un deuxième mandat à la tête de l'agence, la AIDS Healthcare...

23 sep 2021
Quanzhou, une ville portuaire située dans la province du Fujian, dans l'est de la Chine, et connue comme la ville natale de certains Chinois outre-mer, a envoyé une lettre publique du pays aux habitants de Quanzhou vivant à l'étranger pour les...

23 sep 2021
La volonté du gouvernement du Québec d'encadrer les manifestations tenues devant des centres de la petite enfance ou des garderies ainsi que des établissements scolaires et de santé et services sociaux se concrétise aujourd'hui, alors que les...

23 sep 2021
Les résultats de la société pour les 13 semaines closes le 31 juillet 2021 (le « deuxième trimestre de l'exercice 2022 ») et pour les 26 semaines closes le 31 juillet 2021 (le « premier semestre de l'exercice 2022 ») et ceux des périodes comparatives...

23 sep 2021
- pHOXWELL a réduit considérablement l'infection par le SRAS-CoV-2 de 63 % avec une tolérabilité comparable à celle du placebo dans la population à haut risque des travailleurs de la santé - Nouveau spray nasal auto-administré conçu pour renforcer...

23 sep 2021
Novavax et le Serum Institute of India déposent auprès de l'Organisation mondiale de la Santé une demande réglementaire d'autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin contre la COVID-19 à base de nanoparticules de protéines recombinantes de Novavax...



Communiqué envoyé le 23 juillet 2021 à 17:33 et diffusé par :