Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

Chorus Aviation présente ses résultats financiers du deuxième trimestre de 2020 et une mise à jour sur le marché


Points saillants récents

HALIFAX, NS, le 12 août 2020 /CNW/ - Chorus Aviation Inc. (« Chorus ») (TSX : CHR) a présenté aujourd'hui ses résultats financiers du deuxième trimestre de 2020 et une mise à jour sur l'incidence de la COVID-19.

« Le secteur de l'aviation à l'échelle mondiale demeure considérablement touché par les effets de l'épidémie de COVID-19. Nous demeurons centrés sur nos objectifs d'assurer la sécurité de nos employés et des passagers et de conserver suffisamment de liquidités. L'équipe a réduit considérablement les coûts ainsi que les dépenses en immobilisations et obtenu du financement supplémentaire. Avec des liquidités de 228 millions de dollars, nous sommes bien placés pour traverser une longue période de reprise et participer à la croissance du secteur de l'aviation dans l'avenir », a déclaré Joe Randell, président et chef de la direction de Chorus.

« La crise liée à la COVID-19, les restrictions en matière de voyage imposées par les gouvernements provinciaux et fédéral et les fermetures de frontières continuent d'avoir des effets dévastateurs sur la demande des passagers pour les voyages aériens au Canada. Bien qu'elles puissent avoir été nécessaires au début de la pandémie, les restrictions fédérales et interprovinciales du Canada comptent maintenant parmi les plus strictes au monde. La quarantaine de quatorze jours obligatoires en Nouvelle-Écosse, à titre d'exemple, complique beaucoup les choses au moment de faire des affaires. Les gouvernements canadien et provinciaux doivent s'inspirer des autres pays du G20 qui ont adopté des approches sûres, réfléchies, concrètes et fondées sur la science pour assouplir les restrictions de voyage de manière stratégique afin de permettre la relance des entreprises et des économies et de réussir dans cette nouvelle réalité. Contrairement à d'autres pays, le Canada n'a pas accordé de soutien à l'industrie de l'aviation. »

« Depuis le début de cette crise, nous avons eu à prendre des décisions très difficiles, mais nécessaires, dont celle de réduire notre main-d'oeuvre d'environ 65 %, ce qui représente près de 3 200 employés. À la fin du deuxième trimestre, Air Canada a annoncé la suppression de 21 liaisons régionales Air Canada Express exploitées par Jazz, et la fermeture de huit escales situées à des aéroports régionaux qui étaient gérées par Jazz. Je suis attristé par les effets de ces annulations de services sur nos employés, nos fournisseurs et les collectivités touchées, dont bon nombre ont perdu leur seul lien avec les réseaux de services aériens nationaux et internationaux. Il s'agit d'une période sans précédent; je respecte et comprends le choix difficile qu'a dû faire notre partenaire, Air Canada. Sans service aérien régional, bon nombre d'entreprises, d'établissements d'enseignement et d'exploitants du secteur du tourisme auront de la difficulté à survivre. Les gouvernements devront prendre des mesures pour que le Canada puisse compter sur un réseau de transport aérien efficient et accessible dans l'ensemble du pays. »

« Bien que le secteur soit encore en difficulté et fragile, nous sommes encouragés par certains signes positifs d'une reprise. Comme prévu, les appareils régionaux se sont révélés d'une importance fondamentale pour les réseaux de transport nationaux de la plupart des pays. L'aviation régionale reprend généralement ses vols plus tôt et à un rythme plus rapide que les vols long-courriers. Par exemple, au deuxième trimestre, Air Canada Express a assuré environ 9 % des heures de vol cale à cale qu'elle effectuait durant la même période de l'exercice dernier; cependant, pour le reste de l'année, nous prévoyons porter ce pourcentage à entre 20 % et 30 % des heures cale à cale effectuées durant la même période de l'exercice 2019. Le nombre d'heures de vol d'environ 50 % du parc d'avions que nous louons à des tiers est en hausse par rapport aux niveaux les plus faibles enregistrés au printemps dernier. »

« En raison de la longue période d'incertitude et d'instabilité causée par la pandémie, la plupart des entreprises de location d'appareils dans le monde entier ont permis à leurs preneurs de reporter leurs paiements de location et réévalué leurs actifs. Notre évaluation de l'incidence économique de la COVID-19 sur le portefeuille de location global de Chorus Aviation Capital, dont la valeur comptable nette est de 1,5 milliard de dollars, a donné lieu à une provision pour dépréciation sans effet sur la trésorerie de 9,5 millions de dollars durant le trimestre, ce qui représente moins de 1 % du portefeuille d'appareils loués de Chorus. »

« Dans l'ensemble, notre portefeuille d'appareils loués se porte bien. Environ 28 % des produits de location ont été recouvrés au deuxième trimestre, ce pourcentage ayant atteint environ 38 % en juillet. Bien que le secteur continue de subir un stress important, nous sommes encouragés par l'amélioration des tendances du trafic et l'utilisation des appareils régionaux comparativement à d'autres types d'appareils. »

« Nous sommes conscients que la revitalisation du secteur régional sera longue et sporadique et qu'elle se prolongera tout au long de 2021 et au-delà. Nous prenons toutes les mesures raisonnables pour protéger et préserver notre société ainsi que la valeur que nous avons créée pour nos actionnaires. Je souhaite exprimer ma gratitude à tous nos employés qui ont travaillé d'arrache-pied pour nous aider à traverser cette crise. Leur engagement continu, leur résilience et l'importance qu'ils accordent à la sécurité ont joué un rôle crucial pour notre entreprise », a conclu M. Randell.

Sommaire du deuxième trimestre

Au deuxième trimestre de 2020, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 91,0 millions de dollars, soit une hausse de 5,3 millions de dollars comparativement au deuxième trimestre de 2019.

Le BAIIA ajusté du secteur de la location d'appareils régionaux a augmenté de 8,2 millions de dollars principalement en raison de la croissance des produits tirés de la location d'avions, qui a été partiellement annulée par une provision pour pertes de crédit prévue de 1,1 million de dollars liée à l'évaluation, par la direction, du risque de crédit de ses preneurs.

Le BAIIA ajusté du secteur des services de transport aérien régional a baissé de 2,9 millions de dollars. Les résultats du deuxième trimestre ont été touchés par ce qui suit :

Le résultat net ajusté a atteint 21,6 millions de dollars pour le trimestre, en baisse de 2,5 millions de dollars en raison de ce qui suit :

Le résultat net a diminué de 9,8 millions de dollars par suite de la baisse susmentionnée de 2,5 millions de dollars du résultat net ajusté, de provisions pour dépréciation de 9,5 millions de dollars et de coûts liés à des reprises de possession d'appareils loués de 8,0 millions de dollars, qui ont été compensés par la variation de 6,3 millions de dollars du résultat de change latent net sur la dette à long terme, un recouvrement d'impôt sur des éléments ajustés de 2,5 millions de dollars et une diminution des coûts liés au programme de départ des employés de 1,4 million de dollars.

Sommaire de l'exercice à ce jour

Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 179,6 millions de dollars pour l'exercice à ce jour, soit une hausse de 19,2 millions de dollars par rapport à 2019.

Le BAIIA ajusté du secteur de la location d'appareils régionaux a augmenté de 24,7 millions de dollars principalement en raison de la croissance des produits tirés de la location d'avions, qui a été partiellement annulée par une provision pour pertes de crédit prévue de 1,1 million de dollars liée à l'évaluation, par la direction, du risque de crédit de ses preneurs.

Le BAIIA ajusté du secteur des services de transport aérien régional a baissé de 5,5 millions de dollars. Les résultats de 2020 ont été touchés par ce qui suit :

Le résultat net ajusté pour l'exercice à ce jour a atteint 45,5 millions de dollars, ce qui représente une augmentation par rapport à 2019 de 2,9 millions de dollars attribuable à ce qui suit :

Le résultat net a diminué de 60,5 millions de dollars par rapport à 2019 par suite de la variation du résultat de change latent net sur la dette à long terme de 48,8 millions de dollars, de provisions pour dépréciation sans effet sur la trésorerie de 15,5 millions de dollars, de coûts liés à la reprise de possession d'appareils loués de 2,0 millions de dollars, déduction faite des sûretés réalisées à l'égard des appareils loués à Flybe, et d'une hausse des coûts liés au programme de départ des employés de 2,1 millions de dollars, qui ont été compensés par la hausse susmentionnée de 2,9 millions de dollars du résultat net ajusté, un recouvrement d'impôt sur des éléments ajustés de 3,0 millions de dollars et une baisse des primes de signature de 2,0 millions de dollars liées à la convention collective des pilotes de Jazz.

Analyse financière consolidée





Trimestre clos le 30 juin

Semestre clos le 30 juin

(non audités)
(exprimés en milliers de dollars canadiens)

2020

2019

Variation

Variation

2020

2019

Variation

Variation

$

$

$

%

$

$

$

%










Produits d'exploitation1)

184 214

332 520

(148 306)

(44,6)

542 238

676 387

(134 149)

(19,8)

Charges d'exploitation1)

150 531

282 159

(131 628)

(46,7)

461 863

585 907

(124 044)

(21,2)










Résultat d'exploitation

33 683

50 361

(16 678)

(33,1)

80 375

90 480

(10 105)

(11,2)

Charge d'intérêts nette

(21 368)

(18 199)

(3 169)

(17,4)

(41 575)

(33 940)

(7 635)

(22,5)

Profit (perte) de change

18 467

11 576

6 891

(59,5)

(20 965)

25 826

(46 791)

181,2

Autre gain (perte)2)

(390)

1 430

(1 820)

(127,3)

(374)

1 466

(1 840)

(125,5)










Résultat avant impôt sur le résultat

30 392

45 168

(14 776)

(32,7)

17 461

83 832

(66 371)

(79,2)

Charge d'impôt sur le résultat

(1 227)

(6 227)

5 000

80,3

(5 590)

(11 444)

5 854

51,2










Résultat net

29 165

38 941

(9 776)

(25,1)

11 871

72 388

(60 517)

(83,6)










BAIIA ajusté1)3)

91 042

85 720

5 322

6,2

179 622

160 444

19 178

12,0

BAI ajusté3)

25 914

30 880

(4 966)

(16,1)

55 152

55 146

6

--

Résultat net ajusté3)

21 644

24 156

(2 512)

(10,4)

45 465

42 557

2 908

6,8



1)

Les produits et les charges d'exploitation pour l'exercice à ce jour et le premier trimestre ont respectivement augmenté de 8,1 millions de dollars et de 8,0 millions de dollars en raison d'un reclassement dans la dotation aux amortissements et la dépréciation et les autres charges de la dépréciation des appareils et des coûts de reprise de possession auparavant classés dans les produits, qui annulaient les sûretés connexes réalisées.

2)

Ce poste comprend les gains à la cession d'immobilisations corporelles.

3)

Il s'agit de mesures financières non conformes aux PCGR.

Perspectives

(Se reporter à la mise en garde concernant l'information prospective ci-après.)

La pandémie de COVID-19 et les restrictions imposées par les gouvernements en réponse à celle-ci posent des défis sans précédent au secteur de l'aviation et les annulations massives touchent les transporteurs aériens partout dans le monde. Chorus tire la quasi-totalité de ses produits de clients du secteur de l'aviation, soit aux termes de son CAC et par la location d'avions à des transporteurs aériens partout dans le monde. Par conséquent, elle fait face aux difficultés qui touchent le secteur du transport aérien de passagers. À l'heure actuelle, la durée et les répercussions complètes de cette pandémie sur l'aviation sont inconnues.

Services de transport aérien régional :

Depuis le 31 mars 2020, Jazz a procédé à une réduction importante du nombre de ses employés permanents et temporaires, qui a touché 65 % de ses effectifs. Si elle y est admissible, elle prévoit utiliser la subvention salariale d'urgence du Canada pendant le reste de la durée du programme, soit jusqu'au 31 décembre 2020.

Jazz prévoit fonctionner à environ 20 % à 30 % de sa capacité durant les troisième et quatrième trimestres de 2020 comparativement aux périodes correspondantes de 2019.

Conformément au CAC, les marges fixes ne varient pas en fonction du nombre d'appareils et, pour 2020, elles sont déterminées en fonction des montants annuels convenus.

En date du 30 juin 2020, les créances d'Air Canada au titre des mesures d'endiguement des coûts contrôlables s'élevaient à 17,6 millions de dollars. Chorus s'attend à ce que les créances se situent entre 20,0 millions de dollars et 40,0 millions de dollars jusqu'à la fin de 2020.

En raison de l'incidence économique de la COVID-19, Chorus a reporté la livraison prévue de six des neuf appareils CRJ900 jusqu'en décembre 2020. Chorus a commencé à gagner des produits de location provenant des trois appareils CRJ900 livrés en juin 2020.

Voyageur continue d'offrir des vols pour des missions humanitaires à l'étranger et des services de transport de fret, ainsi que des services d'ambulance aérienne au Nouveau-Brunswick. La demande pour les services de MRR et les pièces de Voyageur a baissé durant le trimestre en conséquence de la COVID-19. Si elle y est admissible, Voyageur prévoit utiliser la subvention salariale d'urgence du Canada pendant le reste de la durée du programme, soit jusqu'au 31 décembre 2020. La demande pour les services de MRR a par la suite augmenté, ce qui a nécessité le retour d'employés qui avaient été temporairement mis à pied. Voyageur représente actuellement moins de 10 % des produits d'exploitation consolidés et du résultat net consolidé de Chorus.

Location d'appareils régionaux :

Chorus a reçu des demandes de la quasi-totalité de ses clients du secteur de la location d'appareils régionaux pour une certaine forme d'allègement temporaire des frais de location alors qu'ils font face à une réduction sans précédent de la demande passagers. Dans la plupart des cas, la période d'allègement est de trois à 12 mois et les modalités de remboursement sont généralement échelonnées sur 12 à 24 mois. En date du 30 juin 2020, les créances au titre des paiements de location reportés de Chorus Aviation Capital ont atteint 38,4 millions de dollars. Ces reports devraient faire passer le montant des créances clients de Chorus à environ 60,0 millions d'ici la fin de l'exercice. Chorus a reçu de ses preneurs une tranche de 10,4 millions de dollars des produits de location qui ont été facturés au deuxième trimestre, soit environ 28 % d'entre eux. De plus, elle a reçu environ 38 % de ses produits de locations facturés en juillet 2020. Conformément aux normes du marché, ces contrats de location sont en général d'une durée fixe, renferment une obligation de paiement absolue de la part du preneur et ne peuvent être résiliés de façon hâtive pour des raisons de commodité.

Après le 30 juin 2020, Chorus a prolongé un programme de report de paiements sur prêts conclu avec son créancier le plus important. Ce programme permet à Chorus de reporter à la fin de l'exercice des paiements prévus aux termes de certains prêts relatifs à des appareils loués à des preneurs qui ont reporté leurs paiements de location. Le remboursement des sommes reportées doit être effectué au cours des 12 mois subséquents. Le solde reporté en date du 30 juin 2020 était de 12,8 millions de dollars américains et le montant total pouvant être reporté d'ici le 31 décembre 2020 est évalué à 30,4 millions de dollars américains. Des détails à ce sujet sont fournis à la rubrique « Outlook » de la version anglaise du rapport de gestion de Chorus (le « rapport de gestion ») daté du 12 août 2020.

Les dépenses en immobilisations en 2020, y compris les importants travaux de maintenance et de révision capitalisés, mais à l'exclusion des dépenses liées à l'acquisition d'appareils et au PEP, devraient se situer entre 23,0 millions de dollars et 29,0 millions de dollars. En 2020, les dépenses en immobilisations affectées aux acquisitions d'appareils et au PEP devraient se situer entre 481,0 millions de dollars et 487,0 millions de dollars.1)






Réels


Semestre clos le


Exercice clos le

(non audités)
(exprimés en milliers de dollars canadiens)

Prévus pour 20201)

30 juin 2020

31 décembre 2019

$

$

$

Dépenses en immobilisations, à l'exclusion des acquisitions d'appareils et du PEP

De 16 000 à 19 000

7 778

31 547

Importants travaux de maintenance capitalisés

De 7 000 à 10 000

4 996

14 444

Dépenses en immobilisations affectées aux acquisitions d'appareils et au PEP

De 481 000 à 487 000

91 361

829 710


De 504 000 à 516 000

104 135

875 701



1)

Le plan de 2020 comprend deux PEP et neuf appareils CRJ900 dans le secteur des services de transport aérien régional ainsi que deux appareils ATR72-600 et trois appareils A220-300 pour le secteur de la location d'appareils régionaux; les sommes liées à ces engagements ont toutes été converties au taux de change de 1,3628 $, soit le taux de clôture de la Banque du Canada au 30 juin 2020. Le plan exclut les investissements additionnels possibles dans des appareils loués à des tiers en sus des engagements actuels. Les acquisitions en cours de négociation et les engagements de location sont assujettis au respect des conditions habituelles préalables à la clôture.

Le tableau suivant fait état du nombre d'opérations réalisées et en cours de négociation et/ou reportées qui ont été annoncées jusqu'à maintenant :










(non audités)

Opérations réalisées

Opérations en cours de
négociation/reportées1)

Opérations visées par un engagement

Client

2016 -
T1 2020

T2 2020

Total

T3 2020

T4 2020 et
par la suite

2016 -
T1 2020

Hausse
(baisse)

Total 2016 -
20202)










Aeromexico3)

3


3



3


3

Air Nostrum

4


4



4


4

airBaltic

2


2

1

2

5


5

Azul Airlines

5


5



5


5

CityJet4)

2


2

(2)


2

(2)

--

Croatia Airlines

2


2



2


2

Ethiopian Airlines

5


5



5


5

Indigo

8


8



8


8

Jambojet

3


3



3

--

3

KLM Cityhopper

1


1



1


1

Malindo Air

4


4



4


4

Philippine Airlines

3


3



3


3

SpiceJet

5


5



5


5

Virgin Australia5)

3


3

(3)


3

(3)


Wings Air

1


1



1

--

1

Client non divulgué

--


--


2

2

--

2

Appareils à remettre en marché

8


8

5


8

5

13

Total du secteur de la location
d'appareils régionaux

59

--

59

1

4

64

--

64










Total du secteur des services
de transport aérien régional6)

53

3

56

--

15

71

--

71










Total des appareils de Chorus

112

3

115

1

19

135

--

135



1)

En date du 12 août 2020, le secteur de la location d'appareils régionaux comptait 64 appareils visés par des engagements. Ces engagements de location sont assujettis au respect des conditions habituelles préalables à la clôture, y compris l'obtention du financement pour les appareils.

2)

Ensemble des opérations annoncées en date du 12 août 2020.

3)

Le 30 juin 2020, Aeromexico s'est placée volontairement sous la protection du Chapter 11 aux États-Unis afin de procéder à une restructuration financière.

4)

Le 17 avril 2020, CityJet a amorcé un processus d'examen en Irlande. Chorus Aviation Capital est en voie de reprendre possession de deux appareils CRJ900 qui étaient auparavant loués à CityJet conformément à une entente de résiliation négociée qui prévoit la résiliation anticipée des contrats de location et le retour des appareils à Chorus Aviation Capital.

5)

Le 20 avril 2020, Virgin Australia s'est placée volontairement sous administration. Chorus a été avisée récemment par les administrateurs de Virgin Australia que le transporteur compte résilier son contrat de location avec Chorus Aviation Capital portant sur les trois ATR72-600 et collaborer avec cette dernière pour favoriser un retour harmonieux des avions.

6)

Les engagements du secteur des services de transport aérien régional comprennent les opérations en cours et reportées visant les appareils suivants : six appareils CRJ900, quatre appareils Dash 8-300 sur lesquels des PEP sont planifiés entre 2020 et 2022 et cinq appareils de 75 à 78 sièges devant tous générer des produits de location aux termes du CAC. Les acquisitions en cours de négociation et les engagements de location sont assujettis au respect des conditions habituelles préalables à la clôture.

Par ailleurs, les termes clés qui sont utilisés à la rubrique « Perspectives » sans y être définis ont le sens qui leur est donné dans le rapport de gestion qui est affiché sur le site Web de Chorus (www.chorusaviation.com) et sur SEDAR (www.sedar.com).

Conférence téléphonique et diffusion Web audio à l'intention des investisseurs

Chorus tiendra une conférence téléphonique à 9 h, heure de l'Est, le jeudi 13 août 2020, afin d'analyser les résultats financiers du deuxième trimestre de 2020. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231-8191. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio à l'adresse :
https://produceredition.webcasts.com/starthere.jsp?ei=1341447&tp_key=f0bb72e9b3.

Il s'agit d'une diffusion Web en mode audio seulement.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site Web de Chorus, à l'adresse www.chorusaviation.ca, sous Investisseurs > Rapports > Présentations de la haute direction. On pourra également l'écouter en différé jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 20 août 2020, en composant le 1 855 859-2056 (sans frais), et en entrant le code d'accès 1019496#.

1)MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Le présent communiqué présente plusieurs mesures financières non conformes aux PCGR qui complètent l'analyse des résultats de Chorus. Chorus utilise certaines mesures financières non conformes aux PCGR décrites ci-après pour évaluer le rendement. Ces mesures non conformes aux PCGR sont en général des mesures numériques du rendement financier, de la situation financière ou des flux de trésorerie d'une entreprise qui incluent ou excluent des sommes de la mesure conforme aux PCGR pouvant le mieux servir de comparaison. En tant que telles, ces mesures ne sont pas reconnues aux termes des PCGR pour la présentation des états financiers, leur signification n'est pas normalisée et, par conséquent, elles ne sont probablement pas comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités ouvertes.

En raison de l'incidence économique de la COVID-19 sur le secteur de l'aviation à l'échelle mondiale, Chorus a modifié sa définition de « résultat net ajusté » au deuxième trimestre de 2020 afin d'en exclure les provisions pour dépréciation et le coût de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées et de la charge (du recouvrement) d'impôt applicable causés par la pandémie afin d'assurer une plus grande transparence et de faciliter la comparaison de ses résultats.

Un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR et des mesures conformes aux PCGR qui s'y rapprochent le plus est présenté dans le rapport de gestion daté du 12 août 2020.

Le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action sont utilisés par Chorus pour évaluer le rendement sans les effets des profits ou pertes de change latents sur la dette à long terme et du passif locatif lié aux appareils, des primes de signature, des coûts liés au programme de départ des employés, des provisions pour dépréciation, des coûts de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées, des frais de consultation stratégique et de la charge (du recouvrement) d'impôt applicable. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le CAC dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) qui se rapportent aux titres de créance liés aux appareils. Ces éléments sont exclus puisqu'ils ont une incidence sur la comparaison possible entre les résultats financiers de Chorus, d'une période à l'autre, et pourraient déformer l'analyse des tendances dans le rendement de l'entreprise. L'exclusion de ces éléments ne suppose pas qu'ils ne soient pas récurrents en raison de la fluctuation permanente du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain.

En raison de l'incidence économique de la COVID-19 sur le secteur de l'aviation mondiale, Chorus a modifié sa définition de « BAI ajusté » et de « BAIIA ajusté » au deuxième trimestre de 2020 afin d'y inclure les provisions pour dépréciation ainsi que les coûts de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées afin d'assurer une plus grande transparence et de faciliter la comparaison de ses résultats. Le BAI ajusté et le BAIIA ajusté ne doivent pas être les seules mesures d'évaluation du flux de trésorerie utilisées étant donné qu'ils ne tiennent pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement ni des dépenses en immobilisations, des remboursements sur la dette et des autres sources et affectations de liquidités, qui sont indiqués dans les tableaux des flux de trésorerie, qui font partie des états financiers de Chorus.

Le BAI désigne le bénéfice avant impôt sur le résultat. Le BAI ajusté (le BAI avant les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés, les provisions pour dépréciation, les coûts de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées, les frais de consultation stratégique et d'autres éléments, comme les profits et les pertes de change) est une mesure financière non conforme aux PCGR qui est utilisée par Chorus en guise de mesure financière supplémentaire du rendement de ses activités d'exploitation. La direction est d'avis que le BAI ajusté aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus, car il exclut des éléments qui, selon elle, ne sont pas récurrents à long terme (comme les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés, les provisions pour dépréciation, les coûts de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées et les frais de consultation stratégique) et qui, de par leur nature, sont des éléments hors trésorerie, comme les profits et les pertes de change.

Le BAIIA désigne le bénéfice avant charge d'intérêts nette, impôt et amortissement. Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux PCGR qui est couramment utilisée par les sociétés du secteur de l'aviation en guise de mesure du rendement. Le BAIIA ajusté (le BAIIA avant les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés, les coûts de reprise de possession d'appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées, les frais de consultation stratégique, les provisions pour dépréciation et d'autres éléments, comme les profits ou les pertes de change) est une mesure financière non conforme aux PCGR qui est utilisée par Chorus en guise de mesure financière supplémentaire du rendement de ses activités d'exploitation. La direction est d'avis que le BAIIA ajusté aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus, car il exclut des éléments qui, selon la direction, ne sont pas récurrents à long terme (comme les primes de signature, les coûts liés aux programmes de départ des employés, les provisions pour dépréciation, les coûts de reprise de possession des appareils loués, déduction faite des sûretés réalisées et les frais de consultation stratégique) et qui, de par leur nature, sont des éléments hors trésorerie, comme les profits et les pertes de change. Le BAIIA ajusté ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d'autres entrées et sorties de fonds, qui figurent dans les états des flux de trésorerie faisant partie des états financiers de Chorus.

Information prospective
Le présent communiqué renferme de l'« information prospective ». L'information prospective met en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont indiqués dans l'information prospective. Vous trouverez des exemples d'information prospective dans le présent communiqué à la rubrique « Perspectives », ainsi que dans les énoncés au sujet des attentes concernant les liquidités et la santé financière ainsi que les produits de location prévus par contrat futurs de Chorus, la reprise du trafic aérien intérieur au Canada et dans le monde entier, et la capacité de Chorus de participer à la croissance future du secteur de l'aviation ainsi que la conclusion d'opérations en cours de négociation dont il est question à la rubrique « Perspectives ». Les résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats évoqués par l'information prospective en raison de divers facteurs, notamment une durée prolongée de la pandémie de COVID-19 et/ou des mesures restrictives supplémentaires pour limiter sa propagation, l'incidence changeante de la COVID-19 sur nos cocontractants, les fluctuations dans l'industrie de l'aviation et l'économie en général, le versement continu des montants dus aux termes du CAC en tout ou en partie, la capacité de Chorus de rembourser ses dettes et de continuer par ailleurs de respecter ses engagements d'emprunt, le risque de défauts croisés aux termes de conventions de prêt et d'autres contrats importants, le risque de dépréciation d'actifs et les provisions pour pertes de crédit prévues, le retard de livraison ou la non-livraison à Chorus des six appareils CRJ900 restants aux fins d'exploitation et de location aux termes du CAC, ainsi que les facteurs de risque indiqués dans le rapport de gestion du deuxième trimestre, la notice annuelle datée du 12 février 2020 et le dossier d'information de Chorus disponibles à www.sedar.com. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué représentent les attentes de Chorus à la date du présent communiqué (ou à la date à laquelle ils ont été faits) et pourraient changer après cette date. Chorus décline toute intention ou obligation d'actualiser ou de modifier ces énoncés pour tenir compte de nouveaux éléments d'information, d'événements subséquents ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Chorus Aviation Inc.

Chorus est un fournisseur mondial de solutions d'aviation régionale intégrées. Sa vision est d'offrir l'aviation régionale au monde entier. Ayant son siège social à Halifax, en Nouvelle-Écosse, elle est formée de Chorus Aviation Capital, une entreprise de location d'appareils régionaux de premier plan d'envergure internationale, ainsi que de Jazz Aviation et de Voyageur Aviation, deux entreprises qui exercent leurs activités de manière sûre depuis longtemps et qui sont reconnues pour l'excellence de leur service à la clientèle. Chorus offre une gamme complète de services de soutien liés à l'aviation régionale englobant toutes les étapes du cycle de vie utile d'un avion, notamment l'acquisition et la location, le réaménagement, l'ingénierie, la modification, l'adaptation et la préparation, les vols à contrat, la maintenance des avions et des composants, le démontage et l'approvisionnement en pièces.

Les actions à droit de vote variable de catégorie A et les actions à droit de vote de catégorie B de Chorus sont négociées à la Bourse de Toronto sous le symbole « CHR » (www.chorusaviation.com).

SOURCE Chorus Aviation Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:42
Aujourd'hui, WestJet annonce que les passagers en provenance ou à destination des États-Unis, ou qui font escale aux États-Unis, sont maintenant admissibles à l'assurance voyage liée...

25 sep 2020
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, et le ministre de l'Éducation du Nunavut, l'honorable David Joanasie, annonceront un soutien supplémentaire pour l'apprentissage des jeunes enfants, les services de...

25 sep 2020
Dans le communiqué La Chambre applaudit l'annonce d'un soutien de 2,3 G$ pour appuyer les municipalités et les autorités de transport collectif, diffusé le 25-Sep-2020 par Chamber of Commerce of Metropolitan Montreal sur le fil de presse CNW, la...

25 sep 2020
La Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN), qui représente plusieurs syndicats de sociétés de transport et 6500 travailleuses et travailleurs municipaux, accueille positivement les investissements annoncés par le...

25 sep 2020
La Financière Sun Life Inc. a annoncé aujourd'hui avoir fini de rembourser la totalité de ses débentures non garanties subordonnées de série 2015-1 à taux variable différé de 2,60 % qui étaient en circulation. Ces débentures représentaient un...

25 sep 2020
Placements Mackenzie a annoncé aujourd'hui des modifications à la classification du risque des fonds communs suivants, lesquelles entrent en vigueur immédiatement....



Communiqué envoyé le 12 août 2020 à 19:03 et diffusé par :