Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Sécurité publique, CFG

Mise à jour - Santé Canada rappelle aux Canadiens les risques associés aux produits de santé non homologués; il n'hésitera pas à prendre des mesures d'application de la loi s'il y a lieu


OTTAWA, le 4 déc. 2019 /CNW/ - Santé Canada rappelle aux Canadiens les risques que posent les produits de santé non homologués et réitère qu'il n'hésitera pas à intervenir en cas de fabrication et de distribution illégales de produits de santé qui pourraient mettre la santé et la sécurité de la population canadienne en danger.

Le 23 septembre 2019, Maria D'Onofrio a plaidé coupable à des accusations d'importation et de vente illégales de médicaments d'ordonnance. La Cour provinciale de la Colombie-Britannique à Port Coquitlam l'a condamnée à 12 mois d'emprisonnement avec sursis, à savoir 4 mois d'assignation à résidence, 4 mois de couvre-feu et une ordonnance de probation de 4 mois. Son associé, Stephen Merry, a plaidé coupable à des accusations de vente illégale de médicaments d'ordonnance. La Cour l'a condamné à 12 mois de probation et à une amende de 4 000 $. Les accusations ont été portées après une enquête de Santé Canada portant sur l'importation et la vente en ligne de milliers de médicaments d'ordonnance non homologués.

Le 28 octobre 2019, Robert Lamberton a plaidé coupable à des accusations de vente illégale de produits de santé naturels et de fabrication de médicaments sans avoir obtenu la licence requise auprès de Santé Canada. La Cour provinciale de la Colombie-Britannique à North Vancouver l'a condamné à 10 000 $ d'amende et à un an de probation. Les accusations ont été portées après qu'une enquête de Santé Canada a révélé que M. Lamberton avait continué à vendre et à fabriquer des produits de santé sans les licences requises malgré le fait que Santé Canada l'ait sommé d'arrêter. Santé Canada a avisé les Canadiens pour la première fois en 2017 que les produits vendus par Robert Lamberton Consulting pouvaient présenter de graves risques pour la santé.

Santé Canada répète aux Canadiens que les produits de santé non homologués peuvent comporter de graves risques pour la santé. Il faut rechercher des produits de santé qui portent un numéro d'identification du médicament (DIN), un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM) ou un numéro de produit naturel (NPN). Ces numéros indiquent que Santé Canada a évalué l'innocuité, l'efficacité et la qualité du produit et que celui-ci peut être vendu au Canada. Il est aussi possible de vérifier si la vente de produits a été autorisée en consultant la Base de données sur les produits pharmaceutiques, la Liste des instruments médicaux homologués en vigueur et la Base de données sur les produits de santé naturels homologués. Le Ministère informe les Canadiens lorsqu'il découvre des produits non homologués vendus au détail qui peuvent être dangereux pour la santé.

Si vous achetez des produits de santé sur Internet, vous vous exposez potentiellement à des risques graves. Ceci est d'autant plus vrai si vous commandez des médicaments d'ordonnance sans qu'un professionnel de la santé vous ait d'abord examiné en personne. Vous trouverez de plus amples renseignements sur les risques liés à l'achat de produits de santé par l'entremise d'Internet sur le site Web de Santé Canada.

Santé Canada est résolu à utiliser tous les outils à sa disposition pour faire cesser les activités illégales, comme la vente, la publicité et la fabrication de produits de santé non homologués, et continuera d'agir pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne.

Signalez à Santé Canada les effets indésirables liés à un produit de santé et transmettez-lui vos plaintes concernant ces produits.

Also available in English

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:10
Xebec Adsorption Inc. (« Xebec »), un fournisseur international de solutions d'énergie propre, a le plaisir d'annoncer que sa filiale en propriété exclusive Xebec Holding USA Inc., a conclu une entente transactionnelle en argent le 10 décembre 2019...

à 14:37
Premier avis Pourquoi tenir compte du présent avis L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique pour enquêter sur une éclosion de cas de salmonellose (infection à salmonelles)...

à 14:20
  Le Darzalex®? (daratumumab) présente un avantage en termes de survie globale et une amélioration continue de la survie sans progression chez les patients atteints d'un myélome multiple nouvellement diagnostiqué qui ne sont pas admissibles pour...

à 14:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le député de Rivière-du-Loup - Témiscouata, monsieur Denis Tardif, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches...

à 13:30
La fondation internationale One DropMC a été désignée comme l'un des 10 organismes caritatifs internationaux au Canada ayant contribué à changer les choses en 2019 par l'organisation Charity Intelligence, qui effectue des études indépendantes et...

à 13:15
Octapharma a annoncé aujourd'hui que les résultats finaux de l'étude NuProtect, la plus grande étude prospective sur un seul concentré de facteur VIII (FVIII) chez des PNTA atteints d'hémophilie A sévère, ont fait l'objet ce jour d'une présentation...



Communiqué envoyé le 4 décembre 2019 à 14:58 et diffusé par :