Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

ALIMENTATION COUCHE-TARD ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE L'EXERCICE 2024


LAVAL, QC, le 28 nov. 2023 /CNW/ - Pour son deuxième trimestre terminé le 15 octobre 2023, Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard » ou la « société ») (TSX: ATD) annonce un bénéfice net de 819,2 millions $, soit un bénéfice par action de 0,85 $ sur une base diluée, comparativement à 810,4 millions $ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2023, soit 0,79 $ par action sur une base diluée. Les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2024 ont été affectés par un ajustement de reclassement d'un gain sur les swaps de taux d'intérêt à départ différé de 32,9 millions $ avant impôts, par un gain de change net de 6,3 millions $ avant impôts, par des frais d'acquisition de 4,2 millions $ avant impôts, ainsi que par une perte de valeur de 2,0 millions $ avant impôts sur sa participation dans Fire & Flower Holdings Corp. Les résultats du trimestre comparable de l'exercice 2023 ont été affectés par une perte de valeur de 23,9 millions $ avant impôts sur sa participation dans Fire & Flower Holdings Corp., par des frais d'acquisition de 5,3 millions $ avant impôts, ainsi que par un gain de change net de 1,5 million $ avant impôts. En excluant ces éléments, le bénéfice net ajusté1 s'est élevé approximativement à 792,0 millions $, ou 0,82 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, comparativement à 838,0 millions $, ou 0,82 $ par action sur une base diluée pour le trimestre correspondant de l'exercice 2023. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 est demeuré stable étant donné que l'incidence favorable du programme de rachat d'actions, la contribution des acquisitions, ainsi que l'augmentation du pourcentage de marge brute1 sur les marchandises et services ont été compensés par l'augmentation de la dépense d'amortissement, alors que la société continue d'investir dans son réseau, la hausse des frais financiers nets, ainsi que la hausse du taux d'imposition. Les données financières sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

___________________________

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

2

Cette mesure représente la croissance (diminution) des revenus cumulés de marchandises entre la période actuelle et la période comparative pour les magasins qui ont été ouverts pendant au moins 23 jours sur chaque période de 28 jours incluse dans les périodes déclarées. Les revenus de marchandises sont définis comme les revenus tirés des marchandises et services, excluant les revenus de services.

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

« Nous sommes heureux d'annoncer de bons résultats pour le deuxième trimestre, avec des progrès notables pour la plupart de nos indicateurs clés, bien que nous ayons constaté un ralentissement des ventes par magasin comparable aux États-Unis, impacté par la faiblesse des revenus tirés de nos cigarettes et comparé à de solides résultats pour le deuxième trimestre de l'année précédente, en hausse de 5,6 %. Dans un environnement inflationniste et de taux d'intérêt élevé, nous restons déterminés à offrir une excellente valeur et de la facilité. Nous avons considérablement étendu le déploiement de notre programme de fidélisation Innercircle, qui est maintenant présent dans sept unités d'affaires aux États-Unis, couvrant près de 3 000 magasins avec plus de 2,7 millions d'inscriptions, et offrant à nos loyaux clients des récompenses intéressantes sur le carburant et dans nos magasins. En tant que destination de choix pour étancher la soif des Américains, nous nous concentrons sur la croissance de nos catégories de breuvages en offrant un excellent assortiment, de l'innovation et de la valeur pour les boissons et les breuvages en fontaine, à des prix abordables. Nous continuons également d'être satisfaits de la performance de nos activités sur le carburant, tant en termes de volumes que de marges, alors que, grâce à nos journées Essence En Folie, nous continuons d'augmenter l'achalandage sur nos sites », a déclaré Brian Hannasch, président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard.

« À la suite de l'annonce de notre stratégie quinquennale 10 pour gagner, nous sommes ravis des récents développements dans la croissance de notre réseau. Au début du mois de novembre, nous avons conclu l'acquisition de 112 sites MAPCO, accélérant ainsi notre développement dans les marchés clés de l'Alabama, de la Géorgie, du Kentucky, du Mississippi et du Tennessee, et ajoutant environ 1 300 membres à la famille Alimentation Couche-Tard. De plus, nous avons reçu récemment une décision importante de la Commission européenne nous rapprochant d'une clôture avant la fin de l'année civile de l'acquisition transformationnelle de TotalEnergies dans quatre nouveaux pays européens. Sur le plan organique, nous progressons vers l'atteinte de notre objectif de construire 500 magasins au cours des cinq prochaines années, puisque nous avons déjà achevé plus de 40 nouveaux magasins au cours de l'exercice, et plusieurs autres sont en cours de construction ou le seront dans les mois à venir », a conclu Brian Hannasch.

Filipe Da Silva, chef de la direction financière, a déclaré : « Je suis heureux de vous partager que nos efforts ciblés en matière de maîtrise des coûts produisent des résultats tangibles. Ce trimestre, nous avons réussi à limiter la croissance normalisée des frais d'exploitation1 à un modeste 1,5 %, un chiffre bien inférieur au taux d'inflation moyen actuel qui affecte nos opérations. C'est une indication claire de l'engagement de notre équipe à opérer efficacement et à apporter de la valeur à nos actionnaires, même dans un contexte de défis économiques généralisés. Notre capacité à dépasser les attentes sur cet indicateur financier démontre notre engagement envers la discipline financière et l'excellence opérationnelle. De plus, avec la récente émission de billets de premier rang non garantis de 7 ans pour un montant principal de CA 800,0 millions $, nous avons renforcé davantage notre structure de capital, en veillant à ce qu'elle reste solide et efficace. »

Événements importants du deuxième trimestre de l'exercice 2024

Changements dans notre réseau au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2024

Sommaire des mouvements dans notre réseau de magasins

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des magasins de notre réseau au cours de la période de 12 semaines terminée le 15 octobre 2023 :


Période de 12 semaines terminée le 15 octobre 2023

Types de magasins

Corporatifs


CODO


DODO


Franchisés et

autres affiliés


Total

Nombre de magasins au début de la période

9 942


340


792


1 263


12 337

Acquisitions

6


--


--


--


6

Ouvertures / constructions / ajouts

19


--


10


19


48

Fermetures / dispositions / retraits

(31)


(2)


(9)


(28)


(70)

Conversions de magasins

2


(2)


--


--


--

Nombre de magasins à la fin de la période

9 938


336


793


1 254


12 321

Magasins Circle K exploités sous licence









2 104

Nombre total de magasins dans le réseau









14 425

Nombre de stations de carburant automatisées incluses

     dans le solde de fin de période

1 003


--


2


--


1 005

Données sur les taux de change

Nous présentons nos données en dollars américains, ce qui procure une information plus pertinente compte tenu de la prédominance de nos opérations aux États-Unis.

Le tableau suivant présente des renseignements sur les taux de change en fonction des taux de clôture, indiqués en dollars américains par unité monétaire comparative :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le


15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Moyenne pour la période(1)





Dollar canadien

0,7407

0,7626

0,7445

0,7702

Couronne norvégienne

0,0944

0,0999

0,0940

0,1015

Couronne suédoise

0,0917

0,0945

0,0930

0,0970

Couronne danoise

0,1446

0,1348

0,1455

0,1380

Zloty

0,2382

0,2114

0,2406

0,2181

Euro

1,0785

1,0031

1,0844

1,0267

Dollar de Hong Kong

0,1278

0,1274

0,1277

0,1274

(1)  Calculée en prenant la moyenne des taux de change à la clôture de chaque jour de la période indiquée.

Pour l'analyse des résultats consolidés, l'incidence de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères est définie comme l'impact de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes, européennes, asiatiques et corporatives. Les écarts de conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères sont déterminés comme étant la différence entre les résultats de la période correspondante en devises locales convertis au taux de change moyen de la période en cours et les résultats de la période correspondante en devises locales convertis au taux de change moyen de la période correspondante.

Analyse sommaire des résultats consolidés pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024

Le tableau suivant présente certaines informations concernant nos opérations pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 15 octobre 2023 et le 9 octobre 2022, et l'analyse des résultats de cette section devrait être lue conjointement avec le tableau ci-dessous. Les résultats de nos opérations en Europe et en Asie sont présentés ensemble sous Europe et autres régions.


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre

2023

9 octobre 2022

Variation  

%  

15 octobre

2023

9 octobre 2022

Variation  

%  

Données sur les résultats d'exploitation :







Revenus tirés des marchandises et services(1) :







États-Unis

2 936,7

2 903,0

1,2

5 942,0

5 807,9

2,3

Europe et autres régions

570,9

550,9

3,6

1 192,9

1 088,0

9,6

Canada

606,2

617,9

(1,9)

1 254,7

1 248,4

0,5

Total des revenus tirés des marchandises et services

4 113,8

4 071,8

1,0

8 389,6

8 144,3

3,0

Ventes de carburant pour le transport routier :







États-Unis

8 062,7

8 236,0

(2,1)

15 584,9

17 917,4

(13,0)

Europe et autres régions

2 587,2

2 837,5

(8,8)

4 850,9

5 813,4

(16,6)

Canada

1 506,0

1 453,1

3,6

2 955,3

3 114,9

(5,1)

Total des ventes de carburant pour le transport routier

12 155,9

12 526,6

(3,0)

23 391,1

26 845,7

(12,9)

Autres revenus(2) :







États-Unis

9,5

8,5

11,8

17,7

18,2

(2,7)

Europe et autres régions

138,4

265,6

(47,9)

233,5

516,1

(54,8)

Canada

8,0

7,0

14,3

16,9

12,9

31,0

Total des autres revenus

155,9

281,1

(44,5)

268,1

547,2

(51,0)

Total des ventes

16 425,6

16 879,5

(2,7)

32 048,8

35 537,2

(9,8)

Marge brute sur les marchandises et services(1)(3) :







États-Unis

1 021,0

987,5

3,4

2 051,0

1 972,8

4,0

Europe et autres régions

220,6

211,1

4,5

468,8

419,8

11,7

Canada

201,1

205,0

(1,9)

420,8

413,9

1,7

Marge brute totale sur les marchandises et services

1 442,7

1 403,6

2,8

2 940,6

2 806,5

4,8

Marge brute sur le carburant pour le transport routier(3) :







États-Unis

1 064,4

1 058,0

0,6

2 139,0

2 089,4

2,4

Europe et autres régions

252,8

241,8

4,5

450,4

522,5

(13,8)

Canada

137,4

124,9

10,0

274,5

257,3

6,7

Marge brute totale sur le carburant pour le transport routier

1 454,6

1 424,7

2,1

2 863,9

2 869,2

(0,2)

Marge brute sur les autres revenus(2)(3) :







États-Unis

9,5

8,5

11,8

17,7

18,2

(2,7)

Europe et autres régions

22,6

18,4

22,8

38,9

38,2

1,8

Canada

7,1

5,0

42,0

13,8

10,9

26,6

Marge brute totale sur les autres revenus

39,2

31,9

22,9

70,4

67,3

4,6

Marge brute totale(3)

2 936,5

2 860,2

2,7

5 874,9

5 743,0

2,3

Frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration

1 468,3

1 433,0

2,5

2 907,4

2 831,1

2,7

Perte (gain) sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs

0,2

(20,4)

(101,0)

(3,3)

(33,4)

(90,1)

Amortissement et perte de valeur

369,6

353,9

4,4

730,1

673,1

8,5

Bénéfice d'exploitation

1 098,4

1 093,7

0,4

2 240,7

2 272,2

(1,4)

Frais financiers nets

47,0

58,1

(19,1)

117,7

125,2

(6,0)

Bénéfice net

819,2

810,4

1,1

1 653,3

1 682,8

(1,8)

Données par action :







Bénéfice net par action de base (dollars par action)

0,85

0,79

7,6

1,70

1,64

3,7

Bénéfice net par action dilué (dollars par action)

0,85

0,79

7,6

1,70

1,64

3,7

Bénéfice net ajusté par action dilué (dollars par action)(3)

0,82

0,82

--

1,67

1,67

--


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre

2023

9 octobre

2022

Variation

%

15 octobre

2023

9 octobre

2022

Variation  

%  

Autres données d'exploitation :







Pourcentage de marge brute sur les marchandises et

  services(1)(3) :







Consolidé

35,1 %

34,5 %

0,6

35,1 %

34,5 %

0,6

États-Unis

34,8 %

34,0 %

0,8

34,5 %

34,0 %

0,5

Europe et autres régions

38,6 %

38,3 %

0,3

39,3 %

38,6 %

0,7

Canada

33,2 %

33,2 %

--

33,5 %

33,2 %

0,3

Croissance (diminution) des ventes de marchandises par

  magasin comparable(4) :







États-Unis(5)(6)

(0,1 %)

5,6 %


1,0 %

4,5 %


Europe et autres régions(3)

(0,2 %)

2,9 %


1,3 %

2,9 %


Canada(5)(6)

1,6 %

(1,5 %)


4,0 %

(1,4 %)


Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport

  routier(3) :







États-Unis (cents par gallon)

49,56

49,16

0,8

49,81

49,08

1,5

Europe et autres régions (cents par litre)

10,20

9,76

4,5

9,22

10,96

(15,9)

Canada (cents CA par litre)

13,63

12,55

8,6

13,44

13,27

1,3

Volume total de carburant pour le transport routier vendu :







États-Unis (millions de gallons)

2 147,5

2 152,2

(0,2)

4 294,4

4 257,2

0,9

Europe et autres régions (millions de litres)

2 478,7

2 476,2

0,1

4 885,5

4 765,0

2,5

Canada (millions de litres)

1 360,3

1 305,3

4,2

2 742,5

2 517,5

8,9

Croissance (diminution) du volume de carburant pour le

  transport routier par magasin comparable(5) :







États-Unis

(1,5 %)

(1,9 %)


(0,4 %)

(3,0 %)


Europe et autres régions

(0,9 %)

(6,3 %)


(1,2 %)

(5,0 %)


Canada

3,0 %

(6,5 %)


5,0 %

(3,2 %)


(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

Au 15 octobre 2023

Au 30 avril 2023

Variation $

Données tirées du bilan :




Actif total

30 397,6

29 049,2

1 348,4

Dettes portant intérêt(3)

10 254,8

9 465,9

788,9

Capitaux propres

13 064,8

12 564,5

500,3

Ratios d'endettement(3) :




Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

                 0,40 : 1

                 0,41 : 1


Ratio d'endettement

                 1,52 : 1

                 1,49 : 1


Rentabilité(3) :




Rendement des capitaux propres

23,7 %

24,7 %


Rendement des capitaux investis

17,0 %

17,5 %


(1)

Comprend les revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés ainsi que de la vente en gros de marchandises. Les redevances de franchisage des magasins internationaux sous licence sont incluses sous les États-Unis.

(2)

Comprend les revenus tirés de la location d'actifs et de la vente de carburant pour le secteur de l'aviation et de l'énergie pour les moteurs stationnaires.

(3)

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement à nos mesures de performance non reconnues par les IFRS, ainsi que notre mesure de gestion du capital.

(4)

Cette mesure représente la croissance (diminution) des revenus cumulés de marchandises entre la période actuelle et la période comparative pour les magasins qui ont été ouverts pendant au moins 23 jours sur chaque période de 28 jours incluse dans les périodes déclarées. Les revenus des marchandises sont définis comme les revenus tirés des marchandises et services, excluant les revenus de services.

(5)

Pour les magasins corporatifs seulement.

(6)

Calculé sur la base des monnaies fonctionnelles respectives.

Chiffre d'affaires

Notre chiffre d'affaires a atteint 16,4 milliards $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, en baisse de 453,9 millions $, soit une diminution de 2,7 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2023, principalement attribuable à un prix de vente moyen moins élevé du carburant pour le transport routier, à un volume de carburant vendu moins élevé pour le secteur de l'aviation suite à un changement du modèle d'affaires, ainsi qu'à une demande de carburant pour le transport routier moins élevée, partiellement contrebalancés par la contribution des acquisitions et l'effet positif net d'environ 102,0 millions $ de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, notre chiffre d'affaires a diminué de 3,5 milliards $, ou 9,8 %, par rapport à la période correspondante de l'exercice 2023, principalement attribuable à un prix de vente moyen moins élevé du carburant pour le transport routier, à un volume de carburant vendu moins élevé pour le secteur de l'aviation, ainsi qu'à l'effet négatif net d'environ 17,0 millions $ de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères, partiellement contrebalancés par la contribution des acquisitions et par la croissance organique de nos activités d'accommodation.

Revenus tirés des marchandises et services

Le total des revenus tirés des marchandises et services s'est élevé à 4,1 milliards $ au deuxième trimestre de l'exercice 2024, soit une augmentation de 42,0 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 5,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 37,0 millions $, ou 0,9 %, est principalement attribuable à la contribution des acquisitions. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont diminué de 0,1 % aux États-Unis et de 0,2 % en Europe et autres régions4, entraînées par la baisse du revenu disponible des consommateurs, ainsi que par la faiblesse persistante des revenus tirés de nos cigarettes en raison de la concurrence illicite et de l'impact du trafic transfrontalier à Hong Kong. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 1,6 % au Canada, grâce à notre offre diversifiée dans la catégorie des boissons ainsi qu'à la croissance continue de notre programme Tout simplement frais, toujours prêt et de nos marques privées.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, les revenus de marchandises et services ont augmenté de 245,3 millions $ par rapport à la période correspondante de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 20,0 millions $. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 1,0 % aux États-Unis, de 1,3 % en Europe et autres régions1, et de 4,0 % au Canada.

Ventes de carburant pour le transport routier

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, le total des ventes de carburant pour le transport routier s'est élevé à 12,2 milliards $, soit une diminution de 370,7 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 79,0 millions $. La diminution résiduelle d'environ 450,0 millions $, ou 3,6 %, est attribuable à un prix de vente moyen moins élevé du carburant pour le transport routier, ce qui a eu un impact négatif d'approximativement 460,0 millions $. Les volumes de carburant pour le transport routier par magasin comparable ont diminué de 1,5 % aux États-Unis et de 0,9 % en Europe et autres régions, et ont augmenté de 3,0 % au Canada. Au cours du trimestre, la demande de carburant pour le transport routier a continué d'être défavorablement impactée par des conditions macroéconomiques difficiles, y compris une inflation élevée.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, les ventes de carburant pour le transport routier ont diminué de 3,5 milliards $ par rapport à la période correspondante de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 19,0 millions $. Les volumes de carburant pour le transport routier par magasin comparable ont diminué de 0,4 % aux États-Unis, de 1,2 % en Europe et autres régions, et ont augmenté de 5,0 % au Canada.

___________________________

4

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Le tableau suivant donne un aperçu du prix de vente moyen sur le carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs dans nos différents marchés pour les huit derniers trimestres. Le prix de vente moyen du carburant pour le transport routier correspond aux ventes de carburant pour le transport routier divisées par le volume de carburant pour le transport routier vendu :

Trimestre

3e

4e

1er

2e

Moyenne

pondérée

Période de 53 semaines terminée le 15 octobre 2023







États-Unis (dollars US par gallon)

3,50

3,52

3,52

3,76

3,57


Europe et autres régions (cents US par litre)

113,55

109,77

98,02

108,87

107,97


Canada (cents CA par litre)

143,32

137,66

142,77

152,03

143,93

Période de 52 semaines terminée le 9 octobre 2022







États-Unis (dollars US par gallon)

3,28

3,94

4,61

3,84

3,87


Europe et autres régions (cents US par litre)

96,66

120,84

129,11

117,39

115,58


Canada (cents CA par litre)

129,39

150,30

179,15

149,55

150,46

Autres revenus

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, le total des autres revenus s'est élevé à 155,9 millions $, soit une diminution de 125,2 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 19,0 millions $. La diminution résiduelle d'environ 144,0 millions $, ou 51,2 %, est principalement attribuable à une diminution des ventes pour le secteur de l'aviation suite à un changement du modèle d'affaires, ce qui a eu un impact minimal sur la marge brute1.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, le total des autres revenus s'est élevé à 268,1 millions $, soit une diminution de 279,1 millions $ par rapport à la période correspondante de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 20,0 millions $. La diminution résiduelle d'environ 299,0 millions $, ou 54,6 %, est principalement attribuable à une diminution des ventes de carburant pour le secteur de l'aviation, ainsi qu'à la diminution des prix de vente pour nos autres produits du carburant, ce qui a eu un impact minimal sur la marge brute1.

Marge brute1

Notre marge brute a atteint 2,9 milliards $ au deuxième trimestre de l'exercice 2024, en hausse de 76,3 millions $, ou 2,7 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2023, principalement attribuable à la contribution des acquisitions, à l'augmentation de notre pourcentage de marge brute sur les marchandises et services1, à l'augmentation des marges brutes unitaires1 sur le carburant pour le transport routier, ainsi qu'à l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères d'environ 6,0 millions $.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, notre marge brute a augmenté de 131,9 millions $, ou 2,3 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2023, principalement attribuable à la contribution des acquisitions, ainsi qu'à la croissance organique de nos activités d'accommodation, en partie contrebalancées par la diminution des marges brutes unitaires1 sur le carburant pour le transport routier en Europe et autres régions, ainsi que par l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères d'environ 10,0 millions $.

Marge brute sur les marchandises et services

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, notre marge brute sur les marchandises et services a été de 1,4 milliard $, soit une augmentation de 39,1 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 2,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 37,0 millions $, ou 2,6 %, est principalement attribuable à la croissance organique, ainsi qu'à la contribution des acquisitions, qui totalise environ 26,0 millions $. Notre pourcentage de marge brute1 a augmenté de 0,8 % aux États-Unis pour s'établir à 34,8 %, impacté favorablement par un mix de produits différent et l'amélioration de notre pourcentage de marge brute1 sur le programme Tout simplement frais, toujours prêt. Notre pourcentage de marge brute1 a augmenté de 0,3 % en Europe et autres régions pour s'établir à 38,6 % et est demeuré stable à 33,2 % au Canada.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2024, notre marge brute sur les marchandises et services s'est établie à 2,9 milliards $, soit une augmentation de 134,1 millions $ par rapport au premier semestre de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 8,0 millions $. Notre pourcentage de marge brute1 a augmenté de 0,5 % aux États-Unis pour s'établir à 34,5 %, de 0,7 % en Europe et autres régions pour s'établir à 39,3 %, et de 0,3 % au Canada pour s'établir à 33,5 %.

____________________________

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 1,5 milliard $, soit une augmentation de 29,9 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact positif net d'environ 4,0 millions $. L'augmentation résiduelle de notre marge brute a été d'environ 26,0 millions $, ou 1,8 %. Notre marge brute unitaire1 sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis s'est établie à 49,56 ¢ par gallon, soit une hausse de 0,40 ¢ par gallon, en Europe et autres régions, elle s'est établie à 10,20 ¢ US par litre, soit une hausse de 0,44 ¢ US par litre et au Canada, elle s'est établie à 13,63 ¢ CA par litre, soit une hausse de 1,08 ¢ CA par litre. Les marges brutes unitaires1 sur le carburant sont demeurées solides à travers notre réseau, en raison de conditions de marché favorables et du travail continu sur l'optimisation de notre chaîne d'approvisionnement.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2024, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 2,9 milliards $, soit une diminution de 5,3 millions $ par rapport au premier semestre de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact négatif net d'environ 2,0 millions $. La marge brute unitaire1 sur le carburant pour le transport routier a été de 49,81 ¢ par gallon aux États-Unis, de 9,22 ¢ US par litre en Europe et autres régions, et de 13,44 ¢ CA par litre au Canada.

Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes unitaires1 sur le carburant pour le transport routier provenant de nos magasins corporatifs aux États-Unis et à l'impact des frais liés aux modes de paiement électronique pour les huit derniers trimestres :

(en cents US par gallon)






Trimestre

3e

4e

1er

2e

Moyenne

pondérée

Période de 53 semaines terminée le 15 octobre 2023






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

48,39

46,43

51,26

51,15

49,22

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

6,20

6,17

6,13

6,04

6,14

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

42,19

40,26

45,13

45,11

43,08

Période de 52 semaines terminée le 9 octobre 2022






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

41,02

47,55

50,95

51,11

47,22

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

5,74

6,61

7,21

6,53

6,47

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

35,28

40,94

43,74

44,58

40,75

(1)

  Les dépenses liées aux modes de paiement électronique sont déterminées en attribuant la partie du total des dépenses liées aux modes de paiement électronique, qui sont incluses dans les Frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration, réputée liée aux transactions de carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs aux États-Unis.

Le tableau suivant présente les marges brutes unitaires1 du carburant pour le transport routier de notre réseau en Europe et autres régions, ainsi qu'au Canada, pour les huit derniers trimestres :

Trimestre

3e

4e

1er

2e

Moyenne

pondérée

Période de 53 semaines terminée le 15 octobre 2023






Europe et autres régions (cents US par litre)

8,01

10,60

8,21

10,20

9,18

Canada (cents CA par litre)

12,52

12,13

13,25

13,63

12,85

Période de 52 semaines terminée le 9 octobre 2022






Europe et autres régions (cents US par litre)

10,83

7,51

12,26

9,76

10,08

Canada (cents CA par litre)

11,78

13,41

14,04

12,55

12,85

Généralement, les marges du carburant pour le transport routier peuvent être volatiles d'un trimestre à l'autre, mais tendent à être plus stables sur des périodes plus longues. En Europe et autres régions, la volatilité des marges sur le carburant est influencée par la durée de la chaîne d'approvisionnement due à un modèle plus intégré. En Europe et autres régions, ainsi qu'au Canada, les frais liés aux modes de paiement électronique ne sont pas aussi volatiles qu'aux États-Unis.

Marge brute sur les autres revenus

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024, nos marges brutes sur les autres revenus ont été de 39,2 millions $ et de 70,4 millions $, une augmentation de 7,3 millions $ et 3,1 millions $, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères n'a pas eu d'impact significatif sur la marge brute pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024.

____________________

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration (« frais d'exploitation »)

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024, les frais d'exploitation ont augmenté de 2,5 % et de 2,7 %, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2023. La croissance normalisée des frais d'exploitation1 était de 1,5 % et de 2,6 %, respectivement, telle que présentée dans le tableau suivant :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le


15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Croissance des frais d'exploitation, telle que publiée

2,5 %

8,5 %

2,7 %

8,9 %

Ajustements :





Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés aux

acquisitions

(1,6 %)

(1,0 %)

(1,6 %)

(0,9 %)

Diminution (augmentation) générée par la variation des frais liés aux

modes de paiement électronique, excluant les acquisitions

0,8 %

(2,3 %)

1,3 %

(3,0 %)

(Augmentation) diminution générée par l'effet net de la conversion de

devises

(0,3 %)

3,2 %

0,2 %

2,8 %

Diminution (augmentation) nette des frais d'acquisition constatés dans

les résultats

0,1 %

(0,3 %)

--

(0,1 %)

Croissance normalisée des frais d'exploitation1

1,5 %

8,1 %

2,6 %

7,7 %

La croissance normalisée des frais d'exploitation1 est principalement attribuable à l'impact des coûts liés à la hausse des salaires minimums, aux pressions inflationnistes, ainsi qu'aux investissements supplémentaires pour soutenir nos initiatives stratégiques, partiellement contrebalancés par les efforts stratégiques continus pour contrôler nos dépenses, incluant l'efficacité de notre main d'oeuvre dans nos magasins. Notre contrôle des dépenses est souligné par une croissance normalisée des frais d'exploitation1 qui est demeurée inférieure à l'inflation moyenne observée dans l'ensemble de notre réseau.

Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA1 ») et BAIIA ajusté1

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, le BAIIA s'est chiffré à 1,5 milliard $, soit une augmentation de 28,0 millions $, ou 1,9 %, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2023. Le BAIIA ajusté du deuxième trimestre de l'exercice 2024 a augmenté de 26,9 millions $, ou 1,8 %, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2023, principalement attribuable à la contribution des acquisitions, à la croissance organique de nos activités d'accommodation, ainsi qu'à la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères, ce qui a eu un impact positif net d'environ 2,0 millions $, partiellement contrebalancées par l'impact de la diminution du volume de carburant pour le transport routier vendu.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2024, le BAIIA s'est chiffré à 3,0 milliards $, soit une augmentation de 36,4 millions $, ou 1,2 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2023. Le BAIIA ajusté pour le premier semestre de l'exercice 2024 a augmenté de 37,6 millions $, ou 1,3 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2023, principalement attribuable à la croissance organique de nos activités d'accommodation, ainsi qu'à la contribution des acquisitions, partiellement contrebalancées par une diminution des marges brutes unitaires1 sur le carburant pour le transport routier en Europe et autres régions, ainsi que par la conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères, ce qui a eu un impact négatif net d'environ 4,0 millions $.

Amortissement et perte de valeur (« amortissement »)

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, notre dépense d'amortissement a augmenté de 15,7 millions $ comparativement au deuxième trimestre de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères n'a pas eu d'impact significatif sur l'amortissement. L'augmentation est principalement attribuable au remplacement d'équipements, à l'amélioration continue de notre réseau, ainsi qu'aux investissements réalisés par l'entremise d'acquisitions, partiellement contrebalancés par la perte de valeur sur notre participation dans Fire & Flower Holdings Corp. de 23,9 millions $ au cours du trimestre comparable.

Pour le premier semestre de l'exercice 2024, notre dépense d'amortissement a augmenté de 57,0 millions $ comparativement au premier semestre de l'exercice 2023. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un impact favorable net d'environ 3,0 millions $. L'augmentation résiduelle d'environ 60,0 millions $, ou 8,9 %, est principalement attribuable à des raisons similaires à celles du deuxième trimestre.

_____________________

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Frais financiers nets

Les frais financiers nets pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024 ont totalisé 47,0 millions $ et 117,7 millions $, respectivement, soit une diminution de 11,1 millions $ et de 7,5 millions $, respectivement, comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice 2023. Une partie de la variation s'explique par certains éléments qui ne sont pas considérés comme indicatifs des tendances futures, comme le montre le tableau ci-dessous :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Variation

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Variation

Frais financiers nets, tels que publiés

47,0

58,1

(11,1)

117,7

125,2

(7,5)

Expliqués par :







Ajustement de reclassement d'un gain sur les swaps

de taux d'intérêt à départ différé

32,9

--

32,9

32,9

--

32,9

Variation de la juste valeur d'instruments financiers et

amortissement des écarts reportés

(9,8)

0,1

(9,9)

(11,8)

1,0

(12,8)

Gain de change net

6,3

1,5

4,8

6,0

0,5

5,5

Variation résiduelle

76,4

59,7

16,7

144,8

126,7

18,1

La variation résiduelle pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024 est principalement due à l'augmentation des intérêts sur la dette à court et à long terme et sur les obligations locatives, partiellement contrebalancée par l'augmentation des revenus d'intérêts.

Impôts sur les bénéfices

Le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2024 affichent un taux d'imposition de 22,8 % comparativement à 21,9 % pour les périodes correspondantes de l'exercice 2023. L'augmentation est principalement attribuable à l'impact d'une composition différente de nos revenus dans les différentes juridictions dans lesquelles nous opérons.

Bénéfice net et bénéfice net ajusté1

Le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2024 s'est chiffré à 819,2 millions $, comparativement à 810,4 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2023, soit une augmentation de 8,8 millions $, ou 1,1 %. Le bénéfice net par action dilué s'est quant à lui chiffré à 0,85 $ comparativement à 0,79 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un effet positif net d'environ 2,0 millions $ sur notre bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2024.

Le bénéfice net ajusté pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024 s'est chiffré à approximativement 792,0 millions $ comparativement à 838,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2023, soit une diminution de 46,0 millions $, ou 5,5 %. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 s'est chiffré à 0,82 $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024, demeurant stable par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2023.

Le bénéfice net du premier semestre de l'exercice 2024 s'est chiffré à 1,7 milliard $, soit une diminution de 29,5 millions $, ou 1,8 %, par rapport au premier semestre de l'exercice 2023. Le bénéfice net par action dilué s'est quant à lui chiffré à 1,70 $ comparativement à 1,64 $ pour l'exercice précédent. La conversion en dollars américains de nos opérations en devises étrangères a eu un effet négatif net d'environ 1,0 million $ sur le bénéfice net pour le premier semestre de l'exercice 2024.

Le bénéfice net ajusté pour le premier semestre de l'exercice 2024 s'est chiffré à 1,6 milliard $, soit une baisse de 83,0 millions $, ou 4,8 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2023. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 s'est chiffré à 1,67 $ pour le premier semestre de l'exercice 2024, demeurant stable par rapport au premier semestre de l'exercice 2023.

Dividendes

Lors de sa réunion du 28 novembre 2023, le conseil d'administration a approuvé une augmentation du dividende trimestriel de 3,5 ¢ CA par action, le portant à 17,5 ¢ CA par action, une augmentation de 25,0 %.

Lors de cette réunion, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 17,5 ¢ CA par action pour le deuxième trimestre de l'exercice 2024 aux actionnaires inscrits le 7 décembre 2023 et a approuvé son paiement pour le 21 décembre 2023. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada.

_______________________

1

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Mesures non conformes aux IFRS

Afin de fournir plus d'informations sur la performance de la société, les informations financières incluses dans nos documents financiers contiennent certaines données qui ne sont pas des mesures de performance reconnues par les IFRS (« mesures non conformes aux IFRS »), et qui sont également calculées sur une base ajustée en excluant certains éléments spécifiques. Nous croyons que ces mesures non conformes aux IFRS sont utiles à la direction, aux investisseurs ainsi qu'aux analystes, car elles fournissent plus d'informations pour mesurer la performance et la situation financière de la société.

Les mesures financières non conformes aux IFRS suivantes sont utilisées dans nos divulgations financières :

Les ratios non conformes aux IFRS suivants sont utilisés dans nos divulgations financières :

La mesure de gestion du capital suivante est utilisée dans nos divulgations financières :

Des mesures financières supplémentaires sont également utilisées dans nos divulgations financières et ces mesures sont décrites lorsqu'elles sont présentées.

Les mesures financières et les ratios non conformes aux IFRS, ainsi que la mesure de gestion du capital, sont principalement dérivés des états financiers consolidés, mais n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Ils ne doivent pas être considérés séparément ou comme substituts à des mesures financières reconnues par les IFRS. De plus, nos méthodes de calcul des mesures non conformes aux IFRS peuvent différer de celles utilisées par d'autres sociétés ouvertes. Toute modification ou reformulation pourrait avoir une incidence significative. Ces mesures sont aussi présentées sur une base pro forma, en tenant compte des acquisitions et des nouvelles normes comptables, si celles-ci ont un impact matériel.

Marge brute. La marge brute se compose du chiffre d'affaires moins le coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur. Cette mesure est jugée utile pour évaluer la performance sous-jacente de nos activités.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du chiffre d'affaires et du coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur, selon les IFRS, à la marge brute :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Chiffre d'affaires

16 425,6

16 879,5

32 048,8

35 537,2

Coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur

13 489,1

14 019,3

26 173,9

29 794,2

Marge brute

2 936,5

2 860,2

5 874,9

5 743,0

Veuillez noter que le même rapprochement s'applique à la détermination de la marge brute par catégorie et par géographie présentée dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ».

Pourcentage de marge brute sur les marchandises et services. Le pourcentage de marge brute sur les marchandises et services correspond à la marge brute sur les marchandises et services divisée par les revenus tirés des marchandises et services. Ces deux mesures sont présentées dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ». Le pourcentage de marge brute sur les marchandises et services est jugé utile pour évaluer l'efficacité avec laquelle nous générons une marge brute par dollar de revenu.

Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier. La marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier correspond à la marge brute sur le carburant pour le transport routier divisée par le volume total de carburant pour le transport routier vendu. Pour les États-Unis et l'Europe et autres régions, ces deux mesures sont présentées dans la section « Analyse sommaire des résultats consolidés ». Pour le Canada, cette mesure est présentée en monnaie fonctionnelle et le tableau ci-dessous présente un rapprochement, pour le carburant pour le transport routier, des ventes et du coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur, selon les IFRS, à la marge brute et à la marge brute unitaire du carburant pour le transport routier qui en résulte. Cette mesure est jugée utile pour évaluer l'efficacité avec laquelle nous générons une marge brute unitaire par gallon ou litre de carburant pour le transport routier vendu.


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Ventes de carburant pour le transport routier

2 032,6

1 906,0

3 968,3

4 042,5

Coût des ventes de carburant pour le transport routier, excluant

amortissement et perte de valeur

1 847,2

1 742,2

3 599,8

3 708,5

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

185,4

163,8

368,5

334,0

Volume total de carburant pour le transport routier vendu (en

millions de litres)

1 360,3

1 305,3

2 742,5

2 517,5

Marge brute unitaire sur le carburant pour le transport routier

(cents CA par litre)

13,63

12,55

13,44

13,27

Croissance normalisée des frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration (« croissance normalisée des frais d'exploitation »). La croissance normalisée des frais d'exploitation consiste en la croissance des frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration ajustée pour tenir compte de l'impact des changements dans notre réseau, de l'impact des changements de méthodes comptables et de l'adoption de normes comptables, de l'impact d'éléments plus volatils sur lesquels nous avons un contrôle limité incluant, sans s'y limiter, l'effet net de la conversion de devises, les frais liés aux modes de paiements électroniques excluant les acquisitions, et les frais d'acquisition, ainsi que d'autres éléments spécifiques jugés non représentatifs des résultats futurs. Cette mesure est jugée utile pour évaluer notre capacité à contrôler nos frais d'exploitation sur une base comparable.

Les tableaux ci-dessous présentent un rapprochement de la croissance des frais d'exploitation, de vente, généraux et d'administration avec la croissance normalisée des frais d'exploitation :


Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Variation

9 octobre 2022

10 octobre 2021

Variation

 Frais d'exploitation, de vente, généraux et

 d'administration, tels que publiés

1 468,3

1 433,0

2,5 %

1 433,0

1 321,3

8,5 %

Ajustements :







Augmentation provenant des frais d'exploitation

  additionnels liés aux acquisitions

(22,3)

--

(1,6 %)

(13,2)

--

(1,0 %)

Diminution (augmentation) générée par la variation des

  frais liés aux modes de paiement électronique, excluant

  les acquisitions

11,3

--

0,8 %

(30,9)

--

(2,3 %)

(Augmentation) diminution générée par l'effet net de la

  conversion de devises

(4,0)

--

(0,3 %)

42,2

--

3,2 %

Diminution (augmentation) nette des frais d'acquisition

  constatés dans les résultats

1,1

--

0,1 %

(3,4)

--

(0,3)

Croissance normalisée des frais d'exploitation

1 454,4

1 433,0

1,5 %

1 427,7

1 321,3

8,1 %


Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Variation

9 octobre 2022

10 octobre 2021

Variation

  Frais d'exploitation, de vente, généraux et

d'administration, tels que publiés

2 907,4

2 831,1

2,7 %

2 831,1

2 599,4

8,9 %

Ajustements :







Augmentation provenant des frais d'exploitation

additionnels liés aux acquisitions

(46,2)

--

(1,6 %)

(24,3)

--

(0,9 %)

Diminution (augmentation) générée par la variation des

frais liés aux modes de paiement électronique, excluant

les acquisitions

37,8

--

1,3 %

(77,5)

--

(3,0 %)

Diminution générée par l'effet net de la conversion de

devises

6,0

--

0,2 %

73,9

--

2,8 %

Augmentation nette des frais d'acquisition constatés dans

les résultats

(1,2)

--

--

(3,8)

--

(0,1 %)

Croissance normalisée des frais d'exploitation

2 903,8

2 831,1

2,6 %

2 799,4

2 599,4

7,7 %

Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable en Europe et autres régions. Les ventes de marchandises par magasin comparable représentent les revenus cumulés des marchandises entre la période actuelle et la période comparative pour les magasins qui ont été ouverts pendant au moins 23 jours sur chaque période de 28 jours incluse dans les périodes déclarées. Les revenus de marchandises sont définis comme les revenus tirés des marchandises et services, excluant les revenus de services. Pour l'Europe et autres régions, la croissance des ventes de marchandises par magasin comparable est calculée sur la base de devises constantes en utilisant le taux de change moyen respectif de la période en cours pour la période en cours ainsi que pour la période correspondante. Pour l'Europe et autres régions, les ventes de marchandises par magasin comparable incluent celles des magasins corporatifs, ainsi que des magasins CODO et DODO qui ne sont pas inclus dans nos résultats consolidés. Cette mesure est jugée utile pour évaluer notre capacité à générer une croissance organique sur une base comparable dans l'ensemble de notre réseau de magasins en Europe et autres régions.

Les tableaux ci-dessous rapprochent les revenus tirés des marchandises et services, selon les IFRS, aux ventes de marchandises par magasin comparable pour l'Europe et autres régions et le pourcentage de croissance qui en résulte :


Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

9 octobre 2022

10 octobre 2021

Revenus tirés des marchandises et services pour l'Europe et autres régions

570,9

550,9

550,9

580,4

Ajustements :





Revenus de services

(42,9)

(38,9)

(38,9)

(41,0)

Effet net de change

--

17,8

--

(58,6)

Revenus de marchandises ne répondant pas à la définition des ventes de

  marchandises par magasin comparable

(23,2)

(18,2)

(21,8)

(17,4)

Ventes de marchandises par magasin comparable non incluses dans nos

  résultats consolidés, incluant l'incidence des conversions de magasins

81,0

75,6

79,7

90,3

Total des ventes de marchandises par magasin comparable pour l'Europe et

  autres régions

585,8

587,2

569,9

553,7

Croissance (diminution) des ventes de marchandises par magasin

  comparable pour l'Europe et autres régions

(0,2 %)


2,9 %



Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

9 octobre 2022

10 octobre 2021

Revenus tirés des marchandises et services pour l'Europe et autres régions

1 192,9

1 088,0

1 088,0

1 141,8

Ajustements :





Revenus de services

(97,3)

(78,7)

(78,7)

(85,8)

Effet net de change

--

22,7

--

(105,3)

Revenus de marchandises ne répondant pas à la définition des ventes de

  marchandises par magasin comparable

(41,7)

(29,9)

(40,9)

(35,2)

Ventes de marchandises par magasin comparable non incluses dans nos

  résultats consolidés, incluant l'incidence des conversions de magasins

162,5

199,2

164,6

186,0

Total des ventes de marchandises par magasin comparable pour l'Europe

  et autres régions

1 216,4

1 201,3

1 133,0

1 101,5

Croissance des ventes de marchandises par magasin

  comparable pour l'Europe et autres régions

1,3 %


2,9 %


Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA ») et BAIIA ajusté. Le BAIIA représente le bénéfice net, plus les impôts sur les bénéfices, les frais financiers nets et l'amortissement et perte de valeur. Le BAIIA ajusté représente le BAIIA ajusté pour exclure les frais d'acquisition, l'impact des changements de méthodes comptables et de l'adoption de normes comptables ainsi que d'autres éléments spécifiques jugés non représentatifs des résultats futurs. Ces mesures de performance sont jugées utiles pour faciliter l'évaluation de nos activités courantes et notre capacité à générer des flux de trésorerie afin de financer nos besoins en liquidités, y compris notre programme de dépenses en immobilisations, nos rachats d'actions et le paiement de dividendes.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAIIA et au BAIIA ajusté :


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars US)

15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Bénéfice net

819,2

810,4

1 653,3

1 682,8

Ajouter :





Impôts sur les bénéfices

241,9

227,3

488,3

471,9

Frais financiers nets

47,0

58,1

117,7

125,2

Amortissement et perte de valeur

369,6

353,9

730,1

673,1

BAIIA

1 477,7

1 449,7

2 989,4

2 953,0

Ajustements :





Frais d'acquisition

4,2

5,3

7,7

6,5

BAIIA ajusté

1 481,9

1 455,0

2 997,1

2 959,5

Bénéfice net ajusté et bénéfice net ajusté par action dilué. Le bénéfice net ajusté représente le bénéfice net, ajusté des gains ou pertes de change, des frais d'acquisition, de l'impact des changements de méthodes comptables et de l'adoption de normes comptables, des pertes de valeur sur le goodwill, les investissements dans les filiales, les coentreprises et les entreprises associées ainsi que d'autres éléments spécifiques jugés non représentatifs des résultats futurs, tels que l'ajustement de reclassement d'un gain sur les swaps de taux d'intérêt à départ différé. Ces mesures sont jugées utiles afin d'évaluer la performance sous-jacente de nos activités sur une base comparable.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au bénéfice net ajusté et au bénéfice net ajusté par action dilué :

(en millions de dollars US, excluant les montants par action, ou sauf

  indication contraire)

Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

15 octobre 2023

9 octobre 2022

15 octobre 2023

9 octobre 2022

Bénéfice net

819,2

810,4

1 653,3

1 682,8

Ajustements :





Ajustement de reclassement d'un gain sur les swaps de taux d'intérêt

  à départ différé

(32,9)

--

(32,9)

--

Gain de change net

(6,3)

(1,5)

(6,0)

(0,5)

Frais d'acquisition

4,2

5,3

7,7

6,5

Perte de valeur sur notre participation dans Fire & Flower

2,0

23,9

2,0

23,9

Incidence fiscale des éléments ci-dessus et arrondissements

5,8

(0,1)

5,9

0,3

Bénéfice net ajusté

792,0

838,0

1 630,0

1 713,0

Nombre moyen pondéré d'actions dilué (en millions)

968,1

1 022,8

974,1

1 025,0

Bénéfice net ajusté par action dilué

0,82

0,82

1,67

1,67

Dette portant intérêt. Cette mesure représente la somme des postes de bilan suivants : Dette à court terme et portion à court terme de la dette à long terme, Dette à long terme, Portion à court terme des obligations locatives et Obligations locatives. Cette mesure est jugée utile pour faciliter la compréhension de notre situation financière par rapport aux obligations de financement. Le calcul de cette mesure de la situation financière est détaillé dans la section « Dette nette portant intérêt / capitalisation totale » ci-dessous.

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale. Cette mesure représente la base du suivi de notre capital et est jugée utile afin d'évaluer notre santé financière, profil de risque, et notre capacité à rencontrer nos obligations de financement. La mesure procure aussi un aperçu de la structure de nos obligations de financement par rapport à notre capitalisation totale.

Le tableau ci-dessous présente le calcul de cette mesure de performance :

(en millions de dollars US, excluant les ratios)

Au 15 octobre 2023

Au 30 avril 2023

Dette à court terme et portion à court terme de la dette à long terme

823,4

0,7

Portion à court terme des obligations locatives

431,2

438,1

Dette à long terme

5 921,4

5 888,3

Obligations locatives

3 078,8

3 138,8

Dette portant intérêt

10 254,8

9 465,9

Moins : Trésorerie et équivalents de trésorerie

(1 404,7)

(834,2)

Dette nette portant intérêt

8 850,1

8 631,7

Capitaux propres

13 064,8

12 564,5

Dette nette portant intérêt

8 850,1

8 631,7

Capitalisation totale

21 914,9

21 196,2

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

0,40 : 1

0,41 : 1

Ratio d'endettement. Cette mesure représente une mesure de la santé financière et est jugée utile afin d'évaluer notre levier financier et notre capacité à s'acquitter de nos obligations de financement nettes en utilisant notre BAIIA ajusté.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement de la dette nette portant intérêt et du BAIIA ajusté, dont les méthodologies de calcul sont décrites dans d'autres tableaux de cette section, avec le ratio d'endettement :


Périodes de 53 semaines terminées le

(en millions de dollars US, excluant les ratios)

15 octobre 2023

30 avril 2023

Dette nette portant intérêt

8 850,1

8 631,7

BAIIA ajusté

5 813,1

5 775,4

Ratio d'endettement

1,52 : 1

1,49 : 1

Rendement des capitaux propres. Ce ratio est jugé utile pour évaluer la relation entre notre profitabilité et nos actifs nets et il procure aussi un aperçu sur l'efficience de l'utilisation de nos capitaux propres pour générer de la rentabilité pour nos actionnaires. Les capitaux propres moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin pour les périodes de 53 semaines.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, avec le ratio de rendement des capitaux propres :


Périodes de 53 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

30 avril 2023

Bénéfice net

3 061,4

3 090,9

Capitaux propres - Solde d'ouverture

12 793,9

12 437,6

Capitaux propres - Solde de clôture

13 064,8

12 564,5

Capitaux propres moyens

12 929,4

12 501,1

Rendement des capitaux propres

23,7 %

24,7 %

Rendement des capitaux investis. Ce ratio est jugé utile puisqu'il procure un aperçu de notre capacité à générer de la rentabilité à partir des capitaux investis dans nos opérations, pour évaluer notre efficience opérationnelle et nos décisions d'allocations de capitaux. Le bénéfice avant intérêts et impôts (« BAII ») représente le bénéfice net plus les impôts sur les bénéfices et les frais financiers nets. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêt, qui exclut la dette à court terme et portion à court terme de la dette à long terme et la portion à court terme des obligations locatives. Les capitaux employés moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin des capitaux employés pour les périodes de 53 semaines.

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAII avec le ratio de rendement des capitaux investis :


Périodes de 53 semaines terminées le

(en millions de dollars US, sauf indication contraire)

15 octobre 2023

30 avril 2023

Bénéfice net

3 061,4

3 090,9

Ajouter :



Impôts sur les bénéfices

854,6

838,2

Frais financiers nets

299,2

306,7

BAII

4 215,2

4 235,8

Capitaux employés - Solde d'ouverture(1)

24 087,1

24 001,0

Capitaux employés - Solde de clôture(1)

25 591,4

24 323,0

Capitaux employés moyens

24 839,3

24 162,0

Rendement des capitaux investis

17,0 %

17,5 %

(1)  Le tableau ci-dessous rapproche les postes du bilan, selon les IFRS, avec les capitaux employés :

(en millions de dollars US)

Au 15 octobre 2023

Au 9 octobre 2022

Au 30 avril 2023

Au 24 avril 2022

Actifs totaux

30 397,6

29 108,6

29 049,2

29 591,6

Moins : passif à court terme

(6 060,8)

(5 437,6)

(5 165,0)

(6 017,4)

Ajouter : dette à court terme et portion à court terme de la dette à

  long terme

823,4

1,3

0,7

1,4

Ajouter : portion à court terme des obligations locatives

431,2

414,8

438,1

425,4

Capitaux employés

25 591,4

24 087,1

24 323,0

24 001,0

Profil

Couche-Tard est un leader global de l'industrie du commerce de l'accommodation et de la mobilité, opérant dans 25 pays et territoires et ayant plus de 14 400 magasins, dont approximativement 10 800 offrent du carburant pour le transport routier. Sous ses bannières reconnues Couche-Tard et Circle K, elle est l'un des plus importants exploitants indépendants de magasins d'accommodation aux États-Unis et est un leader dans l'industrie du commerce de l'accommodation et du carburant pour le transport routier au Canada, en Scandinavie, dans les pays baltes, ainsi qu'en Irlande. Elle a également une présence importante en Pologne et dans la région administrative spéciale chinoise de Hong Kong. Environ 128 000 personnes travaillent dans l'ensemble de son réseau.

Pour plus de renseignements sur Alimentation Couche-Tard inc., ou pour consulter ses états financiers consolidés annuels audités, ses états financiers consolidés intérimaires non audités et son rapport de gestion, rendez-vous à l'adresse : https://corpo.couche-tard.com.

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Couche-Tard, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « croire », « pouvoir », « devoir », « prévoir », « s'attendre à », « estimer », « présumer », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats ou les mesures qu'elle adopte pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, l'impact de l'incidence de l'évolution de la situation entourant à la fois les répercussions de la pandémie de COVID-19 et le conflit militaire actuel opposant l'Ukraine et la Russie, les fluctuations des marges sur les ventes d'essence, la concurrence dans les secteurs de l'accommodation et du carburant, les variations de taux de change ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Enfin, l'information prospective contenue dans ce document est basée sur l'information disponible en date de sa publication.

Webdiffusion sur les résultats le 29 novembre 2023 à 8 h (HNE)

Couche-Tard invite les analystes connus de la société à poser leurs questions à la direction le 29 novembre 2023, pendant la période de questions et réponses de la webdiffusion.

Les analystes financiers, investisseurs, médias et toutes autres personnes intéressées à écouter la webdiffusion sur les résultats de Couche-Tard pourront le faire le 29 novembre 2023 à 8 h (HNE), soit en se rendant sur le site internet de la société à https://corpo.couche-tard.com sous la rubrique « Investisseurs/Événements et présentations » ou en utilisant le lien suivant https://emportal.ink/47wMZ7V pour accéder à la conférence téléphonique sans l'aide d'un téléphoniste. Un système automatisé retournera l'appel automatiquement pour vous donner accès à la conférence téléphonique.

Une autre option serait de composer directement le numéro afin d'accéder à la conférence par l'entremise d'un téléphoniste en signalant le 1-888-390-0549 ou le numéro international 1-416-764-8682, suivi par le code d'accès 39933045#.

Rediffusion : Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la webdiffusion en direct pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible sur le site Internet de la société pour une période de 90 jours suivant la webdiffusion.

SOURCE Alimentation Couche-Tard inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:47
Des représentants de l'Institut canadien des mines, de la métallurgies et du pétrole, de McCarthy Tétrault, de la Chambre commerciale Canada-Afrique, de MineAfrica et du gouvernement du Canada se sont joints à Dean McPherson, chef du secteur minier...

à 17:43
Continuus Technologies, une entreprise d'analyse de données et de consultation en nuage de premier plan au service des services financiers et des industries connexes, a annoncé la création d'un Native App Studio novateur axé sur le Native App...

à 17:10
Great-West Lifeco Inc. (la « société ») a annoncé aujourd'hui que, dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités (l'« offre ») annoncée précédemment visant à racheter pour fins d'annulation jusqu'à...

à 17:06
RBC Gestion mondiale d'actifs Inc. (« RBC GMA Inc. ») a annoncé aujourd'hui des modifications à la stratégie de répartition de l'actif ou à la répartition évolutive des portefeuilles de retraite RBC (2020 à 2060) (les « portefeuilles »)....

à 17:00
Veuillez noter que toutes les heures indiquées sont locales. Région de la capitale nationale (Canada) 14 h 30 Le premier ministre rencontrera le président de l'Équateur, Daniel Noboa. Note à l'intention des médias : Prise d'images pool au début de la...

à 16:55
IPA (IMMUNOPRECISE ANTIBODIES LTD.) (la « société » ou « IPA ») , une entreprise de recherche et de technologie biothérapeutique basée sur l'intelligence artificielle, a annoncé aujourd'hui qu'elle tiendra une téléconférence pour discuter de ses...



Communiqué envoyé le et diffusé par :