Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : CFG, MAT

Déclaration de la ministre de la Santé mentale et des Dépendance et ministre associée de la Santé sur la crise de surdoses


OTTAWA, ON, le 28 sept. 2022 /CNW/ - Les données nationales trimestrielles sur les décès et les méfaits associés aux opioïdes diffusées aujourd'hui dressent un portrait tragique et grave de la dévastation que causent la crise des surdoses et l'approvisionnement en drogues illégales hautement toxiques pour les familles et les collectivités partout au Canada.

Les nombres de décès, de personnes hospitalisées et de demandes de services d'urgence demeurent douloureusement élevés, et nous devons continuer de tout mettre en oeuvre pour contrer cette crise sanitaire complexe et sauver des vies. Nous en sommes à un point au Canada où il semble évidemment que presque chaque personne a été personnellement touchée par cette crise ou connaît quelqu'un qui l'a été. Nous devons aborder cet enjeu de manière globale, en déployant un large éventail de mesures sanitaires en matière de prévention, de réduction des risques et de traitement.

Notre gouvernement sait que les personnes qui consomment des drogues, surtout celles qui sont aux prises avec un problème de dépendance, doivent faire face à de la discrimination et à des obstacles qui entravent l'accès à de l'aide. Les préjugés entourant les drogues peuvent entraîner une personne à cacher sa consommation de substances ou à consommer seule. La stigmatisation dissuade les personnes à faire appel aux services sociosanitaires, ce qui nuit à leur santé et à leur qualité de vie.

Depuis 2017, nous avons investi 815 millions de dollars pour contrer la crise des surdoses et avons mis en oeuvre toute une série de mesures pour sauver des vies, aider à réduire la stigmatisation entourant la consommation de substances, et répondre aux besoins diversifiés des personnes qui consomment des substances. Parmi ces mesures, mentionnons le financement d'organismes à vocation communautaire, des centres de consommation supervisée, des projets d'approvisionnement plus sécuritaire, des campagnes de sensibilisation du public et un accès accru à des traitements fondés sur des données probantes et à des services qui sauvent des vies.

De plus, dans le cadre de ses efforts continus de sensibilisation du public, notre gouvernement a lancé une nouvelle campagne destinée aux hommes travaillant dans les métiers, qui sont plus touchés que les personnes travaillant dans d'autres industries par les méfaits de la consommation de substances et la dépendance, afin de réduire les préjugés entourant la demande d'aide. La campagne « Alléger le fardeau » offre des ressources et du soutien gratuits en lien avec la consommation de substances et véhicule le message « Demander de l'aide, ça prend de la force, mais ça peut complètement changer la situation pour ceux qui consomment des drogues et leurs proches ».

Les méfaits de la consommation de substances sont des problèmes de santé publique majeurs qui transcendent les frontières. Un livre blanc conjoint publié récemment par le Canada et les États-Unis met en évidence la gravité des méfaits liés à la consommation de substances qui ont été observés dans ces deux pays pendant la pandémie, ainsi que les approches adoptées pour relever les défis que présentent l'approvisionnement en drogues illégales et toxiques et la crise sanitaire liée aux surdoses.

Notre gouvernement continuera à mettre en place une vaste gamme de mesures et à collaborer avec des intervenants, des personnes ayant une expérience vécue présente ou passée, et des partenaires, tant ici qu'à l'étranger, pour réduire les méfaits associés à la consommation de substances et à s'assurer que les Canadiennes et les Canadiens obtiennent le soutien approprié à leur culture et axé sur les traumatismes dont ils ont besoin.

Ensemble, nous nous attaquerons à cette crise de santé publique complexe au moyen de solutions à multiples facettes afin de sauver des vies et d'épargner aux familles et aux collectivités de tout le pays la douleur de perdre un enfant, un parent, un ami ou un voisin à cause d'une surdose.

L'honorable Carolyn Bennett, C. P., députée

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:30
 Les Aliments Maple Leaf et le Centre de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire (« le Centre ») sont heureux d'annoncer le financement de quatre bourses de 15 000 $ qui seront décernées au cours de l'été 2023. Ces bourses...

à 06:00
Des actions se tiendront dans les centres jeunesse du Québec le jeudi 8 décembre 2022, alors que les intervenant·e·s membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) se mobiliseront pour...

à 06:00
Le Syndicat des infirmières et infirmières auxiliaires de Héma-Québec (CSN) et le Syndicat du personnel infirmier de Héma-Québec (SPI-CSQ) invitent les médias à une importante conférence de presse qui aura lieu le jeudi matin 8 décembre 2022, à...

à 05:45
ExPLoRNA Therapeutics, société de biotechnologie polonaise qui révolutionne les vaccins et les traitements à base d'ARNm grâce à une efficacité translationnelle sans précédent, a reçu un financement de la part de la Fondation Bill & Melinda Gates...

à 05:20
Daiichi Sankyo Europe, (ci-après, Daiichi Sankyo) annonce aujourd'hui que le critère principal a été atteint dans l'essai CLEAR Outcomes (Cholesterol Lowering via Bempedoic acid, an ATP citrate lyase (ACL)-Inhibiting Regimen) de Phase 3, démontrant...

à 04:52
Engager de véritables changements par le biais d'un dialogue entre experts afin d'aborder les questions non résolues de la détresse juvénile. C'est le thème abordé lors de la première réunion du groupe de réflexion On Radar de la Fondazione...



Communiqué envoyé le 28 septembre 2022 à 12:00 et diffusé par :