Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Campagnes politiques

Un tout premier front commun syndical-patronal du monde de la sécurité incendie s'invite dans la campagne électorale et réclame des partis politiques de se prononcer en faveur d'une augmentation du nombre de cancers reconnus comme maladies occupationnelles chez les pompiers


MONTRÉAL, le 27 sept. 2022 /CNW Telbec/ - Composé du Regroupement des associations de pompiers du Québec (RAPQ) (Montréal, Québec, Longueuil, Laval, Gatineau, Shawinigan, Drummondville, Granby et Terrebonne), du Syndicat des Pompiers du Québec (FTQ) et de l'Association des gestionnaires en sécurité incendie et civile du Québec (AGSICQ), représentant plus de 1000 gestionnaires de services de sécurité incendie des 635 services du Québec, le front commun exhorte les candidats de tous les horizons politiques à prendre parti, en marge des élections du 3 octobre prochain, en faveur de tous les pompiers du Québec et à s'engager à faire en sorte, que le nouveau gouvernement du Québec augmente le nombre de cancers reconnus et assume un rôle de chef de file dans le domaine. Avec 9 cancers reconnus comme maladies occupationnelles, le Québec tire actuellement largement de l'arrière, face aux autres provinces et territoires canadiens (Nunavut, Territoires du Nord-Ouest), face aussi à plusieurs états américains qui reconnaissent un très grand nombre de cancers. « L'Ontario, notre voisin immédiat, a déjà reconnu pas moins de 19 cancers comme maladies directement liées au travail de pompier et continue à en reconnaître d'autres ponctuellement » a dit le président du RAPQ et de l'Association des Pompiers de Montréal, Chris Ross. Pour celui-ci, la situation des pompiers du Québec constitue la plus grande aberration qui soit au seul regard de l'évidence selon laquelle les pompiers risquent leur santé en s'exposant, dans le cadre de leur travail, à des substances toxiques et cancérigènes émanant de la combustion de matériaux composite, notamment.

La situation est d'autant plus urgente, a poursuivi monsieur Ross, précisant qu'aujourd'hui, les pompiers meurent en plus grand nombre que jamais auparavant de cancers, la principale cause. Pas plus tard que le 11 septembre dernier, 24 pompiers montréalais, morts de cancers divers vraisemblablement contractés dans l'exercice de leurs fonctions ont vu leurs noms inscrits sur le monument de la Fondation canadienne des Pompiers morts en Service (FCPMS), à Ottawa.

Pour le président du RAPQ, c'est quand même ironique de constater que les pompiers dont la mission première est de protéger la population et de sauver des vies, doivent eux-mêmes se battre dans un système qui nie leurs propres droits à faire valoir les risques de l'exercice leur métier.

« Le travail des pompiers les amène à affronter plus que jamais des risques de contracter toute sorte de cancers, compte tenu de la présence de plus en plus généralisées d'éléments chimiques et synthétiques nocifs dans les matériaux de construction d'immeubles et grands complexes immobiliers » ont poursuivi les coprésidents de l'AGSICQ, Jean Bartolo et Jean Melançon.

Ceux-ci ont cité en cela les benzène, dioxines, furanes, sous-produits chlorés, les sous-produits cyanurés, les agents retardateurs de flammes et autres comme des tueurs invisibles.

Affirmant qu'aucun autre employé municipal accepte le risque de sacrifier sa vie comme le font les pompiers, le président du Syndicat des pompiers et pompière du Québec (FTQ), présent dans plus de 180 municipalités au Québec, Sylvain Côté, a pour sa part enchaîné en stipulant que le Québec comptait 11 000 pompières et pompiers et que cette communauté ne pouvait plus tolérer que tant de cancers ne soient pas reconnus par la loi sur la santé & sécurité, ou, même, considérés dans la liste-annexe administrative de la CNESST : cela venant en nette contradiction avec les conclusions de 25 scientifiques de huit pays différents qui se sont réunis au Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) à Lyon, France, en juin dernier, pour finaliser leur évaluation de la cancérogénicité de l'exposition professionnelle sur les pompiers. « Ces conclusions confirment les prétentions du RAPQ, appuyées par des études d'experts en médecins du travail, qui vont essentiellement dans la même direction » a poursuivi monsieur Côté.

« Il est grand temps qu'au regard de la réalité et des données disponibles sur les pompiers qui sont parmi les plus complètes de toutes les professions pour le risque de cancer que le système suive le principe de la justice réparatrice, selon lequel un préjudice doit être réparé » a plaidé monsieur Ross. Le Front commun a d'ailleurs mis en ligne un site web d'information sur lequel le public peut signifier son appui en écrivant à leurs députés.

Monsieur Ross a conclu en disant que dans un pays doté de filets de protection sociale et de soins de santé efficaces comme les nôtres, la question fondamentale est essentiellement celle de l'équité et non de la simple survie.

SOURCE Regroupement des Associations de Pompiers du Québec (RAPQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:38
Les communautés canadiennes prospèrent toujours grâce aux généreux efforts des 12,7 millions de bénévoles à travers le pays. Par les Prix pour le bénévolat du Canada, le gouvernement du Canada reconnaît que ces bénévoles font des pieds et des mains...

à 16:31
L'Agence du revenu du Canada (l'Agence) tiendra une séance d'information technique à l'intention des médias afin d'expliquer comment les Canadiens admissibles peuvent demander la nouvelle Prestation dentaire et le supplément unique au programme...

à 16:24
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Numinus Wellness Inc.  Symbole TSX : NUMI Les titres : Oui Motif : Nouvelle en attente Heure de la suspension (HE) : 16 h 07 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou...

à 15:00
La Banque de développement du Canada (BDC) est une société d'État qui offre un éventail de services aux entrepreneurs et aux entreprises de partout au pays, y compris du financement, des services-conseils et un accès à des capitaux. Pierre angulaire...

à 14:34
La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à un travailleur de l'entreprise Rinox inc., le 28 avril...

à 14:27
L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est inquiète des répercussions de la hausse de taxes moyenne de 4.1% annoncée par la ville de Montréal ce jour.En plus, un nouveau rôle foncier est entrée en vigueur pour 2023-2024-2025 avec une hausse...



Communiqué envoyé le 27 septembre 2022 à 06:30 et diffusé par :