Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Crypto-monnaies
Sujet : Rapports de ventes

Artmarket.com : 2T2022 croissance à double chiffre de +23 %, bilan S1 2022 du Marché de l'Art/Artprice +32 %, les NFTs dépassent 44 Md$ en 2021


PARIS, 9 août 2022 /PRNewswire/ -- 

Chiffre d'affaires en K?

2T2022

2T2021

Variation en %

Internet

1 496

1 205

+24,15

Indices et prestations

85

84

+ 1

Total 2T2022

1 581

1 289

+22,65

 
Artmarket.com logo
 
Artmarket.com enregistre une progression de +22,65% de son CA au T2 2021.

Chiffre d'affaires en K? : 1S2022 / 1S2021

Internet : 3 529 (2022) / 3 432 (2021)

Variation des produits Internet constatés d'avance*

359 (2022) / 232 (2021)

Indices et autres prestations : 199 / 159

Total 1er semestre 2022 : 4 087 / 3982 (2021)

(*) changement de méthode comptable pour l'enregistrement du chiffre d'affaires depuis le 30/06/2021 ? Voir « Artmarket.com : Rapport financier annuel 2021, les capitaux propres à +50,67% de 19,8 millions d'euros à 29,8 millions d'euros, RN à +16,02 %, Artprice CA Internet record, NFT, Métavers ».

En dépit de la crise sanitaire sans précédent qui frappe le monde depuis 2020 ainsi que la guerre Russie-Ukraine depuis le 1S2022 qui entraîne un choc économique et financier, le chiffre d'affaires d'Artmarket.com s'affiche bien au-delà des objectifs sur ce 2T2022 avec +22,65% de CA.

L'indice de fréquentation des requêtes payantes ou gratuites des banques de données d'Artprice by Artmarket connaît une très forte croissance de +74 % en 2022 par rapport à 2021. Cet indice très fiable et stable dans le temps (2003/2022) est systématiquement un indicateur de croissance du chiffre d'affaires d'Artmarket sur le semestre à venir.

Artmarket.com est considérée comme une valeur résiliente face à la guerre et à la pandémie mondiale qui entraînent un choc inflationniste (jamais vu depuis 41 ans) financier et économique, avec une hausse brutale des taux d'intérêts de la FED. La parfaite corrélation de cette valeur avec le Marché de l'Art, où elle est le Leader mondial de l'information, l'explique très bien.

Au 1er semestre 2022, le Marché de l'Art occidental a retrouvé toute son intensité avec +32% en salles de ventes, en dépassant les niveaux de 2019 grâce à la dématérialisation et à l'explosion des ventes numériques (voir le Rapport Semestriel sur le Marché de l'Art mondial d'Artprice by Artmarket qui sera publié en août 2021).

LES CHIFFRES CLÉS DU S1 2022

Les Etats-Unis +42 % et le Royaume-Uni +26 % portent la croissance

Une augmentation de +32 % en Occident par rapport au S1 2021

Le produit de ventes aux enchères mondial de Fine Art atteint 7,49 Mrd$

il s'agit du 5ème exercice (S1) le plus faste du Marché de l'Art

Un record absolu de 326 000 lots vendus en six mois, contre 313 400 au S1 2021

Christie's enregistre la 2ème meilleure enchère de tous les temps à 195 m$

New York, 3,27 Mrd$, est sans conteste la 1ère place de marché au monde

Londres, 1,43 Mrd$, et Hong Kong, 610 m$, complètent le podium

Paris, 518 m$, attire toujours plus d'institutions internationales

La Collection Macklowe devient la plus chère du monde, totalisant 922 m$.

NFTs et Métavers l'avenir d'une croissance exponentielle pour Artmarket.com

Artprice by Artmarket.com confirme, pour le premier semestre 2022, que le phénomène des NFTs (Non Fungible Token en anglais, Jeton Non Fongible en français) d'Art est en train de s'inscrire durablement dans le Marché de l'Art sur tous les continents avec une accélération du CA et des volumes pour le second semestre 2022, de par notamment la purge des cryptomonnaies et de nouvelles législations beaucoup plus favorables aux USA, avec en Europe une réglementation encadrée qui assainit les cryptomonnaies et amène une confiance aux consommateurs, investisseurs et opérateurs.

Selon le long article du Figaro, intitulé « Les NFT enflamment le marché de l'art » de ce 5 août 2022 : « Le marché global des NFT a déjà dépassé les 44 milliards de dollars en 2021 ». Cela s'explique aussi par le Marché de l'Art où les ventes en ligne sur Internet devancent désormais les ventes physiques en salle des ventes.

Pour le Figaro, sous la plume de Béatrice de Rochebouët, spécialiste reconnue du Marché de l'Art « La percée des NFT est la conséquence logique de la société de demain. Mais il se développera, en parallèle, avec des perspectives d'essor sûrement plus énormes que le marché classique, car touchant un nouveau public toujours plus large. Ce monde d'amateurs plus nomades qui préfèrent projeter leurs trophées plutôt que de les accrocher au mur. Les feuilleter sur un mobile plutôt que dans un catalogue papier ».

Tous les « Market Makers du Marché de l'Art » et notamment la majorité des Maisons de Ventes dans le monde ont désormais un département NFT pour des ventes cataloguées et en ligne tout au long de l'année. De même, toutes les grandes structures de l'industrie muséale et galeries d'Art se mettent à éditer leur propres NFTs.

L'Art numérique créé dans les années 1980 fait enfin sa véritable révolution en impactant plus d'un milliard de passionnés de NFTs d'Art, à des coûts d'achats désormais très accessibles.

C'est d'ores et déjà plus de 54 000 artistes identifiés par Artprice qui produisent directement leurs NFTs pour leur public acheteur et ce n'est que le tout début de ce changement de paradigme.

C'est un événement majeur qui modifie définitivement la structure du Marché de l'Art et de ses acteurs, telle que connue depuis 1950 selon les sociologues, historiens de l'Art et analystes. Ceci est aussi confirmé par les différents départements d'Artprice, notamment au regard des chiffres.

Artmarket.com, dans ses différents rapports annuels sur le Marché de l'Art, a toujours souligné dans ses études NFT, qu'il est impossible d'appréhender ce marché avec une croissance exponentielle, sans inclure la Blockchain, les cryptomonnaies et leur origine culturelle par les Cypherpunks (période du chiffrement des données type PGP début 1990).

Ces marchés ont connu fin 2021 et début 2022 une purge sans précédent. Voir ci dessous le chapitre : Au premier semestre 2022, Artmarket.com a suivi avec la plus grande attention les évolutions du marché des NFTs d'Art et la purge des cryptomonnaies pour saisir les opportunités.

Toutefois, les acteurs du marché des NFTs tels qu'Opensea, Rarible, LooksRare, Nifty Gateway, Superare, Foundation, Binance etc. s'accordent tous sur le fait que la révolution NFT s'accomplit in fine dans le Métavers. Concevoir une croissance et un avenir durables des NFTs sans le Métavers est simplement illusoire.

Pour rappel, le Métavers est un ensemble de mondes virtuels. Le terme est régulièrement utilisé pour décrire la future version d'Internet où des espaces virtuels, persistants et partagés sont accessibles via une interaction 3D.

Une approche similaire conçoit le Métavers comme l'ensemble des mondes virtuels connectés à Internet, lesquels sont perçus en réalité augmentée.

Les mondes financier, économique, scientifique et universitaire sont unanimement d'accord pour considérer le Métavers comme la continuité naturelle de l'Internet (Web 3.0).

En listant le Global 500 Fortune, classement regroupant les 500 premiers groupes mondiaux, 95% de ces multinationales ont toutes un projet de Métavers en développement.

Ces projets de Métavers sont désormais l'équation économique et scientifique qui est susceptible, pour ces multinationales, de faire tout autant croître de manière spectaculaire leur chiffre d'affaires, que de devenir un gouffre financier, selon le choix de la R&D retenue pour le développement du Métavers.

Si Meta (Facebook) et Microsoft ont retenu des budgets colossaux pour écrire et coder des mondes virtuels, certains groupes et notamment Artmarket.com prennent une voie différente qui doit permettre d'effondrer les coûts de développement de leur Métavers et d'être opérationnels très rapidement, par rapport à la première école.

Artprice by Artmarket.com possède comme actionnaire principal et fondateur le Groupe Serveur, pionnier de l'Internet depuis 1987 mais aussi un des pionniers de la naissance de l'image de synthèse hardware et software dès 1985.

À ce titre, Groupe Serveur, qui a possédé une multitude de filiales et participations depuis 35 ans, a une parfaite connaissance de la construction des jeux vidéos d'immersion, de la post-production pour le cinéma et la télévision qui sont considérés par le monde scientifique comme les tous premiers Métavers qui sont apparus dès le milieu des années 1980.

Le projet de Métavers d'Artmarket.com s'est construit sur son siège social mondialement connu qui se trouve au coeur du Musée d'Art Contemporain L'Organe gérant La Demeure du Chaos / Abode of Chaos (dixit The New York Times).

Ce Métavers est révolutionnaire car il effondre les coûts et les délais de production. Il s'appuie sur le savoir acquis par le Groupe Serveur auprès des multinationales des jeux vidéos et des producteurs de cinéma et de networks depuis 35 ans (Studio Lumiere999® Paris/NY).

Pour rappel, La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos fut créée en 1999 (soit plus de 23 ans d'existence) par thierry Ehrmann, Sculpteur Plasticien depuis 1980 (biographie 2022 certifiée Who's Who In France).

Ce Musée d'Art Contemporain à ciel ouvert s'étend sur près de 9 000 m² et se matérialise par un parcours artistique unique au monde pensé dès son origine comme un escape game géant, ouvert au public avec une inclusion de réalité augmentée.

Son parcours muséal est composé de près de 6 300 oeuvres d'art distinctes, chacune par son nom original, medium et forme dont principalement 4 500 sculptures en acier brut pouvant aller jusqu'à plusieurs centaines de tonnes ainsi que des peintures, street art, gravures, installations, art numérique, land art ainsi qu'un gigantesque dispositif électronique (fibre optique sur 9 000 m², Wifi 802.11ax, oeuvres d'arts connectées idO...).

Ce Musée d'Art Contemporain a reçu plus de 2,21 millions de visiteurs depuis son ouverture au public en 2006, dont 25 % hors de France.

La Demeure du Chaos / Abode of Chaos a fait l'objet de plus de 3 600 reportages de presse écrite et audiovisuelle de 72 pays, en plus de 23 ans. L'Opus IX l'ouvrage bilingue de référence de 504 pages est également consultable gratuitement en ligne en format PDF ainsi que sur le site Internet Issuu où il a été téléchargé 37 millions de fois (constat d'Huissier étude Mamet-Pons).

Selon la presse internationale, elle est définie comme un corpus d'OEuvres distinctes et une «Factory» incontournable et unique au monde qui s'inscrit dans l'Histoire de l'Art comme l'oeuvre majeure du début de notre XXIème siècle.

Le Groupe Serveur et le Musée L'Organe ont investi dans ce projet abouti de Métavers, financé exclusivement sur fonds propres, soit plusieurs millions d'euros avec de surcroît un solide projet d'IPO (qui figure dans le document d'enregistrement universel Artmarket.com, au chapitre 3.2.23, déposé à l'AMF).

thierry Ehrmann, Président-Fondateur du Groupe Serveur et d'Artprice by d'Artmarket.com, s'est naturellement inspiré des Majors des jeux vidéos, des réalisateurs/producteurs du cinéma pour construire le Métavers du groupe basé sur 27 ans de réalisations physiques mondialement connues.

Par différentes alliances avec notamment un des principaux groupes européen de géométrie et experts en données spatiales, Groupe Serveur a réuni depuis trois ans la meilleure Dream Team européenne de 3D Designers, Engineers, 3D Lab, Scanner Survey, pour construire son Métavers.

D'autre part, à la différence de Meta (anciennement Facebook) qui part d'une feuille blanche pour construire son Métavers, celui d'Artmarket.com et du Groupe Serveur est construit à partir du réel sur 6 300 créations artistiques originales sur 9 000 m², dans le monde de l'Art Contemporain.

Le cahier des charges comprenait notamment l'utilisation/production de Scanner Faro Lidar Tridimensionnel 3D, Navis VLX, drones, Photogrammétrie sol polygonale dans un seul système de référence et de développement, du traitement en Intelligence Augmentée pour révéler les caractères singuliers des oeuvres et la formativité architecturale.

Les ingénieurs/géomètres expert en données spatiales ont scanné et numérisé les 9000m² incluant les multiples sous-sols et élévations ainsi que les 6,300 oeuvres en 45To incluant les 27 ans de post-production et réalisation numérique du Groupe Serveur et ses filiales.

Le Métavers du Groupe a donc été généré à partir d'un vaste support physique réel dont il est l'auteur et propriétaire. Ceci représente en termes de propriété intellectuelle un immense atout.

Si ce process industriel, de très haute technologie de géométrie et experts en données spatiales, a demandé trois ans de travail de terrain, profitant principalement de la période COVID, cette démarche est bien différente de l'interminable défi de Meta (Facebook) pour construire son Métavers uniquement à partir de lignes de codes.

Il est indispensable de préciser que le Métavers d'Artprice by Artmarket.com, qui a son siège social au coeur du Musée d'Art contemporain L'Organe gérant La Demeure du Chaos, est pratiquement achevé. Celui-ci a généré des investissements très conséquents qui ont été intégralement pris en charge par le Groupe Serveur et ses filiales et qui n'impactent pas les bilans d'Artmarket.com.

Le Groupe Serveur, actionnaire fondateur, qui est toujours de très loin le premier actionnaire d'Artmarket.com en capital avec 30,16 % et détient 45,78 % des droits de votes (famille Ehrmann non incluse), a pris ce risque industriel désormais réussi compte tenu de la confiance qu'il porte à Artmarket.com qui, depuis 25 ans, est le Leader mondial de l'information sur le Marché de l'Art.

La rentabilité sera au rendez-vous car les coûts d'usages découlant de son Métavers, gérés par le régime des conventions réglementées, recouverts par Groupe Serveur à Artmarket.com, seront réduits du simple fait que la R&D, le développement et la mise en production du Métavers d'Artprice by Artmarket.com ont des coûts infiniment plus faibles que ceux des multinationales qui partent de zéro pour coder la construction de leur Métavers qui, de plus, n'est toujours pas abouti.

La prochaine Place de Marché NFT d'Artmarket.com

La prochaine Place de Marché NFT d'Artmarket.com aura un avantage concurrentiel indéniable car les principales plateformes de NFT actuelles, faute de temps, de moyens financiers, mais aussi de droits d'auteur n'ont pas de Métavers réellement abouti et pourront rejoindre naturellement celui d'Artmarket.com qui aura vocation à les intégrer dans sa Place de Marché NFT en leur amenant son précieux imprimatur.

En effet, OpenSea, première plateforme NFT, déclare elle-même que 80 % des émissions primaires de NFTs d'Art sont susceptibles d'affecter des droits de propriété intellectuelle de tiers. Face à ce constat, Opensea a annoncé réfléchir à des solutions pour contrer ce fléau et protéger les vendeurs et acheteurs. Sa réflexion ne peut que l'amener à la certification du premier marché par Artprice à travers sa blockchain et ses smart contracts.

C'est précisément dans l'émission primaire de NFTs d'Art qu'Artprice by Artmarket.com peut réaliser un chiffre d'affaires et un bénéfice extrêmement conséquents.

Il faut préciser qu'elle est la seule sur le marché mondial, en prenant compte de tous les paramètres et données sous-jacents, à pouvoir véritablement répondre à la certification des émissions primaires de NFTs d'Art.

Cette capacité de certificateur des émissions primaires de NFTs d'Art repose sur le fait qu'Artprice by Artmarket.com est le Leader mondial de l'information sur le Marché de l'Art et auteur depuis 25 ans de ses banques de données, qui font autorité dans le monde entier avec le plus grand fonds documentaire au monde de notes, manuscrits et catalogues de ventes depuis 1700, qui cautionne l'authenticité et la preuve historique de ses banques de données.

Artprice by Artmarket.com se donne pour objectif d'être la plateforme de NFTs d'Art la plus aboutie et très compétitive par son Métavers qui est l'aboutissement ultime et inéluctable de la révolution NFT.

Ce Métavers est l'assurance d'une croissance exponentielle et continue du Marché de l'Art NFT. Il sera accompagné de sa Blockchain et de ses smart contracts pour permettre une juste rémunération pour les artistes, avec les sociétés de droits d'auteur telles que l'ADAGP où Artprice est depuis longtemps un des principaux contributeurs.

La Blockchain d'Artprice by Artmarket.com utilisera principalement l'Ethereum pour ses smart contracts mais restera en termes de règlements ouverte au Bitcoin et aux quelques principales cryptomonnaies ayant fait leurs preuves dans l'économie.

Au premier semestre 2022, Artmarket.com a suivi avec la plus grande attention les évolutions du marché des NFTs d'Art et la purge des cryptomonnaies pour saisir les opportunités

Ces nouveaux marchés des NFTs d'art, dont le potentiel immense est unanimement reconnu par le monde de la finance et de l'investissement en général, ont subi de facto sans atteindre leurs fondamentaux, des soubresauts, principalement à cause d'une grande volatilité de par l'instabilité et l'insouciance d'une très grande partie des 20 502 cryptoactifs, ou cryptomonnaies, pour une valeur de 1 139 milliards$ au 09 août 2022, selon CoinMarketCap.

La baisse des cryptomonnaies a été très sensible, avec une chute sous les 20 000$ pour le Bitcoin et sous 1 000$ pour l'Ethereum. Certaines cryptomonnaies se sont effondrées, avec des valeurs proches de zéro, ou ont tout simplement disparu. Il est proprement impensable que 20 502 cryptomonnaies puissent perdurer, au regard d'une analyse financière et notamment celle propre aux marchés boursiers.

Forte d'une présence sur les marchés boursiers de plus de 22 ans, Artmarket.com y voit une nécessaire correction salvatrice, une purge légitime, après des excès ou de l'exubérance, comme le disait Alan Greenspan à l'époque de la période précédent le krach du Nasdaq en Mars 2000.

L'Histoire se répète. Cette période a permis d'assainir le marché des cryptomonnaies et des crypto actifs globalement. Les arbres ne montent pas au ciel et les nouveaux entrants sur ce secteur viennent de l'apprendre, à leurs frais.

Il faut savoir raison garder et appréhender comme il se doit cette bulle spéculative, pour ne pas entrer au pire des moments sur ce marché. Artmarket.com a pris cette décision rationnelle, sur la base de sa longue expérience boursière et celle de son actionnaire fondateur le Groupe Serveur, créé en 1987, pionnier de l'Internet et des mondes numériques.

À ce titre, le Groupe Serveur a regardé attentivement toutes les propositions de fusions et/ou acquisitions et sociétés ciblées dans l'univers des NFTs et par conséquent, les crypto-actifs. Sa position est claire. Il fallait une correction majeure pour voir apparaître les futurs leaders à des prix d'acquisition très inférieurs à 2021. Plus de 30 ans de fusions et/ou acquisitions dans le monde numérique donnent à Groupe Serveur une longue expérience reconnue pour « pricer » au plus juste prix les opérations financières pour Artmarket.

Comme en 2000 avec la crise du Nasdaq, après l'euphorie, vient le temps de la raison. Désormais, seuls les projets sérieux ou historiques captent les flux financiers qui se sont naturellement détournés des projets aux contours incertains, voire indigents. Il en est de même avec les cryptomonnaies.

Avec la chute de ces marchés, cela représente l'opportunité pour les retardataires ou ceux qui estimaient les niveaux trop élevés de rentrer sur les cryptomonnaies à des cours beaucoup plus attrayants. Ceci s'est vu très nettement lorsque l'Ethereum a rebondi nettement après avoir testé le support très important des 1 000$ ainsi que le support des 20 000$ pour le Bitcoin.

Pour rappel sur les 20 502 Cryptomonnaies, l'Ethereum et le Bitcoin bénéficient d'une suprématie irrattrapable en parts de marché : ETH : 19,3 %, BTC : 40,5 %. De même, le seuil des 20 000 cryptomonnaies en classement décroissant de capitalisation représente moins de 12 % de parts de marché. Ces chiffres sont très clairs pour comprendre l'organisation de ce marché.

De nouveaux entrants et un marché très assaini constituent des bases très solides pour l'avenir.

Cet assainissement sera complètement réalisé quand les piratages ne seront plus quasi-quotidiens. L'actualité est très intense actuellement concernant les piratages quotidiens de wallets, d'exchanges, de bridges (protocoles qui connectent les blockchains entre elles) et de plateformes, ce qui est inadmissible.

Les véritables responsables indirects de ces détournements de fonds quasi-quotidiens sont prioritairement certaines de ces start-up qui, avides de tours de tables, égarent ou trompent les investisseurs avec des lignes de codes non sécurisées et précipitées.

Comment par exemple les bourses mondiales pourraient fonctionner et attirer des investisseurs si chaque jour une multitude de brokers se faisaient pirater ?

L'Ethereum, qui a les faveurs d'Artmarket depuis le début, ne déçoit pas. Le Smartcontract est, selon Artprice by Artmarket, l'arme absolue spécifique au Marché de l'Art et quasiment tous les acteurs majeurs du Marché de l'Art ont fait le choix de l'Etherum.

Par ailleurs, l'aspect écologique n'est pas à négliger et le Proof of Stake (PoS) est un atout majeur dans un souci de limitation de la consommation d'énergie, comme le souligne souvent Vitalik Buterin (Fondateur de l'Ethereum), qui considère que le marché n'a pas pricé son déploiement en septembre 2022 de « The Merge » l'ETH 2.0.

En effet « The Merge » est la nouvelle version très attendue de la Blockchain sécurisée de l'Ethereum avec ses smart contracts, validée par ses algorithmes,. Elle permettra d'effondrer les coûts (Gas fees en anglais, commissions versées aux mineurs) ainsi que l'impact carbone (taux de CO2 propre au minage) de manière drastique.

Artprice by Artmarket, dans son nouveau département NFTs d'art, a constaté que non seulement Christie's, Sotheby's, Phillips, Bonhams, etc., produisent de plus en plus de ventes de NFTs d'Art mais se renforcent aussi par leur implication dans la communauté artistique mondiale.

De même, toute Maison de Ventes qui se respecte, quels que soient son continent, sa taille économique et son segment de marché, propose désormais des ventes de NFTs d'Art. Il en est de même pour les galeries d'Art, les fondations ...

Artprice by Artmarket ne peut s'empêcher de rappeler une de ses devises principales : « On ne lutte pas contre le progrès, quelles que soient les circonstances ».

Le marché du luxe, avec des Market Makers comme Tiffany's, Louis Vuitton (Groupe LVMH),  Gucci, Saint-Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga... (Groupe Kering/Pinault), Prada Group, par exemple, s'empressent d'embrasser ce nouveau relais de croissance exponentielle avec des projets foisonnants.

On constate aussi que l'industrie horlogère, qui représente un chiffre d'affaires de 22 milliards$ (Morgan Stanley), se lance également de manière effrénée dans les NFTs. Pour simple exemple Murakami/Hublot. Il en est de même pour l'ensemble des grands secteurs de l'économie mondiale.

Artprice by Artmarket est donc dans le sens de l'Histoire en tant que Leader mondial de l'information et de la certification/traçabilité du Marché de l'Art.

Pour le Marché de l'Art, le tout nouveau projet, qui parle de lui-même, est celui de Damien Hirst (n°18 dans le Top 500 Artprice des artistes contemporains), souvent relayé par Artprice ces derniers jours sur ses réseaux sociaux. En effet, lors de son premier projet NFT, « The Currency », lancé en 2021, 4 851 acheteurs (sur 10 000) ont choisi de conserver seulement le NFT de l'oeuvre acceptant de ce fait la destruction de l'oeuvre physique. Ces oeuvres seront immolées le 9 septembre à la Newport Street Gallery de Londres, dans le cadre d'une exposition.

De même, l'industrie muséale n'est pas en reste. Selon un des classements Artprice, les 100 premiers musées d'art mondiaux ont tous démarré une production NFT de leurs collections muséales, plaçant à terme le chiffre d'affaires des NFTs d'Art, loin devant celui des produits dérivés conventionnels.

Pour exemple, LaCollection.io a vendu 200 NFTs d'après des oeuvres de l'artiste japonais Hokusai exposées au British Museum.

La dématérialisation du Marché de l'Art est actée définitivement avec les ventes en ligne et bien sûr les NFT's d'Art et leur Métavers. Dans ce nouveau paradigme naissant, Artmarket.com entend tirer profit pleinement de son expérience numérique et de ses acquis.

Si une partie de la communauté des cryptoactifs s'est émue de l'ensemble de mesures de la finance numérique, à savoir le Conseil Européen qui est parvenu à un accord sur le MiCA (règlement sur les marchés de crypto-actifs) et le DORA (règlement sur la résilience opérationnelle numérique du secteur financier, une autre partie de cette communauté, face à l'incapacité et l'avidité des acteurs des cryptomonnaies, se rallie aux règlements par la force des choses.

Une partie très importante des 20 502 cryptomonnaies et crypto-actifs n'ont pas su s'auto-réguler, ni démontrer la moindre maturité à éteindre les incendies quotidiens relatifs aux détournements de fonds sur ce marché.

C'est par ce constat, qui ne cesse de s'aggraver, que les grands acteurs, notamment Artprice by Artmarket, considèrent que les nouveaux règlements permettront le retour de la confiance, qui est le principal paramètre dans un nouveau marché qui croît de manière exponentielle par la science et le progrès.

Seules les sociétés cotées sur les marchés réglementés comme Artmarket.com pourront satisfaire au autorités de tutelle avec les nouvelles réglementations (MiCA, DORA...).  

Artmarket.com projette au regard de cette situation de devenir un PSAN (prestataire de services sur actifs numériques) agrée par l'AMF avec l'objectif d'une augmentation conséquente de ses revenus.

De même, pour des acteurs historiques comme Artprice by Artmarket, il est évident que les prises de participation potentielles et sociétés ciblées s'effectueront au juste prix défini par Artmarket qui par nature ne peut intervenir que lorsque la purge sera effectuée.

Copyright 1987-2022 thierry Ehrmann www.artprice.com - www.artmarket.com

 

Le département d'économétrie d'Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : [email protected]

En savoir plus sur nos services avec l'artiste en démonstration gratuite : https://fr.artprice.com/demo

Nos services : https://fr.artprice.com/subscription

À propos d'Artmarket.com :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear: 7478 - Bloomberg: PRC - Reuters: ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who's Who In France© :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/Biographie_thierry_Ehrmann_2022_WhosWhoInFrance.pdf

Artmarket est l'acteur global du Marché de l'Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 787 000 Artistes.

Artprice by Artmarket, leader mondial de l'information sur le marché de l'art, se donne l'ambition grâce à sa Place de Marché Normalisée d'être la première plate-forme mondiale en Fine Art NFT.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentés par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6 300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7 200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 5,4 millions de membres (members log in/RS), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » décerné par la Banque Publique d'Investissement (BPI), pour la deuxième fois en novembre 2018.

Le Rapport Annuel du Marché de l'Art mondial 2021 publié en mars 2022 par Artprice by Artmarket :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2021

Le Rapport Artprice 2020/21 du Marché de l'Art Contemporain par Artmarket.com :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2021

Sommaire des communiqués d'Artmarket avec son département Artprice : https://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseFR.htm

Suivre en temps réel toute l'actualité du Marché de l'Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :
https://fr-fr.facebook.com/artpricedotcom/ (5,9 millions d'abonnés)
https://twitter.com/artmarketdotcom
https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artmarket et son département Artprice : https://fr.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :
https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 (4,3 millions d'abonnés)
L'Obs - Le Musée du Futur :
 https://youtu.be/29LXBPJrs-o

Contact: Thierry Ehrmann, [email protected]

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1009603/Art_Market_logo.jpg

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:37
Carbonfuture, la plateforme MRV numérique et la place de marché pour les crédits d'élimination du carbone de haute qualité, a réussi à lever 5,5 millions d'euros dans un tour de table mené par ses investisseurs existants Carbon Removal Partners,...

à 07:30
Manuvie inaugure aujourd'hui une nouveauté dans l'industrie en étendant son programme Vitalité à l'ensemble de sa gamme de produits de base1, présentant ainsi un nouveau programme d'adhésion à deux niveaux assorti de récompenses et d'avantages...

à 07:30
Le Groupe Aldo inc., le Groupe Birks inc., Harry Rosen inc., la Compagnie de la Baie d'Hudson, Cadillac Fairview, le Groupe immobilier Quadreal, le Conseil canadien du commerce au détail, Groupe Global Blue et Triple Five demandent au gouvernement du...

à 07:10
Pinpoint Global a le plaisir d'annoncer que la publication CIOReview lui a décerné son prix du fournisseur de solutions technologiques de conformité les plus prometteuses en 2022, pour sa technologie ComplianceConnecttm. Les modules de conformité en...

à 07:01
Selon un nouveau sondage de RBC sur la cybersécurité, bien que la plupart des Canadiens (71 %) soient au courant des divers types de cybermenaces qui peuvent compromettre leurs renseignements personnels, près de la moitié d'entre eux (47 %) craignent...

à 07:00
Dans le cadre des élections provinciales 2022, le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), membre du Réseau solidarité itinérance du Québec (RSIQ), a participé à la campagne « Ne les oubliez pas ».  Pour l'occasion,...



Communiqué envoyé le 9 août 2022 à 02:00 et diffusé par :