Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Lois fédérales et d'états, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

La FTQ réagit au projet de loi n° 96 sur la réforme de la Loi 101


MONTRÉAL, le 24 mai 2022 /CNW Telbec/ - La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se réjouit qu'un gouvernement québécois ait finalement agi en proposant des améliorations intéressantes et concrètes à la Charte de la langue française. La centrale souligne plusieurs éléments positifs de cette nouvelle loi tels que l'exigence d'un certificat de francisation pour les entreprises de 25 à 50 employés, l'encadrement du bilinguisme en emploi, la création d'un poste de commissaire à la langue française et la décision d'appliquer la Charte de la langue française aux entreprises de compétence fédérale. 

Cependant, nous sommes déçus que le gouvernement n'ait pas entendu les appels de la FTQ pour la mise en oeuvre de comités de francisation dans les entreprises de 50 employés et plus, de même que dans les secteurs municipal, scolaire et de la santé. « Nous aurions aimé un peu plus d'audace de la part des élus afin que tous les travailleurs et toutes les travailleuses, peu importe leur employeur, puissent bénéficier d'un comité de francisation. La preuve est faite que la présence de travailleurs et travailleuses dans les comités de francisations améliore considérablement la francisation de ces mêmes milieux de travail », de mentionner le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

Évidemment, nous espérons que la création prochaine de Francisation Québec améliorera aussi à court terme l'offre de francisation aux personnes adultes immigrantes. « Il nous semble important de mettre plus de moyens pour que les personnes immigrantes et les Anglo-Québécois puissent davantage s'intégrer à la société québécoise francophone, cela doit devenir une priorité nationale », ajoute le secrétaire général.

« La protection de la langue française au Québec doit devenir une affaire d'État. Chaque jour, on ne peut que constater le déclin du français au Québec, particulièrement dans la grande région de Montréal. Tout geste visant à encourager et bonifier l'usage du français ne peut qu'être profitable pour notre société », conclut le secrétaire général.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

SOURCE FTQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:55
Le Tottenham Hotspur Football Club et TUMI ont annoncé aujourd'hui un nouveau partenariat désignant TUMI comme partenaire officiel de la tournée de pré-saison du Club en Corée en juillet prochain. Dans le cadre de ce partenariat, TUMI équipera...

à 14:03
EMX by Big Village, un groupe de technologie programmatique de bout en bout de premier plan axé sur la planification, l'achat et la mesure de médias sur télés connectées et omnicanaux, a annoncé son partenariat avec Jounce Media, le leader de...

à 12:51
Le 11 juin, GWM ORA a dévoilé ses produits lors du 35e Salon et symposium des véhicules électrique - le EVS35 - en Norvège, attirant l'attention de nombreux utilisateurs locaux. Le EVS35 est l'événement le plus influent et le plus durable de...

à 12:49
Le 11 juin, GWM ORA a été présenté lors du 35e International Electric Vehicle Symposium & Exhibition (EVS35) en Norvège, attirant l'attention de nombreux utilisateurs locaux. Le salon EVS35, qui compte de nombreuses éditions, est l'événement le plus...

à 12:35
Le Fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix ("Propriétés de Choix" ou la "Fiducie") annonce que ses résultats du deuxième trimestre 2022 seront publiés le jeudi 21 juillet 2022 après la clôture des marchés. La direction tiendra une...

à 11:03
Le gouvernement du Québec investit 80 millions de dollars dans le capital-actions de Nemaska Lithium. Cet investissement vise la relance du projet de construction d'une mine et d'une usine de traitement du minerai de spodumène de lithium. Situées...



Communiqué envoyé le 24 mai 2022 à 17:13 et diffusé par :