Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Une première mondiale - Grâce à la génomique et à l'intelligence artificielle, il est maintenant possible de prédire le risque de développer des complications cardiaques et rénales chez les personnes vivant avec le diabète de type 2.


MONTRÉAL, le 7 juill. 2021 /CNW Telbec/ - Une étude1 publiée aujourd'hui dans la prestigieuse revue scientifique Diabetologia (Journal of the European Association for the Study of Diabetes [EASD]) atteste qu'il est maintenant possible de « prédire pour prévenir » plusieurs complications majeures liées au diabète de type 2.

Le diabète augmente le risque de complications cardiovasculaires et rénales sérieuses ayant des conséquences majeures sur la qualité de vie des patients, entraînant une augmentation des coûts importants sur notre système de soins de santé. Grâce à l'information génomique et à l'intelligence artificielle, nous pouvons maintenant prédire le risque de complications avant l'apparition des premiers symptômes. Une meilleure prédiction du risque de développer ces complications permettra de traiter plus tôt et mieux les patients qui présentent un risque élevé.

Une équipe de chercheurs dirigée par les Drs Pavel Hamet et Johanne Tremblay du Centre de recherche du centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM), en collaboration avec la compagnie OPTITHERA, a sélectionné près de 600 variants génétiques associés aux maladies cardiovasculaires et rénales chez plus d'un million d'individus. Ils ont développé, du même coup, un modèle de prédiction de risque en analysant les données cliniques et génétiques des participants provenant de 17 pays de l'étude ADVANCE, l'une des plus importantes études cliniques au monde chez les patients diabétiques.

« Sur une période de cinq ans, 20 % des personnes sont décédées de complications cardiaques dans le groupe à risque génétique élevé comparativement à seulement 5 % dans le groupe à bas risque. Notre test génétique de prédiction de risque a aussi permis d'identifier les personnes plus à risque de développer la néphropathie diabétique » mentionne le Dr Pavel Hamet.

De plus, cette étude a montré que le traitement intensif d'ADVANCE, qui consistait en un contrôle serré de la pression artérielle et de la glycémie, était bénéfique surtout chez les sujets à risque élevé. Le nombre de sujets à traiter (NST) n'était que de 12 (p = 0,006) pour les patients à haut risque contre 64 (non significatif) pour les patients à bas risque. « Notre test génétique de prédiction de risque, combiné avec le traitement intensif d'ADVANCE, permettait ainsi de réduire le taux de mortalité cardiovasculaire de 47 % dans le groupe à haut risque. Le nouveau test développé par la compagnie OPTITHERA a été validé dans quatre cohortes indépendantes dont la plus grande banque de données du Royaume-Uni, deux études populationnelles en République tchèque et au Canada et dans la cohorte québécoise Clinpradia » ajoute la Dre Johanne Tremblay.

L'étude publiée dans Diabetologia démontre que ce nouveau modèle de prédiction de risque polygénique permet de stratifier les patients avec le diabète de type 2 selon leur risque de complications et de cibler plus tôt ceux qui auront le plus grand bénéfice du contrôle intensif de la glycémie et de la pression artérielle. 

« De plus, une récente étude2 publiée en mars 2021 dans le Canadian Journal of Diabetes a permis de conclure que l'introduction de notre test génétique de prédiction de risque pour la prévention des complications rénales du diabète, avait un double impact socio-économique, en diminuant à la fois les coûts du système de soins de santé et en augmentant la qualité de vie des patients (QUALY) » rajoute le Dr Martin Godbout.

« Cette importante étude dirigée par la Dre Johanne Tremblay et le Dr Pavel Hamet est une démonstration de l'importance et de l'impact des travaux de recherche menés par les chercheurs du CHUM et leurs collaborateurs » indique le Dr Vincent Poitout, directeur du CRCHUM.

« Grâce à la force combinée de la génomique et de l'intelligence artificielle, les médecins disposeront d'un nouvel outil dans la prévention des complications chez les personnes qui vivent avec le diabète de type 2. Cette nouvelle laisse entrevoir tout le potentiel que confère l'intégration innovante de la technologie au service des patients », souligne le Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM.

« Cette avancée scientifique dans le domaine de la médecine de précision par deux de nos professeurs à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal contribuera certainement à améliorer la qualité de vie de patients vivant avec le diabète » de conclure le Dr Patrick Cossette, doyen de la faculté de médecine de l'Université de Montréal.

Le test de OPTITHERA sera bientôt disponible au Canada. OPTITHERA se spécialise dans la médecine de précision ainsi que dans le développement et l'application clinique de technologies innovantes. Après nombre d'années de recherches intensives dans le domaine du diabète, OPTITHERA pourra bientôt offrir aux Canadiens un test unique et efficace de prédiction des risques de complications liées à ce type de condition médicale.

Références :
1. Tremblay J  et coll., Hamet P, Diabetologia, https://doi.org/10.1007/s00125-021-05491-7
2. Guinan K et coll., Can J Diabetes. 2021 Mar;45(2):129-136, https://www.canadianjournalofdiabetes.com/article/S1499-2671(20)30183-0/fulltext
3. Patel A, et coll. The Lancet 2007 370 : 829-840, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17765963/

À PROPOS DU DR PAVEL HAMET, CM, OQ, OM, MD, PhD, FRCP(C), FAHA, FRSM, FCAHS - Président fondateur de OPTITHERA

Dr Hamet est chercheur au CRCHUM, professeur de médecine à l'Université de Montréal, professeur associé au département de médecine expérimentale à l'Université McGill et professeur invité à la première faculté de médecine de l'Université Charles de Prague, République Tchèque. Il a fondé et dirigé le CRCHUM de 1996 à 2006. Il a fondé le service de médecine génique du CHUM qu'il a dirigé pendant plus de 15 années. Le Dr Hamet est l'auteur de plus de 600 publications scientifiques portant sur le diabète et l'hypertension. Il est reconnu sur la scène internationale comme un leader de la médecine personnalisée des maladies cardiométaboliques et était titulaire d'une Chaire de recherche du Canada en génomique prédictive de 2006 à 2020.

À PROPOS DE LA DRE JOHANNE TREMBLAY, PhD, FAHA, FCAHS
Cofondatrice de OPTITHERA, vice-présidente et scientifique en chef

Chercheure au CRCHUM, professeure de médecine à l'Université de Montréal et membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé et de l'American Heart Association, Dre Johanne Tremblay est l'auteure de plus de 300 publications scientifiques dans le domaine du diabète, des maladies cardiovasculaires et de la médecine personnalisée. Dre Tremblay a présidé les comités de programme des premier et deuxième congrès de soins de santé personnalisés à Montréal avec la participation de scientifiques de plus de 25 pays.

À PROPOS DU DR MARTIN GODBOUT, OC, PhD,
Président du conseil d'administration de OPTITHERA

Dr Godbout a fondé et dirigé Génome Canada de 2000 à 2010. Pendant plus de 30 ans, Il a participé activement au lancement de plusieurs compagnies de biotechnologie au Canada.

À PROPOS DU CRCHUM

Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) est l'un des principaux centres de recherche hospitaliers en Amérique du Nord. Sa mission est d'améliorer la santé chez l'adulte grâce à un continuum de recherche couvrant des disciplines telles que les sciences fondamentales, la recherche clinique et la santé publique. Plus de 1850 personnes travaillent au CRCHUM, dont plus de 550 chercheurs et plus de 460 étudiants des cycles supérieurs. chumontreal.qc.ca/crchum

À PROPOS DE OPTITHERA

OPTITHERA a été fondée en 2014 par la Société de valorisation du CHUM et le Dr Pavel Hamet. OPTITHERA est une compagnie de médecine de précision spécialisée dans le développement et les applications cliniques de technologies innovantes dans le domaine du diabète. Grâce à la génomique et l'intelligence artificielle, OPTITHERA a développé un test simple qui pourra indiquer au médecin traitant si ses patients souffrant de diabète de Type 2 seront ou non à risque de développer des complications liées à leur maladie.

Site web: www.optithera.com
Twitter : https://twitter.com/optithera

SOURCE OPTITHERA


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:00
Les membres des médias sont invités à assister à un événement important au sujet d'une annonce de fabrication pour aider à lutter contre la COVID-19. Des représentants du gouvernement et des leaders de l'industrie se réuniront le lundi 6 décembre à 9...

4 déc 2021
Des syndicats, des associations de personnes non syndiquées et de parents, de même que des représentants des partis d'opposition lanceront dimanche une déclaration commune dans le cadre du conflit de travail qui sévit présentement en centre de la...

4 déc 2021
Les membres des médias sont invités à assister à un événement important au sujet d'une annonce de fabrication pour aider à lutter contre la COVID-19. Des représentants du gouvernement et des leaders de l'industrie se réuniront le lundi 6 décembre à 9...

4 déc 2021
Résumé Marque(s) : Great Value Produit : Burgers de poulet Entreprises : Belmont Meat Products Ltd. Problème : Aliments - Allergène - OEufs Catégorie : Viande et volaille (Congelée) Ce qu'il faut faire : Si vous êtes allergiques au oeufs, ne...

3 déc 2021
European Wellness Academy (EWA), membre du European Wellness Biomedical Group (EWBG), a récemment signé avec l'Université d'Heidelberg son deuxième contrat de recherche portant sur les tests généraux d'innocuité et de toxicité in vitro/in vivo pour...

3 déc 2021
Les organismes oeuvrant dans le domaine du cancer accueillent favorablement le dépôt du projet de loi 19 Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses dispositions législatives. Nous espérons qu'il permettra, entre...



Communiqué envoyé le 7 juillet 2021 à 07:00 et diffusé par :