Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Photo/Multimedia, Conference, Event, Webcast, Nonprofit

Fédération pour la paix universelle : des millions de participants de 150 pays ont assisté en direct à la diffusion en ligne du 5e Rassemblement de l'espoir


Des millions of participants de 150 pays ont assisté en direct à la diffusion en ligne du 5e Rassemblement de l'espoir, organisé par la Fédération pour la paix universelle (FPU), le samedi 27 février 2021.

Cet événement virtuel proposait un divertissement d'envergure internationale et a mis en vedette des dirigeants de renommée mondiale, dont le président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca ; le Premier ministre du Guyana, Mark Phillips ; le vice-président des États-Unis, Mike Pence (2017-2021) ; le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, David Beasley ; l'évêque de l'église City of Refuge, Noel Jones ; le président sud-africain, F.W. de Klerk (1989-1994) ; le vice-président indien, Mohammad Hamid Ansari (2007-2017) ; Dr Sarah Gilbert, co-développeuse du vaccin d'Oxford ; et le président du Timor oriental, Xanana Gusmão (2002-2007).

Sous le thème « Construire des partenariats pour la paix fondés sur l'interdépendance, la prospérité mutuelle et les valeurs universelles », la co-fondatrice de la FPU, Dr Hak Ja Han Moon, a partagé dans son discours d'ouverture un message d'espoir et d'inspiration, tandis que les divers orateurs ont abordé des sujets de l?actualité internationale comme la COVID-19, les relations interraciales, la pauvreté ou les inégalités.

Près de deux millions de personnes du monde entier se sont inscrites au 5e Rassemblement de l'Espoir, le nombre des téléspectateurs atteignant 320 millions sur plus de 400 plateformes numériques. Soulignant l'importance de la paix mondiale et de l'unité pour surmonter les problèmes du monde actuel, Dr Moon a appelé les participants à reconnaitre avec gratitude les bénédictions de Dieu et à prendre la responsabilité de créer des familles saines et harmonieuses.

« Unissons-nous et prenons ensemble une résolution nouvelle, celle de faire progresser la providence aujourd'hui », a déclaré Dr Moon. « Si la péninsule coréenne peut être réunifiée et devenir un seul peuple ; si toute l'Asie Pacifique peut former une civilisation unie et se connecter au monde entier, nous pouvons devenir une force au service du bien qui s'étendra à tous les continents et tous les océans du monde... J'encourage chacun d'entre vous à se joindre à moi pour aller de l'avant victorieusement. »

L'évêque Noel Jones a cité les Béatitudes dans sa prière d'ouverture et son message de paix : « Heureux les artisans de Paix, car ils seront appelés Fils de Dieu », ajoutant que cultiver « l'amour de la paix... est la tâche de ceux qui marchent avec Dieu ». Il a noté que le 28 février marquait l'anniversaire de Dr Moon et celui de feu son époux, le révérend Dr Sun Myung Moon. Il a dit par ailleurs que l'année 2021 marquait le 30e anniversaire de leur visite historique en Corée du Nord, en 1991, et de leurs entretiens avec Kim Il Sung qui avaient visé à encourager le dirigeant nord-coréen à apporter la paix sur la péninsule coréenne.

Selon le Washington Times, l'ancien vice-président américain Mike Pence a déclaré : « une péninsule coréenne unifiée contribuerait grandement à asseoir une région Pacifique plus stable et plus apaisée ; cet objectif est à portée de la main ».

« Nous ferons preuve de fermeté face à nos adversaires communs, même si nous travaillons en toute bonne foi pour transformer ces adversaires en amis », a déclaré M. Pence. « Ainsi, je pense que nous pouvons poser les bases pour unir la Corée de manière pacifique de notre vivant. Cette vision de paix, de liberté et de prospérité est celle que les peuples des États-Unis et de la République de Corée partagent depuis près de 70 ans : celle d'une Corée unie par les valeurs universelles de la dignité humaine, de la liberté et de la liberté économique. »

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, la plus grande organisation humanitaire internationale oeuvrant à éliminer la faim dans le monde, sait par expérience que « là où il y a la paix, moins d'enfants s'endorment le ventre vide », a déclaré le directeur exécutif du PAM, David Beasley. « Notre mission est de servir nos frères et soeurs dans le besoin. Autrement dit, nous sommes là pour aimer notre prochain, où qu'il se trouve. » L'an dernier, le PAM a apporté son assistance à près de 114 millions de personnes dans plus de 80 pays, ce qui lui a valu de recevoir le prix Nobel de la paix 2020.

Les soins de santé, comme la vaccination contre la COVID-19, visent également à « nous protéger les uns les autres » et à « sauver des vies », a déclaré Dr Sarah Gilbert, co-développeuse du vaccin d'Oxford, dont les travaux de vaccinologie au sein du Département de médecine Nuffield de l'université d'Oxford, au Royaume-Uni, ont attiré l'attention du monde entier. « Le vaccin s'est avéré sûr et efficace et son utilisation est aujourd'hui approuvée dans près de 60 pays », a-t-elle déclaré. « C'est un vaccin au service du monde... pour protéger les autres et nous protéger nous-mêmes. »

D'autres dirigeants mondiaux ont souligné divers facteurs nécessaires à la paix dans le monde.

« Il y a trente-cinq ans, en Afrique du Sud, nous étions confrontés à une situation qui nous semblait sans espoir », a déclaré Son Excellence F.W. de Klerk, ancien président de l'Afrique du Sud, prix Nobel de la paix 1993 avec l'ancien président sud-africain Nelson Mandela. Isolée, l'Afrique du Sud était alors assiégée par des forces procommunistes et en proie à des troubles, à des manifestations, à l'anarchie... Ce n'est qu'en 1994 que le pays a connu sa première élection véritablement inclusive, un vote qui a conduit à l'investiture du président Mandela et à « l'adoption d'une constitution véritablement inclusive et démocratique », a déclaré M. de Klerk. Les difficultés ont continué, « mais, par-dessus tout, nous avons appris à quel point il était important de ne jamais perdre l'espoir. »

« À quoi ressemble un avenir basé sur la paix ? » a demandé le Premier ministre guyanais, Mark Phillips. Pour cela, il faut que « les dirigeants du monde, les décideurs et même les chefs religieux s'unissent pour planifier et concevoir ensemble des moyens de répondre aux exigences du processus de paix... et qu'ils nouent des partenariats solides ».

« Les difficultés abordées [par le 5e Rassemblement de l'espoir] dépassent les frontières nationales et touchent à des préoccupations essentielles au bien-être de l'humanité », a déclaré Son Excellence Mohammad Hamid Ansari, ancien vice-président de l'Inde.

Le président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, a déclaré : « Bien plus que la simple absence de guerre, la paix est une valeur et un atout, une bénédiction que l'on obtient grâce à la tolérance, à la solidarité et au respect des différences entre les peuples ». Ajoutant que l'esprit d'entreprise chez les jeunes devenait « extrêmement important », il a ajouté : « Pour bâtir un monde meilleur, renforcer la démocratie et encourager l'esprit citoyen, je pense que l'économie n'est pas le seul élément d'importance : les valeurs sont également essentielles et... le changement doit commencer dès maintenant. »

« Il n'y aura de paix que pour les peuples qui prennent en main leur propre destin et qui travaillent ensemble pour y parvenir », a déclaré Son Excellence Xanana Gusmão, ancien président du Timor oriental. « Je peux affirmer avec certitude qu'une paix juste signifie bien plus qu'une absence de conflit. Éradiquer la faim, la maladie et la pauvreté est également d'une importance primordiale », a-t-il déclaré, ajoutant que la paix et le développement allaient de pair.

La série des Rassemblements de l'espoir, inaugurée en août 2020, se consacre à « bâtir un monde uni et en paix », a déclaré le président de la FPU, le Dr Thomas G. Walsh. Fondée en 2005 par le révérend Moon et Dr Moon, et disposant de branches et de programmes dans le monde entier, la FPU est une ONG dotée du statut consultatif général auprès du Conseil économique et social des Nations Unies. Vous pouvez voir un résumé du 5e Rassemblement de l'espoir en vidéo ici et en photos . L'article du Washington Times est disponible ici.

Le texte de ce communiqué, issu d'une traduction, ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:12
Veeva Systems Grifols a annoncé aujourd'hui la disponibilité du Modèle de référence pour un contenu de qualité de Veeva Modèle de référence pour un contenu de qualité qui va faire progresser les efforts en matière de transformation de la qualité et...

à 05:05
Aujourd'hui, Amazon et Global Optimism ont annoncé que plus de 100 entreprises avaient désormais signé l'Engagement Climat. Parmi les 52 nouveaux signataires qui rejoignent aujourd'hui l'Engagement Climat figurent des marques bien connues telles que...

à 03:53
SodaStream a lancé aujourd'hui sa campagne 2021 pour la Journée de la Terre « Ne vous contentez pas de partager, participez ! » avec Randi Zuckerberg. Fidèle à ses manières, la...

22 avr 2021
Dreame Technology, une entreprise innovante en pleine croissance spécialisée dans les appareils ménagers intelligents, célèbre le Jour de la Terre 2021 avec une série de nouveaux lancements à venir qui mettent l'accent sur la protection de...

22 avr 2021
Le 2 mai 2021, le détaillant de mode mondial SHEIN organisera son 2e festival de musique...

22 avr 2021
Le 2 mai 2021, le détaillant de mode mondial SHEIN présentera son 2e festival numérique de...



Communiqué envoyé le 5 mars 2021 à 17:00 et diffusé par :