Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport, Le Covid-19
Sujets : Politique environnementale, CFG

Le gouvernement du Canada investit dans l'électrification des réseaux de transport en commun dans tout le pays


OTTAWA, ON, le 4 mars 2021 /CNW/ - Le gouvernement du Canada travaille dans le but d'assurer la santé et la sécurité des Canadiens, de remettre les entreprises sur pied et de favoriser les emplois et la croissance tandis que nous nous dirigeons vers une reprise économique et un avenir carboneutre

De meilleurs réseaux de transport en commun permettent aux gens de se déplacer plus rapidement, de manière plus écologique et à moindre coût. En aidant les collectivités à investir dans des solutions de transport en commun à zéro émission, on peut garantir une meilleure qualité d'air pour nos enfants, créer des emplois et soutenir le secteur canadien de la fabrication.

Aujourd'hui, la ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, et le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, ont annoncé un investissement de 2,75 milliards de dollars sur cinq ans à compter de 2021 en vue d'améliorer les réseaux de transport en commun et les rendre plus propres en procédant à leur électrification, entre autres en finançant l'achat d'autobus à zéro émission pour le transport en commun et le transport scolaire. Ce financement fait partie de l'investissement de 14,9 milliards de dollars sur huit ans récemment annoncé par le premier ministre Justin Trudeau. Ce financement aidera également les municipalités, les sociétés de transport et les commissions scolaires à planifier la transition, suscitera une ambition accrue en matière d'électrification des réseaux de transport et permettra au gouvernement de respecter son engagement de contribuer à l'achat de 5 000 autobus à zéro émission au cours des cinq prochaines années.

Cet investissement permettra de créer davantage d'emplois bien rémunérés dans le secteur solide et en pleine expansion de la fabrication de véhicules électriques au Canada. Nova Bus, à Saint-Eustache, Lion Electrique, à Saint-Jérôme, GreenPower, à Vancouver et New Flyer, à Winnipeg, sont d'excellents exemples d'entreprises novatrices qui apportent des solutions en matière de transport en commun à zéro émission.

Infrastructure Canada veillera à la coordination entre cet investissement et l'engagement de la Banque de l'infrastructure du Canada à investir 1,5 milliard de dollars dans des autobus à zéro émission et dans des infrastructures connexes dans le cadre de son Plan de croissance sur trois ans.

À ce jour, les programmes de financement d'Infrastructure Canada ont déjà soutenu l'achat de plus de 300 nouveaux autobus à zéro émission, et nous prévoyons que cette tendance va s'accélérer. L'annonce d'aujourd'hui constitue une étape de plus dans le financement intelligent du transport en commun qui produit un triple résultat : des emplois et une croissance économique, un environnement plus propre, et des collectivités plus inclusives. Le Canada est un chef de file mondial dans le domaine des technologies propres et des chaînes d'approvisionnement, et les investissements dans le transport en commun aideront à inspirer la confiance à l'égard d'un marché intérieur adaptable et stable.

Citations

« Un meilleur transport en commun, un air plus pur, des rues plus silencieuses et une planète plus sûre pour nos enfants, voilà l'objectif de notre investissement dans des autobus à émission zéro dans tout le Canada. En faisant cet investissement, nous luttons contre les changements climatiques tout en créant de bons emplois et en soutenant le secteur de la fabrication dès maintenant, ici même au Canada. Le plan d'infrastructure du Canada permet d'investir dans des milliers de projets, de créer des emplois partout au pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives. » 

L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités

« Veiller à ce que les Canadiens aient accès à des moyens de transport propres, comme le transport en commun sans émission, constitue un élément important de notre plan visant à créer des collectivités plus propres et plus saines. L'annonce d'aujourd'hui permettra de créer des emplois dans le secteur de fabrication, de soutenir l'économie et de réduire la pollution dans tout le pays. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« L'annonce d'aujourd'hui est importante pour aider à faire du Canada un chef de file dans le domaine du transport au moyen de véhicules à émission zéro. Le gouvernement du Canada est déterminé à faire en sorte que les entreprises canadiennes disposent des outils, du soutien et des conditions nécessaires pour devenir des chefs de file mondiaux dans un secteur économique en pleine croissance. Grâce à cet investissement, le gouvernement aide les fabricants canadiens à répondre à un besoin croissant au pays, celui de passer à des produits nouveaux et plus écologiques. »

L'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie

« Nous sommes heureux de cette annonce de financement du gouvernement du Canada qui aidera les villes et les commissions de transport en commun de tout le Canada à passer à un mode de transport en commun plus propre et plus durable. Localement, nous allons déployer quatre autobus électriques sur nos routes cet automne dans le cadre d'un projet pilote. L'annonce du financement d'aujourd'hui permet à notre personnel d'explorer la façon d'accélérer l'électrification du parc d'OC Transpo. Cela permettrait de soutenir davantage les objectifs de notre Plan directeur sur les changements climatiques, à savoir la réduction de l'empreinte carbone et des émissions de gaz à effet de serre d'Ottawa. »

Jim Watson, maire d'Ottawa

« Dans le cadre de son Plan de croissance de 10 milliards de dollars, la Banque de l'infrastructure du Canada (BIC) s'est engagée à investir 1,5 milliard de dollars dans des autobus à zéro émission. Nous aiderons à créer des emplois, à réduire les gaz à effet de serre et à rendre les déplacements plus propres. Cela contribuera à la qualité de vie dans les collectivités. Le nouveau financement gouvernemental annoncé aujourd'hui vient compléter financement novateur de la BIC et accélérer la possibilité pour les municipalités de collaborer avec nous et de faire la transition vers les autobus à zéro émission. »

Ehren Corey, PDG de la Banque de l'infrastructure du Canada

« L'investissement annoncé aujourd'hui par le gouvernement fédéral permettra aux organismes de transport en commun de tout le pays d'accélérer la décarbonisation de nos réseaux de transport en commun afin d'atteindre les ambitieux objectifs climatiques du Canada. Les autobus à zéro émission profiteront aux Canadiens puisque des emplois seront créés dans les secteurs de la fabrication et de l'énergie au sein de l'économie à faible émission de carbone, et que ces autobus permettront aux Canadiens de se déplacer d'une manière sûre, écologique, saine et durable. Les sociétés de transport en commun et les municipalités canadiennes sont prêtes pour l'électrification, et les fonds annoncés aujourd'hui leur permettront de progresser vers l'objectif de 5 000 autobus à zéro émission. »

Josipa Petrunic, présidente-directrice générale, Consortium canadien de recherche et d'innovation en transport urbain

Faits en bref

Produit connexe :

Document d'information : Investir pour électrifier les réseaux de transport en commun dans tout le pays

Aujourd'hui, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 2,75 milliards de dollars sur cinq ans à compter de 2021, pour soutenir l'achat d'autobus à zéro émission pour le transport en commun et le transport scolaire, et améliorer les réseaux de transport en commun et les rendre plus propres en procédant à leur électrification. Ce financement est tiré de la somme de 14,9 milliards de dollars pour les projets de transport en commun qui a été mis de l'avant par le Premier ministre Justin Trudeau.

Infrastructure Canada veillera à la coordination entre cet investissement et l'engagement de la Banque de l'infrastructure du Canada à investir 1,5 milliard de dollars dans des autobus à zéro émission et dans des infrastructures connexes dans le cadre de son Plan de croissance sur trois ans. Prises ensemble, ces initiatives viendront appuyer la réalisation de l'engagement pris par le gouvernement d'aider les municipalités, les sociétés de transport et les commissions scolaires à se procurer 5000 autobus à émission zéro au cours des cinq prochaines années.

L'investissement dans l'infrastructure publique de transport permettra d'établir des communautés résilientes dans tout le pays et d'offrir une meilleure qualité de vie à toute la population canadienne. Il s'inscrit dans notre plan pour créer un million d'emplois, lutter contre les changements climatiques et reconstruire l'économie sur des bases plus durable et plus résiliente.

Des réseaux de transports plus écologiques et des économies accrues

Le gouvernement se fixe un objectif plus ambitieux en ce qui concerne les autobus à émission zéro pour améliorer la qualité de l'air, réduire le bruit dans nos rues et lutter contre les changements climatiques. Comme le secteur du transport est responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre, l'investissement dans l'écologisation des réseaux de transport en commun contribuera à l'augmentation du nombre de passagers et à la réduction des émissions des autobus. Même si plusieurs villes envisagent de convertir leur flotte, il est clair qu'un aide est nécessaire pour encourager et accélérer l'adoption d'autobus à émission zéro, de manière à ce qu'elle coïncide avec les cycles d'approvisionnement. Le gouvernement du Canada a la ferme intention de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour électrifier les réseaux de transport en commun et accroître le nombre de véhicules à émission zéro sur les routes. Ce travail s'inscrit dans le cadre de l'engagement qu'a pris récemment le gouvernement canadien de se joindre à un groupe central de pays qui oeuvrent au sein du Zero-Emission Vehicule Transition Council pour faciliter la transition vers les véhicules à émission zéro dans le monde en vue de réaliser les objectifs de l'Accord de Paris et de notre engagement d'atteindre la carboneutralité d'ici 2050.

En plus d'améliorer le bilan écologique des transports, l'adoption des autobus écologiques peut offrir d'importantes économies aux exploitants, stimulent la création d'emplois et favorisera la croissance économique maintenant et tout au long de la reprise. Au fil du temps, les véhicules à émission zéro peuvent offrir moins chers à exploiter et à entretenir. Un financement de la Banque de l'infrastructure du Canada et un financement d'Infrastructure Canada sont offerts pour appuyer ces options plus écologiques et rentables et en favoriser l'adoption.

Leadership canadien dans la fabrication de véhicules, de la technologie et des matériaux carboneutres

Le Canada occupe une position attestée de leadership à l'échelle internationale dans le domaine de la fabrication automobile et il possède une expertise dans le secteur des véhicules électrices et des autres technologies de transports sans émission. Il est aussi producteur des matières premières nécessaires à la production de ces technologies. Il ne suffit que de penser à nos fabricants d'autobus électriques - y compris la GreenPower Motor Company, dont siège social est en Colombie-Britannique, la société New Flyer, établie à Winnipeg, NovaBus, à Saint-Eustache, et Lion Electric, à Saint-Jérôme - pour constater que le Canada dispose de la main-d'oeuvre qualifiée pour tirer le meilleur parti possible de la révolution des véhicules à émission zéro. Le Canada compte aussi des entreprises possédant une expertise dans le domaine des piles à combustible, comme la société Ballard Power, établie à Vancouver, qui propulsent des autobus dans le monde entier.

Le Canada est un fournisseur national de nombreuses matières premières utilisées dans les nouveaux types de piles, y compris, l'aluminium, le cobalt, le graphite, le lithium, le manganèse et le nickel. Les communautés minières comme Cobalt, en Ontario, sont sur le seuil d'une renaissance de l'exploitation des métaux rares pour approvisionner l'industrie croissante des piles. Des travaux de recherche révolutionnaire sur la technologie des piles sont menés dans l'ensemble du pays, que ce soit à l'Université Dalhousie, où Tesla investit dans des travaux exclusifs et où le carrefour de développement Novonix vient en aide à des clients industriels du monde entier, ou à l'Université de Calgary, qui est à l'avant-garde des travaux sur les électrolytes solides.

Communautés faisant la transition vers des autobus à émission zéro

La transition révolutionnaire vers le transport en commun à émission zéro s'est déjà amorcée. Les programmes existants du gouvernement du Canada ont financé l'achat de plus de 300 autobus à émission zéro, notamment  :  

Ce qui est annoncé aujourd'hui, c'est que le soutien nécessaire sera fourni pour aider les municipalités, les sociétés de transport et les commissions scolaires à faire le plus tôt la transition vers les technologies à émission zéro. Qu'il s'agisse des grands centres urbains, comme Vancouver, Montréal et Toronto, ou de villes de taille moyenne comme Guelph, Halifax et Edmonton, nos réseaux de transport en commun disposeront maintenant des ressources dont ils ont besoin pour se joindre à la révolution des véhicules à émission zéro.

 Liens connexes

Annonce du premier ministre concernant le transport en commun : https://pm.gc.ca/fr/nouvelles/communiques/2021/02/10/nouveaux-investissements-transport-commun-batir-des-communautes

Document d'information sur l'annonce concernant le transport en commun : https://www.canada.ca/fr/bureau-infrastructure/nouvelles/2021/02/un-plan-pour-financer-en-permanence-le-transport-en-commun-et-soutenir-la-relance-economique.html

Plan climatique renforcé :
https://www.canada.ca/fr/services/environnement/meteo/changementsclimatiques/plan-climatique/survol-plan-climatique.html 

Investir dans la résilience des collectivités face à la COVID-19 :
https://www.infrastructure.gc.ca/plan/covid-19-resilience-fra.html 

Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 :
https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/plan-intervention-economique.html 

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram
Web : Infrastructure Canada

SOURCE Infrastructure Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:49
Dans l'objectif de réduire les gaz à effet de serre (GES) émis par le secteur des bâtiments résidentiels, le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre...

à 10:30
La Caisse de dépôt et placement du Québec a rendu public aujourd'hui son Rapport d'investissement durable pour l'exercice annuel se terminant le 31 décembre 2020. La CDPQ y présente des actions et des résultats concrets obtenus au cours de la...

à 09:47
Genesis est présente pour la première fois au salon de l'auto de Shanghai. La berline G80 électrifiée de Genesis fait ses débuts mondiaux au salon de l'auto de Shanghai 2021, marquant le début d'une nouvelle ère de l'électrification. La G80...

à 08:10
Everbridge, Inc. , le leader mondial de la gestion des événements critiques (CEM ? critical event management), a annoncé aujourd'hui l'ajout d'experts mondiaux de haut niveau de l'avertissement public pour venir parler lors de l'édition du printemps...

à 08:00
MONTONI, Groupe Sélection et le Fonds immobilier de solidarité FTQ sont heureux de voir le développement d'Espace Montmorency, un projet multifonctionnel de plus de 450 millions $, poursuivre activement sa construction au centre-ville de Laval. En...

à 07:40
zNano Membranes, une société de technologie de Silicon Valley produisant des membranes de spécialité nanocéramiques bioinspirées de première qualité, a reçu trois brevets au Canada, au Japon et aux États-Unis. Aux États-Unis et au Canada, les...



Communiqué envoyé le 4 mars 2021 à 12:35 et diffusé par :