Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sécurité publique, CFG

Déclaration de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 21 novembre 2020


OTTAWA, ON, le 21 nov. 2020 /CNW/ - Au lieu de présenter une mise à jour en personne aux médias, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Alors que la recrudescence de la COVID-19 se poursuit au Canada, nous surveillons un ensemble d'indicateurs épidémiologiques pour déterminer où la transmission de la maladie est la plus forte, où elle se propage ainsi que ses répercussions sur la santé des Canadiens et la capacité des services de santé publique, des laboratoires et du système de santé. Voici le plus récent résumé des tendances et des chiffres nationaux, ainsi que des mesures que nous devons tous prendre pour maintenir le nombre de cas de COVID-19 à des niveaux gérables dans tout le pays.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 320 719 cas de COVID-19, dont 11 334 décès au Canada; ces chiffres cumulés nous renseignent sur le fardeau global de la COVID-19 à ce jour. Comme ces chiffres sont élevés et que beaucoup de régions connaissent une croissance rapide, il est important de se rappeler que la vaste majorité des Canadiens demeurent vulnérables à la COVID-19. C'est pourquoi il est important que chacun continue de prendre des précautions individuelles pour assurer sa propre sécurité et celle de sa famille et de sa collectivité. 

À l'heure actuelle, il y a 52 739 cas actifs dans tout le pays. Les dernières données nationales indiquent des moyennes quotidiennes de 4 739 nouveaux cas (du 13 au 19 novembre) et montrent que chaque jour, plus de 58 400 personnes ont passé un test de dépistage, dont 6,6 % ont obtenu un résultat positif (du 8 au 14 novembre). La transmission communautaire et les éclosions contribuent à la propagation de la COVID-19 au Canada, y compris la propagation accrue chez les populations vulnérables et les milieux à risque. Le nombre de cas augmente chez les adultes âgées, particulièrement chez les personnes de 80 ans et plus, pour qui le taux d'incidence est le plus élevé au niveau national. Des éclosions de plus en plus importantes vont en augmentant dans les centres de soins de longue durée, les habitations collectives et les hôpitaux, et se propagent dans les communautés autochtones. Ces situations sont très préoccupantes, car elles exposent d'innombrables Canadiens à une maladie potentiellement mortelle, provoquent de graves perturbations des services de santé et représentent des défis importants pour les régions qui ne sont pas suffisamment équipées pour gérer des urgences médicales complexes.

Partout au Canada, le nombre de personnes gravement malades continue d'augmenter. Les données provinciales et territoriales indiquent qu'en moyenne 1 840 personnes atteintes de la COVID-19 ont été traitées dans les hôpitaux canadiens chaque jour au cours de la dernière période de sept jours (du 13 au 19 novembre), dont 376 se trouvaient dans une unité de soins intensifs. Au cours de la même période, 71 décès liés à la COVID-19 ont été signalés en moyenne chaque jour. Cette situation exerce une pression sur les ressources locales dans le milieu de la santé et force les représentants des hôpitaux à prendre la difficile décision d'annuler des chirurgies et des traitements non urgents dans plusieurs régions du pays.

Hier, nous avons présenté une mise à jour au sujet des travaux du gouvernement du Canada en épidémiologie et en modélisation qui guide la gestion de la COVID-19 au Canada. En se fondant sur ses modèles à court terme, l'Agence de la santé publique du Canada prévoit qu'il pourrait y avoir en tout de 366 500 à 378 000 cas et de 11 870 à 12 120 décès d'ici au 30 novembre. Les prévisions à plus long terme, fondées sur un modèle de l'Université Simon Fraser, indiquent que si nous maintenons le même nombre de contacts quotidiens dans l'ensemble de la population, nous pourrions nous retrouver avec 20 000 cas par jour d'ici la fin du mois de décembre, ce qui nous signale qu'une réaction plus énergique est nécessaire immédiatement pour interrompre la transmission et freiner la propagation de la COVID-19 dans l'ensemble du pays. Le Canada a besoin d'un effort collectif, de la part des individus et des autorités de la santé publique, pour appuyer et assurer l'intervention en santé publique jusqu'à la fin de la pandémie, tout en tenant compte des conséquences sanitaires, sociales et économiques.

À la lumière des derniers développements, il est urgent que chacun prenne des mesures individuelles pour non seulement se protéger, mais aussi pour protéger nos populations et nos communautés à risque élevé. Pour ce faire, nous devons limiter nos contacts étroits aux personnes de notre ménage et réduire nos interactions en personne aux déplacements et aux activités essentielles tout en suivant toujours les mesures de santé publique à la lettre : restez à la maison ou isolez-vous si vous avez des symptômes, maintenez une distance physique, portez un masque au besoin, et respectez les règles d'hygiène, comme le lavage fréquent des mains, l'étiquette respiratoire en cas de toux et le nettoyage et la désinfection des surfaces. Évitez autant que possible les espaces clos mal aérés, les endroits achalandés où sont regroupées un grand nombre de personnes ainsi que les situations de contact étroit qui ne permettent pas de maintenir une distance de deux mètres. Il est important que vous suiviez les directives de vos autorités locales de santé publique.

Les Canadiens peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et les pratiques de prévention et sur les mesures pour réduire la COVID-19 dans les communautés et en téléchargeant l'application Alerte COVID pour rompre le cycle d'infection et aider à limiter la propagation de la maladie.

Ce qui se passera cet automne et cet hiver dépend des décisions et des actions de chacun de nous. Chaque geste que vous posez compte. Aplatissons la courbe de la COVID-19 ensemble! Veuillez consulter mon document d'information pour obtenir plus de renseignements et de ressources sur les moyens de réduire les risques d'infection à la COVID-19, et de vous protéger vous-même ainsi que les autres. »

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

1 déc 2020
La Société prévoit que le passage à un modèle d'affaires axé sur des revenus provenant de nouvelles catégories de produits de marque dans le créneau B2C, notamment les fleurs de cannabis et les vapoteuses, dégagera des marges plus élevées au sein...

1 déc 2020
Yokogawa Electric Corporation (TOKYO : 6841) et la société Power Factors LLC, basée aux États-Unis, ont conclu un contrat de distribution mondial permettant à Yokogawa de commercialiser la plateforme logicielle Drive de Power Factors, leader du...

1 déc 2020
PierianDx, le leader de l'informatique génomique clinique, a annoncé aujourd'hui un partenariat élargi avec Illumina pour permettre aux solutions de reporting génomique de PierianDx d'être utilisées avec AmpliSeqtm for Illumina® Focus Panel,...

1 déc 2020
ViiV Healthcare et Shutterstock Studios ont annoncé aujourd'hui le lancement d'une nouvelle galerie de photos en ligne, intitulée ?Le VIH en images', produite par Shutterstock en collaboration avec ViiV Healthcare. Cette collection, organisée avec le...

1 déc 2020
Scientist.com, première place de marché du secteur de la santé pour la recherche externalisée, s'est associé à Enhancing Quality In Preclinical Data (EQIPD) pour aider à définir et à améliorer la qualité des données dans la recherche préclinique. Un...

1 déc 2020
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec la Division de l'inspection des aliments de la Ville de Montréal et l'entreprise Poissonnerie Ô, située au 3414, rue Ontario Est, à Montréal, avise les...



Communiqué envoyé le 21 novembre 2020 à 12:00 et diffusé par :