Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujet : Product/Service

Panasonic Corporation annonce la vérification de l'effet inhibiteur des radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau (nanoparticules d'eau atomisées électrostatiques) sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2)


Panasonic Corporation a annoncé aujourd'hui avoir vérifié, en collaboration avec le professeur associé Mayo Yasugi, du département des sciences vétérinaires de l'École supérieure des sciences de la vie et de l'environnement de l'Université d'Osaka, l'effet inhibiteur des radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau (nanoparticules d'eau atomisées électrostatiques) sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2).

Les radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau sont des ions particulaires contenant des radicaux hydroxyles qui sont générés en appliquant une haute tension à l'humidité de l'air. Ils se caractérisent par une forte oxydation et une grande réactivité. Panasonic a mené des recherches sur cette technologie au cours des 20 dernières années, depuis 1997, et a vérifié son efficacité dans divers domaines, notamment l'inhibition de certains micro-organismes pathogènes (bactéries, champignons et virus) et d'allergènes, ainsi que la décomposition des composants PM 2,5 ayant des effets néfastes sur le corps humain*1.

En 2012, Panasonic a mené un test de suppression de virus avec une organisation tierce et a confirmé l'efficacité sur chacune des 4 catégories de virus en termes de caractéristiques biologiques. Sur la base de ce résultat, Panasonic a annoncé que la technologie des "radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau" pourrait avoir un effet inhibiteur sur les nouveaux virus*2.

Le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) de la pandémie mondiale actuelle est l'un de ces nouveaux types de virus, et les tests effectués par l'université d'Osaka ont maintenant confirmé que les radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau ont un effet inhibiteur sur ce virus. Ces tests ont été effectués dans un environnement de laboratoire fermé, et n'ont pas été réalisés pour évaluer son efficacité dans des espaces de vie non contrôlés.

Panasonic continuera à exploiter le potentiel de la technologie des "radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau" pour faire face aux risques éventuels liés à la pollution atmosphérique, tels que les nouveaux micro-organismes pathogènes, dans le but de créer des environnements sains pour les populations du monde entier.

À titre de référence :

Test de l'effet inhibiteur des radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau (nanoparticule d'eau atomisée électrostatique) sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2)?

Une vérification comparative a été effectuée dans un espace d'essai 45L contenant le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) avec et sans exposition aux radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau.

Plus de 99 % de l'activité du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) a été inhibée en 3 heures.

Note : Cette vérification a été réalisée pour générer des données de recherche fondamentale sur les effets des radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau sur le nouveau coronavirus dans des conditions de laboratoire différentes de celles rencontrées dans les espaces de vie. Elle n'a pas été conçue pour évaluer les performances du produit.

Organisation : Université de la Préfecture d'Osaka

Période : Juillet 2020

Objet : Nouveau coronavirus (SARS-CoV-2?

Appareillage : "Générateur de "radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau

Méthodologie :

- Le générateur de "radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau" est installé à 15 cm du sol dans l'espace d'essai de 45L.

- Un morceau de gaze inoculé avec la solution virale a été placé dans une boîte de pétri et exposé aux "radicaux hydroxyles contenus dans de l'eau" pendant un temps prédéterminé.

- Le titre infectieux du virus a été mesuré et utilisé pour calculer le taux d'inhibition.

- Le même test a été effectué 3 fois pour confirmer la reproductibilité.

Sujet du test

Heures

Taux d'inhibition*

SARS-CoV-2

Premier test

3 heures

99.7%

Second test

3 heures

99.9%

Troisième test

3 heures

99.9%

*Calcul de Panasonic

Notes :

*1 : Principaux communiqués sur les cas de vérification

- 12 mai 2009 : Les effets positifs des particules d'eau chargées sur les virus, les bactéries et les produits chimiques agricoles ont été vérifiés.

- 20 octobre 2009 : Le nouvel effet d'inhibition du virus de la grippe par les particules d'eau chargées a été vérifié.

- 20 février 2012 : L'effet de compression des particules d'eau chargées sur les allergènes, bactéries, champignons et virus liés aux animaux de compagnie a été vérifié.

- 16 janvier 2014 : Des particules d'eau atomisées électrostatiques de taille nanométrique décomposent efficacement les composants de taille PM2,5 et inhibent la croissance des champignons fixés au sable jaune.

*2 : 26 janvier 2012 : L'effet anti-virus des particules d'eau chargées a été vérifié par le test d'élimination des virus. Vérification conjointe avec Charles River Biopharmaceutical Services GmbH, un organisme de test allemand.

À propos de Panasonic

Panasonic Corporation est un leader mondial dans le développement de technologies et solutions innovantes destinées à une large gamme d'applications des secteurs des produits électroniques grand public, du logement, de l'automobile et du B2B. La société, qui a célébré son 100e anniversaire en 2018, exploite actuellement 528 filiales et 72 sociétés associées à travers le monde, et a enregistré un chiffre d'affaires net consolidé de 7490 milliards JPY pour l'exercice clos le 31 mars 2020. Ayant pour mission d'établir une nouvelle valeur par le biais de l'innovation collaborative, la société utilise ses technologies afin de créer une vie et un monde meilleurs pour ses clients. En savoir plus sur Panasonic : https://www.panasonic.com/global.

# # #

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:59
Bristol Myers Squibb Canada (BMS) et Acceleron Pharma Inc. ont annoncé aujourd'hui que Santé Canada a approuvé REBLOZYLMD (luspatercept) pour le traitement des patients adultes atteints d'anémie dépendante des transfusions de globules rouges associée...

à 06:45
Leucan, l'Association pour les enfants atteints de cancer, est heureuse d'annoncer le retour de la campagne des Tirelires d'Halloween pour une 22e édition et invite les établissements scolaires de niveau primaire et préscolaire ainsi que les familles...

à 06:05
  Le groupe Aptorum lance une start-up, filiale spécialisée dans les biopsies liquides dans le cadre de la lutte contre les maladies infectieuses. Elle détient une licence exclusive d'Accelerate Technologies, une société basée à Singapour....

à 06:05
L'objectif de 200 millions de dollars de la Fondation du CUSM vise à transformer le CUSM, l'un des réseaux hospitaliers universitaires les plus perfectionnés au monde, en un pôle international de premier plan pour la recherche clinique novatrice et...

à 06:00
Des représentants du gouvernement du Canada tiendront une séance d'information technique pour donner un aperçu de l'approbation des applications et des dispositifs de dépistage du coronavirus (COVID-19). DateLe 29 septembre 2020 Heure10 h 30 (HAE)...

à 06:00
Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) interpelle le gouvernement du Québec sur les circonstances qui ont précédé le décès de Joyce Echaquan au Centre hospitalier de Lanaudière alors que cette Atikamekw de Manawan a vraisemblablement subi un...



Communiqué envoyé le 3 août 2020 à 11:50 et diffusé par :