Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Bénéfices / Revenus, Calendrier d'événements, Divers, MERGERS AND ACQUISITIONS (M&A)

H2O Innovation exécute son plan d'affaires : présente une amélioration financière soutenue et complète une acquisition stratégique


Faits saillants

Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d'indication contraire.

QUÉBEC, 12 févr. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- (TSXV : HEO) ? H2O Innovation Inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») fait connaître aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice financier 2020 terminé le 31 décembre 2019.

« Nous continuons à exécuter notre plan d'affaires axé sur la croissance de notre offre de produits de spécialité et de services O&M. Grâce à notre modèle d'affaires unique, nous favorisons une forte fidélisation de la clientèle, ce qui nous permet de réduire considérablement le risque pour l'entreprise. Ces efforts, sur une période de douze mois, se sont traduits par une croissance du chiffre d'affaires de 13,5 %, tandis que le BAIIA ajusté a augmenté de 68,0 % au cours de la même période. Sur une base des derniers douze mois, nous avons clairement montré la capacité d'adaptation de notre modèle d'affaires puisque nos revenus ont augmenté de 19,8 %, ponctués par les acquisitions de Hays et Genesys. Au cours des derniers douze mois, le BAIIA ajusté a considérablement progressé, passant de 4,8 M$ à 8,5 M$, affichant une amélioration de 76,5 %. Notre stratégie fonctionne et nos clients bénéficient aujourd'hui d'une offre plus complète et diversifiée de produits et de services leur permettant de développer leur activité en tant que distributeur ou de bénéficier d'un service à la clientèle intégré, » a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d'H2O Innovation.

 Périodes de trois mois terminées les
31 décembre
 Périodes de six mois terminées les
31 décembre
 
(en milliers de dollars canadiens)2019 2018 b) 2019  2018 b) 
 $ % a) $ % a) $ % a) $ % a) 
Revenus par pilier d'affaires        
Projets et Services après-vente7 384 22,2 11 866 40,4 15 589 25,3 22 138 41,2 
Produits de Spécialité10 375 31,1 5 872 20,0 15 567 25,3 10 078 18,8 
Opération et maintenance15 575 46,7 11 640 39,6 30 401 49,4 21 533 40,1 
Revenus totaux33 334 100,0 29 378 100,0 61 557 100,0 53 749 100,0 
         
Marge bénéficiaire brute avant         
amortissement8 283 24,8 6 244 21,3 14 974 24,3 11 750 21,9 
Frais d'exploitation c)5 896 17,7 4 907 16,7 10 955 17,8 9 283 17,3 
Perte nette de la période(909)(2,7)(1 212)(4,1)(1 945)(3,2)(1 535)(2,9)
BAIIA11 113 3,3 910 3,1 2 154 3,5 2 005 3,7 
BAIIA ajusté12 313 6,9 1 377 4,7 3 916 6,4 2 643 4,9 
Revenus récurrents228 033 84,1 20 808 70,8 50 672 82,3 37 475 69,7 
(a) % sur les revenus.
(b) Les chiffres comparatifs n'ont pas été redressés pour tenir compte de l'adoption d'IFRS 16 - Contrats de location, tel qu'il est énoncé dans la politique comptable.
(c) Les frais d'exploitation incluent le total des frais généraux d'exploitation, des frais de vente et des frais administratifs.

Résultats du deuxième trimestre
Les revenus consolidés de nos trois piliers d'affaires pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2019 ont augmenté de 3,9 M $, ou 13,5 %, pour atteindre 33,3 M $ comparativement à 29,4 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice précédent. Cette augmentation globale est principalement attribuable à l'acquisition de Genesys au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2020, qui a généré des revenus de 1,6 M $ au cours de ce trimestre. La croissance s'explique également par l'augmentation de 2,9 M $ provenant des Produits de Spécialité et de 4,0 M $ provenant de l'O&M, atténué par la diminution des revenus provenant de Projets et Services après-vente de 4,5 M $. Hays, filiale acquise le 1er décembre 2018, a contribué pour 5,3 M $ aux revenus du deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 1,5 M $ pour le même trimestre de l'exercice financier 2019. L'augmentation correspond à notre plan d'affaires visant à accroître d'abord Produits de spécialité et l'O&M, ainsi qu'à prioriser les projets ayant une marge plus élevée, ce qui alimente les opportunités pour les autres piliers d'affaires.

La perte nette s'est élevée à (0,9  M $) ou (0,014 $) par action pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, contre une perte nette de (1,2 M $) ou (0,027 $) par action pour le trimestre comparable de l'exercice financier 2019. La variation de la perte nette a été affectée par le niveau plus élevé des revenus provenant de Produits de spécialité, ayant une marge bénéficiaire brute avant amortissement élevée. La perte nette est principalement due aux frais d'acquisition et d'intégration de 1,3 M $ liés à l'acquisition de Genesys.

La marge bénéficiaire brute avant amortissement a atteint 8,3 M $, ou 24,8 %, pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 6,2 M $, ou 21,3 %, pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent, soit une augmentation de 2,1 M $, ou 32,7 %. L'augmentation de la marge bénéficiaire brute consolidée provient de l'augmentation des revenus du pilier d'affaires Produits de spécialité, caractérisé par des marges bénéficiaires brutes plus élevées. Ces ventes à marge plus élevée, positivement affectées par l'acquisition de Genesys et la forte croissance de la ligne d'affaires Piedmont, ont contribué de manière significative à l'augmentation de la marge bénéficiaire brute avant amortissement au deuxième trimestre de l'exercice financier 2020. L'augmentation de la marge bénéficiaire brute est également supportée par l'amélioration de la marge bénéficiaire de la ligne d'affaires de Projets et Services après-vente. L'adoption de l'IFRS 16 ? Contrats de location a réduit le coût des marchandises vendues de 0,1 M $ pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020. 

Les frais d'exploitation de la Société ont atteint 5,9 M $ au cours du deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 4,9 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent, représentant une augmentation de 1,0 M $, ou 20,2 %, tandis que les revenus de la Société ont augmenté de 13,5 %. L'acquisition de Genesys a contribué à 0,3 M $ de l'augmentation alors que l'acquisition de Hays le 1er décembre 2018 a contribué à hauteur de 0,3 M $ aux frais d'exploitation pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 0,2 M $ pour la même période de l'exercice précédent. L'augmentation est également due aux nouvelles embauches nécessaires pour soutenir la croissance importante de la ligne d'affaires Piedmont, ainsi qu'à l'augmentation des revenus, affectant le niveau de commissions enregistrées. L'adoption de l'IFRS 16 ? Contrats de location a réduit les frais d'exploitation de 0,2 M $ pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, les dépenses de loyers ayant été reclassées dans l'amortissement. 

Le BAIIA ajusté de la Société a augmenté de 0,9 M $, ou 68,0 %, pour atteindre 2,3 M $ au cours du deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 1,4 M $ pour la période comparable de l'exercice financier 2019. Le % de BAIIA ajusté s'est amélioré et a atteint 6,9 % pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, comparativement à 4,7 % pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent. L'amélioration du BAIIA ajusté découle de l'augmentation de nos revenus consolidés ainsi que de l'amélioration de la marge bénéficiaire brute avant amortissement, compensée par l'augmentation des frais d'exploitation. De plus, l'adoption de IFRS 16 - Contrats de location le 1er juillet 2019 a contribué à réduire de 0,3 M $ les charges de location du trimestre. Excluant l'ajustement de l'IFRS 16 ? Contrats de location, le BAIIA ajusté aurait été de 6,0 %. 

Des flux de trésorerie de (0,4 M $) ont été affectés aux activités opérationnelles pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2019, contre des flux de trésorerie générés par les activités opérationnelles de 2,1 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent. La diminution des flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles provient de la variation des éléments du fonds de roulement.

Rapprochement de la perte nette au BAIIA et au BAIIA ajusté
La définition du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA ajusté) ne tient pas compte des charges financières ? nettes, des charges de rémunération à base d'actions, de la perte (du gain) de change non réalisée, de la variation de la juste valeur de la contrepartie conditionnelle et des coûts d'acquisition et d'intégration de la Société. Le lecteur peut donc faire le rapprochement entre le BAIIA ajusté la perte nette. La définition du BAIIA ajusté utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres sociétés.

Bien que le BAIIA et le BAIIA ajusté ne soient pas des mesures conformes aux IFRS, elles sont utilisées par la direction pour prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. Le fait de fournir ces informations aux acteurs financiers, en plus des mesures conformes aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR »), leur permet de voir les résultats de la Société du point de vue de la direction et de mieux comprendre la performance financière de la Société, malgré l'incidence des mesures conformes aux PCGR.

 Périodes de trois mois terminées les 31 décembre
 Périodes de six mois terminées les 31 décembre
 
(En milliers de dollars canadiens)2019 2018 2019 2018 
 $ $ $ $ 
Perte nette pour la période(909)(1 212)(1 945)(1 535)
Charges financières ? nettes610 969 1 039 1 500 
Impôts sur le résultat(297)72 (304)(19)
Amortissement des immobilisations corporelles691 288 1 380 567 
Amortissement des immobilisations incorporelles1 018 793 1 984 1 492 
BAIIA1 113 910 2 154 2 005 
     
(Gains) pertes de change non réalisé(e)s(241)(11)(344)44 
Charges de rémunération à base d'actions54 75 114 158 
Variation de la juste valeur de la contrepartie conditionnelle96 - 211 - 
Frais d'acquisition et d'intégration et autres frais1 291 403 1 781 436 
BAIIA ajusté2 313 1 377 3 916 2 643 

Dette nette
La dette nette comprend les emprunts bancaires et la dette à long terme moins la trésorerie. La définition de la dette nette utilisée par la Société peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés.

(En milliers de dollars canadiens)31 décembre
2019
 30 juin
 2019
 Variation
 $ $ $ % 
Emprunts bancaires6 236 7 545 (1 309)(17,3)
Tranche courante de la dette à long terme3 171 1 863 1 308 70,2 
Dette à long terme15 078 6 578 8 500 129,2 
Moins: Trésorerie(6 467)(6 206)(261)(4,2)
Dette nette18 018 9 780 8 238 84,2 

Revenus récurrents
Comme il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS, la Société définit les revenus récurrents comme étant des revenus de nature récurrente provenant des clients avec lesquels la Société a établi une relation à long terme et/ou présente un modèle de vente récurrent. Toutefois, rien ne garantit que les revenus récurrents vont durer indéfiniment. Les revenus récurrents de la Société proviennent des lignes d'affaires de Services après-vente, de Produits de spécialité et d'O&M. Cette mesure non définie par les IFRS est utilisée par la direction pour évaluer la stabilité des revenus d'une année à l'autre.

Conférence téléphonique d'H2O Innovation
Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement des résultats financiers du deuxième trimestre, à 10h00 (heure de l'Est), le mercredi 12 février 2020.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Le rapport financier du deuxième trimestre est disponible sur www.h2oinnovation.com et sur le site de la NYSE Euronext Growth Paris. Des informations additionnelles sur la Société sont disponibles sur SEDAR (www.sedar.com).

Énoncés prospectifs
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relatifs aux activités de H2O Innovation ainsi que dans d'autres communications publiées par la Société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières.  Les énoncés prospectifs concernent l'analyse et toute autre information basée sur la prévision de résultats, de rendement et de réalisations futurs et l'estimation de montants qu'il est actuellement impossible de déterminer. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation des termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « pourrait », « évaluer », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « devrait » ou « devoir » ou d'autres expressions similaires ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel. Ces énoncés prospectifs, formulés d'après les attentions actuelles de la direction, sont assujettis à certains risques et incertitudes, connus ou non, qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations actuels et futurs de la Société diffèrent substantiellement des résultats indiqués par ces énoncés prospectifs. Le détail de ces risques et incertitudes est disponible sur SEDAR (www.sedar.com) dans la notice annuelle de la Société datée du 24 septembre 2019. À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières l'exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d'eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l'énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux. Le premier d'entre eux est celui des projets de traitement d'eau et d'eaux usées, et services après-vente qui inclut tous les types de projets ainsi que des solutions digitales (IntelogxMC et ClearlogxMD) pour contrôler et optimiser la performance des systèmes de traitement d'eau. Le deuxième pilier d'H2O Innovation, les produits de spécialité, comprend une gamme complète d'équipement et de produits acéricoles, des produits chimiques de spécialité, des consommables et des produits spécialisés pour l'industrie du traitement d'eau, par l'entremise d'H2O Innovation Érablière, de PWT, de Genesys et de Piedmont. La Société exporte désormais ses produits de spécialité dans plus de 80 pays. Finalement, H2O Innovation opère, entretient et répare les systèmes de traitement d'eau et d'eaux usées, l'équipement de distribution et les actifs connexes pour tous ses clients, et s'assure que la qualité de l'eau respecte les exigences règlementaires, par l'entremise du troisième pilier d'affaires, opération et maintenance, sous les bannières d'Utility Partners et d'Hays Utility South Corporation. Ensemble, ils emploient 435 employés pour l'opération de plus de 175 usines dans deux provinces canadiennes et onze états américains, principalement sur la côte du Golfe du Mexique, le Sud-Est, le Nord-Est (Nouvelle-Angleterre) et la côte ouest. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse NYSE Euronext Growth Paris n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation Inc.  
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170  
marc.blanchet@h2oinnovation.com

1 Ces mesures non conformes aux IFRS sont présentées à titre d'information supplémentaires et doivent être utilisées conjointement avec les mesures financières IFRS présentées dans ce rapport. La définition de toutes les mesures non conformes aux IFRS et des mesures supplémentaires selon les IFRS est présentée à la fin de ce communiqué afin de permettre au lecteur de mieux comprendre les indicateurs utilisés par la direction.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Ahmed Hussen, parlera des effets des mesures prises par le gouvernement du Canada pour réduire la pauvreté et renforcer l'économie. Une séance de photos et un point de...

à 01:25
Lenovo Group (HKSE : 992) (Pink Sheets : LNVGY) a annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaires record de 14,1 milliards USD pour le troisième trimestre, ce qui représente le dixième trimestre consécutif de croissance en glissement annuel, pour le...

21 fév 2020
Le Learning and Performance Institute (LPI) a récompensé Gina Jeneroux, chef de la formation, BMO Groupe financier, en lui décernant le titre de Learning Leader of the Year (Leader de l'apprentissage de l'année). Les lauréats des prix ont été...

21 fév 2020
Dans le communiqué Vol de données personnelles des enseignants - « Le gouvernement doit s'assurer que ça ne se reproduise jamais » - Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ, diffusé le 21 février 2020 par la Fédération des syndicats de...

21 fév 2020
ACCEO Solutions inc. (« ACCEO »), une filiale en propriété exclusive de N. Harris Computer Corporation (« Harris »), annonce qu'elle a fait l'acquisition de l'entreprise Informatique Côté Coulombe inc. (« ICC Technologies »), conceptrice des...

21 fév 2020
Soucieux de respecter les principes d'une gestion transparente, le gouvernement du Québec procède aujourd'hui à la publication proactive des dépenses engagées dans le cadre de la mission du premier ministre en Californie qui s'est déroulée du 8 au 11...



Communiqué envoyé le 12 février 2020 à 08:05 et diffusé par :