Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Nouveaux produits et services, Sondages, Opinions et Recheches, Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux

ECOAMS PLANET développe Bakbuktm : Une innovation mondiale, simple et efficace pour le recyclage


Le géant Coca-Cola peut-il encore attendre 2030 ?

Cette invention permet de réduire de 80 % le volume des bouteilles en plastique

Cette invention israélienne est protégée par un brevet déposé dans 58 pays, dont les États-Unis

TEL AVIV, Israel, 19 décembre 2019 /PRNewswire/ -- On dit souvent que la nécessité est la mère de l'invention, mais qu'en est-il de la simplicité ?

À ce jour la crise mondiale des bouteilles en plastique ne cesse de s'aggraver.

En effet, 480 milliards de bouteilles en plastique sont vendues chaque année, cela représente 1,3 milliard de bouteilles par jour.

Ce chiffre, en constante augmentation, devrait atteindre selon des études récentes, 583 milliards d'ici 2021. (source: Euromonitor International)

Plus alarmant encore, ce sont moins de 14 % de ces bouteilles en plastique qui sont recyclées.

L'entreprise Coca-Cola est, à elle seule, responsable de la fabrication de 120 milliards de bouteilles par an.

Un rapport de la Fondation Ellen McArthur prévoit qu'à l'horizon 2050, les océans contiendront plus de plastique que de poissons.

Dès lors, ce fléau est devenu la principale préoccupation des gouvernements du monde entier, comme en témoignent les systèmes de consigne récemment mis en place. On recense à ce jour plus de 130 millions de personnes bénéficiant de ce type de systèmes de consigne pour le recyclage en Europe. En Norvège, par exemple, la consigne est d'environ 25 centimes d'euros par bouteille.

Maurice Amsellem, homme d'affaires franco-israélien et PDG d'ECOAMS PLANET, une entreprise qui développe des produits répondant aux enjeux du développement durable, a récemment créé Bakbuktm, une solution simple et efficace de recyclage des bouteilles en plastique, qui fait l'objet d'un brevet mondial déposé dans 58 pays, dont les États-Unis.

Au coeur de cette invention: un élastique qui s'adapte sur chaque bouteille en plastique et permet de la compacter, réduisant ainsi de 80% son volume.

Vidéo BAKBUKtm : https://vimeo.com/337759890

Pour la nouvelle génération du recyclage, Ecoams Planet prévoit d'organiser prochainement en partenariat avec l'éducation nationale des tournées dans les écoles afin de présenter l'invention aux enfants. La démarche pédagogique est de sensibiliser au recyclage en lançant un défi où l'objectif est de compacter un maximum de bouteilles grâce à l'élastique.

Maurice Amsellem déclare: « En agissant ensemble nous pouvons laisser à nos enfants une meilleure planète ».

Ainsi, le système directement présent sur la bouteille lors de l'achat permet aux consommateurs de pouvoir facilement compacter chaque bouteille, et de diminuer dès lors son volume de 80%.
Cela permet donc d'économiser considérablement l'espace de stockage et de diviser par cinq la fréquence des trajets vers le centre de recyclage le plus proche.

L'élastique sur lequel se fonde le brevet a des caractéristiques spécifiques: spécialement conçu pour l'industrie alimentaire, il peut être appliqué à toutes les bouteilles en PET, il est recyclable et répond à l'ensemble des normes requises.

Selon Maurice Amsellem : « Bakbuktm révolutionne le processus de recyclage à tous les niveaux : pour le consommateur, parce qu'il est simple à utiliser et efficace, qu'il divise par cinq le nombre de déplacements vers le point de recyclage et qu'il apporte une solution écologique réaliste face aux enjeux de la pollution plastique mondiale.
Parallèlement, pour l'entreprise de recyclage, il réduit le nombre de trajets nécessaire vers les usines de recyclage, diminue les coûts de transport et de compactage en augmentant l'efficacité et la productivité dans leur ensemble.
Enfin, il apporte aux fabricants de boissons une solution pour
atteindre leurs objectifs en terme de développement durable car c'est une solution issue de 'l'économie circulaire' qui parle aux consommateurs ».

Il s'agit d'un produit qui a déjà reçu l'approbation des consommateurs du monde entier. Différentes études ont étés menées par des instituts de sondages tels que Ipsos, Nielsen et Geocartography, qui ont interrogé des consommateurs aux États-Unis, en Allemagne, au Japon ainsi qu'en Israël.

À la question « Quelle importance accordez-vous à cette invention ? », la grande majorité des personnes interrogées - 78 % en Israël, 91 % aux États-Unis, 63 % en Allemagne et 74 % au Japon - ont affirmé que cette invention revêt d'une grande importance à leurs yeux.

À cet effet 69 % des personnes interrogées aux États-Unis sont prêtes à dépenser 2,5 centimes de dollar de plus pour une bouteille équipée de la solution Bakbuktm.

Une nouvelle étude a été menée par le cabinet de sondage KANTAR en Norvège, pays leader mondial sur ces enjeux avec un pourcentage de recyclage des bouteilles de 97 %.
Ici encore, les résultats publiés la semaine dernière indiquent que 78% des sondés jugent cette invention comme importante et près de la moitié sont disposés à payer un supplément par bouteille pour ce système, car pour eux cela facilite grandement le transfert des bouteilles en plastique vers le point collecte.

Ainsi cette invention a pour objectif d'impliquer tous les acteurs de la chaîne de recyclage. En premier lieu, les fabricants de boissons qui subissent - à raison - d'énormes pressions sur ce sujet d'actualité, comme en témoigne la campagne publicitaire de Coca-Cola de l'été 2019, qui a véhiculé le message suivant :
« N'achète pas Coca-Cola si tu ne nous aides pas à recycler ! »

Si ce message relève d'une intention certaine, il fait la démonstration d'une grave absence de solution immédiate.

Le positionnement des principaux fabricants de boissons est pour le moment loin d'être à la hauteur des enjeux actuels. Un récent audit réalisé par le mouvement Break Free From Plastic a présenté Coca-Cola, Nestlé et PepsiCo comme les premiers pollueurs plastiques du monde.

Dans son communiqué de presse daté du 19 janvier 2018, James Quincey, président-directeur général de The Coca-Cola Company, a déclaré : 

« Coca-Cola est en train de remodeler complètement son approche du packaging, dans le but de contribuer à collecter et recycler l'équivalent de 100 % de ses emballages à l'horizon 2030 à échelle planétaire. Le monde entier est confronté à un problème d'emballage et, comme toutes les entreprises, il nous incombe de contribuer à le résoudre ».

À cela Maurice Amsellem répond:

« Aujourd'hui, Coca-Cola n'a aucune excuse pour attendre 2030 pour prendre des mesures. La solution ne consiste pas à adopter une communication évasive, comme l'illustre la campagne de Coca-Cola : - N'achète pas Coca-Cola si tu ne nous aides pas à recycler ! - ,ni a rejeter la responsabilité sur le consommateur.

Toutefois, Coca-Cola ne connaissait pas l'existence de ce brevet.

Cette invention est une solution de recyclage intelligente, simple et efficace qui peut contribuer à la résolution des problèmes immédiats de recyclage, et des problème à long terme de la pollution de l'environnement, aggravant la catastrophe écologique la plus sérieuse que l'humanité ait jamais connue.

Comme le souligne James Quincey - à raison cette fois ci -, il incombe à tous les fabricants de bouteilles en plastique d'aider à résoudre ce problème. » 

Pour en savoir plus : https://www.ecoamsplanet.com/

Vidéo BAKBUKtm : https://youtu.be/iFWxvy-rKMw
Vidéo BAKBUKtm : https://vimeo.com/337759890 

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1044503/Bakbuk_Recycling_Solution_1.jpg
Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1044504/Bakbuk_Recycling_Solution_2.jpg
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1057678/Bakbuk_Recycling_Solution_Logo.jpg

Bakbuk Develops Simple and Effective Recycling Solution (PRNewsfoto/Bakbuk)

Bakbuk Develops Simple and Effective Recycling Solution (PRNewsfoto/Bakbuk)

Bakbuk Recycling Solution Logo (PRNewsfoto/Bakbuk)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:21
Ce que d'autres considèrent comme des déchets, Fooditive y voit une ressource primaire. Son nouvel édulcorant 100 % naturel est produit à partir de restes de pommes et de poires, ce qui en fait un substitut de sucre sans produit chimique ni...

à 06:17
ClimatePartner, pionnier de la protection climatique pour les entreprises, annonce une croissance record en 2019 et va continuer d'étendre sa présence sur le marché international. Au cours de l'année 2019, ClimatePartner a travaillé avec plus de 500...

à 05:05
Dole Food Company a annoncé que le 22 novembre, sa filiale The Standard Fruit Company of Costa Rica S.A., avait reçu le prix de « Responsabilité sociale en action » de la part de la Chambre de commerce américaine du Costa Rica (The Costa Rican-North...

28 jan 2020
Le gouvernement du Québec annonce que les services de collecte et de tri des matières recyclables sont maintenus dans les 26 municipalités des régions de Montréal, Châteauguay et Saguenay desservies par le groupe TIRU. Les modalités précises qui...

28 jan 2020
La Coalition Québec Meilleure Mine et l'organisme MiningWatch Canada rendent publiques deux nouvelles études qui confirment des risques majeurs de contamination de l'eau du projet minier de Nouveau Monde Graphite (NMG) à Saint-Michel-des-Saints, dans...

28 jan 2020
La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a profité de l'ouverture du caucus présessionnel de son parti pour mettre au défi le premier ministre François Legault de viser plus haut que son prédécesseur Philippe Couillard en matière de...



Communiqué envoyé le 19 décembre 2019 à 11:12 et diffusé par :