Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Divers

Geomega confirme le CAPEX de son usine; Potentiel de tripler la production quotidienne


MONTRÉAL, 01 oct. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Ressources Géoméga Inc. (« Geomega » ou la « Société ») (TSX.V: GMA) est heureuse d'annoncer les résultats de l'estimation des dépenses d'investissement (« CAPEX ») de l'étude de Front End Engineering & Design (« FEED »). L'étude FEED avait notamment pour objectif de mener à bien une estimation externe du CAPEX ainsi que de réviser la conception du processus. L'étude FEED devrait servir de fondation au lancement du contrat EPCM (ingénierie, approvisionnement, construction et gestion) pour la construction de l'usine.

Processus ISR et capacité de production
La conception initiale de l'usine de démonstration présentée par Geomega (voir communiqué de presse du 3 avril 2019) reposait sur une capacité de production initiale de 1 tonne par jour, tpj (traitement par lot dans des réacteurs de 2 000 L), ce qui aurait nécessité par la suite des investissements supplémentaires pour atteindre 1,5 tpj. Le processus avait originalement été dessiné pour opérer sur 24 heures. En raison d'économies d'échelle, la conception actuelle a maintenant été étendue pour utiliser des réacteurs de 5 000 L et pour fonctionner sur un seul quart de travail de 8 à 10 heures. Grâce à cette augmentation de dimensionnement et à l'optimisation des processus par Geomega, l'usine de démonstration pourrait atteindre une capacité de débit de 1,5 tonne par quart de travail, soit une augmentation de 50% par rapport à la conception initiale. Sur une base horaire, cela démontre une augmentation de 4,5 fois.

La présente étude confirme également que le processus ISR mis au point par Innord, une filiale privée de Geomega, est techniquement réalisable et utilise du matériel standard, ce qui facilitera son expansion.

Estimation du CAPEX
L'augmentation de la taille de l'équipement et de la capacité de traitement associée entraîne une augmentation du CAPEX par rapport au montant de 2 M $ présenté initialement par Geomega. L'estimation du CAPEX validée à l'externe pour la nouvelle capacité augmentée est de 2,6 M $ (-20% / +30%), comprenant une contingence de 20%.

Coûts directs1 783 025$
Coûts indirects371 605$
Contingence (20%)432 926$
TOTAL2 587 556$

En conséquence, Geomega pense que la flexibilité accrue de l'usine de démonstration pourrait faciliter son développement futur en convertissant l'usine en opération de 24 heures plutôt que par la construction d'une deuxième usine. Les résumés du scénario original, du scénario actuel révisé ainsi que du scénario croissance potentiel sont présentées dans le tableau ci-dessous.

ScénarioVolume quotidien
(tpj)
Volume annuel
(tpa)
Nombre
d'heures par
jour (h)
CAPEXCAPEX/TPA
Original1330242 M $6 060
Actuel1,550082,6 M $5 200
Croissance4,51500243,6 M $*2 000
* suppose un investissement supplémentaire allant jusqu'à 1 M $ (ne fait pas partie de l'étude FEED, hypothèse interne de Geomega) pour prendre en charge le volume plus important

La prochaine étape consiste à finaliser toutes les activités d'ingénierie en cours afin de commencer le processus d'EPCM. Les résultats actuels serviront à (i) finaliser le choix de l'emplacement de l'usine de démonstration, (ii) mener à bien les initiatives de financement du projet avec divers paliers de gouvernement et groupes institutionnels et (iii) entamer un processus d'obtention de permis. Un emplacement potentiel a déjà été identifié mais les résultats actuels étaient nécessaires pour valider les exigences de taille et le type de permis nécessaire pour le bâtiment. De plus, la Société a reçu des esquisses pour du financement par dette et la confirmation du CAPEX représentait le principal élément manquant permettant la clôture de ces financements. Un calendrier plus détaillé, y compris les plans de production pour 2020, devrait être fourni avec le lancement de l'EPCM.

La Société a commencé à accumuler un petit stock de matériel d'approvisionnement et continuera de le faire pendant l'EPCM. D'autres sources de débris magnétiques ont été identifiées au cours des derniers mois et plusieurs initiatives sont en cours pour sécuriser des matières premières supplémentaires.

« Ces résultats ont dépassé nos attentes et nous sommes impatients de débuter la prochaine étape du projet. La conception modifiée, avec une capacité de production plus importante, permet non seulement de réduire immédiatement la charge de dépenses en immobilisations par rapport à la production annuelle, mais ouvre également la porte à une expansion future sans avoir à construire une deuxième usine dans les années à venir. Ceci est très important, car nous commençons à observer une croissance significative des rebuts d'aimants primaires et des matériaux en fin de vie, croissance qui devrait s'intensifier dans les années à venir et comme résultat, des sociétés d'exploration et de développement de terres rares commencent à investir dans les technologies de recyclage des aimants en début de développement. Nous voyons des entreprises comme Apple commencer à utiliser des terres rares recyclées dans leurs modèles les plus récents et l'Union Européenne investit énormément dans le recyclage des terres rares par le biais des universités. Nous pensons que Geomega est stratégiquement positionnée pour être en première ligne du recyclage des terres rares, avec une production initiale de son usine de démonstration prévue pour 2020. Enfin, l'augmentation de la capacité de traitement offre également l'occasion de traiter différents matériaux métalliques en plus des aimants de terres rares. La Société continue d'évaluer d'autres sources d'approvisionnement susceptibles de compléter le débit de l'usine de démonstration et d'apporter une contribution positive aux flux de trésorerie de la Société dans le futur. » A commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Geomega et Innord.

À propos de Geomega (www.geomega.ca)
Basé à Montréal, Canada, Ressources Geomega a développé la « technologie ISR » exclusive et respectueuse de l'environnement qui recycle les éléments de terres rares en se concentrant sur l'industrie des aimants permanents et produit quatre éléments de terres rares à forte demande et à fort prix (ÉTRFF - en particulier Nd, Pr, Tb, Dy).

La Société vise 2020 pour la production initiale à partir de sa première usine de démonstration destinée à l'approvisionnement d'ETRFF en Amérique du Nord et dans d'autres parties du monde.

Geomega est également propriétaire du gisement de carbonatite de terres rares Montviel et détient plus de 16,8 millions d'actions, représentant environ 20% des actions émises et en circulation de Kintavar Exploration Inc. (KTR.V), une société d'exploration minière qui fait avancer le projet de cuivre stratiform de Mitchi au Québec.

Pour plus d'informations, contactez :

Kiril Mugerman
President and CEO
Geomega
450-641-5119 ext.5653
kmugerman@geomega.ca 

Dave Burwell
Vice President
The Howard Group Inc.
Tel: 403-221-0915
Sans frais: 1-888-221-0915
dave@howardgroupinc.com
 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs
La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité à l'égard de la pertinence ou de l'exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l'information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L'information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s'attendre à », « avoir l'intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d'une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Rien ne garantit que la Société soit en mesure d'obtenir un financement adéquat pour l'usine de démonstration ou qu'une fois construite, l'usine sera en mesure de produire des ETRFF en quantité et en qualité suffisantes pour être commercialement viable. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu'un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l'information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris la commercialisation des technologies mentionnées ci-dessus, ou, si l'un ou l'autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L'information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l'information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s'y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société, pour l'exercice terminé le 31 mai 2019, y compris la disponibilité de matières premières provenant de tierces parties raisonnablement disponibles pour l'usine de démonstration, laquelle est disponible sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n'entend pas ni ne s'engage à actualiser ou revoir l'information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

11 oct 2019
SNC-Lavalin a annoncé aujourd'hui qu'elle est arrivée à un règlement complet et final avec Codelco, à la suite de la décision de cette dernière de mettre fin à son contrat du secteur Mines et métallurgie, comme annoncé le 25 mars 2019. Ce règlement,...

11 oct 2019
Le 16 août 2019, Luna Technologies, le fournisseur d'équipement d'extraction d'hydrocarbures établi à Portland, en Oregon, a obtenu son numéro d'enregistrement canadien (NEC), ce qui en fait le premier fabricant d'équipement d'extraction...

11 oct 2019
Exploration Azimut Inc. (« Azimut » ou « la Société ») annonce la finalisation du placement privé totalisant 1 430 000 $ avec des fonds institutionnels québécois tel que divulgué le 30 septembre 2019. Chaque unité, à un prix de 0,35 $ par unité, est...

10 oct 2019
Dans le cadre de la campagne majeure de financement de la Fondation du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec, le Conservatoire de musique de Val-d'Or (CMVD) est heureux d'annoncer un partenariat avec la Fondation et Eldorado Gold...

10 oct 2019
Exploration Kintavar Inc. (la «Société» ou «Kintavar») , est heureuse d'annoncer les premiers résultats de son programme d'exploration estival 2019. Voici les faits saillants : 5 tranchées ont été réalisées sur la zone minéralisée SherlockLes...

10 oct 2019
Demag, l'un des principaux fabricants mondiaux de grues, a récemment lancé un nouveau site Web, Used.DemagMobileCranes.com pour présenter les grues tout-terrain, les grues sur chenilles et d'autres équipements de levage d'occasion de la société à...



Communiqué envoyé le 1 octobre 2019 à 07:40 et diffusé par :