Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Sports et loisir
Sujet : Bénéfices / Revenus

Plastiques IPL Inc. annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2019


MONTRÉAL, Québec, 13 août 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Plastiques IPL Inc. (« Plastiques IPL », « IPLP », le « Groupe » ou la « Société ») (TSX : IPLP) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du deuxième trimestre et du semestre clos le 30 juin 2019 (le « T2 2019 » et le « premier semestre de 2019 », respectivement).

Sauf indication contraire, toute l'information financière est présentée en dollars américains. Certaines mesures, y compris celles exprimées sur une base ajustée, ne sont pas conformes aux IFRS. Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS », plus loin.

Le bénéfice net a augmenté de 11,1 millions de dollars pour s'établir à 8,5 millions de dollars au T2 2019 par rapport à une perte de 2,6 millions de dollars au trimestre clos le 30 juin 2018 (« T2 2018 »). Le BAIIA ajusté, une mesure du résultat, s'est accru de 25,1 % d'un exercice à l'autre pour se fixer à 28,5 millions de dollars au T2 2019. La marge du BAIIA ajusté a été portée de 12,8 % au T2 2018 à 16,9 % au T2 2019 grâce à une amélioration de 6,8 millions de dollars du bénéfice brut.

Faits saillants du T2 2019

« Nous avons réalisé d'excellents progrès dans le redressement de nos marges au deuxième trimestre, ce qui nous a permis d'enregistrer une très forte croissance du résultat à l'échelle du Groupe, a déclaré Alan Walsh, chef de la direction de Plastiques IPL. Cette croissance s'appuie sur des améliorations opérationnelles, une baisse du coût des résines et l'apport de l'acquisition de Loomans. »

« Après la solide performance du BAIIA ajusté enregistrée par notre division SER au T2 2019, nous continuons de croire que le résultat ajusté pour l'exercice complet sera au moins comparable à celui de 2018. La baisse des produits tirés du déploiement de contenants environnementaux devrait également être temporaire en raison de fluctuations normales du nombre et du calendrier des appels d'offres des conseils municipaux et publics. Nous sommes ravis du succès de la division SEC, qui a conclu le plus important contrat de son histoire, assurant une solide croissance future. »

« Nous continuons de nous concentrer sur le programme d'améliorations opérationnelles en cours, sur la vigueur et la croissance de nos flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation et sur la réduction de notre ratio de la dette nette sur le BAIIA ajusté d'ici la fin de l'exercice. Étant donné les progrès réalisés jusqu'à maintenant, conjugués à la robustesse sous-jacente de nos activités, nous prévoyons que nous réaliserons une amélioration soutenue des activités commerciales du Groupe pour l'exercice complet. »

Résultats financiers et événements touchant la Société pour le deuxième trimestre

(en millions de dollars, sauf les montants par action)T2 2019T2 2018Variation
(en %)
Premier semestre de
2019
Premier
semestre de
2018
Variation
(en %)
Produits168,6178,3 (5,4)%310,4326,6 (5,0)%
Bénéfice brut37,831,0 22,1 %64,055,5 15,2 %
BAIIA ajusté28,522,8 25,1 %45,839,9 14,9 %
Bénéfice net (perte nette)8,5(2,6)?  9,5(1,2)?  
Bénéfice net ajusté10,38,7 18,4 %14,713,8 6,5 %
Résultat dilué par action (en $)0,16(0,06)?  0,18(0,03)?  
Résultat dilué par action ajusté pro forma (en $)0,190,16 18,8 %0,270,26 3,8 %
Entrées nettes de trésorerie liées aux activités d'exploitation14,50,1 ?  9,4(19,8)?  
Flux de trésorerie disponibles ajustés9,4(3,7)?  2,1(27,4)?  

Les produits ont diminué de 5,4 % pour s'établir à 168,6 millions de dollars au T2 2019, comparativement à 178,3 millions de dollars pour le T2 2018, ce qui s'explique par l'incidence négative du change en raison du raffermissement du dollar américain et par une réduction des volumes de ventes. La division EGFE a connu une réduction des déploiements de nouveaux contenants environnementaux au T2 2019 comparativement au T2 2018, qui avait enregistré un nombre élevé d'appels d'offres pour les contenants environnementaux. Le nombre et le calendrier des appels d'offres des conseils municipaux et publics visant les contenants environnementaux varient d'une année à l'autre et dépendent des conditions microéconomiques locales. Les produits du secteur SER ont diminué au T2 2019, ce qui s'explique surtout par les retards temporaires enregistrés en ce qui a trait à la conclusion de ventes de contenants pour le marché agricole, en raison des conditions météorologiques très défavorables ayant frappé les États-Unis, et par les retards continus touchant le déploiement des contenants pour le marché de l'automobile.  La division SEC en Europe a enregistré une baisse temporaire de la demande de la part de son plus important client pendant que celui-ci gère son niveau d'approvisionnement en stocks. Les volumes provenant de ce client devraient revenir à la normale au second semestre de 2019. Ces réductions ont été en partie contrebalancées par la croissance des volumes dans la division SEC en Amérique du Nord, par des hausses de prix et par la contribution de Loomans aux produits.

Le bénéfice brut a augmenté de 22,1 %, passant de 31,0 millions de dollars au T2 2018 à 37,8 millions de dollars au T2 2019. La marge bénéficiaire brute pour le T2 2019 s'est établie à 22,4 %, contre 17,4 % pour le T2 2018. Le BAIIA ajusté s'est établi à 28,5 millions de dollars pour le T2 2019, comparativement à 22,8 millions de dollars pour le T2 2018, alors que la marge du BAIIA ajusté était de 16,9 % au T2 2019 et de 12,8 % au T2 2018. Les marges du BAIIA ajusté se sont élargies de 6,6 % pour atteindre 16,5 % dans la division EGFE, de 3,0 % pour atteindre 20,6 % dans la division SEC et de 8,4 % pour atteindre 24,4 % dans la division SER. La hausse du BAIIA ajusté du Groupe rend compte de la baisse des coûts des résines, des efforts d'améliorations opérationnelles, de l'acquisition de Loomans et de l'incidence favorable de l'adoption de l'IFRS 16, Contrats de location. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par la baisse des produits, la hausse des coûts de la main-d'oeuvre et la hausse des charges d'exploitation par suite de la clôture du premier PAPE.

La Société a inscrit un bénéfice net de 8,5 millions de dollars au T2 2019, contre une perte nette de 2,6 millions de dollars au T2 2018. Cette variation est en grande partie attribuable à l'amélioration du BAII ajusté, à la diminution des charges financières et à la baisse des coûts non récurrents enregistrés au T2 2018, essentiellement au titre des coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes et des coûts liés à la transaction de refinancement, facteurs neutralisés en partie par la hausse de la charge d'impôt sur le résultat pour la période.

Le bénéfice net ajusté a totalisé 10,3 millions de dollars au T2 2019, soit une augmentation de 1,6 million de dollars comparativement à 8,7 millions de dollars pour le T2 2018. Le résultat dilué par action s'est établi à 0,16 $ au T2 2019, contre une perte de 0,03 $ au T2 2018. Sur une base pro forma, le résultat dilué par action ajusté a totalisé 0,19 $ au T2 2019, comparativement à 0,16 $ au T2 2018.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation se sont améliorées de 14,4 millions de dollars au T2 2019 pour s'établir à 14,5 millions de dollars, comparativement à des entrées de 0,1 million de dollars au T2 2018. Les flux de trésorerie disponibles ajustés ont représenté des entrées de 9,4 millions de dollars au T2 2019, comparativement à des sorties de 3,7 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les dépenses d'investissement en immobilisations corporelles ont totalisé 14,5 millions de dollars au T2 2019, mettant un terme au programme de dépenses d'investissement d'envergure pour 2017 et 2018.

La dette nette a été portée à 342,9 millions de dollars par suite de l'adoption de l'IFRS 16, Contrats de location, en 2019, qui a donné lieu à la comptabilisation de passifs additionnels de 21,4 millions de dollars dans la dette nette et la réalisation de l'acquisition de Loomans le 28 mars 2019. Le ratio d'endettement à l'égard de la dette nette sur le BAIIA ajusté devrait revenir à quelque 3,0 fois d'ici au 31 décembre 2019, ce qui est supérieur aux prévisions fournies au T1 2019, qui faisaient état d'un ratio de 2,7 fois, en raison de l'adoption de l'IFRS 16, Contrats de location, et des dépenses d'investissement accrues en lien avec l'important contrat stratégique conclu avec un client de la division SEC.

Perspectives

Le Groupe a généré un bénéfice brut, une marge bénéficiaire brute, un BAIIA ajusté, une marge du BAIIA ajusté et un BAII ajusté en hausse au T2 2019 et au premier semestre de 2019 comparativement au T2 2018 et au premier semestre de 2018.

La division SEC est bien placée pour enregistrer une croissance, comme l'illustre le nouveau contrat visant des contenants IML conclu en Amérique du Nord, lequel devrait commencer à générer des produits au début de 2020. Les produits du plus important client de notre division SEC en Europe devraient revenir à la normale au second semestre de 2019. La division EGFE a connu une réduction des déploiements de nouveaux contenants environnementaux au T2 2019 en regard du T2 2018, qui avait enregistré un nombre élevé d'appels d'offres pour les contenants environnementaux. Le nombre et le calendrier des appels d'offres des conseils municipaux et publics varient d'une année à l'autre et dépendent des conditions microéconomiques locales. Comme nous l'avons souligné dans les résultats du T1 2019, la diminution des produits du secteur SER s'explique surtout par les retards temporaires enregistrés en ce qui a trait à l'accroissement des ventes de contenants pour le marché agricole, en raison des conditions météorologiques très défavorables ayant frappé les États-Unis, et par les retards continus touchant le déploiement des contenants pour le marché de l'automobile. On s'attend à ce que les conditions commerciales et la dynamique du marché des contenants pour le marché agricole reviennent à la normale au second semestre de 2019. On prévoit également que le reste de la commande reportée dans le secteur de l'automobile sera reçu au second semestre de 2019.

Le dollar américain s'est raffermi au T2 2019 et au premier semestre de 2019 par rapport au dollar canadien, à la livre sterling et à l'euro, ce qui a nui aux produits et au BAIIA ajusté du T2 2019 et du premier semestre de 2019 par rapport à ceux des périodes correspondantes de 2018. La volatilité des cours de change devrait se poursuivre pour le reste de 2019, touchant particulièrement la livre sterling en raison de l'incertitude quant aux perspectives économiques en Grande-Bretagne, qui varieront en fonction des modalités définitives de son retrait proposé de l'Union européenne le 31 octobre 2019.

En Amérique du Nord, les prix moyens du polypropylène selon l'indice IHS ont reculé de 16,1 % au cours du T2 2019, comparativement au T2 2018, tandis que les prix du polyéthylène HDPE sont demeurés généralement stables en regard de la période correspondante de l'exercice précédent. En Europe, les prix moyens de la résine ICIS ont reculé de 1,7 % au T2 2019 comparativement au T2 2018, alors que les prix du polyéthylène ont diminué de 3,5 %. Selon les perspectives à court terme, les prix des résines devraient demeurer relativement stables jusqu'à la fin du T3 2019.

Le BAIIA ajusté de la division SER s'est établi à 7,4 millions de dollars au premier semestre de 2019 (6,5 millions de dollars au T2 2019), contre 8,5 millions de dollars au premier semestre de 2018 (5,6 millions de dollars au T2 2018). L'ampleur de l'amélioration de la performance au T2 2019 par rapport au T1 2019 et au T2 2018 confirme notre affirmation que le BAIIA ajusté de la division SER de l'exercice 2019 sera au moins comparable à celui de l'exercice 2018.

L'exercice 2019 s'étant bien déroulé jusqu'à présent, la direction se concentre sur la livraison d'une amélioration générale de la performance opérationnelle et financière pour l'exercice 2019 par rapport à l'exercice 2018. L'atteinte de cet objectif, qui ne comprend pas l'incidence de l'acquisition de Loomans, est soutenue par le programme de dépenses d'investissement d'envergure récemment conclu, l'évolution de nos stratégies d'approvisionnement en résines, la stabilisation de nos frais de transport ainsi que l'amélioration de la performance du BAIIA ajusté de notre division EGFE en Amérique du Nord à mesure que progresse le programme d'améliorations opérationnelles.

États financiers consolidés et rapport de gestion

Les états financiers consolidés résumés non audités de la Société et les notes y afférentes pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2019 ainsi que le rapport de gestion connexe sont disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR au www.sedar.com et sous l'onglet Relations avec les investisseurs du site Web de la Société au www.iplpgroup.com.

Conférence téléphonique

La direction tiendra une conférence téléphonique à l'intention des analystes et des investisseurs le mercredi 14 août 2019 à 10 h (heure de l'Est). Pour joindre la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-866-996-7190 en Amérique du Nord ou le 1-800-902189 en Irlande. Les diapositives qui seront utilisées lors de la conférence téléphonique seront disponibles au préalable sur le site Web de la Société au https://iplpgroup.com/fr/relations-avec-les-investisseurs/presentations-et-evenements/.

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible jusqu'au mercredi 21 août 2019. Pour accéder à l'enregistrement, veuillez composer le 1-855-859-2056 et entrer le code 8516948. Une transcription complète de la conférence sera publiée sur le site Web de la Société.

À propos de Plastiques IPL

IPLP est un fournisseur de premier ordre de solutions de produits d'emballage durables principalement dans les marchés de l'alimentation, de la consommation, de l'agriculture, de la logistique et de l'environnement, présent au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, en Belgique, en Chine et au Mexique. IPLP compte environ 2 100 employés et possède des bureaux à Montréal et à Dublin. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site Web de la Société au www.iplpgroup.com.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés qui constituent ou pourraient être réputés constituer des « énoncés prospectifs ». Les énoncés prospectifs représentent tous les éléments qui ne sont pas des faits historiques. Plus précisément, les énoncés prospectifs présentés dans le présent communiqué de presse comprennent, sans toutefois s'y limiter, les possibilités de croissance attendues de la Société ainsi que ses perspectives en matière de produits et de BAIIA ajusté pour 2019, les dates prévues de parachèvement de certains des projets d'immobilisations de la Société, la capacité de la Société de transférer les variations importantes des prix des intrants aux clients, les attentes de la Société à l'égard des coûts des résines et du transport et les résultats des mesures prises par la Société à cet égard y compris leur incidence sur la marge brute et la marge du BAIIA ajusté de l'exercice 2019, les attentes liées au recrutement de main-d'oeuvre et à la hausse du coût de la main-d'oeuvre, ainsi que nos sorties de trésorerie attendues pour l'exercice 2019, l'incidence du carnet de commandes du secteur SER sur la marge du BAIIA ajusté de la Société pour l'exercice 2019, les attentes de la Société à l'égard des commandes reportées dans le secteur de l'automobile et de leur incidence sur ses résultats, et les attentes de la Société à l'égard de la volatilité des monnaies étrangères et de son incidence sur les produits et le BAIIA ajusté. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi d'expressions prospectives, comme les termes « être d'avis que », « estimer », « planifier », « prévoir », « anticiper », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « pourrait », « fera » ou « devrait » ou, dans chaque cas, par leur forme négative ou déclinée autrement ou par une terminologie semblable ou, encore, par des analyses portant sur la stratégie, les plans, les objectifs, les événements à venir ou les intentions.

Ces informations reflètent les attentes actuelles de la Société quant à l'avenir. Les énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses et sont assujettis à divers risques et incertitudes, dont bon nombre échappent à la volonté de la Société, qui pourraient faire en sorte que les résultats et les événements réels diffèrent considérablement de ceux exprimés explicitement ou implicitement dans les informations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment ceux dont il est question à la rubrique « Facteurs de risque » du rapport de gestion de la Société daté du 13 août 2019. Cette information repose sur des hypothèses et opinions raisonnables à la lumière de l'information dont dispose la Société, et elle est formulée en date du présent communiqué de presse. La Société rejette toute obligation de mettre à jour l'une ou l'autre des informations prospectives, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf dans la mesure où elle est expressément tenue de le faire en vertu des lois applicables ou par un organisme de réglementation.

La Société tient à avertir le lecteur que la liste de facteurs de risque et d'incertitude n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient également avoir une incidence défavorable sur les résultats de la Société. Il y a lieu d'examiner attentivement les risques, incertitudes et hypothèses liés à ces énoncés lors de l'évaluation des informations prospectives et de ne pas se fier indûment à ces déclarations. Voir les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » du rapport de gestion de la Société pour une analyse des incertitudes, risques et hypothèses liés à ces énoncés.

Mesures financières non conformes aux IFRS

Le présent communiqué de presse emploie certaines mesures et certains ratios non conformes aux IFRS. La direction a recours à des mesures financières non conformes aux IFRS afin d'établir des comparaisons avec les périodes précédentes, de préparer les budgets d'exploitation annuels et de formuler des prévisions et des projections quant aux perspectives de croissance des résultats. Ces données sont également utilisées par la direction pour évaluer la rentabilité des activités courantes et analyser la situation financière et la performance de l'entreprise et les tendances. Ces mesures ne sont pas des mesures reconnues aux termes des IFRS et n'ont pas de sens normalisé prescrit par celles?ci; il est donc peu probable qu'elles soient comparables à des mesures semblables présentées par d'autres sociétés. Elles sont plutôt présentées à titre de complément aux mesures conformes aux IFRS et visent à favoriser une meilleure compréhension des résultats d'exploitation de la Société du point de vue de la direction. Ainsi, ces mesures ne doivent pas être prises isolément ni être considérées comme un substitut pour l'analyse de notre information financière présentée conformément aux IFRS. IPLP a recours à des mesures financières non conformes aux IFRS, dont le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le BAII ajusté, le bénéfice net ajusté, le résultat de base par action ajusté, le résultat dilué par action ajusté, le résultat de base et dilué par action ajusté pro forma, la dette nette et les flux de trésorerie disponibles ajustés, qui servent à fournir des mesures supplémentaires de sa performance sur le plan de l'exploitation et ainsi mettent en lumière les tendances marquant nos activités principales que les mesures conformes aux IFRS, à elles seules, ne permettraient pas nécessairement de faire ressortir. La Société croit que la présentation de ces mesures financières permet aux investisseurs de mieux comprendre notre rendement financier et notre situation financière. La Société croit également que ces mesures financières sont utiles pour évaluer sa performance sur le plan de l'exploitation d'une période à l'autre puisqu'elles ne tiennent pas compte de certains éléments qui, selon la direction, ne sont pas représentatifs des activités principales de la Société. Les tableaux plus bas présentent un rapprochement des mesures non conformes aux IFRS utilisées dans le présent communiqué de presse.

Rapprochement du BAII ajusté et du BAIIA ajusté avec le bénéfice net (la perte nette)

Le BAIIA ajusté correspond au bénéfice net (à la perte nette) avant l'impôt sur le résultat, les charges financières nettes, la quote-part du résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, les coûts liés à la transaction de refinancement, les coûts liés à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités, les coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes, les amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles et les autres produits (charges). Le BAII ajusté correspond au BAIIA ajusté déduction faite des amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles.

 Trimestres clos les 30 juinSemestres clos les 30 juin
(en milliers de dollars)2019 2018 2019 2018 
Bénéfice net (perte nette)8 470 (2 574)9 547 (1 155)
Charge d'impôt sur le résultat (crédit)3 075 (5 136)1 970 (6 682)
Coûts liés à la transaction de refinancement? 4 761 ? 4 761 
Charges financières (montant net)4 465 5 719 8 392 9 890 
Autres (produits) charges (montant net)(314)96 (334)(35)
Quote-part du résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence? (806)? (806)
Bénéfice d'exploitation 15 696 2 060 19 575 5 973 
Coûts liés à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités667 1 942 3 234 3 372 
Coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes? 8 442 ? 9 923 
BAII ajusté16 363 12 444 22 809 19 268 
Amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles12 158 10 354 22 978 20 584 
BAIIA ajusté28 521 22 798 45 787 39 852 

Rapprochement du bénéfice net ajusté, du résultat de base par action ajusté, du résultat dilué par action ajusté et du résultat par action pro forma :

Bénéfice net ajusté, résultat de base par action ajusté et résultat dilué par action ajusté

Le bénéfice net ajusté correspond au bénéfice net (à la perte nette) avant la quote-part du résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités, les coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes ainsi que l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions, les autres produits (charges), l'impôt sur le résultat pour chacun des éléments susmentionnés et l'incidence de la modification des taux d'impôt. Le résultat de base par action ajusté et le résultat dilué par action ajusté sont calculés en divisant le bénéfice net ajusté par le nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation. En ce qui concerne le résultat dilué par action ajusté, le nombre d'actions ordinaires en circulation est ajusté pour tenir compte de l'incidence des options ayant un effet dilutif.

 Trimestres clos les 30 juinSemestres clos les 30 juin
(en milliers de dollars, sauf indication contraire)2019 2018 2019 2018 
Bénéfice net (perte nette)8 470 (2 574)9 547 (1 155)
Coûts liés à la transaction de refinancement? 4 761 ? 4 761 
Coûts liés à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités667 1 942 3 234 3 372 
Coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes? 8 442 ? 9 923 
Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions2 036 1 658 3 670 3 333 
Autres (produits) charges (montant net)(314)96 (334)(35)
Quote-part du résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence? (806)? (806)
Impôt lié à chacun des éléments susmentionnés(568)(4 834)(1 398)(5 586)
Bénéfice net ajusté10 291 8 685 14 719 13 807 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation53 980 41 553 53 802 38 298 
Résultat de base par action ajusté (en $)0,19 0,21 0,27 0,36 
Instruments de capitaux propres ayant un effet dilutif ? options sur actions608 1 536 607 1 040 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires (après dilution)54 588 43 089 54 409 39 338 
Résultat dilué par action ajusté (en $)0,19 0,20 0,27 0,35 

Résultat de base et dilué par action pro forma

Le résultat par action ajusté pro forma reflète le résultat par action historique révisé selon le nombre d'actions ordinaires en circulation aux dates de clôture respectives des périodes, après prise en compte de l'opération de réorganisation des actions qui a eu lieu le 28 février 2018 dans le cadre de laquelle les titres de capitaux propres des actionnaires minoritaires dans IPL Inc. ont été échangés contre 47 238 242 actions d'IPL  Plastics Ltd (« IPL Ltd »). Il tient également compte du plan d'arrangement aux termes duquel les actionnaires ordinaires ont échangé leurs actions contre des actions ordinaires de catégorie B, à raison de cinq actions d'IPL Lt. pour une action ordinaire de catégorie B de Plastiques IPL Inc. Enfin, le résultat par action pro forma rend compte des 14 200 000 actions ordinaires émises à la clôture du premier appel public à l'épargne et du nombre d'actions rachetées aux termes de l'option de rachat.

 Trimestres clos les 30 juinSemestres clos les 30 juin
(en milliers de dollars, sauf indication contraire)20192018 20192018 
Bénéfice net (perte nette)8 470(2 574)9 547(1 155)
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires53 98041 553 53 80238 298 
Ajustement pro forma au titre des actions émises lors de la réorganisation des actions?? ?2 782 
Ajustement pro forma au titre des actions émises aux termes du premier appel public à l'épargne?13 907 ?14 053 
Ajustement pro forma au titre des actions rachetées aux termes de l'option de rachat?(2 039)?(2 063)
 53 98053 421 53 80253 070 
Résultat de base par action pro forma (en $) 0,16(0,05)0,18(0,02)
Instruments de capitaux propres ayant un effet dilutif ? options sur actions1)6081 536 6071 040 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires (après dilution)54 58854 957 54 40954 110 
Résultat dilué par action ajusté pro forma (en $)0,16(0,05)0,18(0,02)

1) Compte tenu du plan d'arrangement aux termes duquel les actionnaires ordinaires ont échangé leurs actions contre des actions ordinaires de catégorie B, à raison de cinq actions ordinaires d'IPL Ltd pour une action ordinaire de catégorie B d'IPL Plastics Inc.

Résultat de base et dilué par action ajusté pro forma

Le résultat par action ajusté pro forma correspond au bénéfice net ajusté divisé par le même nombre pro forma d'actions ordinaires en circulation. En ce qui concerne le résultat dilué par action pro forma et le résultat dilué par action ajusté pro forma, le nombre d'actions ordinaires en circulation est ajusté pour tenir compte de l'incidence des options ayant un effet dilutif.

 Trimestres clos les 30 juinSemestres clos les 30 juin
(en milliers de dollars, sauf indication contraire)20192018 20192018 
Bénéfice net ajusté10 2918 685 14 71913 807 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires53 98041 553 53 80238 298 
Ajustement pro forma au titre des actions émises lors de la réorganisation des actions?? ?2 782 
Ajustement pro forma au titre des actions émises aux termes du premier appel public à l'épargne?13 907 ?14 053 
Ajustement pro forma au titre des actions rachetées aux termes de l'option de rachat?(2 039)?(2 063)
 53 98053 421 53 80253 070 
Résultat de base par action ajusté pro forma (en $) 0,190,16 0,270,26 
Instruments de capitaux propres ayant un effet dilutif ? options sur actions1)6081 536 6071 040 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires (après dilution)54 58854 957 54 40954 110 
Résultat dilué par action ajusté pro forma (en $)0,190,16 0,270,26 

1) Compte tenu du plan d'arrangement aux termes duquel les actionnaires ordinaires ont échangé leurs actions contre des actions ordinaires de catégorie B, à raison de cinq actions d'IPL Ltd pour une action ordinaire de catégorie B de Plastiques IPL Inc.

Rapprochement de la dette nette

Le tableau qui suit présente la dette nette de la Société à la clôture des périodes indiquées. La dette nette s'entend des prêts et emprunts, des obligations locatives et des billets convertibles moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie. La définition de la dette a été modifiée au T2 2019 de manière à inclure les obligations locatives comptabilisées à l'adoption de l'IFRS 16, Contrats de location. Ces obligations locatives ne sont pas incluses dans la dette nette présentée au 31 mars 2019 ou pour l'exercice 2018, comme il est expliqué plus haut, et représentaient une dette additionnelle de 21,4 millions de dollars au 30 juin 2019.

 Au 30 juin Au 31 décembre 
(en milliers de dollars)2019 2018 
Prêts et emprunts incluant les emprunts bancaires364 698 258 431 
Obligations locatives23 532 544 
Billets convertibles1 411 1 420 
Trésorerie et équivalents de trésorerie(46 707)(49 857)
Dette nette342 934 210 538 

Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés

Les flux de trésorerie disponibles ajustés représentent les flux de trésorerie qui sont générés par les activités d'IPLP et qui sont disponibles aux fins de réinvestissement ailleurs, y compris aux fins du remboursement anticipé de la dette. Ils représentent les sorties nettes de trésorerie liées aux activités d'exploitation, moins les montants payés au titre des charges financières et de l'investissement de maintien, auxquels ont été rajoutés les coûts liés à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités payés, abstraction faite des coûts liés aux activités d'investissement et de financement, mais compte tenu du paiement des coûts liés au premier appel public à l'épargne et frais connexes des périodes antérieures ainsi que des autres montants (reçus) payés au titre des (produits) charges.

 Trimestres clos les 30 juinSemestres clos les 30 juin
(en milliers de dollars)2019 2018 2019 2018 
Sorties nettes de trésorerie liées aux activités d'exploitation14 518 73 9 380 (19 786)
Coûts liés à la réorganisation, à l'acquisition et à l'intégration des activités payés (à l'exclusion des coûts liés à l'investissement et au financement)1 914 443 6 381 3 108 
Autres produits (montant net)57 ? 140 (55)
Sorties nettes de trésorerie ajustées liées aux activités d'exploitation16 489 516 15 901 (16 733)
Investissement de maintien(2 739)(2 337)(6 090)(4 891)
Charges financières payées(4 352)(1 832)(7 707)(5 758)
Flux de trésorerie disponibles ajustés9 398 (3 653)2 104 (27 382)

Demandes des investisseurs

Alan Walsh, chef de la direction+ 353 1 612 1375
Pat Dalton, chef des finances + 353 1 612 1377
Paul Meade, directeur, Relations avec les investisseurs+353 87 0655368
www.iplpgroup.com  
  

Demandes des médias

Canada : Phil Koven, Bay Street Communications1-647-496-7858
Irlande : Tom McEnaney, McEnaney Media+ 353 87 2222 666

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 aoû 2019
La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, invite les représentants des médias à une conférence de presse au cours de laquelle sera annoncée une importante aide financière pour la région touristique de la Montérégie en présence de la députée...

16 aoû 2019
Le gouvernement du Québec est heureux de soutenir le Subaru IRONMAN du Mont-Tremblant 2019, du 16 au 18 août, par une aide financière de 300 000 $. La ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle...

16 aoû 2019
L'honorable Mark Eyking, député de Sydney?Victoria, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada investissait 245 000 dollars dans le parc patrimonial Membertou en appui à un projet qui permettra aux visiteurs de remonter dans le temps vers...

16 aoû 2019
Espace pour la vie présente la deuxième édition de Fiesta Monarque, concoctée par l'équipe de l'Insectarium, qui aura lieu les 24 et 25 août 2019 de 10 h à 16 h au Jardin botanique. L'événement  rassemblera toute la famille dans une atmosphère...

15 aoû 2019
BRP Inc. tiendra un appel conférence sur les résultats financiers de son deuxième trimestre de l'année financière 2020 le jeudi 29 août 2019. José Boisjoli, président et chef de la direction, et Sébastien Martel, chef de la direction financière,...

15 aoû 2019
Hydro Ottawa tient aujourd'hui la 19e édition de la Journée des besoins spéciaux à la Foire de la capitale. À cette occasion, environ 1 400 enfants et adultes ayant une déficience intellectuelle ou physique et leurs accompagnateurs profiteront de...



Communiqué envoyé le 13 août 2019 à 20:05 et diffusé par :