Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sécurité publique, CFG

Mise à jour - Santé Canada avise les Canadiens contre les risques possibles pour la santé associés aux thérapies cellulaires non autorisées, dont les thérapies à base de cellules souches


OTTAWA, le 15 mai 2019 /CNW/ - Santé Canada informe les Canadiens que certaines cliniques et certains professionnels de la santé offrent des thérapies cellulaires non autorisées, comme celles à base de cellules souches, dont les allégations santé ne sont pas fondées, en laissant entendre que ces traitements sont sans danger. Ces pratiques peuvent présenter des risques pour les Canadiens. Les traitements non autorisés (c'est-à-dire que leur innocuité et leur efficacité n'ont pas été prouvées) peuvent comporter des risques qui mettent la vie en danger ou altèrent la qualité de vie, comme des infections graves. C'est pour ces raisons que Santé Canada publié une déclaration de principe qui précise le régime d'emploi autorisé de ces produits.

D'après la Loi sur les aliments et drogues, toutes les thérapies cellulaires sont considérées comme des médicaments, ce qui veut dire que Santé Canada doit en vérifier l'innocuité et l'efficacité et les homologuer avant qu'elles puissent être offertes aux Canadiens.

Santé Canada a jusqu'à présent accordé une autorisation de mise en marché pour une seule thérapie à base de cellules souches, Prochymal, pour le traitement de la réaction du greffon contre l'hôte (GVH), ainsi que pour deux thérapies géniques à base de cellules, soit Kymriah et Yescarta, pour le traitement de certains cancers. Cependant, la plupart des thérapies cellulaires n'en sont encore rendues qu'aux étapes expérimentales et ne peuvent être proposées aux Canadiens que si le professionnel de la santé les administre dans le cadre d'un essai clinique autorisé par Santé Canada.

On observe en ce moment une tendance en ce qui a trait aux thérapies cellulaires : les cliniques à but lucratif offrent un processus appelé « thérapies cellulaires autologues », qui peuvent aussi être proposées aux patients sous d'autres noms, notamment « injections de concentré de moelle osseuse (BMAC) », « fraction vasculaire stromale (FVS) » ou « cellules souches dérivées du tissu adipeux ». Ce sont des thérapies où l'on traite les problèmes de santé d'une personne en utilisant ses propres cellules. Dans ces cas, les cellules de la personne sont prélevées, sont manipulées ou traitées d'une certaine façon, puis sont réintroduites afin de traiter ou de prévenir une maladie, un trouble ou un problème de santé, comme la douleur ou l'arthrose. Étant donné que les thérapies cellulaires autologues font appel aux cellules provenant du patient, il se peut que les praticiens laissent entendre que ces traitements sont sans risque, et ce, même si leur innocuité ou leur efficacité n'a jamais été prouvée.

Le Ministère a pris des mesures contre de nombreuses cliniques qui offrent des thérapies cellulaires. S'il s'avère qu'une clinique offre des thérapies cellulaires non autorisées aux Canadiens, Santé Canada assurera un suivi et prendra des mesures pertinentes et opportunes.

Les Canadiens devraient consulter la Base de données sur les produits pharmaceutiques et la Base de données des essais cliniques de Santé Canada pour vérifier si des thérapies cellulaires sont autorisées ou si elles font l'objet d'essais cliniques, respectivement.

Santé Canada invite les Canadiens à lui faire part de toute vente ou publicité possiblement non conforme de thérapies cellulaires au moyen du formulaire de plainte en ligne. Les Canadiens peuvent aussi signaler les effets indésirables associés à des produits de santé, y compris les thérapies cellulaires non autorisées, à Santé Canada en composant sans frais le 1-866-234­-2345, ou en faisant une déclaration en ligne, par courriel ou par télécopieur.

Also available in English

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 mai 2019
L'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, a annoncé un investissement pouvant atteindre 49 millions de dollars consenti dans le cadre du volet 4 du Fonds stratégique pour l'innovation - concours...

24 mai 2019
Sofina Foods Inc. procède au rappel de lanières de poulet de marque Compliments pour éviter le risque de maladies causées par la bactérie Salmonella. L'Agence de la santé publique du Canada enquête sur une éclosion de maladie chez l'humain et a...

24 mai 2019
Knopp Biosciences LLC, société privée de découverte et de développement de médicaments orientée vers l'offre de traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques présentant un grand besoin...

24 mai 2019
La Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) et les 20 Sociétés Alzheimer du Québec sont heureuses de s'associer à IG Gestion de Patrimoine en tant que commanditaire national en titre pour la deuxième année consécutive de la Marche pour...

24 mai 2019
Hexo Corp (« HEXO ») et Newstrike Brands Ltd. (« Newstrike ») ont le plaisir d'annoncer la conclusion de l'arrangement annoncé auparavant (l'« arrangement ») aux termes duquel HEXO a acquis la totalité des actions ordinaires émises et en...

24 mai 2019
L'offre n'est pas faite et le présent communiqué de presse ne peut être distribué, directement ou indirectement, en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, à Hong Kong, au Japon ou en Nouvelle-Zélande ou dans toute autre juridiction ou l'acceptation...



Communiqué envoyé le 15 mai 2019 à 15:55 et diffusé par :