Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Réorientation du projet OPTILAB - un changement de cap qui laisse l'APTS sur sa faim


LONGUEUIL, QC, le 11 avril 2019 /CNW Telbec/ - « Si la réorientation annoncée hier par son cabinet implique que nos 6 200 technologistes médicales et les réalités régionales seront désormais réellement considérées et respectées dans la dynamique des changements instaurés par OPTILAB, madame McCann et son ministère s'engagent dans la bonne direction. »

Ainsi a réagi la vice-présidente de l'APTS, Nicole Déry, à l'annonce, faite hier par la ministre McCann de la réorientation du projet OPTILAB, qui vise la réorganisation des laboratoires de biologie médicale à l'échelle de tous les centres intégrés du réseau de la santé et des services sociaux de la province. Pour Nicole Déry, « il n'y a rien de vraiment nouveau dans cet " OPTILAB 2.0 ". »

« On nous parle d'une réduction du nombre des analyses qui seront transférées dans les laboratoires centraux, une bonne nouvelle certes, mais sans donner aucun ordre de grandeur. On aurait aimé avoir des chiffres, car ce sont eux qui conditionnent la rétention de la main-d'oeuvre. On nous parle également d'une réforme OPTILAB "davantage adaptée aux particularités des régions", mais là aussi il y a peu de détails à se mettre sous la dent, difficile de se faire une idée ».

L'APTS voit par ailleurs d'un bon oeil, du moins a priori, que les transferts d'analyses ne pourront dorénavant se faire sans d'abord avoir satisfait tout un ensemble de conditions préalables, l'atteinte de celles-ci étant « cruciale», précise le communiqué de la ministre. « Il y aurait lieu d'être enthousiaste, indique Nicole Déry. Mais chat échaudé craint l'eau froide. Est-ce que les choses vont vraiment changer désormais? Si oui, on aura droit à une véritable réorientation à ce chapitre. »

« On le souhaite ardemment, poursuit-elle, car il faut saluer ces conditions, spécialement la mise en place d'un plan de main-d'oeuvre approuvé par le MSSS et d'un plan de gestion du changement et de communication pour le personnel concerné. Ce sont des éléments sur lesquels nous avons insisté dans une récente rencontre avec les hautes instances du ministère, précise la vice-présidente de l'APTS, et on constate que la ministre leur a donné écho dans son annonce. D'où l'importance d'avoir des canaux de communication entre toutes les parties pour une réforme aussi déterminante. »

Soulignons qu'une des principales pierres d'achoppement de la réforme OPTILAB jusqu'à présent réside dans le manque de transparence et les problèmes de communication liés à l'implantation du changement sur le terrain. Les technologistes médicales sont presque toujours maintenues dans l'ignorance puis placées devant le fait accompli. Mal informées, mises de côté, non respectées, elles sont outrées d'être ainsi traitées, alors qu'elles sont en première ligne et, pour l'heure, « victimes » de tous ces changements dans les laboratoires.

Cette absence de communication, doublé d'un manque de planification dans la quasi-totalité des établissements, a débouché sur des problèmes de toutes sortes que l'APTS ne cesse de dénoncer : pénurie de main-d'oeuvre dans les laboratoires, temps supplémentaire offert en continu et ? de plus en plus ? de façon obligatoire, allongement des journées de travail (9 à 12 heures), stress et épuisement du personnel, départs anticipés à la retraite, difficulté de formation des stagiaires et perte d'attrait dans les programmes collégiaux pour renouveler les effectifs de la profession.

« Sur papier, la réforme des laboratoires propose des objectifs louables. On nous parle de qualité, de contrôle des coûts, de traçabilité, d'efficience, etc., au bénéfice des patient·e·s et de la population. Nous approuvons. On aurait tort cependant de faire fi du facteur humain. Il y aura vraiment " réorientation " si OPTILAB tient enfin compte de nos technologistes médicales dans toutes les régions, qu'on les respecte, qu'on les informe, qu'on les écoute et qu'on les soutient. Traitons-les en partenaires du changement, et non comme une quantité négligeable », de revendiquer la vice-présidente de l'APTS.

À propos de l'APTS

L'Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l'APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d'intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s'adressent à l'ensemble de la population.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:35
Le Fonds de revenu Noranda (le « Fonds ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le trimestre clos le 31 mars 2019. À moins d'indication contraire, tous les montants présentés sont en dollars américains. Faits saillants financiers et...

à 20:56
À compter d'aujourd'hui, Chopard devient le chronométreur officiel d'Automobiles Porsche Canada, Ltée. Chopard agira aussi à titre de commanditaire principal de la saison 2019 de la série GT3 Cup Challenge présentée par Yokohama....

à 19:07
La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l'honorable Mary Ng, rencontrera des entrepreneurs à Toronto pour discuter des facteurs de succès à l'exportation vers les pays de l'Asie-Pacifique   Événement : Table-ronde...

à 18:30
Résultats* Pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois), le produit des activités ordinaires de la société a diminué de 70 127 000 $, passant à 740 017 000 $, par rapport aux 810 144 000 $ inscrits à l'exercice terminé le 31...

à 18:27
Morneau Shepell met sa ligne d'écoute téléphonique bilingue à la disposition de toutes les personnes ayant besoin de soutien émotionnel en raison des inondations au Nouveau-Brunswick, qui ont forcé des centaines de personnes à évacuer leur résidence....

à 17:47
Prenant acte d'un sondage commandé par les représentants de l'industrie du taxi, de la continuelle attitude de fermeture du ministre des Transports, de l'impasse dans les discussions que celui-ci a pourtant initiées, d'une rencontre infructueuse avec...



Communiqué envoyé le 11 avril 2019 à 13:51 et diffusé par :