Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Nouveaux produits et services

Nouveau traitement maintenant offert au Canada pour les patients ayant récemment reçu un diagnostic de cancer du poumon à un stade avancé


KEYTRUDA® (pembrolizumab) en association avec le pémétrexed et une chimiothérapie à base de platine a réduit de moitié le risque de décès comparativement à la chimiothérapie seule

KIRKLAND, QC, le 18 mars 2019 /CNW/ - Merck (NYSE : MRK), connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, a annoncé aujourd'hui que Santé Canada a élargi l'indication de KEYTRUDA® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de Merck, afin d'inclure l'approbation pour le traitement du CPNPC non squameux métastatique, en association avec le pémétrexed et une chimiothérapie à base de platine, chez les adultes ne présentant pas d'aberrations génomiques tumorales du gène EGFR ou ALK, et n'ayant jamais reçu de chimiothérapie à action générale contre le CPNPC métastatique.

Merck (Groupe CNW/Merck)

« Le cancer du poumon est le type de cancer le plus mortel au Canada. Il est crucial que nous continuions de mettre au point de nouveaux traitements contre cette maladie malheureusement trop fréquente », a affirmé le Dr Normand Blais, oncologue médical au Centre hospitalier de l'Université de Montréal. « Les traitements d'immuno-oncologie changent notre façon de traiter le cancer du poumon au Canada et contribuent à améliorer les attentes de ces patients à propos de la survie. »

Dans l'étude pivot de phase III KEYNOTE-189 à laquelle ont participé des patients dont la tumeur exprimait ou non le PD-L1, KEYTRUDA®, administré en association avec le pémétrexed et une chimiothérapie à base de platine, a permis d'obtenir une amélioration significative sur le plan statistique et une amélioration considérable sur le plan clinique de la survie globale (SG) (rapport des risques [RR] = 0,49 [IC à 95 % : 0,38 à 0,64]; p < 0,00001), réduisant de moitié le risque de décès comparativement à la chimiothérapie seule. Cette étude a également révélé une amélioration significative de la survie sans progression (SSP), comparativement à la chimiothérapie seule (RR = 0,52 [IC à 95 % : 0,43 à 0,64]; p < 0,00001)iv.

Améliorer les attentes à propos de la survie
« Quand j'ai appris que j'étais atteint d'un cancer du poumon métastatique, j'ai été bouleversé. Comme la plupart des personnes qui reçoivent ce diagnostic, j'étais à un stade avancé de la maladie et le pronostic était mauvais », a déclaré Larry Frydman, un survivant du cancer du poumon vivant à Toronto. « J'ai rapidement réalisé que ce domaine de la science est passé à la vitesse supérieure. L'annonce de nouveaux traitements novateurs redonne espoir aux Canadiens vivant avec le cancer du poumon. »

« Grâce à la décision de Santé Canada, les Canadiens atteints d'un cancer du poumon auront à leur disposition un nouvel outil pour lutter contre cette maladie », a indiqué Shem Singh, directeur général de Cancer pulmonaire Canada. « Cette décision est importante, car les traitements novateurs donnent aux patients atteints d'un cancer du poumon métastatique la possibilité d'obtenir de meilleurs résultats et l'espoir de vivre plus longtemps auprès de leur famille et de leurs êtres chers. »

À propos du cancer du poumon
Le cancer du poumon, qui se développe habituellement dans les cellules tapissant les conduits aériens du tissu pulmonairev, est la principale cause de décès par cancer dans le mondevi. Chaque année, le cancer du poumon fait plus de victimes que le cancer du côlon et du sein combinésvii. Il y a deux types de cancer du poumon : celui que l'on appelle « non à petites cellules (CPNPC) » et celui dit « à petites cellules (CPPC) ». Le plus répandu d'entre eux, le CPNPC, représente de 80 à 85 % de tous les casviii. On estime entre 2 et 13 % le taux de survie relative après 5 ans pour les cas de cancer du poumon à un stade très avancé ou métastatique (stade IV) combinésix.

Le cancer du poumon est le type de cancer le plus souvent diagnostiqué au Canada (à l'exception des cancers de la peau autres que le mélanome)x. Au Canada, il s'agit de la principale cause de décès lié au cancer, et ce, tant chez les hommes que chez les femmes. Il a été estimé qu'en 2017, 28 600 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer du poumon, ce qui correspond à 14 % de tous les nouveaux cas de cancer, et que 21 100 Canadiens sont morts du cancer du poumon, ce qui représente 26 % de tous les décès attribuables au cancerxi.

À propos de KEYTRUDA®
KEYTRUDA® est un traitement anti-PD-1 qui agit en augmentant la capacité du système immunitaire de l'organisme à déceler les cellules tumorales et à lutter contre leur prolifération. KEYTRUDA® est un anticorps monoclonal humanisé qui bloque l'interaction entre le PD-1 et ses ligands, le PD-L1 et le PD-L2. Ce faisant, il active des lymphocytes T qui peuvent agir autant sur les cellules tumorales que sur les cellules saines.

KEYTRUDA® a été approuvé pour la première fois au Canada en 2015 et comporte actuellement huit indications pour divers types de maladies, notamment le cancer du poumon non à petites cellules, le lymphome de Hodgkin classique et le cancer de la vessie.

Merck a le plus vaste programme de recherche clinique en immuno-oncologie du secteur pharmaceutique. Actuellement, plus de 750 études évaluent l'utilisation du pembrolizumab pour un large éventail de cancers et dans divers contextes de traitement. Ce programme clinique vise à comprendre le rôle du pembrolizumab dans le traitement des différents types de cancers et les facteurs permettant d'identifier les patients qui tireraient des bienfaits de ce médicament et, à cet effet, explore plusieurs biomarqueurs.

Notre intérêt pour le cancer
Notre objectif est de traduire les percées scientifiques en médicaments novateurs pour le traitement du cancer dans le but d'aider les personnes atteintes de cancer partout dans le monde. Chez Merck Oncologie, aider à lutter contre le cancer est une passion, favoriser l'accès à nos médicaments contre le cancer est un engagement et poursuivre la recherche en immuno-oncologie est un idéal, et nous accélérons chaque étape du processus -- du laboratoire à la clinique -- pour offrir un nouvel espoir aux personnes aux prises avec un cancer.

À propos de Merck Canada
Depuis plus d'un siècle, Merck, une entreprise biopharmaceutique mondiale de premier plan connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, invente pour la vie, produisant des médicaments et des vaccins pour un grand nombre des maladies les plus éprouvantes au monde. Grâce à nos médicaments d'ordonnance, vaccins, traitements biologiques et produits de santé animale, nous collaborons avec nos clients et oeuvrons dans plus de 140 pays afin de procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure.

Aujourd'hui, Merck demeure à l'avant-garde des recherches visant à faire progresser la prévention et le traitement des maladies qui menacent les gens et les collectivités partout dans le monde, notamment le cancer, les maladies cardiométaboliques, les maladies animales émergentes, la maladie d'Alzheimer et les maladies infectieuses, y compris le VIH et l'Ebola. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca et suivez-nous sur YouTube et Twitter @MerckCanada_FR.

Déclarations prospectives de Merck & Co., Inc., Kenilworth, N.J., États-Unis
Ce communiqué de Merck & Co., Inc., Kenilworth, N.J., États-Unis (la « Société ») contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de la Société et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Si les postulats comptables se révèlent inexacts ou en cas de risques ou d'incertitudes, les résultats réels peuvent différer de façon appréciable de ceux que décrivent les déclarations prospectives.

Les risques et les incertitudes comprennent, sans s'y limiter, les conditions générales du secteur et la concurrence; les facteurs économiques généraux, y compris le taux d'intérêt et les fluctuations du taux de change; les effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et à l'échelle mondiale; les tendances mondiales en matière de limitation des coûts de soins de santé; les percées technologiques et les nouveaux produits des concurrents ainsi que les brevets obtenus par ces derniers; les défis inhérents à la mise au point des nouveaux produits, y compris l'obtention de l'approbation réglementaire; la capacité de la Société à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards liés à la fabrication; l'instabilité financière des économies mondiales et le risque pays; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de la Société et des autres protections relatives aux produits innovants, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires, y compris les litiges sur les brevets, ou de mesures réglementaires.

La Société ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2017 de la Société établi sur le formulaire 10-K et dans les autres documents déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

Veuillez consulter la monographie de KEYTRUDA® (pembrolizumab) à l'adresse :
https://www.merck.ca/static/pdf/KEYTRUDA-PM_F.pdf

Références

____________________________

i Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du poumon. [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/statistics/?region=pe

ii Société canadienne du cancer. Tumeurs cancéreuses du poumon. [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/lung-cancer/cancerous-tumours/?region=on

iii Société canadienne du cancer. Statistiques de survie pour le cancer du poumon non à petites cellules [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/prognosis-and-survival/non-small-cell-lung-cancer-survival-statistics/?region=ab

iv New England Journal of Medicine. Pembrolizumab plus Chemotherapy in Metastatic Non-Small-Cell Lung Cancer. [En ligne], https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1801005

v Société canadienne du cancer. Qu'est-ce que le cancer du poumon? [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/lung-cancer/?region=on

vi Organisation mondiale de la Santé. Cancer - principaux faits. [En ligne], https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cancer

vii Organisation mondiale de la Santé. Cancer - principaux faits. [En ligne], https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cancer

viii Société canadienne du cancer. Tumeurs cancéreuses du poumon. [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/lung-cancer/cancerous-tumours/?region=on

ix Société canadienne du cancer. Statistiques de survie pour le cancer du poumon non à petites cellules [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/prognosis-and-survival/non-small-cell-lung-cancer-survival-statistics/?region=ab

x Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du poumon. [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/statistics/?region=pe

xi Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du poumon. [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/statistics/?region=pe

SOURCE Merck


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 oct 2018
À la demande du très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra en Afrique de l'Ouest du 23 au 30 octobre 2018. Elle effectuera des visites d'État au...

13 sep 2018
Réseau mélanome Canada (RMC), le plus grand défenseur national des patients atteints du mélanome, tiendra sa septième marche de sensibilisation annuelle, Avancées contre le mélanome, le dimanche 23 septembre 2018. Une action commune dont l'objectif...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a fait parvenir une lettre aux professionnels de la santé dans le but de leur transmettre des renseignements importants concernant le contraceptif oral...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...

28 aoû 2018
Alors que plus de 82 500 enfants se préparent pour la nouvelle année scolaire dans les zones touchées par le virus Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), l'UNICEF renforce ses programmes d'éducation, de santé, d'eau,...

22 aoû 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...



Communiqué envoyé le 18 mars 2019 à 08:00 et diffusé par :