Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Après un an de lock-out, le SCFP toujours solidaire avec les syndiqués de l'aluminerie de Bécancour


TROIS-RIVIÈRES, QC, le 11 janv. 2019 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, cela fait exactement un an que plus d'un millier de travailleuses et de travailleurs de l'aluminerie de Bécancour (ABI) ont été mis en lock-out. Malgré un processus de médiation dirigé par l'ancien premier ministre Lucien Bouchard, les négociations n'avancent plus, l'entreprise exigeant même davantage de concessions qu'au début de ce conflit qu'elle a elle-même déclenché.

Pour souligner l'anniversaire de cet acte odieux, des syndiqués ont tenu une manifestation cet après-midi devant le bureau du député provincial de la région.

Le président du SCFP Québec, Denis Bolduc, tenait à réitérer sa solidarité envers ces syndiqués qui ont vu leur vie basculer depuis un an. Les lockoutés sont sans revenu de travail depuis un an, ce qui affecte grandement l'économie de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

« Le SCFP est fier de soutenir financièrement ce groupe de travailleuses et travailleurs qui, chaque jour, fait preuve de détermination et de beaucoup de courage en se dressant devant cette multinationale », a déclaré Denis Bolduc. Ce dernier a salué également toutes les sections locales du SCFP qui apportent leur soutien financier aux lock-outés.

Denis Bolduc ainsi que plusieurs observateurs croient que des contrats généreux négociés entre Hydro-Québec et cette entreprise permettent ce genre d'abus envers les syndiqués. Une des clauses du contrat stipule qu'ABI n'a pas à payer Hydro-Québec dans un cas comme un lock-out.

« Chaque semaine, Hydro-Québec est privée de plusieurs millions de dollars en frais d'électricité que ne paie pas l'entreprise durant le lock-out. Le gouvernement doit éliminer ce type de clauses de tous ses contrats avec les entreprises. À défaut, il déséquilibre le rapport de force et contribue à prolonger les conflits », de conclure Denis Bolduc

L'Aluminerie de Bécancour (ABI) est détenue à 75 % par Alcoa Canada et à 25 % par Rio Tinto.

Comptant près de 118 500 membres au Québec, le SCFP est présent dans 11 secteurs d'activité, soit les affaires sociales, les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 jan 2019
À l'occasion du Salon de l'auto qui s'ouvre à Montréal demain au Palais des congrès, le syndicat Unifor organise une journée d'action en appui à leurs collègues de l'usine GM à Oshawa en Ontario dont la fermeture a été annoncée récemment. Renaud...

17 jan 2019
En tant que membre du Comité consultatif pour les personnes immigrantes (CCPI), le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est heureux d'avoir contribué à l'étude publiée aujourd'hui portant sur les obstacles systémiques à l'emploi des personnes...

17 jan 2019
Reprise des négociations pour : Société : PHARMACIELO LTD. (Formerly AAJ CAPITAL 1 CORP.) Symbole à la Bourse de croissance TSX : PCLO (AAJ.P) Reprise (HE) : 9 h 30, le 17 janv. 2019   Société : BENZ MINING CORP. Symbole à la Bourse de croissance...

17 jan 2019
La directrice générale de l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ), Me Gisèle Bourque, a remis, en compagnie de Mme Sylvie L'Heureux, directrice générale de l'Association paritaire pour la santé et la sécurité du...

17 jan 2019
La CSN-Construction est fière d'annoncer qu'elle vient d'obtenir gain de cause dans un litige qui l'opposait au local 2182 affilié au Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International) (CPQMCI), qui représente les mécaniciens...

17 jan 2019
L'Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé que, le 17 janvier 2019, Kin Tung Fong d'Ottawa, en Ontario, a été condamné par la Cour de justice de l'Ontario, à Ottawa, à une peine d'emprisonnement avec sursis de deux ans moins un jour, y compris...



Communiqué envoyé le 11 janvier 2019 à 16:32 et diffusé par :