Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Affaires étrangères, Politique commerciale

L'AEUMC et l'industrie laitière : le discours du gouvernement du Canada vs les faits


OTTAWA, le 1er oct. 2018 /CNW/ - Les producteurs laitiers de partout au Canada veulent s'assurer que les Canadiennes et Canadiens sont au courant des faits - et qu'ils n'entendent pas seulement le discours du gouvernement - sur ce que signifie l'Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour le secteur laitier canadien.

 

Le discours

Les faits

« C'est une bonne journée pour le Canada. »

C'est un mauvais résultat pour les producteurs laitiers et l'ensemble du secteur laitier. Le gouvernement a concédé un accès à notre marché intérieur aux États-Unis, affectant ainsi notre capacité de produire du lait canadien. Avec cet accès, il est en train de saigner peu à peu le secteur laitier canadien.

 

« Nous allons défendre la gestion de l'offre. »

 

Pour les États-Unis, la gestion de l'offre n'a jamais été l'objectif visé. Le secrétaire à l'Agriculture des États-Unis, Sonny Perdue, a affirmé ce qui suit il y a plusieurs mois : « Notre objectif n'est pas d'essayer d'intervenir dans leur gestion de l'offre interne dans le secteur laitier. [...] J'ai indiqué très clairement que nous croyons que la classe 7 est une tactique injuste qui ronge l'industrie des États-Unis au sud de la frontière États-Unis-Canada. »

 

Les concessions du gouvernement du Canada condamnent le secteur à mourir à petit feu.

 

« Nous ne signerons un accord que s'il est bon pour le Canada et pour les Canadiens de la classe moyenne. »

 

Les 220 000 familles canadiennes qui dépendent du secteur laitier pour gagner leur vie (dans les fermes, les usines de transformation et les secteurs connexes) sentent qu'ils ont été utilisés comme monnaie d'échange pour conclure cet accord.

 

« Il vaut mieux ne pas avoir d'accord qu'avoir un mauvais accord. »

En plus de donner un plus grand accès au marché canadien des produits laitiers, tout en limitant notre capacité de produire et d'exporter des produits laitiers faits au Canada, cet accord laisse les Américains nous dicter nos politiques laitières. Pour que le commerce soit réellement plus équitable, les résultats doivent être gagnant-gagnant. Le gouvernement dit s'être battu pour obtenir un bon accord pour l'industrie canadienne. Cependant, il semble qu'il ait fait fi de l'industrie laitière.

 

 

Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) représentent les producteurs canadiens à titre d'organisme national de promotion, d'élaboration de politiques et de lobbying. Les PLC mettent tout en oeuvre pour rassembler les conditions qui favorisent la stabilité du secteur laitier canadien d'aujourd'hui et de demain. Leur objectif est de maintenir des politiques qui favorisent la viabilité de la production laitière canadienne et de promouvoir les produits laitiers et leurs bienfaits pour la santé.

 

SOURCE Les Producteurs laitiers du Canada (PLC)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:24
L'école de commerce HSBC de l'université de Pékin (Peking University HSBC Business School - PHBS), la Judge Business School de l'université de Cambridge (CJBS) et la Qianhai Shenzhen-Hong Kong Modern Service Industry Cooperation Zone of Shenzhen...

à 15:00
Le gouvernement du Québec devient propriétaire des ports de Rimouski, de Matane, de Gaspé et de Gros-Cacouna. Le gouvernement du Canada transférera officiellement ses installations portuaires au gouvernement du Québec le 30 mars. La gestion des...

à 12:45
«?16 jours! 16 jours que le personnel professionnel et technique travaille sans équipement sanitaire et sans matériel de protection, qu'il lance des SOS sur toutes les tribunes pour que les établissements appliquent les mesures de distanciation...

à 09:00
Dans le contexte de la COVID-19, ArcelorMittal annonce qu'elle s'est entendue avec le syndicat des Métallos en ce qui a trait à la poursuite de ses opérations réduites jusqu'au 13 avril prochain.  Compte tenu du rôle de l'entreprise dans le soutien...

28 mar 2020
Le gouvernement du Québec accommodera les travailleuses et les travailleurs du réseau de la santé qui souhaiteraient interrompre leur congé parental ou le reporter, afin de participer aux efforts dans le contexte d'urgence sanitaire. En effet, ils...

28 mar 2020
Le Mouvement Desjardins annonce qu'à compter du 30 mars 2020, le taux préférentiel canadien de la Fédération des caisses Desjardins du Québec passera de 2,95 % à 2,45 %. SOURCE Mouvement Desjardins



Communiqué envoyé le 1 octobre 2018 à 14:23 et diffusé par :