Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance, Femme, Première Nation, Plaidoyer (politique), CFG

Aide financière fédérale pour améliorer la sécurité économique des femmes de la région du Niagara


Le projet contribuera à améliorer l'accès aux services de garde et de transport pour les femmes vivant en milieu rural

WELLAND, ON, le 7 sept. 2018 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'est engagé à promouvoir l'égalité entre les sexes et comprend l'importance d'offrir plus de possibilités aux femmes dans toutes les sphères de la vie au Canada pour renforcer leur autonomie. Par nos investissements dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous contribuons à créer des conditions propices à leur réussite, de même qu'à celle de leur famille et de leur collectivité.

Vance Badawey, député de Niagara-Centre, au nom de l'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé aujourd'hui un financement fédéral pour un projet qui contribuera à la sécurité et la prospérité économiques des femmes de la région du Niagara.

Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones du Niagara (SOFIFRAN) recevra 269 582 $ pour son projet intitulé « Sécuriser les femmes du Niagara ». Dans le cadre de ce projet de 36 mois, SOFIFRAN travaillera avec divers partenaires pour créer un modèle pratique et complet de services de garde et de transport qui répond aux besoins des immigrantes francophones à faible revenu aux prises avec des obstacles à l'emploi. Il fera ensuite l'essai du modèle en collaboration avec des partenaires de la région et espère ce celui-ci deviendra une pratique exemplaire pour d'autres collectivités canadiennes.

L'insécurité économique continue de toucher un nombre disproportionné de femmes. En 2015, au Canada, les Canadiennes ont gagné seulement 87 cents pour chaque dollar gagné par les Canadiens. Elles étaient en outre beaucoup plus susceptibles d'occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d'oeuvre à temps partiel), et 25 % d'entre elles affirmaient travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités parentales. De plus, 25 % des femmes déclarent travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités parentales.

Citations

« Notre gouvernement sait que nos investissements dans les femmes profitent à toute la population puisqu'ils renforcent l'ensemble de l'économie. D'où l'importance de ces projets, qui créeront des conditions propices à l'épanouissement professionnel et personnel des femmes. En finançant des organismes comme Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones du Niagara, qui s'emploieront à éliminer des obstacles limitant le pouvoir d'action des femmes, nous faisons en sorte que l'ensemble des Canadiennes et Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, indépendamment de leur sexe et de leur identité de genre. »

L'honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« La contribution des femmes à l'économie est énorme, que ce soit dans les entreprises, sur les fermes, comme entrepreneuses et employées ou, encore, comme aidantes accomplissant des tâches non rémunérées à la maison. Dans une région comme la nôtre, la plupart des villes sont aux prises avec des fermetures d'usines et d'entreprises, alors, financer des programmes économiques pour les femmes, c'est assurer des revenus plus élevés, un meilleur accès aux ressources et une plus grande maîtrise de celles-ci, de même qu'améliorer la sécurité individuelle, notamment en prévenant les incidents de violence fondée sur le sexe. Je suis fier que notre gouvernement finance des projets comme celui-ci. Nos investissements pour renforcer l'autonomie des femmes contribuent directement à l'égalité des sexes, au recul de la pauvreté et à une croissance économique inclusive. »

Vance Badawey
Député de Niagara-Centre

« Les immigrantes francophones qui habitent en région rurale et qui n'ont pas de voiture n'ont souvent pas accès à la formation, à l'éducation et aux occasions d'emploi. Ce projet propose des solutions à ce problème et permettra à de nombreuses femmes de participer au marché du travail. Nous sommes très heureux que le gouvernement du Canada appuie notre projet. »

Porte-parole
Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones du Niagara

Les faits en bref

Produit associé

Liens connexes

Suivez Condition féminine Canada :

Document d'information

Condition féminine Canada - Programme de promotion de la femme

Condition féminine Canada fait progresser l'égalité entre les sexes au Canada de plusieurs façons, notamment par le financement d'organismes admissibles à son Programme de promotion de la femme. Les projets sont sélectionnés au moyen d'appels de propositions portant sur des thèmes précis ou parmi l'arrivage continu de propositions permettant au Programme d'aborder les enjeux émergents en tout temps.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets d'une durée maximale de trois ans qui ciblent les obstacles systémiques à l'égalité des sexes dans trois domaines prioritaires, à savoir : l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l'amélioration de la sécurité économique des femmes et des filles, et l'accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision.

Appels de propositions - Promouvoir la sécurité économique des femmes et améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones

Le 2 octobre 2017, l'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a lancé deux appels de propositions. Le premier appel, intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, invitait les organismes à présenter une demande de financement pour des projets favorisant la sécurité économique des femmes tout en contribuant à l'avancement de l'égalité entre les sexes au Canada. À l'issue de cet appel de propositions, plus de 30 projets recevront la somme totale de 10 millions de dollars.

Cet appel de proposition comprenait deux thèmes. Le premier, Aplanir les obstacles systémiques grâce au partenariat, finance des projets visant à éliminer les obstacles majeurs à la sécurité économique des femmes, entre autres, l'accès aux services de garde, l'écart salarial entre les femmes et les hommes et les iniquités salariales.

Le second thème, Mobiliser le secteur privé et augmenter ses investissements dans la cause des femmes, invite les organismes à établir des partenariats avec le secteur privé pour trouver des solutions novatrices qui aideront à promouvoir la sécurité économique des femmes.

Le second appel de propositions, Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, invitait les organismes à encourager la collaboration entre les parties prenantes - femmes, organismes et communautés autochtones et le secteur privé - pour favoriser la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones au Canada. En vertu de cet appel de propositions, 15 projets répartis un peu partout au pays se partageront presque 5 millions de dollars.

Projets financés

Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones du Niagara (SOFIFRAN) contribue à l'intégration sociale et économique des immigrantes francophones dans la région du Niagara.

Description du projet

SOFIFRAN recevra 269 582 $ pour son projet intitulé « Sécuriser les femmes du Niagara ». Dans le cadre du projet de 36 mois, SOFIFRAN travaillera avec des prestataires de services de garde, des conseils scolaires, des conseils municipaux, des entreprises de transport et d'autres parties prenantes pour créer un modèle pratique et complet de services de garde et de transport qui répond aux besoins des immigrantes francophones à faible revenu aux prises avec des obstacles à l'emploi. L'organisme mènera des recherches et une évaluation des besoins au moyen de l'analyse comparative entre les sexes et utilisera des groupes de discussion constitués d'immigrantes francophones pour élaborer un plan stratégique qui fournit des solutions concrètes aux défis que doivent surmonter les mères qui travaillent. L'aboutissement du projet sera la création d'un modèle complet de services de garde qui sera mis à l'essai en collaboration avec des partenaires de la région dans le but de devenir un modèle de pratiques exemplaires pour d'autres collectivités canadiennes.

Statistiques provinciales - Sécurité économique des femmes

Statistiques nationales - Sécurité économique des femmes

 

SOURCE Condition féminine Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
C'est vendredi matin que la Fédération des syndicats de l'enseignement , la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et l'Association provinciale...

à 06:00
Les professionnels des Publications du Québec s'inquiètent du projet de loi 37 du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du Trésor, Christian Dubé. Celui-ci abolira le Centre des services partagés du Québec...

à 06:00
Groupe d'Alimentation MTY Inc. (« MTY » ou la « Société ») , franchiseur et opérateur de multiples concepts de restaurants, déclare aujourd'hui son dividende trimestriel de 16.5¢ par action, payable le 15 novembre 2019 aux actionnaires dûment...

à 03:00
M. Hishammuddin Hussein, ancien ministre malaisien de la Défense, en appelle à ses compatriotes pour oeuvrer en faveur de l'unification de toutes les races et aider le pays à progresser.    Dans une lettre diffusée auprès des médias malaisiens,...

17 oct 2019
Veuillez prendre note que le chef de l'opposition officielle, M. Pierre Arcand, participera à une mêlée de presse conjointe avec le maire, M. Jean Lamarche. Sujet : Pénurie de main-d'oeuvre et enjeux locaux DATE : Le vendredi 18 octobre 2019 HEURE :...

17 oct 2019
BB&T Corporation a déclaré aujourd'hui ses résultats pour le troisième trimestre 2019. Le résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires s'est établi à 735 millions de dollars, en baisse de 6,8 pour cent par rapport au troisième trimestre de...



Communiqué envoyé le 7 septembre 2018 à 10:30 et diffusé par :