Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Rappels de produits, Sécurité publique, CFG

Avis - Produits injectables et médicaments d'ordonnance non autorisés saisis au Total Health Centre à Williams Lake en Colombie-Britannique : Produits administrés et vendus par une personne prétendant être un médecin diplômé



OTTAWA, le 2 mars 2018 /CNW/ -

Problème
Santé Canada avise les Canadiens que plusieurs produits injectables et médicaments d'ordonnance non autorisés ont été saisis au Total Health Centre (177, rue Yorston) à Williams Lake, en C.-B., puisqu'ils peuvent poser de graves risques de santé.

Les produits comprennent des crèmes de progestérone, des capsules de thyroïde et de L-Dopa (aussi connu sous le nom de levodopa), ainsi que des produits à forte dose de vitamine D non autorisés. Les étiquettes de ces produits indiquent qu'ils contiennent des ingrédients qui exigent un permis de vente au Canada. Les produits de santé non autorisés n'ont pas été approuvés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n'ont pas été analysées. La vente de produits de santé non autorisés au Canada est illégale.

Les produits saisis comprennent aussi divers médicaments injectables. Certains des produits portaient l'étiquette « à l'usage des médecins seulement ».  

À l'heure actuelle, ni le propriétaire ni aucun des employés du Total Health Centre n'est autorisé à pratiquer la médecine en tant que médecin ou naturopathe.  

Personnes touchées

Produits concernés
Plusieurs produits ont été saisis au Total Health Centre et comprennent les produits suivants que les consommateurs ont pu acheter :

 

Produits

Ingrédients sur l'étiquette

Natural Progesterone Cream de Source Naturals

(pot de 4 oz, tube de 4 oz et tube de 2 oz)

Progestérone

Natural Progesterone Cream de Now Solutions

Progestérone

ThyroPlex pour femmes de Life Enhancement

Thyroïde

Mucuna Pruriens Mood Support 15% L-dopa

L-Dopa

Vitamine D3 5000 IU de Doctor's Best

Vitamine D3 (5000 IU)

Now High Potency Vitamin D-3 2000 IU

Vitamine D3 (2000 IU)

 

Ce que les consommateurs doivent faire

Ce que fait Santé Canada

Le College of Physicians & Surgeons of British Columbia (CPSBC) a avisé Santé Canada de ce problème. Santé Canada a saisi les produits injectables et les médicaments d'ordonnance non autorisés du Total Health Centre.

Santé Canada a avisé le CPSBC ainsi que le collège des naturopathes de la Colombie-Britannique (CNCB) des mesures qu'il a prises. La pratique de la médecine et de la naturopathie est réglementée par les provinces et les territoires. Santé Canada est en contact avec les collèges professionnels compétents de la Colombie-Britannique. Le Collège des médecins et chirurgiens de la Colombie-Britannique a informé Santé Canada qu'il poursuit son enquête.

Santé Canada travaille avec l'Agence des services frontaliers du Canada pour aider à prévenir toute importation future de ces produits.

Contexte

Le CPSBC et le CNCB ont confirmé par l'entremise d'un examen de leurs dossiers qu'aucune personne inscrite n'était autorisée à pratique la médecine ou la naturopathie au Total Health Centre à Williams Lake en C.-B. à l'heure actuelle.

L-Dopa, aussi connu sous le nom de levodopa, est un médicament d'ordonnance qui est combiné à d'autres ingrédients médicamenteux dans les médicaments utilisés contre le Parkinson. Il ne doit être utilisé que sous la supervision d'un professionnel de la santé. Le levodopa peut interagir avec des médicaments prescrits contre l'hypertension artérielle, et ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes, les femmes qui envisagent d'être enceintes ou les femmes qui allaitent. Il ne doit pas non plus être utilisé par les personnes atteintes d'un glaucome par fermeture de l'angle, d'une maladie cardiaque, hépatique, rénale, pulmonaire ou hormonale non traitée, ayant des antécédents de mélanome, les personnes qui ont récemment reçu un traitement par certains inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO), ou celles qui ne doivent pas prendre de médicaments comme l'isoproterenol, des amphétamines ou de l'épinéphrine. Les effets secondaires qui nécessitent des soins médicaux sont des mouvements incontrôlables du visage, des paupières, de la bouche, de la langue, du cou, des bras, des mains ou des jambes, une nausée ou des vomissements graves ou persistants, des battements de coeur irréguliers ou des palpitations dans la poitrine, un sentiment de tête légère au moment de se lever rapidement, ou des modifications inhabituelles de l'humeur ou du comportement.

La progestérone est un médicament d'ordonnance qu'on peut associer à de graves effets secondaires, surtout chez les patients susceptibles de faire des caillots sanguins. Les patients qui prennent des médicaments contenant de la progestérone (tels que les contraceptifs oraux ou le traitement hormonal substitutif) courir un risque accru en raison de leur niveau d'exposition globale à la progestérone.   Toutefois, si ce produit non autorisé contient de la crème de progestérone comme indiqué sur l'étiquette, les problèmes de santé surviendraient probablement après une utilisation à long terme.  

Lathyroïde est un médicament d'ordonnance couramment utilisé pour traiter une fonction thyroïdienne diminuée ou absente, appelée hypothyroïdie. Les patients qui utilisent aussi des médicaments visant à traiter le diabète et les caillots sanguins doivent utiliser les produits qui contiennent l'hormone thyroïdienne avec précaution. Les patients atteints de maladies cardiaques, telles que l'angine de poitrine et l'hypertension artérielle, et les personnes âgées courent aussi un risque puisqu'ils sont exposés à une probabilité accrue de maladies cardiaques.

La vitamine D est un médicament d'ordonnance lorsqu'elle est prise par voie orale et sa dose quotidienne recommandée s'élève à plus de 1000 unités internationales (IU). Des niveaux excessifs de vitamine D peuvent entraîner une « intoxication » à la vitamine D pouvant provoquer des maux de tête, la nausée, des vomissements, la constipation, la perte d'appétit, l'irritabilité, la déshydratation, la fatigue et la perte de poids. Les femmes enceintes en particulier ne doivent pas prendre une dose de vitamine D qui excède l'apport maximal tolérable quotidien chez les adultes (4 000 IU).

Restez branché à Santé Canada et recevez les derniers avis et les rappels de produits.

Also available in English.

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

11 déc 2018
Les lauréats du prix « Mohammed Bin Rashid Al Maktoum Knowledge Award » ont participé à une session spéciale lors du Sommet du savoir (Knowledge Summit) 2018, « La jeunesse et l'avenir de l'économie du savoir », qui a eu lieu au Dubai World Trade...

11 déc 2018
La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais, a rencontré aujourd'hui plus de 200 partenaires du milieu et proches aidants. Les échanges qui ont eu lieu lors de cette journée de consultation viennent jeter les...

11 déc 2018
L'Office des personnes handicapées du Québec lance aujourd'hui un cahier-souvenir retraçant les 40 années de son existence. Le document est rendu public dans le cadre d'un cocktail dînatoire qui se déroule à Drummondville. Pour l'occasion, plusieurs...

11 déc 2018
La société Lifestyle Delivery Systems Inc. , , , (« LDS » ou la « Société ») est fière d'annoncer qu'à compter du lundi 10 décembre 2018, les CannaStripsMD seront disponibles dans l'un des collectifs les plus achalandés de Sacramento, All About...

11 déc 2018
L'organisme de charité Canadian Mental Health Association - Swift Current Branch de Swift Current, en Saskatchewan, remporte le grand don de 125?000 $ dans le cadre de la deuxième édition du vaste concours philanthropique pancanadien lancé par iA...

11 déc 2018
À moins d'un virement de dernière minute aux tables de négociation, une centaine d'employé-es du Pavillon Murray et du Manoir Manrèse à Québec pourraient bientôt déclencher une grève générale illimitée. Pour démontrer leur sérieux et surtout dénoncer...




Communiqué envoyé le 2 mars 2018 à 17:56 et diffusé par :