Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, Lois fédérales et d'états, Sécurité publique

Le gouvernement du Canada propose des modifications réglementaires pour les jouets magnétiques



De nouvelles exigences réglementaires protégeraient mieux les enfants en contribuant à la prévention des blessures causées par l'ingestion d'aimants.

OTTAWA, le 3 nov. 2017 /CNW/ - Les petits aimants puissants sont une caractéristique populaire des jouets destinés aux enfants, mais ils peuvent être dangereux s'ils sont avalés par des enfants. Lorsque plus d'un aimant puissant est avalé en peu de temps, les aimants peuvent s'attirer mutuellement et causer des blessures graves, voire mortelles. C'est pourquoi Santé Canada passe à l'action pour protéger les Canadiens, surtout les enfants, des risques pour la santé et la sécurité associés aux produits de consommation dangereux.

Santé Canada a annoncé aujourd'hui qu'il publierait dans la partie I de la Gazette du Canada, pour une période de consultation de 75 jours, des propositions de modifications visant à inclure de nouvelles exigences obligatoires et des essais de jouets magnétiques dans le Règlement sur les jouets.

Les modifications réglementaires proposées comprennent des restrictions quant à la taille et à la force d'attraction des composants magnétiques des jouets, ainsi que les essais particuliers pour déterminer les composants magnétiques dangereux qui peuvent se détacher d'un jouet pendant le jeu. Ces modifications harmoniseront les exigences de sécurité du Canada pour les jouets magnétiques avec celles des États-Unis et de l'Europe.

Les exigences obligatoires proposées pour les jouets magnétiques destinés aux enfants n'ont aucune incidence sur l'interdiction en vigueur concernant les ensembles d'aimants de fantaisie dangereux. Ces articles demeureront interdits au Canada.

Les Canadiens sont invités à examiner les modifications proposées et à présenter leurs commentaires à Santé Canada d'ici le 17 janvier 2018.

Faits en bref

Citations

« Les parents et les personnes qui s'occupent d'enfants doivent se sentir en confiance que les jouets qu'ils achètent sont sûrs pour les enfants, y compris les jouets contenant des aimants. Les modifications proposées contribueront à mieux protéger nos enfants, particulièrement les plus jeunes, contre des blessures pouvant s'avérer mortelles lorsqu'ils avalent de petits aimants puissants. »

Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

Liens connexes
Sécurité des aimants
Annexe A - Information pour les fabricants, importateurs, distributeurs et détaillants de produits contenant de petits aimants puissants

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:45
Plusieurs centaines de responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE), membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), ont manifesté aujourd'hui à Québec, devant l'Assemblée nationale, pour presser le...

20 oct 2018
LumiThera® Inc., une société de dispositifs médicaux au stade commercial axée sur le développement de thérapies de photobiomodulation (PBM) pour le traitement des maladies et troubles oculaires, a annoncé aujourd'hui qu'elle allait faire une...

20 oct 2018
QUOI : Le 11e Congrès mondial de l'AVC, qui rassemblera des experts internationaux de renom dans le domaine de l'AVC. Dans le cadre de ce programme scientifique et formateur sans pareil, l'épidémiologie, la prévention, les soins actifs, la...

19 oct 2018
Avis initial  Pourquoi devriez-vous en prendre note L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada pour enquêter sur une éclosion...

19 oct 2018
La présidente de l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ), Mme Marie-Claude Houle, a annoncé la remise d'un chèque de 52 000 $ à M. Pascal Proulx, président du conseil d'administration de Leucan, dans le cadre de...

19 oct 2018
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Dépanneur Lunch Express, située au 3805, chemin Brassard, à Saint-Zénon, avise la population de ne pas consommer le produit qui est préparé...




Communiqué envoyé le 3 novembre 2017 à 14:30 et diffusé par :