Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujet : Acquisitions / Lettre d'intention

Khalkos : Achat majeur de propriétés en Abitibi - L'entreprise réussit a réunir l'ensemble des segments aurifères Jolin - Thibodeau et Esteville



MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 11 oct. 2017) - Exploration Khalkos Inc. (la «?Société?» ou «?Khalkos?») (TSX CROISSANCE:KAS) est heureuse d'annoncer la signature de conventions visant l'acquisition de l'essentiel des claims de l'ancienne minière Pershimco et de la Famille Bureau, réunissant ainsi la totalité des segments aurifères Jolin, Thibodeau et Esteville (collectivement le «?Projet Courville?») un grand bloc de claims à potentiel aurifère de l'Abitibi, province de Québec. La direction entend développer le Projet Courville et organiser une campagne de forage d'ici la fin de la présente année.

Les diverses transactions intervenues visent un total de 390 claims et divers actifs mobiliers d'exploration, le tout par l'acquisition de la totalité du capital social de deux compagnies détenant ces actifs (la «?Transaction?»), soit Corporation Abitibi Norex (« Norex ») et Pershimex Inc. Les droits miniers représentent la totalité ou la quasi-totalité des actifs de Norex et Pershimex, et ces dernières n'ont aucun passif. Le coût global des acquisitions est de 3?997?500 $ et acquise uniquement par l'émission d'actions ordinaires de la Société. Le Conseil d'administration a fixé à 0,10 $ le prix pour l'émission des actions ordinaires, soit l'émission de 39?975?000 actions, dont 17 975 000 aux actionnaires de Norex et 22 000 000 aux actionnaires de Pershimex, desquelles plus de 75 pour cent seront assujetties à un entiercement contractuel d'une année. En sus de l'assumation par Khalkos des N.S.R. déjà existants sur les droits miniers du Projet Courville, en conformité avec la Transaction à intervenir, certains N.S.R. supplémentaires à l'égard de certains droits miniers du Projet Courville seront attribués pour un maximum global cumulatif de 2,5 % par droit minier.

Les actions ordinaires émises seront assujetties à une période de restriction relative à la revente de quatre (4) mois et un (1) jour. La Transaction est effectuée entièrement entre parties sans lien de dépendance et non reliées au sens des politiques de la Bourse de croissance TSX (la «?Bourse?») et de la règlementation en valeurs mobilières. Les conventions signées entre les diverses parties visant les transactions d'achat sont assujetties à certaines conditions usuelles et à l'approbation définitive de la Bourse, laquelle a déjà donné son approbation conditionnelle.

Robert Gagnon, président de Khalkos, déclare : «?Le Projet Courville contient un excellent potentiel aurifère et son acquisition prouve le souhait de notre entreprise de se positionner comme un leader en exploration en Abitibi. Ajouter ces propriétés de qualité, suite à nos réalisations de Malartic, verra à ajouter de la profondeur à notre portefeuille de propriétés.?»

Capitalisation pro forma

La clôture de la Transaction proposée fera passer le capital social de la Société de 59?550?731 actions ordinaires à 99?525?731 actions ordinaires, soit une augmentation de 40,17 %. Ainsi, par suite de la Transaction, les nouveaux actionnaires ne détiendront pas, en tant que groupe plus de 50 % des titres en circulation de la Société. Également, aucun des Actionnaires vendeurs ne détiendra 10 % ou plus des actions ordinaires émises et en circulation de la Société, à l'exception de Roger Bureau qui détiendra, directement et indirectement par l'intermédiaire d'Orimex Consultants Inc., sa société de gestion, 22,10 % de celles-ci.

Changement de dénomination sociale

Suite à la clôture finale de la Transaction, la direction de Khalkos proposera de changer la dénomination sociale de la société lors de sa prochaine assemblée d'actionnaires pour «?Ressources Pershimex Corp.?»

Projet Courville

Le Projet Courville consiste en 341 droits miniers couvrant une superficie totale de 13?238 hectares, situés entre les villes de Barraute et Senneterre dans les cantons Courville et Carpentier, à approximativement 45 km au nord-est de Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue (Québec). Le Projet Courville est dans la partie nord-est du camp minier d'or et de métaux de base de Val-d'Or. La propriété Courville a fait l'objet de plusieurs travaux historiques. Le segment Thibodeau à fait l'objet d'un échantillonnage en vrac en 2005 par Perhimco. En tout presque 20 000 tonnes de minerai ont été extraites et envoyées au moulin de la Mine Camflo (14 000 tonnes) et à la raffinerie Noranda (5000 tonnes). L'échantillonnage en vrac a permis de récupérer tout près de 1000 onces d'or. (Rapport technique d'un échantillonnage en vrac, A. Liboiron 2005). Le segment Esteville contient l'indice principal du même nom qui se manifeste par une zone de cisaillement NW-SE avec veines de quartz. Des valeurs aurifères en forage atteignant jusqu'à 25,7 g/t Au sur 1,6 m ont été recoupées dans ce secteur (Forage A-17, GM 1096).

L'information technique contenue au présent communiqué de presse a été révisée et approuvée par M. Robert Gagnon, géologue et président de Khalkos, Personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l'exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Site web : www.khalkos.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 nov 2018
L'Assemblée nationale déploie une importante campagne de sensibilisation pour prévenir des situations de harcèlement et d'incivilité à l'ouverture de la 42e législature. Son objectif est de sensibiliser le personnel administratif et politique de...

19 nov 2018
Le 12 novembre 2018, une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a accepté l'entente de règlement, comprenant des sanctions, conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Raymond James...

19 nov 2018
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) demande à Postes Canada de retourner à la table de négociation pour y conclure un règlement dès maintenant. « Nous n'accepterons pas l'arbitrage obligatoire pour régler nos différends...

19 nov 2018
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience en vue de déterminer si elle devrait accepter l'entente de règlement conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Paul...

19 nov 2018
Le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Lawrence MacAulay et le secrétaire parlementaire Jean-Claude Poissant parleront des initiatives que mène le gouvernement pour améliorer la santé mentale et le mieux-être dans le secteur agricole....

19 nov 2018
Le Québec et l'Ontario travaillent ensemble à soutenir la croissance économique et la création d'emplois, afin de rendre la vie plus abordable aux familles des deux provinces. Les premiers ministres du Québec et de l'Ontario, François Legault et Doug...




Communiqué envoyé le 11 octobre 2017 à 10:33 et diffusé par :