Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Calendrier d'événements, v

Supremex annonce ses résultats pour le T4 et l'exercice 2023 et augmente le dividende


MONTRÉAL, 22 févr. 2024 (GLOBE NEWSWIRE) -- Supremex inc. (« Supremex » ou la « Société ») (TSX : SXP), chef de file nord?américain dans la fabrication et la distribution d'enveloppes ainsi qu'un fournisseur de solutions d'emballage en plein essor, annonce aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et exercice clos le 31 décembre 2023. La Société tiendra un appel conférence pour discuter de ses résultats, aujourd'hui à 10 h 00 (heure de l'Est).

Faits saillants du rendement financier du quatrième trimestre et évènements récents

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action et des marges)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2023 2022 2023 2022 
État des résultats
Ventes72 301 78 761 302 187 272 467 
Résultat d'exploitation1 936 10 075 28 942 40 664 
BAIIA ajusté(1)8 986 15 332 49 119 56 841 
Marge de BAIIA ajusté(1)12,4 % 19,5 % 16,3 % 20,9 % 
Résultat net724 6 660 17 334 28 436 
Résultat net de base et dilué par action0,03 0,26 0,67 1,09 
Résultat net ajusté(1)2 236 7 854 18 335 29 980 
Résultat net ajusté par action(1)0,09 0,31 0,71 1,15 
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation14 814 11 739 43 899 26 914 
Flux de trésorerie disponibles(1)15 113 10 193 39 971 24 362 

(1) Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Les mesures financières non conformes aux IFRS n'ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres entités. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.

« Après avoir connu une année record en 2022, l'exercice 2023 a été difficile pour Supremex, en raison du rythme plus lent que prévu de la reprise des industries que nous desservons et, dans une moindre mesure, la Société ayant fait face à un manque d'efficacité opérationnelle des trimestres précédents à la suite du déménagement de certaines activités de fabrication d'emballages », a déclaré Stewart Emerson, le président et chef de la direction de Supremex. « Bien que le contexte des ventes continue de s'améliorer, les conditions du marché restent très faibles. Cela dit, Supremex amorce 2024 avec de solides équipes opérationnelles dans ses deux secteurs d'activité suite à sa réorganisation du troisième trimestre du segment de l'emballage. Dans le secteur des enveloppes, nous continuerons à favoriser le développement du marché canadien tout en poursuivant notre expansion aux États-Unis. Du côté des produits d'emballage, l'effet combiné d'une plus grande efficacité et d'une meilleure qualité d'exécution devrait nous permettre de redonner un élan positif à ce secteur d'activité. Compte tenu de nos importants flux de trésorerie et de notre bilan sain, nous demeurons bien positionnés pour tirer parti des occasions de croissance, tout en continuant à rembourser méthodiquement la dette, à procéder au rachat d'actions et à verser des dividendes plus élevés. »

Sommaire de la période de trois mois close le 31 décembre 2023

Ventes

Les ventes totales pour la période de trois mois close le 31 décembre 2023 se sont établies à 72,3 millions $, une diminution de 6,5 millions $ ou 8,2 %, comparativement aux ventes du même trimestre de 2022.

Secteur Enveloppe

Les ventes d'enveloppes se sont établies à 50,6 millions $, en baisse comparativement aux ventes de 60,7 millions $ enregistrées au même trimestre de 2022. Cette baisse s'explique par une diminution du nombre d'unités vendues à la suite des commandes excédentaires reçues durant l'exercice précédent, alors qu'il y avait une diminution de l'offre, par les effets de la hausse des taux d'intérêt et d'une forte inflation sur la demande du marché ainsi que par une baisse de 1,7 % des prix de vente moyens comparativement à ceux du quatrième trimestre de l'exercice précédent. Les effets de ces facteurs ont cependant été atténués en partie par l'apport de 11,1 millions $ généré par Royal Envelope Corporation (« Royal Envelope ») au cours de toute la période, comparativement à un apport de 9,7 millions $ enregistré sur une période de deux mois en 2022. Les ventes d'enveloppes représentaient 69,9 % de l'ensemble des ventes de la Société pour le trimestre, comparativement à 77,1 % pour la même période de l'exercice précédent.

Secteur Emballage et produits spécialisés

Les ventes d'emballages et de produits spécialisés se sont établies à 21,7 millions $, en hausse comparativement aux ventes de 18,1 millions $ enregistrées au cours du même trimestre de 2022. Cette augmentation reflète l'apport de 6,6 millions $ généré par Paragraph ainsi que l'intégration des activités de Graf-Pak aux activités existantes de la Société. Les effets de ces facteurs ont toutefois été atténués en partie par une baisse de la demande dans certains secteurs d'activité, plus étroitement reliée aux conditions économiques, et par l'effet sur les ventes suite à la fermeture de l'usine de Saint-Hyacinthe et le transfert de ses activités vers d'autres usines de fabrication d'emballages de la Société, , ainsi que le dessaisissement de commandes non essentielles. Les ventes d'emballages et de produits spécialisés représentaient 30,1 % de l'ensemble des ventes de la Société pour le trimestre, comparativement à 22,9 % pour la même période de l'exercice précédent.

BAIIA2 et BAIIA ajusté2

Le BAIIA s'est établi à 6,9 millions $, en baisse comparativement à 13,7 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice précédent. Le BAIIA ajusté s'est établi à 9,0 millions $, comparativement à 15,3 millions $ pour le quatrième trimestre de 2022. Cette baisse, qui s'explique par une diminution des ventes et une augmentation des charges d'exploitation, a été contrebalancée en partie par la diminution des frais de vente et d'administration décrite précédemment. La marge de BAIIA ajusté s'est établie à 12,4 % des ventes, comparativement à 19,5 % pour le même trimestre de 2022.

Secteur Enveloppe

Le BAIIA ajusté s'est établi à 8,7 millions $, en baisse comparativement à 14,9 millions $ pour le quatrième trimestre de 2022. Cette diminution reflète principalement une baisse du nombre d'unités vendues à la suite des commandes excédentaires reçues durant l'exercice précédent, alors qu'il y avait une diminution de l'offre, ce qui a eu une incidence défavorable sur l'absorption des frais fixes. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant du secteur des enveloppes a atteint 17,2 %, comparativement à 24,5 % pour la même période de 2022.

Secteur Emballage et produits spécialisés

Le BAIIA ajusté s'est établi à 1,3 million $, comparativement à 3,9 millions $ pour le quatrième trimestre de 2022. Cette baisse s'explique principalement par une baisse de la demande dans certains secteurs d'activité, plus étroitement reliée aux conditions économiques, ce qui a eu une incidence défavorable sur l'absorption des frais fixes. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant des activités d'emballages et de produits spécialisés a atteint 6,1 %, comparativement à 21,6 % pour la même période de 2022.

Charges corporatives et autres charges non allouées

Les frais corporatifs et les charges non alloués se sont élevés à 1,0 million $, comparativement à 3,5 millions $ pour le quatrième trimestre de 2022. Cette diminution est attribuable à un ajustement favorable lié aux UAD et aux UAR enregistré au cours du trimestre et à une diminution des charges estimatives pour la rémunération en fonction des résultats.

Résultat net, résultat net ajusté3, résultat net par action et résultat net ajusté par action3

Le résultat net pour la période de trois mois close le 31 décembre 2023 a atteint 0,7 millions $ ou 0,03 $ par action, comparativement à 6,7 millions $ ou 0,26 $ par action pour le même trimestre de l'exercice précédent.

Le résultat net ajusté pour la période de trois mois close le 31 décembre 2023 a atteint 2,2 millions $ ou 0,09 $ par action, comparativement à 7,9 millions $ ou 0,31 $ par action pour le même trimestre en 2022.

Sommaire de la période de douze mois close le 31 décembre 2023

Ventes

Les ventes totales pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023 se sont établies à 302,2 millions $, une augmentation de 29,7 millions $, ou 10,9 %, comparativement à 272,5 millions $ pour la période de douze mois close le 31 décembre 2022.

Secteur Enveloppe

Les ventes tirées du secteur des enveloppes se sont établies à 213,6 millions $, une augmentation de 13,2 millions $, ou 6,6 %, comparativement aux ventes de 200,3 millions $ enregistrées pour la même période de 2022. Cette augmentation s'explique par l'apport d'environ 43,3 millions $ généré par Royal Envelope pour l'ensemble de l'exercice, comparativement à un apport d'environ 9,7 millions $ enregistré sur une période de deux mois en 2022, par une hausse de 21,6 % des prix de vente moyens comparativement à l'exercice précédent, attribuable principalement à un portefeuille de produits et à une composition de la clientèle plus favorables pour les activités américaines, par des augmentations de prix mises en place pour atténuer la hausse du coût des intrants due à l'inflation et par un effet de change favorable. Les effets de ces facteurs ont cependant été atténués en partie par une baisse du volume des ventes. Les ventes d'enveloppes représentaient 70,7 % des ventes de la Société pour la période, comparativement à 73,5 % pour l'exercice précédent.

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Les ventes se sont établies à 88,6 millions $, en hausse de 22,8 % comparativement aux ventes de 72,1 millions $ enregistrées pour la période de douze mois close le 31 décembre 2022. Cette augmentation reflète l'apport de 29,0 millions $ généré par Paragraph, l'intégration des activités de Graf-Pak aux activités existantes de la Société ainsi qu'une hausse de la demande de solutions d'emballages destinées au commerce électronique. Les effets de ces facteurs ont cependant été atténués en partie par le ralentissement progressif des activités de l'usine Durabox en 2022, par une baisse de la demande dans certains secteurs d'activité, plus étroitement reliée aux conditions économiques, et par l'effet du manque d'efficacité découlant de la consolidation des activités de fabrication d'emballages en carton plat à l'usine de Lachine, qui s'est fait ressentir sur les ventes, alors que la Société procédait parallèlement à l'intégration des entreprises acquises en début d'exercice. Les ventes tirées des emballages et des produits spécialisés représentaient 29,3 % des ventes de la Société pour l'exercice 2023, comparativement à 26,5 % des ventes pour l'exercice 2022.

BAIIA4 et BAIIA ajusté4

Pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023, le BAIIA s'est chiffré à 47,8 millions $ comparativement à un BAIIA de 54,8 millions $ pour la même période de 2022. Le BAIIA ajusté a atteint 49,1 millions $ pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023, comparativement à un BAIIA ajusté de 56,8 millions $ pour l'exercice précédent. Cette baisse, qui s'explique par une augmentation des charges d'exploitation et des frais de vente et d'administration, a été contrebalancée en partie par l'augmentation des ventes décrite précédemment. La marge de BAIIA ajusté s'est établie à 16,3 % des ventes, comparativement à 20,9 % des ventes pour la même période de 2022.

Secteur Enveloppe

Le BAIIA ajusté s'est établi à 45,1 millions $, en baisse comparativement à 49,9 millions $ pour l'exercice précédent. Cette baisse, qui reflète l'effet d'un plus faible volume de ventes sur l'absorption des frais fixes, a été atténuée en partie par une augmentation des prix de vente moyens et par un portefeuille de produits plus favorable pour les activités des enveloppes aux États-Unis. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant du secteur des enveloppes a atteint 21,1 %, en baisse comparativement à 24,9 % pour la même période de 2022.

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Le BAIIA ajusté s'est établi à 8,5 millions $, en baisse comparativement à 15,2 millions $ pour la même période de 2022. Cette fluctuation s'explique principalement par une baisse de la demande dans certains secteurs d'activité, plus étroitement reliée aux conditions économiques, ce qui a eu une incidence défavorable sur l'absorption des frais fixes, et par l'effet du manque d'efficacité découlant de la consolidation des activités de fabrication d'emballages en carton plat à l'usine de Lachine, qui s'est fait ressentir sur la rentabilité, alors que la Société procédait parallèlement à l'intégration des entreprises acquises en début d'exercice. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant du secteur des emballages et des produits spécialisés a atteint 9,6 %, comparativement à 21,0 % pour la même période de 2022.

Charges corporatives et autres charges non allouées

Les charges corporatives et les charges non allouées se sont élevées à 4,6 millions $, comparativement à 8,3 millions $ pour l'exercice 2022. Cette baisse découle d'un ajustement favorable de la valeur de marché des UAD et des UAR, des avantages d'une subvention rétroactive liée à la COVID-19 pour les activités américaines ainsi qu'une diminution des charges estimatives pour la rémunération en fonction des résultats. Elle a toutefois été atténuée en partie par une perte liée à la conversion de devises et par des indemnités de départ.

Résultat net, résultat net ajusté5, résultat net par action et résultat net ajusté par action5

Le résultat net pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023 a atteint 17,3 millions $ ou 0,67 $ par action, comparativement à 28,4 millions $ ou 1,09 $ par action pour la même période en 2022.

Le résultat net ajusté pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023 a atteint 18,3 millions $ ou 0,71 $ par action, comparativement à 30,0 millions $ ou 1,15 $ par action pour la même période en 2022.

Trésorerie et sources de financement

Flux de trésorerie

Des flux de trésorerie nets de 14,8 millions $ ont été générés par les activités d'exploitation au cours de la période de trois mois close le 31 décembre 2023, comparativement à 11,7 millions $ pour la même période en 2022. Cette hausse est principalement attribuable à la diminution des besoins en fonds de roulement, principalement en raison d'une réduction des stocks, partiellement compensée par une rentabilité moins élevée.

Des flux de trésorerie nets de 43,9 millions $ ont été générés par les activités d'exploitation au cours de la période de douze mois close le 31 décembre 2023, comparativement à 26,9 millions $ pour la même période en 2022. La variation reflète essentiellement les facteurs susmentionnés.

Pour le quatrième trimestre de 2023, les flux de trésorerie disponibles totalisaient 15,1 millions $, comparativement à 10,2 millions $ pour la même période de l'exercice précédent, ce montant reflétant essentiellement une hausse des flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation et une baisse des acquisitions nettes d'immobilisations corporelles.

Pour la période de douze mois close le 31 décembre 2023, les flux de trésorerie disponibles totalisaient 40,0 millions $, comparativement à 24,4 millions $ pour la même période de 2022, principalement en raison d'une hausse des flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation, qui a été atténuée en partie par une augmentation des acquisitions nettes d'immobilisations corporelles.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPR »)

Au cours des périodes de trois et douze mois closes le 31 décembre 2023, la Société a racheté 151 200 et 310 800 actions ordinaires aux fins d'annulation dans le cours normal des activités de l'OPR actuelle et précédente pour une contrepartie de 0,6 million $ et 1,4 million $, respectivement.

Après la fin de la période, 255 400 actions supplémentaires ont été achetées aux fins d'annulation pour une contrepartie totale de 0,9 million $.

Dette et effet de levier

La dette totale de la Société a augmenté à 56,8 millions $ au 31 décembre 2023, comparativement à 54,7 millions $ au 31 décembre 2022. Cette augmentation est essentiellement attribuable aux acquisitions de Paragraph et de Graf?Pak pour une contrepartie de 25,7 millions $ et de 5,9 millions $, respectivement, nette de la trésorerie acquise. Cette augmentation est partiellement compensée par le remboursement de la dette résultant d'une solide génération de flux de trésorerie disponibles.

Déclaration d'un dividende

Le 21 février 2024, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,04 $ par action ordinaire, payable le 5 avril 2024, aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 21 mars 2024. Ce dividende a été désigné à titre de « dividende déterminé » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et de toute loi provinciale similaire.

Perspectives

Suite à une année de marché difficile en 2023, la Société s'attend à ce que la demande revienne progressivement aux tendances historiques, bien que le rythme de la reprise du marché puisse être encore plus affecté par la persistance de taux d'intérêt élevés et de l'inflation. Alors qu'elle poursuit son expansion sur le vaste marché fragmenté des enveloppes aux États-Unis, Supremex sera de plus en plus soumise à des pressions concurrentielles, mais la Société comptera sur sa solide réputation et sa portée géographique pour stimuler les ventes, tout en s'efforçant d'exercer un contrôle proactif de ses dépenses.

La Société continue d'orienter ses efforts pour tirer parti de toutes les ventes et les synergies de coûts découlant de ses récentes acquisitions d'entreprises. Ainsi, les initiatives d'optimisation annoncées en octobre 2023 dans le secteur des produits d'emballage et des produits spécialisés devraient permettre à la Société de réaliser des économies annuelles d'environ 1,5 million $, une fois que toutes les mesures auront été mises en oeuvre. De plus, une nouvelle structure de gestion permettra à la Société d'améliorer sa capacité à générer de la valeur dans chaque marché cible et d'entretenir une proximité avec les clients.

En ce qui concerne le déploiement de capitaux, la Société poursuivra sa recherche d'acquisitions stratégiques, principalement dans le secteur des produits d'emballage et des produits spécialisés, tout en continuant de procurer un rendement à ses actionnaires.

Le 22 février 2024 ? Téléconférence pour discuter des résultats du troisième trimestre :

Une conférence téléphonique pour discuter des résultats de la Société pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2023 aura lieu le jeudi 22 février 2024, à 10 heures (heure de l'Est).

La conférence téléphonique sera diffusée en direct sur le site Web de la Société dans la section Investisseurs, sous Web Diffusion.

Veuillez prendre note que la téléconférence sera tenue en anglais. Pour participer à la conférence (professionnels de la communauté d'investissement seulement) ou l'écouter en direct, veuillez appeler les numéros suivants. Nous suggérons aux participants d'appeler au moins 5 minutes avant l'heure de début prévue.

 ? Numéro de confirmation :10022879
 ? Participants locaux (Vancouver) et internationaux :604 638-5340
 ? Participants de l'Amérique du Nord :1 800 319-4610
   

Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web de la Société dans la section Investisseurs sous Webdiffusion Pour écouter un enregistrement de la conférence téléphonique, veuillez composer sans frais le 1 855 669-9658 ou le 604 674-8052 et composer le code 0624. L'enregistrement sera disponible jusqu'au jeudi 29 février 2024.

Mesures financières non conformes aux IFRS

Les mesures financières non conformes aux IFRS n'ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés et ne doivent pas être considérées comme des alternatives aux mesures de la performance financière préparées conformément aux IFRS. La direction considère ces indicateurs comme des informations pouvant aider les investisseurs à évaluer la rentabilité de la Société et permettre une meilleure comparabilité des résultats d'une période à l'autre.

Ces mesures financières non conformes aux IFRS sont définies comme suit :

Mesure non conforme aux IFRS Définition
BAIIALe BAIIA représente le résultat avant frais de financement nets, impôt sur le résultat, amortissement des immobilisations corporelles, des actifs au titre de droits d'utilisation et des immobilisations incorporelles.

La Société utilise le BAIIA pour évaluer son rendement. La direction estime que cette mesure non conforme aux IFRS permet aux utilisateurs de mieux comprendre les résultats d'exploitation de la Société.
BAIIA ajustéLe BAIIA ajusté correspond au BAIIA qu'on a ajusté pour en retirer les éléments significatifs qui ne font pas partie du cours normal des activités. Ces éléments significatifs incluent, le cas échéant, mais sans s'y limiter, la charge de dépréciation des actifs, les dépenses de restructuration, l'ajustement de valeur des stocks acquis et les frais liés à l'acquisition d'entreprises.

La Société utilise le BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de ses activités, à l'exclusion des éléments qui ne font pas partie du cours normal des activités. La direction estime que cette mesure non conforme aux IFRS permet aux utilisateurs de mieux comprendre les résultats d'exploitation de la Société et qu'elle augmente la transparence et la clarté des principaux résultats de la Société. Cette mesure permet aussi aux utilisateurs de mieux évaluer la rentabilité opérationnelle de la Société comparativement aux exercices précédents.
Marge du BAIIA ajustéLa marge du BAIIA ajusté est un ratio exprimé en pourcentage et calculé en divisant le BAIIA ajusté par les ventes.

La Société utilise la marge du BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de la Société, à l'exclusion des éléments qui ne font pas partie du cours normal des activités. La direction estime que cette mesure non conforme aux IFRS permet aux utilisateurs de mieux comprendre les résultats de la Société et les tendances connexes.
Résultat net ajustéLe résultat net ajusté correspond au résultat net dont les éléments significatifs énumérés dans la définition susmentionnée du BAIIA ajusté ont été retirés, net d'impôts.

La Société utilise le résultat net ajusté pour évaluer le rendement et la rentabilité de la Société, sans l'effet des éléments qui ne font pas partie du cours normal des activités, net d'impôts. La direction croit que cette mesure non conforme aux IFRS fournit aux utilisateurs une autre façon d'évaluer les résultats de la Société, sans l'effet des éléments qui ne font pas partie du cours normal des activités, ce qui est très utile pour évaluer les activités courantes et les tendances actuelles du rendement de la Société. La direction croit également que cette mesure non conforme aux IFRS permet aux utilisateurs de mieux comprendre les résultats de la Société et d'en améliorer la comparabilité d'une période à l'autre.
Résultat net ajusté par actionLe résultat net ajusté par action représente le résultat net ajusté divisé par le nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation au cours de la période concernée.

La Société utilise le résultat net ajusté par action pour évaluer le rendement et la rentabilité de la Société, à l'exclusion des éléments qui ne font pas partie du cours normal des activités, net d'impôts, sur une base par action.
Flux de trésorerie disponiblesCette mesure correspond aux flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation selon les états consolidés des flux de trésorerie, desquels ont été déduits les ajouts d'immobilisations corporelles et incorporelles, nets de cessions.

La direction considère que les flux de trésorerie disponibles sont un bon indicateur de la santé financière et du rendement opérationnel de la Société, parce qu'ils indiquent le montant des liquidités disponibles pour gérer la croissance, pour rembourser la dette et pour réinvestir dans la Société. La direction considère que cette mesure utile offre aux investisseurs une perspective sur la capacité de la Société à générer des liquidités, après avoir effectué les dépenses en immobilisations nécessaires pour soutenir les activités de la Société et la création de valeur à long terme.
Dette netteLa dette nette représente la dette totale de la Société, déduction faite des frais de financement reportés et de la trésorerie.

La Société utilise la dette nette comme un indicateur du niveau d'endettement et du levier financier de la Société, puisqu'elle représente le montant de la dette qui n'est pas couvert par les liquidités disponibles. La direction pense que les investisseurs pourraient tirer parti de l'utilisation de la dette nette pour déterminer le levier financier d'une entreprise.
Ratio de la dette nette sur le BAIIA ajustéLe ratio de la dette nette sur le BAIIA ajusté représente la dette nette divisée par le BAIIA ajusté des douze derniers mois.

La direction utilise ce ratio pour surveiller le levier financier de la Société et elle estime que certains investisseurs se servent de ce ratio comme une mesure du levier financier.


Les tableaux suivants présentent le rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS :

Rapprochement du résultat net au BAIIA ajusté
(en milliers de dollars, à l'exception des marges)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2023 2022 2023 2022 
Résultat net724 6 660 17 334 28 436 
Impôt sur le résultat(68)2 345 6 002 9 657 
Frais de financement nets1 280 1 070 5 606 2 571 
Amortissement des immobilisations corporelles1 603 1 299 6 712 5 799 
Amortissement des actifs au titre de droits d'utilisation1 376 1 239 5 462 4 529 
Amortissement des immobilisations incorporelles2 027 1 106 6 663 3 762 
BAIIA6 942 13 719 47 779 54 754 
Subventions rétroactives liées à la COVID? ? (1 456)? 
Frais d'acquisition liés aux acquisitions d'entreprise174 520 446 550 
Dépenses de restructuration1 870 966 2 272 1 410 
Ajustement de valeur sur stocks acquis par le biais d'une acquisition d'entreprise? 127 78 127 
BAIIA ajusté8 986 15 332 49 119 56 841 
Marge de BAIIA ajusté (%)12,4 % 19,5 % 16,3 % 20,9 % 


Rapprochement du résultat net au résultat net ajusté et du résultat net par action au résultat net ajusté par action

(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
202320222023 2022
Résultat net7246 66017 334 28 436
Ajustements, nets d'impôt    
Subventions rétroactives liées à la COVID??(1 068)?
Frais d'acquisition liés aux acquisitions d'entreprise129385329 407
Dépense de restructuration1 3837151 681 1 043
Ajustement de valeur sur stock acquis par le biais d'une acquisition d'entreprise?9459 94
Résultat net ajusté2 2367 85418 335 29 980
 
Résultat net par action0,030,260,67 1,09
Ajustements, nets d'impôt, par action0,060,050,04 0,06
Résultat net ajusté par action0,090,310,71 1,15


Rapprochement des flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation aux flux de trésorerie disponibles

(en milliers de dollars)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2023 2022 2023 2022 
Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation14 814 11 739 43 899 26 914 
Acquisitions d'immobilisations corporelles (nettes de cessions)509 (1 475)(3 576)(2 180)
Acquisitions d'immobilisations incorporelles(210)(71)(352)(372)
Flux de trésorerie disponibles15 113 10 193 39 971 24 362 


Informations prospectives

Le présent rapport de gestion contient des informations prospectives au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, y compris, mais sans s'y limiter, des énoncés concernant le BAIIA, le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le résultat net ajusté, le résultat net ajusté par action, les flux de trésorerie disponibles, la dette nette, le ratio de la dette nette sur le BAIIA ajusté6, la répartition du chiffre d'affaires entre ses segments Enveloppe et Emballage, les dépenses en immobilisations, les versements de dividendes et le rendement futur de Supremex ainsi que des énoncés ou des informations semblables sur les circonstances, les attentes, le rendement et les résultats futurs prévus. Les informations prospectives peuvent contenir des expressions comme prévoir, présumer, croire, devoir, viser, avoir l'intention de, s'attendre à, pouvoir, entendre et chercher à, éventuellement employées au futur ou au conditionnel. Ces informations ont trait aux évènements futurs ou au rendement futur et reflètent les hypothèses, les attentes et les estimations actuelles de la direction à propos de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement, des perspectives et des occasions futures de l'entreprise, de la conjoncture économique canadienne et de la capacité de l'entreprise d'attirer et de conserver des clients. L'information prospective est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction ainsi que sur l'information disponible pour Supremex à la date du présent rapport de gestion. Ces hypothèses, attentes et estimations sont abordées tout au long de ce rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2023. Supremex prévient que de telles hypothèses pourraient ne pas se réaliser et que les conditions économiques telles qu'une inflation accrue et des hausses importantes des taux d'intérêt des banques centrales, des ralentissements économiques ou des récessions pourraient rendre ces hypothèses, bien que jugées raisonnables au moment où elles ont été faites, sujettes à une plus grande incertitude.

Les informations prospectives sont assujetties à certains risques et à certaines incertitudes. Elles ne devraient pas être lues comme étant des garanties de résultats ou de rendement futurs et les résultats réels pourraient différer de manière importante des conclusions, des prévisions ou des projections énoncées dans ces informations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres : la diminution de la consommation d'enveloppes, la stratégie de croissance et de diversification, le personnel clé, la pénurie de main d'oeuvre, les contributions aux régimes d'avantages sociaux des employés, l'augmentation du coût des matières premières, la cybersécurité et la protection des données la perturbations des activités, la dépendance et perte de relations avec les clients, l'augmentation de la concurrence, les conditions économiques, la fluctuation des taux de change, la fluctuation des taux d'intérêt, les risques de crédit liés aux créances clients, la disponibilité des capitaux, les inquiétudes concernant la protection de l'environnement, le risque éventuel de litige, l'absence de garantie de verser des dividendes et d'autres risques externes tels que les crises sanitaires mondiales et pandémies et l'inflation. Ces risques et ces incertitudes sont abordés tout au long de ce rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2023 et, en particulier dans les ?'Facteurs de risque''. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs ou les informations prospectives se concrétiseront. Les lecteurs ne devraient pas se fier indument à ces informations prospectives, sauf s'ils sont tenus de le faire en vertu des lois applicables en matière de valeurs mobilières. La Société décline expressément toute intention ainsi que toute obligation de mettre à jour ou de réviser toute information prospective, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d'évènements futurs ou autrement.

Le rapport de gestion et les états financiers sont accessibles sur SEDAR+ à l'adresse www.sedarplus.ca et sur le site Web de Supremex.

À propos de Supremex

Supremex est un chef de file nord-américain dans la fabrication et la distribution d'enveloppes ainsi qu'un fournisseur de solutions d'emballage en plein essor. Supremex compte dix installations manufacturières réparties dans quatre provinces au Canada et six installations manufacturières dans quatre états aux États-Unis, et emploie approximativement 1 000 personnes. Avec une présence grandissante, Supremex peut fabriquer et distribuer efficacement des produits d'enveloppe et d'emballage qui répondent aux exigences de grandes sociétés nationales et multinationales, d'entreprises de publipostage, de distributeurs, d'organismes publics, de PME et de fournisseurs de solutions.

Pour plus d'information, visitez www.supremex.com.

Personne -ressource : 
François Bolduc, CPA
Chef de la direction financière
[email protected]
514 595-0555, poste 2316
Martin Goulet, M.Sc., CFA
MBC Capital Markets Advisors
[email protected]
514 731-0000, poste 229


1 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.
2 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.
3 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.
4 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.
5 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.
6 Mesures ou ratios financiers non conformes aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 avr 2024
TriLink BioTechnologies (TriLink ® ), une société de Maravai LifeSciences et fournisseur mondial de réactifs et de services pour les sciences de la vie, a annoncé l'ouverture officielle de son nouveau site de fabrication d'ARNm conforme aux BPF. Ce...

18 avr 2024
Newmont Corporation a publié aujourd'hui son rapport 2023 sur le développement durable et son rapport 2023 sur les contributions aux impôts et redevances. Ces rapports mettent en évidence les contributions ESG et socio-économiques importantes de...

18 avr 2024
BEYFORTUS® (nirsévimab) est le premier anticorps à longue durée d'action approuvé au Canada pour prévenir l'infection des voies respiratoires inférieures par le virus respiratoire syncytial (VRS) chez les nouveau-nés et les nourrissons pendant leur...

18 avr 2024
Exploration Azimut Inc. (« Azimut » ou la « Société ») annonce des résultats visuels très encourageants obtenus au cours de la seconde phase de forage au diamant sur la Propriété Galinée (la « Propriété ») dans la région Eeyou Istchee Baie James au...

17 avr 2024
Lantronix, Inc. , fournisseur mondial de solutions informatiques et de connectivité dans l'univers de l'internet des objets (« IdO »), a lancé aujourd'hui ses nouveaux portails télématiques avec suivi en périphérie du réseau (edge compute tracker),...

16 avr 2024
Masimo a annoncé aujourd'hui que son fondateur et PDG, Joe Kiani, sera un intervenant vedette demain, 17 avril, lors du 6e sommet ministériel mondial sur la santé des patients. Le discours de Kiani, « Améliorer la santé des patients grâce à l'IA »,...



Communiqué envoyé le et diffusé par :