Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujets : Conseil d'administration, Management Changes

Mise a jour du conseil d'administration d'Osisko


MONTRÉAL, 20 nov. 2023 (GLOBE NEWSWIRE) -- Redevances Aurifères Osisko Ltée (« Osisko » ou la « Société ») (TSX et NYSE: OR) annonce que M. Sean Roosen a démissionné de son poste d'administrateur de la Société afin de consacrer tout son temps et toute son attention à son rôle de chef de la direction et de président du conseil d'administration d'Osisko Développement Corp.

« Avec l'annonce récente de la nomination de M. Jason Attew au poste de président et chef de la direction et de M. Norman MacDonald au poste de président du conseil d'administration, Redevances Aurifères Osisko est entre des mains extrêmement solides et talentueuses, et le moment est venu pour moi de concentrer tous mes efforts sur le succès futur d'Osisko Développement », a déclaré M. Roosen. « Je suis fier de ma contribution à Redevances Aurifères Osisko et j'ai hâte de voir la Société créer une valeur durable à long terme pour ses actionnaires pendant de nombreuses années, en tant que l'une des principales sociétés intermédiaires de redevances sur métaux précieux en Amérique du Nord. »

M. Norman MacDonald, président du conseil d'administration d'Osisko, a déclaré : « Au nom de notre conseil d'administration et de nos actionnaires, je tiens à remercier Sean pour ses nombreuses contributions à Osisko au fil des ans. En tant qu'actionnaire important d'Osisko Développement Corp., nous appuyons sa décision de concentrer ses efforts sur le succès d'Osisko Développement et nous nous réjouissons, en tant qu'actionnaire, de profiter des avantages qui en découleront. »

À propos de Redevances Aurifères Osisko Ltée

Redevances Aurifères Osisko Ltée est une société de redevances intermédiaire de métaux précieux détenant un portefeuille axé sur l'Amérique du Nord de plus de 180 redevances, flux de métaux et conventions d'achat de la production de métaux précieux. Le portefeuille d'Osisko s'appuie sur son actif clé, une redevance de 5 % sur les revenus nets de fonderie sur la mine Canadian Malartic, l'une des plus importantes mines aurifères au Canada.

Le siège social d'Osisko est situé au 1100, avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal, Québec H3B 2S2.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Redevances Aurifères Osisko Ltée :
Grant Moenting
Vice-président, marchés des capitaux
Tél : (514) 940-0670 #116
Courriel : [email protected]
Heather Taylor
Vice-présidente, développement durable et communications
Tél : (514) 940-0670 #105
Courriel : [email protected]


Énoncés prospectifs

Certains énoncés contenus dans ce communiqué de presse peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs, au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act of 1995, et comme de l'information prospective au sens des lois applicables sur les valeurs mobilières canadiennes. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence, sans s'y limiter, à des événements futurs, des estimations de production des actifs d'Osisko (incluant l'augmentation de production), au développement dans les délais attendus des propriétés minières sur lesquelles Osisko détient des redevances, flux de métaux, ententes d'écoulement de métaux et des investissements, aux attentes de la direction concernant la croissance d'Osisko, aux résultats d'exploitation, aux estimations des recettes futures, aux coûts de production, à la valeur comptable des actifs, à la capacité de continuer à verser un dividende, aux exigences de capital supplémentaire, aux perspectives et occasions d'affaires, à la demande future et à la fluctuation du cours des matières premières (incluant les perspectives sur l'or, l'argent, les diamants, autres matières premières), au marché des devises et aux conditions de marchés générales. De plus, les énoncés et estimations (incluant les données des tableaux) liés aux réserves et ressources minérales, et aux onces d'équivalent d'or sont des énoncés prospectifs car ils impliquent l'évaluation implicite, fondée sur certaines estimations et hypothèses, et aucune assurance ne peut être donnée que les onces d'équivalent d'or seront réalisées. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme « est prévu », « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier », et autres expressions semblables ou des variations (incluant les variantes négatives de ces mots ou phrases), ou qui peuvent être identifiés par des affirmations à l'effet que certaines actions, événements ou conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire. Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs, la plupart desquels Osisko ne contrôle pas, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque comprennent, sans s'y limiter, (i) en ce qui concerne les propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre droit ; les risques liés : (a) aux exploitants des propriétés, (b) au développement dans les délais prévus, à l'obtention des permis, à la construction, au début de la production, à l'accroissement de la production (y compris les défis opérationnels et techniques) en temps opportun, (c) aux différences dans le débit et le moment de la production par rapport aux estimations des ressources minérales ou aux prévisions de production des exploitants, (d) aux différences dans le taux de conversion des ressources en réserves minérales et à la capacité de remplacer les ressources, (e) l'issue défavorable de toute contestation ou litige concernant les titres de propriété, les permis ou licence d'exploitation, (f) les risques et incertitudes associés aux activités d'exploration, de développement et d'exploitation minière, y compris, mais sans s'y limiter, les conditions géologiques et métallurgiques inhabituelles ou inattendues, les ruptures de pente ou les effondrements, les inondations et autres catastrophes naturelles ou les troubles civils ou autres risques non assurés; en ce qui concerne les facteurs externes : (a) les fluctuations des prix des matières premières qui supportent des redevances, des flux, des ententes d'écoulement de métaux et des investissements détenus par Osisko, (b) les fluctuations de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, (c) les changements de réglementation des gouvernements nationaux et locaux, y compris les régimes de permis et de licences et les politiques fiscales; les règlements et les développements politiques ou économiques dans l'un ou l'autre des pays où sont situées les propriétés sur lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre droit, ou par l'entremise desquelles elles sont détenues, (d) la disponibilité continue du capital et du financement et les conditions générales de l'économie, du marché ou des affaires, et (e) les réponses des gouvernements concernés à l'éclosion de la COVID-19 et l'efficacité de ces réponses, et l'impact potentiel du COVID-19 sur les affaires, les activités et la situation financière d'Osisko; en ce qui concerne les facteurs internes : (a) les occasions d'affaires qui peuvent ou non devenir disponibles pour Osisko, ou qui sont poursuivies par Osisko ou (b) l'intégration des actifs acquis. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont fondés sur des hypothèses que la direction juge raisonnables, notamment l'absence de changement significatif dans les revenus et les actifs courants de la Société en ce qui concerne la détermination de son statut de PFIC; l'absence de tout autre facteur qui pourrait faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats diffèrent de ceux anticipés, estimés ou prévus et, en ce qui concerne les propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre droit, (i) l'exploitation continue des propriétés par les propriétaires ou les exploitants de ces propriétés d'une manière conforme aux pratiques antérieures et à la divulgation publique (y compris les prévisions de production), (ii) l'exactitude des déclarations publiques et des divulgations faites par les propriétaires ou les exploitants de ces propriétés sous-jacentes (y compris les prévisions de développement des propriétés sous-jacentes qui ne sont pas encore en production), (iii) l'absence de développement défavorable concernant toute propriété importante, (iv) l'exactitude des déclarations et des estimations relatives aux réserves et aux ressources minérales faites par les propriétaires et les exploitants et (v) la mise en oeuvre d'un plan adéquat d'intégration des actifs acquis.

Pour plus de détails au sujet des risques, incertitudes et hypothèses, veuillez consulter la plus récente notice annuelle d'Osisko déposée auprès des commissions en valeurs mobilières canadiennes et disponible en versions électroniques sous le profil de l'émetteur d'Osisko sur SEDAR+, au www.sedarplus.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») aux États-Unis, sur EDGAR, au www.sec.gov. Osisko souhaite avertir que la liste des risques et incertitudes cités précédemment n'est pas exhaustive. Les investisseurs et autres devraient considérer prudemment les facteurs ci-dessus ainsi que les incertitudes qu'ils représentent et le risque qu'ils impliquent. Osisko considère que ses hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information disponible, mais aucune garantie ne peut être fournie quant au fait que ces attentes seront exactes, comme les résultats réels peuvent différer de façon importante des résultats prévus, comme les énoncés prospectifs incluent dans ce communiqué de presse ne sont pas une garantie de performance future et l'on ne devrait pas s'y fier indûment. Ces énoncés ne sont valides qu'en date de ce communiqué de presse. Osisko décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de la réception de nouveaux renseignements, de la survenance d'événements futurs ou autrement, à l'exception de ce qui est exigé par la loi.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:23
Le 28 novembre 2023, le Tribunal administratif du travail (TAT) ordonnait à la Fabrique Notre-Dame, employeur du cimetière, de cesser d'utiliser les services de ses représentants pour accomplir en tout ou en partie les fonctions des salarié-es de...

à 14:16
Ray Dalio est monté sur scène à Asset Abu Dhabi et a fait l'éloge des économies faucons de la région du Conseil de coopération du Golfe en les qualifiant d'« États de la Renaissance ».En amont de la COP28, au cours de la session spéciale intitulée «...

à 14:07
La Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC-CSN) se réjouit de l'entente intervenue entre Ottawa et Google quant à l'application de la loi C-18 et le paiement de redevances. «?Enfin un peu d'air frais dans cette spirale de...

à 14:00
Depot Connect International (DCI), l'un des principaux fournisseurs de services de conteneurs-citernes, a annoncé aujourd'hui l'acquisition stratégique de STS Intermodal (STS) et de Mike's Mobile Tank Services. L'acquisition de STS établit le premier...

à 13:41
Reprise des négociations pour : Société : Rome Resources Ltd.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : RMR   Les titres : Oui Reprise (HE) : 14 h 00  L'OCRI peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard...

à 12:30
La Fondation Desjardins, en collaboration avec ses partenaires internes et externes, a remis près 4 300 bourses d'études cette année pour soutenir la jeunesse. Parmi ces bourses, 1 466 ont été remises par la Fondation Desjardins elle-même, 2 717 ont...



Communiqué envoyé le et diffusé par :