Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Sécurité publique, Politique environnementale, CPG

Des actions préventives pour encadrer la présence de contaminants dans les biosolides


QUÉBEC, le 20 oct. 2023 /CNW/ - Fort de son expertise dans le domaine du recyclage agricole des biosolides, le gouvernement du Québec annonce son intention d'imposer un seuil préventif pour réduire les risques liés à la présence de contaminants d'intérêt émergent dans les boues. Cette initiative permettra au Québec de maintenir sa position de leader mondial en matière d'encadrement sécuritaire dans ce domaine.

C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Benoit Charette, lors du congrès annuel de l'Ordre des agronomes du Québec.

À noter que ces seuils seront soumis à des spécialistes du milieu lors d'une consultation ciblée, avec une proposition de seuils maximaux pour réduire préventivement la présence de contaminants d'intérêt émergent, comme les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées, qui peuvent être contenus dans les matières résiduelles fertilisantes (MRF).

La proposition de seuils s'appuie sur une méthode reposant sur deux approches complémentaires :

Parmi les spécialistes qui sont invités à participer à la consultation ciblée, notons le comité sur l'usage des biosolides en milieu agricole mis sur pied avec la collaboration de Réseau Environnement dans la foulée du moratoire de mars dernier.

Citations :

« Le Québec est parmi les leaders mondiaux en matière d'encadrement sécuritaire dans ce domaine, et nous comptons le rester malgré le défi que constituent les composés d'intérêt émergent. La proposition que nous soumettons aux spécialistes pour consultation est l'une des plus ambitieuses au monde. C'est une nouvelle action forte de notre gouvernement pour gérer adéquatement l'omniprésence de ces substances dans notre environnement et veiller à la santé et à la sécurité des citoyens. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides

« Il est essentiel que nos décisions soient?guidées par les plus récentes connaissances sur les contaminants d'intérêt émergent et une approche rigoureuse de gestion des risques. Le Québec est riche de l'expertise de nombreux acteurs, comme celle des agronomes, qui sont au coeur de la mise en oeuvre des meilleures pratiques pour une fertilisation durable de nos cultures. Je remercie toutes les personnes qui participent aux travaux du comité et celles qui prendront part aux prochaines étapes pour finaliser la proposition de seuils en vue d'un nouvel encadrement réglementaire. » 

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« Après avoir participé à la mise sur pied du comité sur l'usage des biosolides au Québec, Réseau Environnement continue de porter la voix des spécialistes en gestion des matières résiduelles, de l'eau et des sols. Notre association s'engage à poursuivre ses travaux pour que la proposition de seuils soumise aujourd'hui réponde aux plus hauts standards techniques et scientifiques afin de protéger les milieux naturels et la santé humaine. La nouvelle réglementation qui en découlera offrira au Québec l'occasion de consolider le statut de référence mondiale de sa filière du recyclage des biosolides, un modèle d'économie circulaire. »

Mathieu Laneuville, président-directeur général de Réseau Environnement

« L'Ordre des agronomes du Québec accueille favorablement l'intention d'imposer un seuil préventif pour réduire les risques liés à la présence de contaminants d'intérêt émergent dans les biosolides municipaux en contexte d'épandage agricole. L'importance et les bénéfices de la valorisation des MRF au Québec ne sont plus à prouver. Afin de pouvoir continuer à tirer profit de ces bienfaits tout en assurant la protection du public, il est essentiel d'utiliser les plus récentes connaissances sur les contaminants d'intérêt émergent et une approche rigoureuse de gestion des risques. Nous appuyons la tenue d'une consultation ciblée des spécialistes du milieu avec une proposition de seuils maximaux, et nous avons l'intention d'y participer en y contribuant dans le respect de notre mission. »

Martine Giguère, présidente de l'Ordre des agronomes du Québec

Faits saillants :
Liens connexes :

SOURCE Cabinet du ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 fév 2024
ZTE Corporation (0763.HK/000063.SZ), chef de file mondial des solutions de technologies de l'information et des communications, est fier de dévoiler les points saillants sur la 5G-A lors du Mobile World Congress 2024. Cette initiative vise à...

24 fév 2024
ZTE Corporation (0763.HK / 000063.SZ), l'un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de technologies de l'information et de la communication, est fier de dévoiler les points forts de la 5G-A lors du Mobile World Congress 2024. Cette...

23 fév 2024
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable informe les usagers de la route que les bretelles menant de l'autoroute Henri-IV (73) en direction nord et de la route 175 en direction sud vers le chemin Saint-Louis demeureront fermées à la...

23 fév 2024
Le Syndicat des Métallos félicite le gouvernement de la Colombie-Britannique de continuer d'investir dans les soins de santé, y compris le services de santé mentale, ainsi que dans le logement, l'abordabilité et les infrastructures essentielles dans...

23 fév 2024
Le Canada s'attaque depuis longtemps aux principales sources de pollution atmosphérique, ce qui a permis d'améliorer la qualité de l'air dans de nombreuses communautés à l'échelle du pays. Toutefois, il est clair que certaines communautés vivant à...

23 fév 2024
Des entreprises avant-gardistes de Colombie-Britannique apportent des solutions aux défis environnementaux mondiaux. À Squamish, la technologie de l'hydrogène sans carbone de Quantum Technology Corporation crée des solutions de transport écologiques...



Communiqué envoyé le et diffusé par :