Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sans buts lucratifs, Plaidoyer (politique), CPG

Profession en déclin dans le réseau public - Il y a urgence d'améliorer l'accès aux psychologues


MONTRÉAL, le 30 sept. 2022 /CNW Telbec/ - Le Québec fait face à une importante pénurie et un déclin de psychologues/neuropsychologues dans le réseau public qui affecte grandement les services à la population. La Coalition des psychologues du réseau public québécois (CPRPQ) milite pour améliorer l'accès aux services des psychologues dans le réseau public de la santé et de l'éducation. Il est primordial de souligner que tous les professionnels travaillant dans le domaine de la santé mentale (travailleurs sociaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs, intervenants communautaires, etc.) ont un rôle essentiel. Toutefois, on note un déclin de la profession dans les écoles, les hôpitaux, les CLSC, les centres de réadaptation, à la protection de la jeunesse, etc. Par exemple, dans le réseau de la santé, la profession de psychologue est la seule du domaine psychosocial dont le nombre de professionnels est en déclin constant depuis une dizaine d'années. Tant que rien ne sera fait, elle continuera d'être en voie d'extinction.

Une décision obligée par les conditions de travail difficiles

Devant les départs répétés de leurs collègues vers le secteur privé où les conditions de travail sont bien meilleures, les psychologues qui restent dans le réseau sont épuisés, découragés et croulent sous la pression liée à l'augmentation des demandes et de la souffrance de la population. Pour cette raison, plusieurs centaines de psychologues/neuropsychologues ont pris la décision de ne pas prendre de nouveaux stagiaires/internes en psychologie en 2023-2024. En effet, la tâche de supervision est très exigeante et devant l'importante surcharge de travail, les quelques psychologues qui restent ne sont plus en mesure de la faire sans mettre en péril leur propre santé et/ou leurs services déjà offerts à la population. Par ailleurs, plusieurs psychologues/neuropsychologues songent à quitter le réseau public dans la prochaine année si rien ne change, et donc, ne peuvent prendre un tel engagement auprès des doctorants en psychologie puisqu'ils ne sont pas certains de pouvoir l'honorer.

D'ailleurs, malgré les conditions actuelles, les psychologues/neuropsychologues maintiendront leurs engagements de supervision pour l'année académique en cours (2022-2023). Il est important de souligner que la majorité des doctorants en psychologie et la Fédération interuniversitaire des doctorant.e.s en psychologie (FIDEP) soutiennent les psychologues malgré les impacts possibles sur leur cheminement. En effet, 85 % d'entre eux iraient travailler dans le réseau public si les conditions étaient comparables à celles du privé, mais très peu le feront en raison des conditions de travail actuelles. Notons qu'il y a plus de 330 nouveaux psychologues par année au Québec, en les recrutant, cela permettrait d'améliorer significativement l'accès aux services pour la population.

Un syndicat dédié aux psychologues, ça presse!

Les sondages sont clairs : les psychologues quittent le réseau public principalement en raison du manque de reconnaissance salariale et des limites reliées à l'autonomie professionnelle qui affectent la qualité des soins offerts à la population. La CPRPQ demande la création d'un syndicat dédié aux psychologues afin de pouvoir être entendu et travailler sur ces enjeux. Cette solution est endossée par 95 % des psychologues du réseau public et par 95 % des doctorants en psychologie sondés.

Depuis février 2019, la CPRPQ a fait plusieurs démarches auprès du cabinet du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant. Malheureusement, ce dernier a fermé la porte à la solution proposée par les psychologues sur le terrain. Malgré les mises en garde et les recommandations offertes par la CPRPQ, M. Carmant s'est entêté à mettre en place des solutions aussi coûteuses qu'inefficaces (autosoins, sous-traitance au privé, etc.) qui n'ont fait qu'entacher les actions de ce gouvernement dans le domaine de la santé.

Une solution nécessaire pour améliorer l'accès aux services

La Coalition des psychologues du réseau public québécois sera heureuse de collaborer avec le prochain gouvernement pour mettre en place la solution identifiée par les psychologues sur le terrain, c'est-à-dire la formation d'un syndicat de psychologues. Cela permettra d'améliorer l'accès à leurs services dans le réseau public et d'être assez nombreux pour former la relève tout en maintenant des services de qualité pour la population. Unissons nos forces pour la santé mentale des Québécois et des Québécoises.

Profil de la CPRPQ

La CPRPQ est un organisme sans but lucratif dont l'objectif principal est de permettre aux Québécois-es un meilleur accès aux soins psychologiques au sein des institutions publiques. Tous les membres du conseil d'administration de la CPRPQ sont bénévoles et travaillent également comme psychologue/neuropsychologue dans le réseau public. La CPRPQ compte actuellement plus de 1300 membres.

SOURCE Coalition des psychologues du réseau public québécois (CPRPQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
À l'occasion du déclenchement de leur grève de trois jours, les professionnelles et professionnels de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) membres du Syndicat des professionnelles et professionnels de la santé publique du Québec...

à 06:30
Alors que la Loi sur l'équité salariale fêtait les 26 ans de son adoption le 21 novembre dernier, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) rappelle que, malgré tout le chemin parcouru, il reste encore du travail à faire pour atteindre cette équité...

26 nov 2022
SUZHOU, Chine, 26 novembre 2022 /PRNewswire/ -- inQB8 Medical Technologies, LLC (inQB8), en partenariat avec Peijia Medical Limited (Peijia, [9996.HK]), a annoncé aujourd'hui qu'elle a implanté la valvule tricuspide par transcathéter MonarQ chez une...

25 nov 2022
Liminal BioSciences Inc. (« Liminal BioSciences » ou la « Société »), a annoncé qu'elle tiendra une assemblée extraordinaire virtuelle des actionnaires le 20 janvier 2023, afin de demander l'approbation de la modification des statuts de la Société...

25 nov 2022
Le vaccin expérimental pourrait être le premier vaccin offert pour aider à protéger les adultes âgés de 60 ans et plus contre la maladie des voies respiratoires inférieures causée par le virus respiratoire syncytial.La demande contient des données...

25 nov 2022
Résumé Marque : LebbyProduit : Collations de pois chiche - chocolat noirEntreprises : Ecoideas Innovations Inc.Problème : Aliments - Allergène - LaitCatégorie : Bonbons, confiseries, collations et édulcorantsCe qu'il faut faire : Ne consommez pas des...



Communiqué envoyé le 30 septembre 2022 à 10:22 et diffusé par :