Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Conference Calls/ Webcasts

Le Fonds de revenu Noranda annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2022; révision des prévisions de production en raison de difficultés de production continues


TORONTO, 25 juill. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Fonds de revenu Noranda (TSX : NIF.UN) (le « Fonds ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2022. À moins d'indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Faits saillants du deuxième trimestre de 2022 (comparativement à la même période en 2021)

« Le deuxième trimestre de 2022 a posé nombre de défis, tant du point de vue financier que du point de vue opérationnel. Nos résultats financiers continuent de refléter l'incidence de la diminution de la production et des ventes de zinc, alors que nous commençons également à constater une baisse au chapitre des prix du zinc. Bien que les frais de traitement au comptant indicatifs demeurent robustes depuis le début de l'exercice, tout avantage pouvant en découler sera limité par nos volumes plus bas et les difficultés opérationnelles connexes, et nous continuons de consommer les stocks acquis lors de l'exercice précédent », a déclaré M. Paul Einarson, chef de la direction de Zinc électrolytique du Canada Limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda.

« En raison de l'incidence continue des contraintes liées à la pénurie de main-d'oeuvre sur les activités et de la détérioration imprévue des conditions du département d'électrolyse au cours du deuxième trimestre, nous devons de nouveau réduire nos prévisions de production et de ventes pour 2022. Nous continuons à travailler activement pour résoudre nos défis en matière de main-d'oeuvre, grâce à des efforts accrus de recrutement, de formation des opérateurs, de coaching et de planification. Les bonnes pratiques d'entretien et d'opération sont également renforcées. Je tiens à souligner le dévouement de nos employés de l'affinerie qui continuent de travailler pour parvenir à un retour à des conditions d'exploitation normales dans un contexte difficile », a conclu M. Einarson.

Révision des perspectives en matière de production et de ventes
Le Fonds a révisé ses cibles annuelles de production et de ventes à une fourchette s'établissant entre 225 000 et 240 000 tonnes de zinc, comparativement aux cibles publiées le 8 avril 2022 qui correspondaient à une fourchette de 255 000 à 265 000 tonnes. La révision à la baisse des prévisions de production et de ventes annuelles reflète les défis continus en matière de main-d'oeuvre qui ont entraîné une baisse des niveaux de dotation en personnel et de l'expérience des opérateurs, ainsi qu'un taux de roulement du personnel plus élevé. Cette situation reflète également une détérioration accrue des conditions d'opération du département de l'électrolyse et de la fiabilité des équipements au deuxième trimestre de 2022, ce qui a entraîné une baisse de la production et des ventes. De plus, l'arrêt planifié du département de l'électrolyse en juin a été plus long que prévu et a eu des conséquences négatives sur l'efficacité opérationnelle pendant une partie du mois. Les actions correctives mises en place au premier trimestre de 2022 n'ont pas encore entièrement porté fruit. En ce qui a trait à la dégradation des conditions d'opération du département de l'électrolyse et les problèmes de fiabilité des équipements, la direction évalue attentivement les dépenses d'investissement requises pour régler ces enjeux sous-jacents.

Le Fonds pourra atteindre les valeurs inférieures de sa fourchette de cibles révisées s'il maintient jusqu'à la fin de l'exercice sa cadence de production actuelle. Il pourra atteindre les valeurs supérieures de sa fourchette de cibles révisées si l'affinerie est en mesure de réduire au minimum les défis liés à la main-d'oeuvre et d'améliorer son efficacité opérationnelle d'ici la fin de l'exercice. La capacité du Fonds d'atteindre sa fourchette de cibles révisées est assujettie à un certain nombre de risques et d'incertitudes, qui comprennent mais ne se limitent pas à des contraintes continues liées à la disponibilité de la main-d'oeuvre, un roulement accru du personnel, une dégradation des conditions d'opération du département de l'électrolyse et les bris d'équipements, les travaux d'entretien non planifiés, de même que l'absentéisme plus important lié à une possible nouvelle vague de COVID-19, entre autres facteurs.

Achèvement des projets d'expansion
Le Fonds a terminé la mise en service de ses projets d'expansion stratégique, dont l'installation de filtres à bande supplémentaires et du matériel connexe afin d'augmenter la capacité de filtration de l'affinerie, ainsi que deux tours de refroidissement au département de l'électrolyse afin d'améliorer la capacité de refroidissement pendant les mois d'été, pour le deuxième trimestre de 2022.

Résultats financiers du deuxième trimestre de 2022
Les produits des activités ordinaires pour le trimestre clos le 30 juin 2022 se sont élevés à 224,5 M$, comparativement à 207,2 M$ pour la période correspondante de 2021. L'augmentation de 8 % est principalement attribuable à la hausse de la prime sur le zinc, à l'accroissement du prix du zinc et à l'augmentation du prix à marge garantie de l'acide, facteurs contrebalancés en partie par la baisse des volumes de ventes de zinc et d'acide.

Pour le trimestre clos le 30 juin 2022, les produits nets moins les coûts d'achat des matières premières et le profit sur les instruments financiers dérivés ont totalisé 165,7 M$, comparativement à 38,0 M$ pour la période correspondante de 2021. À l'exception du profit sur les instruments financiers dérivés, la hausse découle de l'augmentation de la prime sur le zinc, du prix du zinc, du prix à marge garantie de l'acide et des frais de traitement plus élevés, neutralisée en partie par la baisse des ventes de zinc et d'acide.

Les coûts de production avant la variation des stocks pour le trimestre clos le 30 juin 2022 se sont établis à 43,0 M$, soit 5,2 M$ de plus que les 37,8 M$ comptabilisés pour la période correspondante de 2021.

Les coûts de production unitaires2 se sont chiffrés à 755 $ par tonne pour le trimestre clos le 30 juin 2022, comparativement à 559 $ par tonne à la période correspondante de 2021, ce qui s'explique principalement par la baisse de la production, la hausse des réactifs, des fournitures d'entretien et des coûts des sous-traitants, facteurs contrebalancés en partie par l'incidence du cours du change.

Situation de trésorerie et politique de distribution
Au 30 juin 2022, la facilité de crédit renouvelable garantie par des actifs du Fonds se chiffrait à 155,7 M$, en hausse par rapport à 141,7 M$ au 31 décembre 2021. Le passif garanti de premier rang lié au zinc du Fonds se chiffrait à 39,9 M$ au 30 juin 2022, en baisse comparativement à 44,6 M$ au 31 décembre 2021. La trésorerie du Fonds se chiffrait à 0,5 M$ au 30 juin 2022, en hausse comparativement à 0,3 M$ au 31 décembre 2021.

Pour le trimestre clos le 30 juin 2022, les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont totalisé 6,3 M$, ce qui comprend une augmentation de 10,4 M$ des éléments hors trésorerie du fonds de roulement attribuable principalement à une augmentation des dettes fournisseurs et à une diminution des stocks, facteurs en partie contrebalancés par l'accroissement des créances clients. Pour la période correspondante de 2021, les sorties de trésorerie liées aux activités d'exploitation se sont élevées à 5,9 M$, y compris une augmentation de 7,0 M$ des éléments hors trésorerie du fonds de roulement attribuable principalement à une diminution des stocks, laquelle a été partiellement contrebalancée par une diminution des dettes fournisseurs et une augmentation des créances clients.

Compte tenu de la situation de trésorerie actuelle du Fonds et de ses besoins en capitaux, ainsi que de la conjoncture difficile qui persiste, le Fonds a une capacité limitée de verser des distributions régulières, qui sont assujetties à l'approbation de ses prêteurs aux termes de la facilité ABL. Le conseil continue de surveiller et d'examiner attentivement et de façon périodique le rendement financier, les besoins en capitaux, l'environnement commercial et les perspectives du Fonds, ainsi que le niveau approprié des réserves et les flux de trésorerie futurs prévus, afin de déterminer sa capacité à verser des distributions régulières aux porteurs de parts dans le futur.

Perspectives du marché
Les prix du zinc, du cuivre et de l'acide sulfurique ont été élevés tout au long de 2022. Plus récemment, les prix du zinc ont diminué considérablement en juin, passant de 4 000 $ la tonne au début du mois à 3 300 $ la tonne à la fin, signalant le pessimisme du marché et les inquiétudes croissantes au sujet de l'économie mondiale. Le long rétablissement à la suite des fermetures liées à la COVID-19 en Chine au deuxième trimestre fait partie des raisons qui expliquent le ralentissement de la demande dans ce pays. L'industrie subit également des pressions accrues du fait de la guerre en Ukraine, des problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement, de la poussée inflationniste et de la montée des prix de l'énergie en Europe. Plus précisément pour ce qui est de l'Europe, les fonderies de zinc ont limité la production en raison des coûts élevés de l'électricité. Les fonderies continuent de représenter un goulot d'étranglement dans le cycle de production du zinc. CRU souligne que le marché du zinc risque également d'être désavantagé, notamment, par la poursuite de la guerre en Ukraine, par de nouvelles fermetures liées à la COVID-19 en Chine, par les dépenses de relance déployées par le gouvernement chinois, par des ruptures persistantes dans l'approvisionnement énergétique en Europe, de même que par des retards dans la nouvelle production minière.

CRU indique que les primes obtenues sur le zinc pourraient avoir culminé au deuxième trimestre de 2022. Les stocks de zinc en Amérique du Nord continueront de reposer sur les importations européennes qui, selon CRU, devraient retrouver l'équilibre en 2023. En outre, CRU prévoit que les tarifs de fret diminueront au deuxième semestre de 2022 et au début de 2023.

Selon Wood Mackenzie, le ralentissement des importations de concentrés occidentaux en Chine en raison des prix élevés des métaux a encore affaibli le marché au comptant du concentré en 2022. Les frais de traitement au comptant indicatifs ont augmenté, passant de 85 $ la tonne à la fin de 2021 au niveau actuel de 235 $ la tonne en juin. Selon CRU, le marché du concentré devrait connaître un surplus de 311 000 tonnes en 2022, qui diminuerait à 223 000 tonnes en 2023.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s'agit pas d'une source d'information appropriée pour les lecteurs qui n'ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n'est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s'appuie que sur le présent résumé.

Conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre de 2022

Date :Mardi 26 juillet 2022 à 8 h 30 (HE)
Téléphone :1 888 886-7786 (sans frais en Amérique du Nord) ou 1 416 764-8658
Webdiffusion :http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php ou
https://app.webinar.net/m4WR924OXxZ

La version en différé sera disponible jusqu'à minuit le 2 août 2022, au 1 877 674-7070 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 1 416 764-8692, et le code d'accès de la conférence est le 983990.

Énoncés prospectifs
Certaines des informations figurant dans le présent communiqué de presse, notamment des énoncés relatifs à la production et aux ventes du Fonds, à ses plans d'affaires futurs et à l'exploitation de l'affinerie, les obligations et passifs futurs du Fonds (y compris les dépenses d'investissement), la capacité du Fonds de poursuivre ses activités de façon rentable, la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentré de zinc et la concurrence à cet égard, la capacité de l'affinerie de traiter une source d'approvisionnement de qualité plus variée, les prévisions à l'égard des tendances de l'offre et de la demande de concentré de zinc, la capacité d'affinage, l'offre et la demande d'acide sulfurique, les frais de traitement du concentré de zinc, les prévisions au sujet des résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds, les distributions aux porteurs de parts, l'étendue, le calendrier et la réalisation des projets d'expansion, l'incidence des projets d'expansion sur les activités de l'affinerie, les résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds et l'incidence des modifications apportées à la CAT, à la convention d'exploitation et de gestion, à la convention de services de gestion, à la convention d'administration et aux conventions visant l'achat de concentré et la vente de zinc sont des énoncés prospectifs. Dans certains cas, mais pas nécessairement dans tous les cas, les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement par l'emploi de termes comme « planifie de », « vise », « s'attend à » ou « ne s'attend pas à », « est prévu », « il est possible que », « est en situation de », « estime », « a l'intention de », « suppose », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « estime que », « croit » ou des variantes de ces termes ou expressions selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « devraient », « pourraient », « pourront », « seront » ou « seront prises », « surviendront » ou « se matérialiseront ». Les énoncés contenant de l'information prospective ne concernent pas des faits passés; ils représentent les attentes, les estimations et les projections de la direction à l'égard d'événements futurs.

L'information prospective est nécessairement fondée sur un certain nombre d'opinions, d'hypothèses et d'estimations qui, bien que jugées raisonnables à la date de ce communiqué de presse, sont assujetties à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs connus et inconnus en conséquence desquels les résultats, le niveau d'activité, la performance ou les réalisations réelles pourraient différer de façon importante de ceux qui sont énoncés ou sous-entendus dans l'information prospective, y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs qui sont décrits plus en détail sous la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle du Fonds datée du 30 mars 2022 et portant sur l'exercice clos le 31 décembre 2021 ainsi que dans les autres documents réglementaires du Fonds disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces facteurs ne représentent pas une liste exhaustive de tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le Fonds; toutefois, ils devraient être examinés attentivement. Rien ne garantit que ces estimations et ces hypothèses s'avéreront exactes. Les énoncés renfermant de l'information prospective qui figurent dans ce communiqué de presse sont valables uniquement en date du présent communiqué de presse, et le Fonds décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant de l'information prospective, ou les facteurs ou les hypothèses qui les sous-tendent afin de tenir compte de faits nouveaux ou d'événements futurs ou pour toute autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

À propos du Fonds de revenu Noranda
Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « NIF.UN ». Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l'« affinerie ») situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L'affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L'affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation. Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l'adresse : www.fondsderevenunoranda.com

Pour en savoir plus :Paul Einarson
Chef de la direction, Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 514 745-9380
[email protected]

Rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS
Le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôt, amortissements) ajusté est utilisé par le Fonds comme une indication des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Le BAIIA ajusté n'est pas une mesure reconnue selon les IFRS et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul du BAIIA ajusté soit comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Le BAIIA ajusté du Fonds est calculé en prenant le résultat avant les charges financières et impôts sur le résultat et en l'ajustant pour tenir compte de tous les éléments sans effet sur la trésorerie, comme l'amortissement, le profit ou la perte sur la vente d'actifs, la variation de l'estimation du passif de premier rang garanti lié au zinc, le profit ou la perte lié aux instruments financiers dérivés et les variations de la juste valeur des dérivés incorporés. De plus, un ajustement est apporté afin de refléter la variation nette des obligations de réhabilitation (charge [recouvrement] au titre de la remise en état, moins les frais de restauration des lieux), la perte de valeur des stocks, les profits ou pertes latents sur le programme de gestion des stocks, les profits ou pertes latents sur le programme de gestion des ventes de zinc et la variation nette des avantages du personnel (charges sans effet sur la trésorerie au titre des avantages du personnel, moins les cotisations de l'employeur).

Rapprochement du BAIIA ajusté
(en M$)
Trimestres clos les
30 juin
 20222021
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat116,8 $(11,0) $
Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles4,03,8
Perte de valeur des stocks16,8-
Variation nette de l'obligation de réhabilitation à l'égard des bassins de résidus(0,9)0,6
Passif garanti de premier rang lié au zinc ? changement d'estimations--
Perte (profit) sur les instruments financiers dérivés3,1(0,8)
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés(12,7)(3,8)
Programme de gestion des stocks ? tranche latente(122,3)(0,9)
Programme de gestion des ventes de zinc ? tranche latente(7,8)-
Perte (profit) sur la vente d'actifs0,1(0,1)
Variation nette des avantages du personnel0,60,8
 (2,3) $(11,4) $

2 Les coûts de production unitaires ne sont pas une mesure reconnue en vertu des Normes internationales d'information financière et, par conséquent, la méthode de calcul des coûts de production unitaires du Fonds peut ne pas être comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Les coûts de production unitaires sont les coûts de production divisés par le total des tonnes de zinc produites. Le Fonds utilise les coûts de production unitaires parce qu'il estime qu'ils donnent la meilleure indication des coûts de production d'une période et qu'ils permettent de comparer les coûts de production de différentes périodes.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

1 oct 2022
ÉducÉpargne et la Chambre de la sécurité financière (CSF) dévoilent aujourd'hui les résultats de leur premier sondage conjoint, réalisé en collaboration avec Léger. L'objectif principal de ce sondage était de mieux connaitre les perceptions et les...

30 sep 2022
IonQ , un leader de l'industrie de l'informatique quantique, a annoncé aujourd'hui qu'il a obtenu un contrat de 13,4 millions de dollars qui permettra de fournir au laboratoire de recherche de l'armée de l'air américaine (AFRL) l'accès à ses systèmes...

30 sep 2022
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 886 nouveaux cas, pour un total de 1?200 754 personnes infectées*?;14 nouveaux décès, pour un total de 16?784 décès, soit?;1 décès...

30 sep 2022
Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont élargi leur contrat avec Biobot Analytics afin de proposer l'analyse de la variole simienne à des centaines de collectivités urbaines et rurales aux États-Unis, grâce au système...

30 sep 2022
Un programme de bourses d'études puisant à même les actifs du Music Performance Trust Fund (MPTF) de l'industrie phonographique a accordé plus de 165 000 $ à 120 étudiants. La bourse Music's Future du MPTF fait renaître une initiative lancée dans...

30 sep 2022
Le directeur général des élections, M. Pierre Reid, invite les électrices et les électeurs à voter en grand nombre le lundi 3 octobre, entre 9 h 30 et 20 h. Déjà, 1,5 million d'électrices et d'électeurs (24,44 %) ont voté de façon anticipée entre le...



Communiqué envoyé le 25 juillet 2022 à 20:00 et diffusé par :