Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujet : Letter

Les travailleurs et travailleuses de l'éducation remettent 25 000 lettres au premier ministre Doug Ford revendiquant l'apport d'améliorations aux services offerts aux élèves et de meilleurs salaires


La veille du jour où le premier ministre Doug Ford doit assister à l'assermentation de son nouveau cabinet, les travailleurs et travailleuses de l'éducation de première ligne ont livré 25 000 lettres à son bureau de Queen's Park. Il y est demandé une augmentation de la dotation en personnel dans les écoles pour améliorer la prestation de services aux élèves en septembre, ainsi qu'une hausse de salaire réelle supérieure au taux d'inflation pour remédier aux bas salaires et aux problèmes de rétention.

« Les travailleurs et travailleuses de l'éducation de première ligne sont l'épine dorsale des écoles de chaque communauté. La plupart ont un deuxième ou même un troisième emploi pour joindre les deux bouts », a déclaré Laura Walton, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l'Ontario (CSCSO) du SCFP. « Pourtant, nous ne gagnons que 39 000 $ par année en moyenne alors que nous subventionnons personnellement le système d'éducation de l'Ontario en faisant du travail non payé en dehors des heures normales, car les niveaux de dotation sont si bas qu'il nous est impossible de tout faire pendant les heures rémunérées ».

« La question de savoir si les écoles de la province reçoivent suffisamment d'argent pour mettre fin aux coupures préjudiciables et pour veiller à ce que tous les élèves, surtout ceux et celles ayant des besoins particuliers, puissent se prévaloir des soutiens et des services appropriés est un choix politique fait par nos élu(e)s », a déclaré Mme Walton. « L'Ontario est la province la plus riche du Canada et l'argent contrôlé par seulement 59 milliardaires a augmenté de plus de 100 milliards de dollars pendant la pandémie. Ce gouvernement n'a aucune excuse pour lésiner sur l'avenir de nos enfants ou pour maintenir les travailleurs et travailleuses de l'éducation au bord de la pauvreté ».

La lettre au premier ministre de l'Ontario, que des travailleurs et travailleuses de l'éducation ont signé, se lit en partie comme suit :

Même avant la pandémie, le manque de travailleurs et travailleuses de l'éducation était problématique dans les écoles de l'Ontario. De nombreux conseils scolaires ne parviennent pas à recruter et à retenir des travailleurs et travailleuses de l'éducation qualifiées, en grande partie parce que les salaires sont si bas et les emplois si précaires ».

Pendant la pandémie de COVID-19, nous avons travaillé à la fois dans les écoles et hors site, mettant parfois en danger notre santé et notre sécurité et celles de nos familles. Nous avons pris ces risques pour que les élèves puissent continuer à apprendre, que les écoles soient sûres et que les familles et les communautés aient le soutien dont elles ont besoin.

Un sondage réalisé en 2021 auprès des travailleurs et travailleuses de l'éducation du SCFP a révélé que 51 % d'entre eux et elles avaient au moins un emploi supplémentaire pour joindre les deux bouts. Ce chiffre passe à 64,5 % pour les personnes à revenu unique. Environ 75 % de nos membres sont des femmes pour lesquelles l'écart salarial entre les sexes se creuse davantage chaque année ».

Jeudi, les membres du SCFP-CSCSO ont aussi remis des copies des lettres signées par des collègues de leurs sections locales à 25 députés et députées provinciales progressistes-conservateurs de la province.

Faits en bref :

Le Conseil des syndicats des conseils scolaires de l'Ontario (CSCSO) regroupe 55 000 membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) à l'emploi des systèmes scolaires publics, catholiques, anglophones et francophones de la plus grande province du Canada. Les membres du CSCSO sont des aides-enseignants et aides-enseignantes, du personnel de bibliothèque scolaire, des adjoints et adjointes administratives, des concierges, des gens de métier, des éducateurs et éducatrices de la petite enfance, des travailleurs et travailleuses auprès des enfants et des jeunes, des instructeurs, des préposé(e)s aux services alimentaires, des technologues de l'audiovisuel, des surveillant(e)s de la sécurité dans les écoles et des travailleurs et travailleuses sociales.

lf:cope491


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:16
Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd'hui sa participation au Sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, où il a annoncé un soutien supplémentaire important à l'Ukraine. Au cours du Sommet, il a rencontré les dirigeants des principales...

à 15:38
Le ministre du Tourisme et ministre associé des Finances, l'honorable Randy Boissonnault, a annoncé aujourd'hui la nomination de quatre nouveaux membres et le renouvellement du mandat d'une membre au conseil d'administration de Destination Canada....

à 15:09
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à la cérémonie du Prix de la laïcité Guy-Rocher 2022, au cours de laquelle le ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire, M. Simon Jolin-Barrette, remettra cette...

à 15:04
Les membres des médias sont invités à se joindre à l'honorable Bill Blair, président du Conseil privé de la Reine et ministre de la Protection civile, fera une annonce de financement dans le cadre du Fonds des nouvelles initiatives de recherche et de...

à 14:40
La Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ) a présenté son rapport annuel 2021-2022 lors de sa dernière assemblée générale tenue le 9 juin dernier. Le Plan stratégique 2021-2025 adopté en novembre 2021, lequel est articulé...

à 14:00
La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, invite les médias à une conférence de presse concernant l'augmentation de l'offre de logements sociaux et abordables. Pour l'occasion, elle sera accompagnée de...



Communiqué envoyé le 23 juin 2022 à 10:05 et diffusé par :