Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Plaidoyer (politique), CPG

L'Association des Pompiers de Montréal réclame une bonification de la liste des cancers comme maladies professionnelles en ce mois des cancers chez les soldats du feu


MONTRÉAL, le 28 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Rappelant que les taux de cancers spécifiques chez les pompiers sont statistiquement plus élevés, le président de l'Association des Pompiers de Montréal, Chris Ross, a plaidé aujourd'hui en faveur d'une bonification significative urgente de la liste des cancers reconnus comme maladie professionnelle, en signalant que la prolifération des cancers prend des allures d'épidémie au sein du Service de sécurité incendie Montréal (SIM) depuis les dernières années, et particulièrement les 5 dernières. Monsieur Ross a précisé que 32 pompiers de Montréal sont décédés de formes reconnues de cancers au cours des cinq dernières années : des cancers officiellement causés par des expositions contaminantes sur les lieux de travail et couverts comme tels par la CNESST.

Plus dramatiques encore sont les cas déclarés qui s'ajoutent, bon an mal an, à la trop longue liste des pompiers affectés par cette maladie professionnelle aux multiples visages.

Voilà pourquoi l'Association des Pompiers de Montréal a lancé une campagne de sensibilisation intensive portant sur les multiples dangers desquels découlent ces cancers. « Le cancer est une véritable épidémie au sein du service d'incendie : il est, dans ses formes diverses, la cause principale de décès en service chez les pompiers de Montréal, et c'est pareil dans tout le Canada » a ajouté monsieur Ross en précisant que cette situation ne risque que d'augmenter au fil du temps avec la prédominance de plastiques, matériaux composites aussi nombreux que divers utilisés en construction moderne, autant que dans la fabrication de mobiliers industriels et commerciaux qui, sous l'effet de la combustion, développent des gaz toxiques tels que les pompiers sont infailliblement exposés à la toxicité de millions de produits chimiques connus ou inconnus qui sont la cause des cancers.

Janvier ayant été décrété mois des cancers chez les pompiers, les pompiers de Montréal accroissent ce mois-ci, et même au-delà, la démarche de sensibilisation sur les dangers menant aux cancers, particulièrement, à ceux du cerveau, de la vessie et du rein sans compter le cancer colorectal, la leucémie, au lymphome non-hodgkinien, tant chez les pompiers que chez les pompières.

Cette sensibilisation particulière passera par l'encouragement à la tenue de discussions élargies en caserne et la mise au point de stratégies multilatérales de prévention allant au-delà des bonnes pratiques d'hygiène avec l'utilisation des ARA (appareils respiratoires) et des équipements de protection individuelle (ÉPI). L'APM escompte aussi travailler de près avec l'employeur pour s'assurer que les ressources et les protocoles de décontamination adéquats soient maintenus rigoureusement en place.

Le président de l'Association a poursuivi en spécifiant que l'approche de sensibilisation reposera sur trois piliers : la prévention, évidemment, la détection préventive des cancers puis, l'indemnisation, le cas échéant, qui a été facilitée par l'adoption d'une loi portant sur la présomption que certains cancers et d'autres maladies sont liées au travail lorsque contractées par les pompiers avec un certain nombre d'années de travail continu, en poste.

« Pour combattre la maladie le plus à la source possible, nous allons promouvoir et favoriser la détection préventive par l'accès au dépistage du cancer à un plus jeune âge que d'autres travailleurs, en raison du niveau de risque accru démontré chez les pompiers » a renchéri monsieur Ross en se disant convaincu que la fameuse liste de neuf différents types de cancers scientifiquement prouvés et reconnus de par la loi, comme liés au travail chez les pompiers, peut être légitimement allongée, au nom du bons sens et de l'équité en matière de travail et de service public. « La sécurité publique est une priorité et dans de nombreux métiers, le temps c'est de l'argent; or, dans le nôtre, c'est le temps est lié au respect de la vie » a conclu monsieur Ross.

SOURCE Association des pompiers de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:59
Endotronix, Inc., une entreprise de santé numérique et de technologie médicale qui se consacre à l'avancement du traitement de l'insuffisance cardiaque (IC), a annoncé aujourd'hui les données...

à 03:21
Karyopharm Therapeutics Inc. , une société pharmaceutique à l'étape de commercialisation, à l'origine de nouvelles thérapies contre le cancer, et le groupe Menarini (« Menarini »), une des principales sociétés pharmaceutiques internationales privées,...

à 03:18
L'étude Emerald a atteint ses deux critères d'évaluation principaux de survie sans progression (SSP) dans l'ensemble de la population et chez les patients mutés ESR1Le taux de SSP à 12 mois avec l'élacestrant était de 22,32 % contre 9,42 % pour le...

à 02:00
Calibre Scientific a le plaisir d'annoncer l'acquisition de Serviquimia, un distributeur de consommables, de produits chimiques, d'équipements de laboratoire et de mobilier de laboratoire de haute qualité, dont le siège social est situé à Tarragone,...

à 01:20
Le jeune laboratoire pharmaceutique CEMAG Care lance en mai son nouveau dispositif intra-utérin au cuivre, appelé Yanae® Cu 380. Son caractère innovant réside dans sa technologie d'insertion Crossglidetm : un ballonnet gonflable pour répondre au...

22 mai 2022
RésuméMarque(s) : JifProduit : certains beurres d'arachide de marque JifEntreprises : Smucker Foods of Canada Corp.Problème : Aliments - Contamination microbienne -SalmonellesCatégorie : AutresCe qu'il faut faire : Les produits visés ne doivent pas...



Communiqué envoyé le 28 janvier 2022 à 08:30 et diffusé par :