Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

CHAMPION IRON ANNONCE SES RÉSULTATS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE L'EXERCICE FINANCIER 2022, DÉCLARE UN DIVIDENDE INAUGURAL ET AVANCE LE PROJET D'EXPANSION DE LA PHASE II AU LAC BLOOM


Annonce du versement d'un dividende inaugural de 0,10 $ par action ordinaire;
Production trimestrielle de 2,01 M tmh, résultat net de 68,0 M$, BPA de 0,13 $ et BAIIA de 122,1 M$

MONTRÉAL, le 26 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Champion Iron Limited (TSX: CIA) (ASX: CIA) (OTCQX: CIAFF) (« Champion » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer ses résultats opérationnels et financiers pour le troisième trimestre financier terminé le 31 décembre 2021.

Détails relatifs à la conférence téléphonique

Champion tiendra une conférence téléphonique et une webdiffusion le 27 janvier 2022 à 8 h 30 (heure de Montréal) / le 28 janvier 2022 à 00 h 30 (heure de Sydney) pour discuter des résultats du troisième trimestre financier terminé le 31 décembre 2021. Les détails relatifs à la conférence téléphonique sont fournis à la fin du présent communiqué.

1. Faits saillants

Santé et sécurité, et développement durable

Dividende sur les actions ordinaires

Financiers

Opérationnels

Croissance et développement

État d'avancement de la phase II

Le chef de la direction de Champion, M. David Cataford, a indiqué : « Je suis honoré de reconnaitre que la Journée nationale de vérité et de réconciliation sera un jour férié pour tous nos employés en reconnaissance de l'histoire douloureuse des Premières Nations qui nous accueillent. La persévérance et l'agilité de nos employés ont toujours été la force de notre Société et c'est ce qui nous a permis d'enregistrer une production record pour un trimestre incluant un entretien planifié, ce qui se traduit par une forte rentabilité malgré les défis que nous impose la pandémie. Alors que notre Société continue de mettre l'accent sur les opportunités de croissance afin de répondre à la demande de plus en plus forte pour des produits de minerai de fer à haute pureté, l'achèvement prochain du projet de la phase II d'expansion et nos efforts cumulatifs pour assurer une exploitation durable créent la stabilité requise pour continuer à déployer notre stratégie de retour de capital en déclarant un dividende inaugural. »

2. Dividende sur les actions ordinaires

Le Conseil a déclaré un dividende inaugural de 0,10 $ par action ordinaire le 26 janvier 2022 (heure de Montréal) / 27 janvier 2022 (heure de Sydney) à l'égard des résultats semestriels pour la période terminée le 30 septembre 2021, payable le 1er mars 2022 aux actionnaires inscrits aux registres à la fermeture des bureaux en Australie et au Canada le 8 février 2022 (heure locale). La négociation ex-dividende des actions ordinaires débutera à l'ouverture des marchés en Australie et au Canada le 7 février 2022.

Le Conseil évaluera tout dividende futur potentiel en parallèle à la publication des résultats semestriels et annuels de la Société.

Pour les actionnaires détenant des actions ordinaires dans le registre australien, le dividende sera versé en dollars australiens. Les montants de dividendes reçus seront calculés en convertissant le dividende qui doit être versé en utilisant les taux de change applicables au dollar australien cinq jours ouvrables avant la date de versement du dividende, tels qu'ils sont publiés par la Banque du Canada.

Pour de plus amples détails sur les dividendes ordinaires, veuillez consulter notre site Web à l'adresse : www.championiron.com.

3. Mise à jour de la phase II du Lac Bloom

Le projet de la phase II vise à doubler la capacité nominale du Lac Bloom à 15 Mtpa de concentré de minerai de fer à 66,2 % Fe, en terminant la construction d'une deuxième usine, dont la construction avait été amorcée par l'ancien propriétaire de la mine. En se basant sur le nouveau plan minier optimisé, le taux d'extraction minière au Lac Bloom serait aussi augmenté pour accélérer l'approvisionnement de minerai aux installations d'usinage agrandies, tout en conservant une durée de vie de la mine de 20 ans. Le 20 juin 2019, la Société a annoncé les conclusions de l'étude de faisabilité du Lac Bloom mise à jour (l'« Étude de faisabilité »), incluant une estimation des réserves minérales prouvées et probables de 807,0 Mt (346,0 Mt de réserves prouvées et 461,0 Mt de réserves probables) à une teneur moyenne de 29,0 % Fe.

Les réserves de la phase II du Lac Bloom sont basées sur le rapport technique intitulé « Bloom Lake Mine - Feasibility Study Phase II », préparé conformément au Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 ») et au Code du Joint Ore Reserves Committee (édition 2012) par BBA Inc., Soutex et WSP Canada Inc., déposé le 2 août 2019 avec une date d'effet au 20 juin 2019. Les réserves minérales de la phase II du Lac Bloom incluent les réserves minérales de la phase I du Lac Bloom à la date d'effet de l'estimation des réserves minérales présentée dans l'Étude de faisabilité. La Société n'a connaissance d'aucune nouvelle information ou donnée qui aurait une incidence importante sur les renseignements inclus dans l'Étude de faisabilité et confirme que toutes les hypothèses importantes et les paramètres techniques qui sous-tendent les estimations dans l'Étude de faisabilité s'appliquent toujours et n'ont pas subi de changements substantiels. L'Étude de faisabilité est disponible sous le profil de la Société sur SEDAR à l'adresse : www.sedar.com, auprès de l'ASX au : www.asx.com.au et sur le site Web de la Société au : www.championiron.com.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, 93 696 000 $ de dépenses en immobilisations et de frais de démarrage, et 27 358 000 $ en avances versées ont été engagés sur le projet de la phase II, pour un total de 534 270 000 $ investi jusqu'à présent, ce qui inclut 97 011 000 $ en avances et en dépôts versés en lien avec les infrastructures portuaires, ferroviaires et de transbordement existantes.

En date du 31 décembre 2021, la Société disposait de liquidités disponibles1 et de trésorerie soumise à des restrictions totalisant 543 404 000 $. La Société avait aussi une facilité de crédit inutilisée totalisant 220 000 000 $ US, une entente-cadre de location avec Caterpillar Financial Services Limited pour un montant inutilisé de 56 639 000 $ US servant à financer l'équipement minier de la phase II, et une convention de prêt de sept ans avec le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec d'un montant inutilisé de 45 000 000 $ en date du 31 décembre 2021, venant à échéance le 21 mai 2028. Par ailleurs, la Société avait accès à un montant inutilisé de 30 000 000 $ dans le cadre du prêt à terme contracté auprès d'Investissement Québec afin de financer en partie l'investissement total de 85 000 000 $ relatif aux mises à niveau requises à la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire et inclus dans les dépenses en immobilisations globales prévues pour la phase II. Par conséquent, au 31 décembre 2021, la Société disposait d'un montant de financement disponible inutilisé totalisant 425 723 000 $.

Grâce à ces éléments et à l'utilisation des flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation en cours, la Société dispose du plein financement requis pour mener à terme les programmes de travaux résiduels nécessaires pour terminer le projet de la phase II, estimés à 105 530 000 $ en incluant les dépôts. Malgré le contexte sanitaire difficile, la Société continue de faire avancer le projet et les derniers programmes de travaux requis pour la mise en service sont en cours. Avec les programmes de travaux de construction critiques terminés et plus de 400 personnes travaillant activement à la réalisation du projet, la mise en service du projet de la phase II est maintenant prévue en avril 2022 et le début de la production commerciale est anticipé d'ici la fin de l'année civile 2022. À l'approche de la fin du projet, la Société réalise d'autres étapes importantes comme la mise en service du broyeur et la finalisation de sa campagne de recrutement.

État d'avancement

La construction progresse bien et plusieurs programmes de travaux de construction critiques ont été complétés au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2021, incluant le raccordement entre la phase I et la phase II. La Société continue d'avancer les programmes de travaux résiduels malgré les défis opérationnels découlant de la pandémie. Les étapes suivantes ont été franchies et les travaux suivants ont été entrepris au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2021 :

4. Activités d'exploitation à la mine du Lac Bloom



Trois mois terminés le


Neuf mois terminés le



31 décembre


31 décembre



2021

2020

Variance


2021

2020

Variance










Données d'exploitation









Stérile extrait et transporté (tmh)


5 441 700

4 957 600

10 %


15 440 800

11 684 800

32 %

Minerai extrait et transporté (tmh)


5 517 200

5 183 000

6 %


16 875 000

15 935 600

6 %

Matériel extrait et transporté (tmh)


10 958 900

10 140 600

8 %


32 315 800

27 620 400

17 %










Ratio de découverture


0,99

0,96

3 %


0,92

0,73

26 %










Minerai broyé (tmh)


5 161 000

5 193 700

(1 %)


16 068 000

15 360 900

5 %

Teneur d'alimentation (% Fe)


30,6

29,7

3 %


29,8

30,6

(3 %)

Récupération du Fe (%)


83,9

83,6

--%


83,3

83,8

(1 %)

Teneur du produit (% Fe)


66,2

66,4

--%


66,2

66,3

--%

Concentré de minerai de fer produit (tmh)


2 013 200

1 922 100

5 %


6 038 300

5 989 700

1 %

Concentré de minerai de fer vendu (tms)


1 832 100

1 891 300

(3 %)


5 760 700

5 713 500

1 %










Données financières (en milliers de dollars)









Revenus


253 016

329 545

(23 %)


1 129 430

885 113

28 %

Coût des ventes


110 290

108 506

2 %


342 020

318 583

7 %

Autres dépenses


23 350

9 135

156 %


58 223

29 102

100 %

Charges financières nettes


3 377

11 323

(70 %)


8 776

16 998

(48 %)

Résultat net


67 997

120 771

(44 %)


406 932

308 491

32 %

BAIIA1


122 127

214 579

(43 %)


727 879

543 713

34 %










Statistiques (en dollars par tms vendue)









Prix de vente moyen réalisé brut


195,0

194,8

--%


232,1

169,2

37 %

Prix de vente moyen réalisé net1


138,1

174,2

(21 %)


196,1

154,9

27 %

Coût comptant total (C1)1


59,5

56,2

6 %


58,6

54,1

8 %

Coût de maintien tout inclus1


76,0

64,8

17 %


74,0

62,0

19 %

Marge d'exploitation1


62,1

109,4

(43 %)


122,1

92,9

31 %

Rendement opérationnel

Comparaison du troisième trimestre de l'exercice financier 2022 et du troisième trimestre de l'exercice financier 2021

Au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2021, 10 958 900 tonnes de matériel ont été extraites et transportées, comparativement à 10 140 600 tonnes à la même période en 2020, pour une progression de 8 %. Le ratio de découverture actuel reste dans les niveaux prévus au plan d'exploitation minière, en lien avec les préparatifs en vue des opérations de la phase II. Le ratio de découverture de 0,96 enregistré au cours de la période comparative terminée le 31 décembre 2020 reflétait les efforts de la Société pour rattraper le retard accumulé dans les activités d'extraction de stérile au cours du premier trimestre de l'exercice financier 2021, alors que les opérations de Champion avaient été affectées négativement par les directives imposées par le Gouvernement en réaction à la pandémie de la COVID-19. L'augmentation globale du matériel extrait et transporté a été rendue possible grâce à l'ajout d'équipement au niveau des opérations comparativement à la même période l'an dernier, contrebalancée par le cycle de transport plus long puisque le matériel provenait de différentes fosses.

La teneur d'alimentation du minerai de fer au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2021 s'est établie à 30,6 %, comparativement à 29,7 % à la même période en 2020. La hausse de la teneur d'alimentation est attribuable à la présence d'un mélange de minerais à plus haute teneur en provenance de différentes fosses comparativement à l'année précédente, ce qui avait été anticipé et reste donc conforme au plan d'exploitation minière et à la teneur d'alimentation moyenne prévue sur la durée de vie de la mine.

Le Lac Bloom a produit 2 013 200 tmh de concentré de minerai de fer à haute teneur (66,2 % Fe) pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, en hausse de 5 % comparativement aux 1 922 100 tmh de concentré à 66,4 % Fe à la même période en 2020. La production record enregistrée pour un trimestre incluant une période d'entretien planifié est essentiellement le résultat de la teneur d'alimentation plus élevée et de la stabilité de la productivité de l'usine.

Comparaison des neuf premiers mois de l'exercice financier 2022 et des neuf premiers mois de l'exercice financier 2021

Le 24 mars 2020, la Société a annoncé la réduction de ses opérations à la suite des directives du Gouvernement face à la pandémie de la COVID-19. Les opérations ont repris progressivement, suivant l'annonce du Gouvernement en avril 2020 que les activités minières étaient désormais considérées comme un « service prioritaire » au Québec. Les interventions rapides de la Société face à la pandémie de la COVID-19 ont permis de minimiser son impact sur la Société et ses opérations. Lorsque les restrictions gouvernementales ont été levées, la Société a accéléré ses activités minières et a pleinement repris sa capacité de production.

La Société a extrait et transporté 32 315 800 tonnes de matériel au cours de la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, comparativement à 27 620 400 tonnes à la même période en 2020. Cette augmentation du matériel extrait et transporté est principalement attribuable à l'impact négatif de la pandémie de la COVID-19 sur plusieurs des autres secteurs d'activité de la Société au début de la période comparative. Le ratio de découverture a grimpé à 0,92 pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, comparativement à 0,73 à la même période en 2020. Le ratio de découverture est conforme au ratio prévu au plan d'exploitation minière pour cette période de l'année et reflète les préparatifs en vue des opérations de la phase II.

L'usine a traité 16 068 000 tonnes de minerai au cours de la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, pour une hausse de 5 % comparativement à la même période en 2020. La variation reflète l'impact de la réduction des opérations imposée en raison de la COVID-19 dans la période comparative et du taux de broyage plus élevé enregistré dans la période courante. En effet, les améliorations continues et les innovations opérationnelles ont permis à la Société d'améliorer la stabilité de traitement et d'atteindre un taux de productivité plus élevé à l'usine. La teneur d'alimentation du minerai de fer au cours de la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021 s'est établie à 29,8 %, reflétant le mélange de minerais en provenance de différentes fosses, comparativement à la teneur de 30,6 % enregistrée à la même période en 2020, ce qui reste conforme au plan d'exploitation minière sur la durée de vie de la mine. Grâce à ces éléments, la quantité de minerai de fer produit est restée stable pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021 comparativement à la même période en 2020.

5. Rendement financier

A. Revenus

Comparaison du troisième trimestre de l'exercice financier 2022 et du troisième trimestre de l'exercice financier 2021

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, 1 832 100 tonnes de concentré de minerai de fer à haute teneur ont été vendues à un prix moyen réalisé brut CFR Chine de 154,8 $ US/tms, avant les ajustements liés aux ventes provisoires et les frais de transport. Le prix de vente moyen réalisé brut de 154,8 $ US/tms représente une prime de 41,2 % par rapport au prix de référence IODEX CFR Chine pour le minerai de fer à 62 % Fe (« P62 ») pour la période, comparativement à une prime de 12,4 % à la même période en 2020. Le prix de vente moyen réalisé brut de 154,8 $ US/tms était plus élevé que le prix de référence moyen IODEX CFR Chine pour le minerai de fer à 65 % Fe (« P65 ») pour la période, qui était de 128,9 $ US, en raison de l'impact positif des ventes basées sur des prix pour le minerai de fer fixés de façon rétrospective, alors que les prix étaient nettement plus élevés que l'indice P65 moyen pour la période. Le prix de vente moyen réalisé brut reflète également les ventes à un prix déterminé basé sur le prix à terme moyen de 142,3 $ US à la date de règlement prévue pour les 856 200 tonnes qui étaient en transit à la fin de la période.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, la reprise économique mondiale, la hausse des prix pour le carburant et la disponibilité réduite des navires en raison de la congestion importante des ports en Asie ont contribué à la hausse des frais de transport maritime, comparativement à la période correspondante de l'année précédente. L'indice moyen Capesize C3 de la bourse baltique (« C3 ») pour la période était de 31,0 $ US/t comparativement à 15,6 $ US/t pour la même période en 2020, ce qui représente une hausse de 99 %. Par conséquent, la Société a engagé des frais de transport maritime plus élevés pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021 comparativement à la même période en 2020. La variation des frais de transport relativement à l'indice C3 durant la période est principalement attribuable aux dates de réservation des navires. La Société s'attend à bénéficier de la baisse récente de l'indice des frais de transport dans la période à venir puisqu'elle réserve ses navires trois à quatre semaines avant la période voulue.

Le prix de vente moyen réalisé net1 de 109,5 $ US pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021 a subi l'impact négatif de la hausse de l'indice C3. Les frais de transport et autres coûts représentaient 27 % du prix de vente moyen réalisé brut pour la période, comparativement à 15 % à la même période en 2020, ce qui correspond à une variation de 19,9 $ US/tms. Les ajustements de prix provisoires sur les ventes antérieures, qui montrent une corrélation directe avec la diminution de l'indice P65 au début du trimestre, ont aussi contribué à diminuer le prix de vente moyen réalisé net1. Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, un prix final a été établi pour les 781 900 tonnes de minerai de fer qui étaient en transit en date du 30 septembre 2021. Conséquemment, pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, des ajustements négatifs nets de prix sur ventes provisoires ont été comptabilisés en réduction des revenus pour ces 781 900 tonnes, ce qui a eu un impact négatif de 3,3 $ US/tms pour la période, comparativement à un impact positif de 6,3 $ US/tms à la même période en 2020.

En tenant compte des frais de transport maritime et autres coûts de 42,0 $ US/tms et de l'ajustement négatif lié aux ventes provisoires de 3,3 $ US/tms, la Société a enregistré un prix de vente moyen réalisé net1 de 109,5 $ US/tms (138,1 $ CA/tms) pour son minerai de fer à haute teneur livré au client final. Les revenus ont totalisé 253 016 000 $ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, comparativement à 329 545 000 $ à la même période en 2020, reflétant le prix de vente moyen réalisé net1 plus bas.

Comparaison des neuf premiers mois de l'exercice financier 2022 et des neuf premiers mois de l'exercice financier 2021

Au cours de la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, la Société a vendu 5 760 700 tonnes de concentré de minerai de fer, principalement à des clients situés en Chine, au Japon, en Corée du Sud et en Europe. Tandis que le prix de référence P65 du minerai de fer à haute teneur fluctuait entre un plancher de 101,8 $ US/tms et un sommet de 264,2 $ US/tms pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, la Société a vendu son produit à un prix de vente moyen réalisé brut de 186,7 $ US/tms. Le prix de vente moyen réalisé brut est comparable à l'indice moyen P65 à haute teneur, qui était de 183,2 $ US/tms pour la période. La Société s'attend à ce que son concentré de minerai de fer continue de se vendre à des prix similaires à l'indice P65 sur le long terme.

En combinant le prix de vente moyen réalisé brut avec l'ajustement positif lié aux ventes provisoires de 5,9 $ US/tms, la Société a vendu son minerai de fer à haute teneur à un prix de 192,6 $ US/tms pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, comparativement à l'indice moyen P65 à haute teneur de 183,2 $ US/tms. Après déduction des frais de transport maritime de 34,7 $ US/tms, la Société a enregistré un prix de vente moyen réalisé net1 de 157,9 $ US/tms (196,1 $ CA/tms) pour son minerai de fer à haute teneur. L'augmentation des frais de transport et des autres coûts pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021 comparativement à la même période en 2020 s'est soldée par un impact négatif sur le prix de vente moyen réalisé net1 pour la période de 15,1 $ US/tms. Conséquemment, les revenus ont totalisé 1 129 430 000 $ pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, comparativement à 885 113 000 $ à la même période en 2020.

B.  Coût des ventes

Le coût des ventes englobe le coût des opérations minières et du traitement du minerai, les dépenses générales et administratives (« G&A ») du site minier et les frais des opérations ferroviaires et portuaires. Il inclut également les frais marginaux et spécifiques liés à la COVID-19.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, le coût des ventes a totalisé 110 290 000 $, comparativement à 108 506 000 $ à la même période en 2020. Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, le coût comptant total1 ou le coût comptant C11 par tonne, excluant les frais marginaux et spécifiques liés à la COVID-19, a totalisé 59,5 $/tms, comparativement à 56,2 $/tms à la même période en 2020. La hausse des prix pour le carburant, la durée plus longue des cycles de transport associés au plan d'exploitation minière actuel, combinées à l'ajout d'équipement minier au niveau des opérations ont eu un impact négatif sur le coût comptant total1 pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021. Les travaux d'entretien initialement prévus lors de périodes à venir, en préparation pour la phase II, ont aussi contribué à cette variation.

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, le coût comptant total1 s'est établi à 58,6 $/tms, comparativement à 54,1 $/tms à la même période en 2020. La variation est attribuable aux mêmes facteurs qui ont affecté le coût comptant total1 au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2021.

C. Résultat net et BAIIA1

Comparaison du troisième trimestre de l'exercice financier 2022 et du troisième trimestre de l'exercice financier 2021

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, la Société a généré un résultat net de 67 997 000 $ (BPA de 0,13 $), comparativement à 120 771 000 $ (BPA de 0,25 $) à la même période en 2020. Le résultat net a principalement été affecté par les coûts de transport maritime plus élevés au cours de la période et l'impact négatif des ajustements provisoires, comparativement à la même période de l'année précédente.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, la Société a généré un BAIIA1 de 122 127 000 $, incluant des charges de rémunération fondée sur des actions hors caisse et des frais de démarrage précommercial pour la phase II totalisant 9 461 000 $, pour une marge BAIIA1 de 48 %, comparativement à 214 579 000 $ ou une marge BAIIA1 de 65 % à la même période en 2020. Le déclin du BAIIA1 d'une période à l'autre est principalement attribuable aux revenus plus faibles découlant du prix de vente moyen réalisé net1 plus bas.

Comparaison des neuf premiers mois de l'exercice financier 2022 et des neuf premiers mois de l'exercice financier 2021

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, la Société a généré un résultat net de 406 932 000 $ (BPA de 0,80 $), comparativement à 308 491 000 $ (BPA de 0,65 $) à la même période en 2020. L'augmentation du résultat net est principalement attribuable à la marge brute plus élevée, en partie contrebalancée par les coûts de démarrage de la phase II du Lac Bloom, la hausse des dépenses G&A et la hausse des impôts sur le résultat et des impôts miniers courants en raison du bénéfice d'exploitation plus élevé.

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, la Société a généré un BAIIA1 de 727 879 000 $, ou une marge BAIIA1 de 64 %, comparativement à 543 713 000 $, ou une marge BAIIA1 de 61 % à la même période en 2020. Cette hausse du BAIIA1 est principalement attribuable à la hausse du prix de vente moyen réalisé net1 et aux volumes légèrement plus importants de concentré de minerai de fer vendu, en partie contrebalancés par les coûts de production plus élevés.

D. Coût de maintien tout inclus1 (« CMTI ») et marge d'exploitation1

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, la Société a enregistré un CMTI1 de 76,0 $/tms, comparativement à 64,8 $/tms à la même période en 2020. La variation reflète le coût comptant total1 plus élevé et l'augmentation des dépenses en immobilisations de maintien découlant des interventions préventives et correctives ciblant deux digues spécifiques, en lien avec la stratégie sécuritaire de la Société, et de la hausse des activités de découverture et d'extraction minière.

En déduisant le CMTI1 de 76,0 $/tms du prix de vente moyen réalisé net1 de 138,1 $/tms, la Société a généré une marge d'exploitation1 de 62,1 $/tms pour chaque tonne de concentré de minerai de fer à haute teneur vendue pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, comparativement à 109,4 $/tms à la même période en 2020.

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, la Société a enregistré un CMTI1 de 74,0 $/tms, comparativement à 62,0 $/tms à la même période en 2020. La variation reflète les facteurs décrits ci-dessus ayant affecté le CMTI1 pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021. La marge d'exploitation1 s'est élevée à 122,1 $/tms pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, comparativement à 92,9 $/tms à la même période en 2020. La variation est principalement attribuable au prix de vente moyen réalisé net1 plus élevé.

6. Activités d'exploration

Pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, la Société a maintenu toutes ses propriétés en règle et n'a pas conclu d'ententes d'option. Pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, la Société a engagé 585 000 $ et 3 311 000 $ en dépenses d'exploration et d'évaluation, respectivement, comparativement à 91 000 $ et 355 000 $ pour les mêmes périodes en 2020.

Pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, les dépenses d'exploration comprenaient des coûts engagés pour des travaux d'exploration mineurs, des frais de renouvellement de titres miniers et des travaux préliminaires en lien avec la mise à jour de l'étude de faisabilité sur le projet Kami. Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, les dépenses d'exploration comprenaient également un montant de 1 300 000 $ en coûts d'acquisition pour la propriété Lac Lamêlée Sud.

Dans les périodes comparatives, les dépenses d'exploration se rapportaient principalement au paiement des frais requis pour maintenir toutes les propriétés d'exploration de la Société en règle, des dépenses d'exploration en lien avec les travaux de forage et de géophysique sur la propriété Gullbridge-Powderhorn de la Société située dans le centre-nord de Terre-Neuve, et des coûts de jalonnement de nouveaux titres miniers d'exploration.

7. Flux de trésorerie -- Achats d'immobilisations corporelles

Au cours du trimestre et de la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, la Société a investi 137 951 000 $ et 401 543 000 $, respectivement, en ajouts aux immobilisations corporelles, comparativement à 49 744 000 $ et 100 150 000 $, respectivement, pour les mêmes périodes en 2020. Le tableau suivant résume les investissements qui ont été faits :



Trois mois terminés le


Neuf mois terminés le



31 décembre


31 décembre



2021


2020


2021


2020










(en milliers de dollars)









Rehaussement des digues de retenue des résidus miniers


7 000


423


27 512


7 326

Activités de découverture et d'extraction minière


10 948


8 440


28 166


15 485

Réfection de l'équipement minier


4 037


2 579


9 535


6 754

Dépenses en immobilisations de maintien


21 985


11 442


65 213


29 565










Phase II


86 522


31 949


270 366


51 116

Autres dépenses en immobilisations de développement au Lac Bloom


29 444


6 353


65 964


19 469

Achats d'immobilisations corporelles portés aux flux de trésorerie


137 951


49 744


401 543


100 150

Dépenses en immobilisations de maintien

Au début de l'exercice financier 2021, la Société a réduit ses opérations dans le respect des directives du Gouvernement face à la pandémie de la COVID-19 et a mis en oeuvre plusieurs mesures dans le cadre de ses efforts pour atténuer les risques liés à la propagation du virus. Par conséquent, le montant total des dépenses en immobilisations de maintien était plus faible et a été engagé tardivement lors de l'exercice financier 2021, comparativement à l'exercice financier 2022.

L'augmentation des investissements relatifs au parc à résidus pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, comparativement aux mêmes périodes en 2020, reflète les travaux préventifs effectués sur les digues de retenue. Dans le cadre de la surveillance étroite et des inspections régulières des infrastructures du parc à résidus effectuées par la Société, cette dernière continue d'investir dans sa stratégie de résidus miniers sécuritaires. Ainsi, des travaux préventifs et des interventions correctives sur deux digues spécifiques ont été planifiés au cours de l'exercice financier 2022; 27 512 000 $ ont été engagés afin de corriger des irrégularités identifiées sur des digues spécifiques, entre les conceptions d'origine et les travaux réalisés par le propriétaire antérieur des installations. Il avait été anticipé que l'ampleur des investissements au niveau du parc à résidus serait moins importante pour l'exercice financier 2021, puisqu'un programme accéléré de 30 M$ pour procéder au rehaussement des digues de retenue du parc à résidus, afin d'assurer le dépôt sécuritaire des résidus, avait été complété au cours de l'exercice financier 2020.

Les activités de découverture pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021 étaient en hausse, tel qu'anticipé avec les préparatifs en vue des opérations du projet de la phase II, comparativement à la même période en 2020 (se reporter à la rubrique 4 - Activités d'exploitation à la mine du Lac Bloom). L'augmentation des activités de découverture et d'extraction minière pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021 comparativement à la même période en 2020 est aussi attribuable à la réduction des opérations au premier trimestre de l'exercice financier 2021, exigée par le Gouvernement dans le cadre des directives visant à limiter la propagation de la COVID-19, de telle sorte que les opérations ont été affectées dans la période comparative.

Le programme de réfection de l'équipement minier de la Société reflète les travaux prévus et réalisés au cours du trimestre et de la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021.

Phase II

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, 270 366 000 $ ont été engagés en dépenses en immobilisations. Au 31 décembre 2021, le projet de la phase II avait considérablement progressé avec 534 270 000 $ investis à cette date, incluant des frais de démarrage et 97 011 000 $ en avances et dépôts versés en lien avec les infrastructures portuaires, ferroviaires et de transbordement existantes.

Autres dépenses en immobilisations de développement au Lac Bloom

Pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021, les autres dépenses en immobilisations de développement au Lac Bloom ont totalisé 29 444 000 $ et 65 964 000 $, respectivement.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021, les autres dépenses en immobilisations de développement au Lac Bloom comprenaient principalement des dépôts de 11 313 000 $ pour des équipements de production devant être mis en service et éventuellement financés par l'entremise de l'entente-cadre de location avec Caterpillar Financial Services Limited, un investissement de 10 064 000 $ en vue d'améliorer la capacité des installations de broyage et d'autres infrastructures, et 4 146 000 $ en coûts d'emprunt capitalisés durant la période de développement du projet de la phase II.

Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, les sorties de trésorerie comprennent un investissement additionnel de 3 851 000 $ pour les infrastructures de logement sur le site minier afin d'héberger l'effectif en croissance, un montant total de 23 751 000 $ en dépôts pour des équipements de production devant être mis en service, un investissement de 24 611 000 $ pour accroître la capacité de broyage et procéder à d'autres améliorations des infrastructures, et des coûts d'emprunt capitalisés de 10 675 000 $ en lien avec le projet de la phase II. Pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2021, les autres dépenses en immobilisations de développement ont été compensées par la réception d'une subvention gouvernementale totalisant 6 234 000 $, en lien avec les initiatives de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d'énergie de la Société. La Société s'est qualifiée pour une subvention pouvant atteindre 21 817 000 $.

Pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2020, les autres dépenses en immobilisations de développement au Lac Bloom totalisaient 6 353 000 $ et 19 469 000 $, respectivement. Les investissements consentis pour la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2020 se rapportaient principalement à la mise à niveau d'infrastructures minières, à la mise en service de nouveaux équipements de service et à l'acquisition d'une centaine de wagons usagés supplémentaires au coût de 5 500 000 $.

8. Personne qualifiée et vérification des données

M. Vincent Blanchet (P. Eng.), ingénieur chez Minerai de fer Québec inc., filiale de la Société et exploitant de la mine du Lac Bloom, est une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 et a révisé et approuvé, ou a préparé, selon le cas, la divulgation de l'information scientifique et technique contenue dans le présent communiqué. La révision et l'approbation de M. Blanchet ne s'appliquent pas aux énoncés portant sur la connaissance de la Société ou de nouvelles informations ou données ni à tout changement substantiel aux hypothèses importantes et aux paramètres techniques qui sous-tendent l'Étude de faisabilité. M. Blanchet est membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec.

9. Informations relatives à la conférence téléphonique et à sa webdiffusion

Une webdiffusion et une conférence téléphonique au cours desquelles les résultats ci-dessus seront abordés plus en détail auront lieu le 27 janvier 2022 à 8 h 30 (heure de Montréal) / le 28 janvier 2022 à 00 h 30 (heure de Sydney). Les auditeurs pourront suivre une webdiffusion en direct de la conférence téléphonique à partir de la section Investisseurs du site Web de la Société à l'adresse : www.championiron.com/investisseurs/evenements-presentations ou en composant sans frais le 1-888-390-0546 en Amérique du Nord ou le +1-800-076-068 en Australie.

La webdiffusion sera archivée en ligne à des fins de consultation et sera disponible sur le site Web de la Société à l'adresse : www.championiron.com/investisseurs/evenements-presentations. Une rediffusion téléphonique sera également disponible dans la semaine suivant la conférence téléphonique, en composant le +1-888-390-0541 en Amérique du Nord ou le +1-416-764-8677 outremer, puis en composant le code d'accès 732333#.

10. Mise en garde à propos des énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse renferme de l'information et des énoncés qui peuvent constituer des « énoncés prospectifs » et de l'« information prospective » aux termes des lois sur les valeurs mobilières applicables. Excepté les énoncés de faits historiques, tous les énoncés dans le présent communiqué de presse concernant des événements futurs, des développements ou des réalisations que Champion s'attend à voir se réaliser, y compris les attentes de la direction concernant : (i) le projet d'expansion de la phase II de la Société et son état d'avancement, son échéancier de construction, de réalisation, de mise en service et de production commerciale, son financement, son impact sur la capacité nominale, sur le taux de production minière et les expéditions de concentré de minerai de fer, les dépenses en immobilisations et le volume de production prévus; (ii) l'atténuation des risques liés à la COVID-19 et la limitation de la propagation du variant Omicron, incluant les impacts et les effets de la COVID-19; (iii) la stratégie de la Société en matière de retour de capital et la déclaration et le versement futurs de dividendes et le moment où ces dividendes seront déclarés et versés; (iv) l'étude de faisabilité visant à évaluer le retraitement et les infrastructures requises pour la production commerciale d'un produit à 69 % Fe ou plus servant à alimenter la fabrication de boulettes à réduction directe et son échéancier de réalisation; (v) la stratégie de la Société d'évaluer ses opportunités de croissance au sein même de son portefeuille de propriétés; (vi) la révision de l'envergure du projet Kami et de l'étude de faisabilité connexe incluant les délais qui y sont associés; (vii) l'accent mis par la Société sur les opportunités de croissance et la création de bénéfices et de flux de trésorerie durables; (viii) la vision de la Société de fournir des produits de minerai de fer de qualité supérieure aux marchés, offrant une solution mondiale pour la réduction des émissions dans la chaîne d'approvisionnement de l'industrie de l'acier; (ix) la durée de vie de la mine du Lac Bloom; * la demande croissante pour des produits de minerai de fer à plus haute teneur; (xi) les initiatives et le financement avec Caterpillar Financial Services Limited visant à développer, tester et mettre en oeuvre des technologies de forage avancées dans le but d'optimiser la productivité opérationnelle du Lac Bloom et de réduire la consommation d'énergie; (xii) l'impact des fluctuations des prix du minerai de fer sur les flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation et le développement de la Société, et la survenance de certains événements et leur impact sur les prix pour le minerai de fer et la demande pour des produits de minerai de fer à haute teneur et (xiii) les fluctuations des frais de transport maritime, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés portant sur les « réserves » ou les « ressources » sont considérés comme des énoncés prospectifs puisqu'ils impliquent une évaluation implicite basée sur certaines estimations et hypothèses voulant que les réserves et les ressources décrites existent dans les quantités prédites ou estimées et que les réserves pourront être exploitées à profit dans l'avenir. Les réserves et les ressources réelles pourraient être supérieures ou inférieures aux estimations dont il est question dans le présent document. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui sont généralement, mais pas toujours, identifiés par l'emploi de termes comme « planifie », « s'attend à », « budgète », « est prévu », « estime », « continue », « prévoit », « projette », « prédit », « a l'intention de », « anticipe », « vise », « cible » ou « est d'avis », ou toute variation de ces termes, y compris leurs négatifs, ou des énoncés à l'effet que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « doivent » « pourraient », « devraient », « pourront » ou « devront » survenir, se réaliser ou être entrepris. Bien que Champion croie que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont basées sur des hypothèses raisonnables, de tels énoncés prospectifs sont sujets à des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus, dont la plupart sont hors du contrôle de la Société, ce qui peut faire en sorte de faire varier substantiellement les résultats, performances ou accomplissements réels de la Société par rapport à ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Des facteurs susceptibles de causer de telles variations entre les résultats réels et ceux indiqués dans les énoncés prospectifs incluent, sans s'y limiter : les résultats des études de faisabilité; les changements aux hypothèses utilisées dans le cadre des études de faisabilité; les délais dans les projets; la disponibilité continue de capital ou de financement ainsi que l'état général de l'économie, du marché et des affaires; les incertitudes générales économiques, concurrentielles, politiques et sociales; les prix futurs du minerai de fer; les futurs coûts de transport; des défaillances des usines, des équipements ou des processus à opérer comme prévu; des retards dans l'obtention d'approbations gouvernementales, des permis nécessaires ou dans l'achèvement d'activités de développement ou de construction; les effets de catastrophes et de crises de santé publique, incluant l'impact de la COVID-19 sur l'économie mondiale, le marché du minerai de fer et les opérations de Champion; ainsi que les facteurs traités dans la section intitulée « Facteurs de risque » dans la notice annuelle 2021 de la Société et dans le rapport de gestion pour l'exercice financier terminé le 31 mars 2021 de la Société, tous deux disponibles sur SEDAR à l'adresse : www.sedar.com, auprès de l'ASX à l'adresse : www.asx.com.au et sur le site Web de la Société à l'adresse : www.championiron.com. Rien ne garantit que cette information se révélera exacte, les résultats réels et les événements futurs pouvant être sensiblement différents de ceux prévus dans l'information prospective. Les lecteurs ne doivent donc pas se fier outre mesure à l'information prospective.

Toute l'information prospective de Champion dans le présent communiqué de presse est donnée en date des présentes ou à toute autre date spécifiée dans ces énoncés et est fondée sur les avis et les estimations de la direction de Champion et sur l'information dont la direction dispose à la date des présentes. Champion décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser son information prospective, notamment à la lumière de nouveaux renseignements ou d'événements futurs, à moins que la législation ne l'y oblige. Si la Société publie une mise à jour de l'un ou de plusieurs des énoncés prospectifs, l'on ne doit pas supposer que d'autres mises à jour suivront à propos de ces énoncés prospectifs ou d'autres énoncés prospectifs. Champion met en garde le lecteur à l'effet que la liste de risques et d'incertitudes ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs devraient considérer les facteurs ci-dessus avec attention, ainsi que les incertitudes qu'ils représentent et les risques qu'ils comportent. Les énoncés prospectifs comportent des risques inhérents, des incertitudes et d'autres facteurs qui ne peuvent être prédits ni contrôlés par la Société.

À propos de Champion Iron Limited

Champion Iron Limited, par l'entremise de sa filiale Minerai de fer Québec inc., détient et exploite le complexe minier du Lac Bloom, situé à l'extrémité sud de la Fosse du Labrador, à environ 13 km au nord de Fermont, Québec. La mine du Lac Bloom est une mine à ciel ouvert avec un concentrateur qui s'alimente principalement en énergie hydroélectrique renouvelable. La phase I de l'usine du Lac Bloom a une capacité nominale de 7,4 Mtpa et produit du concentré de minerai de fer à haute teneur (66,2 % Fe) avec de faibles teneurs en contaminants et a prouvé sa capacité à produire un concentré de qualité supérieure destiné à la réduction directe (67.5 % Fe), qui ont su se mériter une prime par rapport au prix de référence Platts IODEX pour le minerai de fer à 62 % Fe. La Société expédie son concentré de minerai de fer du Lac Bloom par rail jusqu'au port de chargement situé à Sept-Îles, Québec, et le vend à ses clients partout dans le monde, incluant en Chine, au Japon, au Moyen-Orient, en Europe, en Corée du Sud, en Inde et au Canada. En plus du projet de la phase II d'expansion dont les travaux de construction sont en cours au Lac Bloom, Champion possède également un portefeuille de projets d'exploration et de développement dans la Fosse du Labrador, incluant le projet de minerai de fer Kamistiatusset situé à quelques kilomètres au sud-est du Lac Bloom, et le projet de minerai de fer de Consolidated Fire Lake North situé à environ 40 km au sud du Lac Bloom.

Abréviations

Sauf indication contraire, tous les montants en dollars indiqués dans les présentes sont libellés en dollars canadiens, à l'exception de : (i) les montants dans les tableaux, qui sont en milliers de dollars canadiens; et (ii) les montants par action ou par tonne. Les abréviations suivantes sont utilisées tout au long de ce communiqué : $ US (dollar américain), $ CA (dollar canadien), t (tonne), tmh (tonne métrique humide), tms (tonne métrique sèche), Mtpa (million de tonnes par an), M (million), km (kilomètre), m (mètre), BPA (bénéfice par action), et Lac Bloom ou mine du Lac Bloom (complexe minier du Lac Bloom). L'utilisation de « Champion » ou de la « Société » fait référence à Champion Iron Limited et/ou à l'une ou plusieurs ou toutes ses filiales, selon le cas.

Pour plus de renseignements sur Champion Iron Limited, veuillez visiter notre site Web à l'adresse : www.championiron.com.

La diffusion du présent communiqué a été autorisée par David Cataford, chef de la direction de Champion Iron Limited.

Des copies des états financiers consolidés résumés non audités de la Société et du rapport de gestion connexe pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021 sont disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR (www.sedar.com), auprès de l'ASX (www.asx.com.au) ou sur le site Web de la Société (www.championiron.com). Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

______________________________

1

Il s'agit d'une mesure de rendement financier non conforme aux IFRS qui n'a pas de définition officielle en vertu des IFRS. Pour une description détaillée de chacune des mesures non conformes aux IFRS utilisées dans le présent communiqué de presse et un rapprochement détaillé avec les mesures les plus directement comparables conformes aux IFRS, veuillez consulter la section sur les mesures de rendement non conformes aux IFRS à la note 21 du rapport de gestion de la Société pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 31 décembre 2021 (le « rapport de gestion »), disponible sur SEDAR à l'adresse : www.sedar.com, auprès de l'ASX au : www.asx.com.au et sur le site Web de la Société au : www.championiron.com. La Société a inclus certaines mesures non conformes aux IFRS dans le présent communiqué de presse. La Société est d'avis que ces mesures, en plus des mesures conventionnelles préparées conformément aux IFRS, permettent aux investisseurs de mieux comprendre et d'évaluer le rendement sous-jacent de la Société. Les mesures non conformes aux IFRS ont pour but de fournir des informations supplémentaires et ne devraient pas être considérées isolément ou comme substitut aux mesures de rendement préparées conformément aux IFRS. Ces mesures n'ont pas de définition officielle en vertu des IFRS et pourraient donc ne pas être comparables aux mesures d'autres émetteurs.

2

Se reporter à la section sur les devises à la note 8 du rapport de gestion, disponible sur SEDAR à l'adresse : www.sedar.com, auprès de l'ASX au : www.asx.com.au et sur le site Web de la Société au : www.championiron.com.

 

SOURCE Champion Iron Limited


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:00
Olympus, une société mondiale de technologie médicale de premier plan fournissant des solutions innovantes pour les procédures médicales et chirurgicales, a annoncé aujourd'hui les résultats sommaires d'une étude de suivi visant à mesurer la...

à 04:05
Ces dernières années et pendant la pandémie mondiale, la demande d'applications portables de longue durée a considérablement augmenté dans le secteur médical. Les besoins en solutions adhésives fiables ont également augmenté dans les domaines du...

à 03:00
Le Centre médical de l'université du Nebraska (University of Nebraska Medical Center, UNMC) et ANANDA Scientific Inc annoncent une collaboration dans le cadre d'un nouvel essai clinique examinant le traitement de patients adultes souffrant d'un...

à 01:00
À la suite d'un appel d'offres concurrentiel, CMR Surgical (CMR), société mondiale de robotique chirurgicale, a annoncé aujourd'hui que son...

17 mai 2022
Forge Biologics, organisation de développement et de fabrication sous contrat spécialisée dans les thérapies géniques, a annoncé aujourd'hui la création d'un comité indépendant d'experts de premier plan, le Comité consultatif scientifique et de...

17 mai 2022
La pre?sidente de l'Association des entreprises prive?es de personnel soignant du Que?bec (EPPSQ), Madame He?le?ne Gravel, se re?jouit de la de?cision rendue le 28 avril 2022 par la Cour supre?me du Canada de rejeter la demande d'autorisation de la...



Communiqué envoyé le 26 janvier 2022 à 18:17 et diffusé par :