Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Les Québécois optimistes à l'approche de la période des Fêtes


Des dépenses à la hausse et un retour vers une certaine normalité

MONTRÉAL, le 21 oct. 2021 /CNW/ - Le 4e Sondage annuel sur le magasinage des Fêtes du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) a été réalisé par Léger auprès de 2 500 personnes de partout au pays en août 2021. Cette enquête révèle que, même si la pandémie de COVID-19 continue à affecter la vie des Canadiens, ces derniers se sont bien adaptés à la situation et ont hâte de revenir aux habitudes qu'ils avaient durant les Fêtes avant la pandémie, c'est-à-dire à des célébrations en personne et au magasinage dans des magasins traditionnels. 

« Les Québécois sont prêt à retrouver une certaine normalité et ont hâte de retourner faire leurs achats des Fêtes en magasin. Le commerce en ligne a fait ses preuves et trouvé beaucoup de nouveaux adeptes, et il n'est pas prêt de disparaître, malgré le retour du magasinage en présentiel, affirme Francis Mailly, directeur des Relations gouvernementales pour le Québec au CCCD. Comme d'habitude, les Québécois se distinguent de leurs concitoyens du reste du Canada sur plusieurs points, mais un certain enthousiasme généralisé est palpable. »

Une hausse des dépenses est prévue au Québec, sans toutefois être aussi forte que dans le reste du Canada (RDC)
Bien que les conséquences économiques de la pandémie semblent se résorber plus rapidement au Québec qu'ailleurs au pays - un Québécois sur quatre affirme avoir subi une perte de revenu en 2021, contre plus d'un Canadien sur trois dans le RDC - les Québécois prévoient encore dépenser moins pour les Fêtes que leurs compatriotes canadiens cette année. En effet, la moyenne prévue de leurs dépenses de 565 $ est bien en deçà de la moyenne canadienne de 792 $. Cette somme constitue quand même une augmentation significative de 11 % par rapport aux dépenses déclarées des Québécois en 2020. La volonté de s'en tenir à son budget est à peu près la même dans l'ensemble du pays ; 60 % des répondants déclarent avoir un budget serré, alors que 15 % des Canadiens n'ont tout simplement pas de budget.

Retour à un sentiment de normalité dans les foyers québécois
Les Québécois ont bien l'intention de célébrer alors que s'amorce graduellement un retour à une forme de normalité pré-pandémique. En effet, la nourriture et les boissons alcoolisées constitueront 14 % des dépenses des foyers québécois, en comparaison de 11 % dans le RDC. Dans l'ensemble du Canada, 18 % des répondants indiquent qu'ils dépenseront plus en nourriture et en boissons alcoolisées que l'an dernier ; ce pourcentage grimpe à 22 % dans la Belle Province.

Par rapport à 2020, les taux d'affluence croissants dans les magasins à grande surface (53 %, par rapport à 46 %), les détaillants de vêtements (46 %, par rapport à 26 %) et les détaillants de jouets et de jeux (34 %, par rapport à 29 %) sont les indicateurs d'un retour à une certaine forme de rassemblement cette année. On estime que les ventes de vêtements (hausse de 6 points de pourcentage) et de jouets (particulièrement au Québec) seront à la hausse, alors que celles d'appareils électroniques connaîtront une baisse de 19 % par rapport à 2020. On remarque aussi que les Québécois réserveront 24 % de leur budget pour se gâter eux-mêmes, en comparaison de 19 % dans le RDC. Enfin, 55 % des Québécois estiment que les Fêtes de cette année seront plus importantes que celles de l'an dernier, soit 10 % de plus que dans le RDC.

Près de la moitié (43 %) des consommateurs de la Belle Province comptent profiter des promotions du Vendredi fou pour effectuer leurs achats, alors que seulement 24 % compteront sur les soldes de l'Après-Noël, en comparaison de 38 % dans le RDC.

Les consommateurs heureux de retourner en magasin
Les consommateurs sont impatients de retourner magasiner en présentiel cette année. Les Canadiens comptent en effet faire 63 % de leurs achats en magasin et 37 % en ligne, en comparaison de 58 % et de 42 % respectivement en 2020. On constate ainsi une baisse des achats en ligne, ceux-ci se rapprochant tranquillement de la tendance pré-pandémique (28 %).

Parmi les facteurs les plus importants lors du processus d'achat en ligne pour les Québécois, on peut citer la facilité d'utilisation de l'application du détaillant (27 %, par rapport à 22 % dans le RDC) et le processus transparent de commande en ligne et de livraison (40 %, contre 31 % dans le RDC). Lorsque l'on aborde la question des politiques d'expédition, on remarque que les Québécois apprécient particulièrement l'expédition ou la livraison gratuite (58 %, contre 52 % dans le RDC), peu importe la valeur de leurs achats. De plus, les Québécois sont pressés de recevoir leur commande, et 10 % d'entre eux (contre 7 % dans le RDC) estiment raisonnable que l'expédition se fasse le même jour. Enfin, bien que les consommateurs québécois soient impatients de revenir à la « normale », 38 % craignent que les magasins soient trop achalandés et 54 % craignent que les produits soient en rupture de stock.

Une chaîne d'approvisionnement fragile : magasinez tôt !
Les enjeux de chaîne d'approvisionnement auxquels sont confrontés les fabricants et les détaillants ont été ressentis à l'échelle mondiale dans la dernière année. En conséquence, il est possible que la disponibilité de certains articles soit plus limitée que par les années passées, en particulier à la fin novembre et en décembre. Les consommateurs qui planifient leur magasinage et achètent tôt augmenteront leurs chances de trouver les produits et les marques qu'ils recherchent. De plus, avec les pénuries de main-d'oeuvre, il sera important de commencer à magasiner tôt afin d'éviter les files d'attente, les retards d'expédition et les ruptures de stock.

Près de 80 % des Canadiens déclarent que les défis de l'année dernière les ont incités à commencer leurs achats plus tôt en 2021. Le mois de novembre sera définitivement le plus prisé, 36 % des Canadiens prévoyant faire leur magasinage à ce moment-là, une tendance similaire par rapport aux années précédentes. Au Québec, 21 % des consommateurs commenceront leurs achats au début du mois de novembre, un peu plus tard que la moyenne canadienne. En général, une majorité de Québécois (78 %) ne prévoient pas changer leurs comportements d'achat et amorceront leur magasinage à peu près au même moment que d'habitude.

À propos du sondage
Le Sondage du CCCD sur le magasinage des Fêtes en 2021 a été réalisé par Léger en ligne avec une taille d'échantillon de 2 505 et un échantillon représentatif de la population de 18 ans et plus à l'échelle nationale. Il a été effectué du 12 au 14 août 2021 en anglais et en français. Un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d'erreur de +/- 2 %, 19 fois sur 20.

Ce sondage très complet de 155 pages offre un survol des perceptions des Canadiens sur la manière dont la pandémie a affecté leur situation financière ; où, quand et comment ils entendent magasiner ; ce qu'ils prévoient acheter ; l'incidence des offres promotionnelles sur leurs décisions d'achat et leur sentiment général sur le magasinage du temps des Fêtes. Ce rapport explique aussi comment les comportements de magasinage varient en fonction des catégories et des régions du pays. Ce sondage peut être consulté au https://www.commercedetail.org/research/sondage-du-cccd-sur-le-magasinage-des-fetes-en-2021/.

À propos du Conseil canadien du commerce de détail
Le commerce de détail est le plus important employeur du secteur privé au Canada. Le secteur emploie plus de 2,2 millions de personnes au Canada, dont plus de 500 000 au Québec. Chaque année, c'est plus de 17 G$ en salaires que l'industrie verse aux Québécois. Les ventes au détail dans la Belle Province s'élèvent à plus de 130 G$ (2019). En tant que la Voix des détaillantsMC au Canada, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), association sans but lucratif financée par l'industrie, représente des entreprises de toutes tailles implantées dans toutes les régions du pays. Il s'agit de plus de 36 000 magasins au Québec, dont près de 15 000 sont membres du CCCD, opérant dans tous les secteurs du détail comme la mode, la bijouterie, les produits d'épicerie, la pharmacie, les articles de quincaillerie, et comptant autant des détaillants indépendants que des grandes surfaces, des commerces en ligne et bien plus. www.commercedetail.org  

SOURCE Retail Council of Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre des Relations internationales et de la Francophonie suppléante et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, en compagnie de la ministre...

à 13:23
FPT, classée parmi les entreprises technologiques les plus importantes d'Asie du Sud-Est, a récemment organisé le forum technologique annuel - FPT Techday 2021 - sur le thème « Prospérer dans la normalité verte ». L'événement a attiré plus de 100 000...

à 10:28
Les membres des médias sont invités à assister à un événement important au sujet d'une annonce de fabrication pour aider à lutter contre la COVID-19. Des représentants du gouvernement et des leaders de l'industrie se réuniront le lundi 6 décembre à 9...

3 déc 2021
Le Forum financier international (FFI) a publié aujourd'hui le Rapport sur le développement financier mondial 2021 (GFDR) et l'indice mondial du développement de la finance verte (GGFDI) avec un classement par pays. « C'est la première année que le...

3 déc 2021
MONTRÉAL, le 3 déc. 2021 /CNW Telbec/ - L'Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ) se réjouit du dépôt du projet de loi 19 par le ministre Christian Dubé qui, nous l'espérons, aura sans contredit un impact positif et...

3 déc 2021
La Coalition Priorité Cancer accueille avec enthousiasme le dépôt du projet de loi n°19 visant à établir, finalement, un cadre juridique spécifique aux renseignements de santé et de services sociaux. La Coalition voit dans ce projet de loi un...



Communiqué envoyé le 21 octobre 2021 à 07:08 et diffusé par :