Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujets : Plaidoyer (politique), CPG

Création d'un ministère de la cybersécurité et du numérique : Une promesse irréaliste, selon le SFPQ


QUEBEC CITY, le 20 oct. 2021 /CNW Telbec/ - Au lendemain du discours inaugural, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) rappelle au gouvernement Legault qu'il devra se donner les moyens de ses ambitions s'il veut réussir le virage numérique. La volonté de créer un nouveau ministère de la Cybersécurité et du Numérique se heurtera à la pénurie de main-d'oeuvre pour créer une telle expertise interne. Le SFPQ rappelle qu'il y a toujours près de 1 000 postes vacants dans le domaine des technologies de l'information au gouvernement du Québec.

« Pour arriver à créer une telle expertise et la conserver, dans un domaine aussi compétitif que le numérique et la cybersécurité, le gouvernement devra trouver des façons d'attirer et de retenir son personnel, ce qu'il est incapable de faire à ce jour. Des conditions de travail déconnectées du marché du travail contribuent chaque jour à aggraver la rareté de main-d'oeuvre au sein de l'État québécois. Et pour embaucher, ça prend plus que des beaux discours. Monsieur Legault, vous avez les moyens de régler le problème, faites-le donc! » rétorque Christian Daigle, président général du SFPQ.

Si le gouvernement veut développer une véritable capacité de réalisation à l'interne, dans le domaine du numérique et de la cybersécurité, il devra également cesser sa coûteuse dépendance au secteur privé. « Le gouvernement tente de revoir son organisation sans remettre en question son volume de sous-traitance. On peut se demander s'il souhaite réellement diminuer sa dépendance aux ressources externes en informatique et améliorer l'efficience de l'État ou s'il veut simplement donner l'illusion qu'il le fait. Nos techniciennes et techniciens sont des gens compétents qui font l'envie des entreprises privées, car plusieurs d'entre eux sont recrutés par ces firmes et quittent nos rangs. Si le gouvernement Legault veut réellement réaliser ses ambitions, il aura besoin de l'expertise du personnel de la fonction publique pour y arriver », explique Christian Daigle, président général du SFPQ.

Le SFPQ est un syndicat indépendant qui regroupe environ 40 000 membres à travers le Québec, dont quelque 30 000 sont issus de la fonction publique québécoise et répartis comme suit : près de 26 000 employés de bureau et techniciens et environ 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes. Les 10 000 autres membres proviennent du secteur parapublic.

SOURCE Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:54
La société suisse Unify Platform AG, dont le centre japonais se trouve à Shin-Yokohama, dans la préfecture de Kanagawa, a annoncé le 6 décembre le lancement d'une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme de services en ligne, UNIPLAT. La nouvelle...

à 01:20
DXC Technology a annoncé aujourd'hui avoir signé un contrat de reconduction pluriannuelle avec Copa Airlines, un transporteur aérien d'Amérique latine de premier plan. Ce contrat vise à moderniser le système de service aux passagers (PSS) et à le...

à 00:45
Yokogawa Electric Corporation (TOKYO : 6841) annonce avoir acquis toutes les actions en circulation de PXiSE Energy Solutions LLC., un développeur de logiciels basé à San Diego qui permet aux services publics et autres opérateurs réseau de fournir...

8 déc 2021
Wilson Sonsini Goodrich & Rosati, le premier fournisseur mondial de services...

8 déc 2021
Le nouveau modèle HAVAL DARGO de GWM a été dévoilé le 6 décembre au Salon de l'automobile de Jeddah, en Arabie saoudite, où son nom mondial a été annoncé pour la première fois au monde entier. Le Salon de l'automobile de Jeddah est l'un des plus...

8 déc 2021
Sino Biological, Inc. (http://www.sinobiological.com; SHE: 301047) a annoncé aujourd'hui le lancement d'un panel de réactifs de recherche pour la variante Omicron (B.1.1.529) nouvellement identifiée du virus SRAS-COV-2, qui a rapidement suscité des...



Communiqué envoyé le 20 octobre 2021 à 16:27 et diffusé par :