Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

Québecor inc. annonce ses résultats consolidés pour le deuxième trimestre 2021


MONTRÉAL, le 5 août 2021 /CNW Telbec/ - Québecor inc. (« Québecor » ou la « Société ») communique aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2021. Québecor consolide les résultats financiers de sa filiale Québecor Média inc. (« Québecor Média ») qu'elle détient en propriété exclusive. 

Faits saillants du deuxième trimestre 2021

__________________

1

Voir « Définitions - BAIIA ajusté »

2

Voir « Définitions - Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies »

3

Voir « Définitions - Flux de trésorerie d'exploitation »

4

Le solde à la fin du premier trimestre 2021 a été réduit de 2 500 clients afin de corriger une irrégularité identifiée dans les systèmes de compilation des croissances d'unités génératrices de revenu (« UGR »).

« Alors que nous assistons à une reprise de l'économie au Québec, nos efforts soutenus et l'exécution disciplinée de nos stratégies d'affaires nous ont permis de générer un solide rendement au cours du deuxième trimestre 2021, comme en témoignent les hausses respectives de 12,7 % des revenus, de 5,4 % du BAIIA ajusté et de 9,2 % du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de la Société », a déclaré Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. « Ces excellents résultats nous ont également permis de générer une hausse de 3,7 % de nos flux de trésorerie d'exploitation.

« Les succès obtenus par Vidéotron tiennent à la fois de notre offre de solutions innovantes, d'une expérience client unique et, avant tout, de la robustesse de nos réseaux filaire et mobile. D'ailleurs, nous sommes très fiers d'en faire bénéficier un nombre toujours grandissant de consommateurs, comme en font foi les 125 500 (8,9 %) nouveaux clients connectés à nos services en téléphonie mobile et les 60 900 (3,5 %) nouveaux utilisateurs à nos services Internet au cours des 12 derniers mois. De plus, en partenariat avec les gouvernements du Canada et du Québec, Vidéotron a été choisie dans le cadre de l'Opération haute vitesse Canada-Québec afin de brancher plusieurs milliers de foyers à son réseau Internet haute vitesse dans diverses régions du Québec. À terme, soit le 30 septembre 2022, environ 37 000 nouveaux foyers québécois pourront ainsi profiter du réseau fiable et performant de Vidéotron ainsi que d'une gamme de produits et services de connectivité et de divertissement sans égale. Toujours dans l'optique de bien desservir nos clients à l'échelle du territoire, nous avons également poursuivi avec succès le déploiement de notre réseau mobile 5G, ce qui permet désormais aux résidents de la ville de Québec de profiter de cette technologie d'avant-garde, dont nous commençons à peine à mesurer le plein potentiel », a commenté Pierre Karl Péladeau.

« Rejoindre le consommateur là où il se trouve en lui offrant du contenu exclusif et de qualité demeure au coeur du modèle d'affaires de Vidéotron, et c'est pourquoi nous nous réjouissons du lancement imminent de Vrai, une toute première plateforme québécoise par abonnement offrant exclusivement des contenus non-scriptés de type style de vie, documentaire et divertissement. D'ici la fin de l'année 2021, Vrai présentera des milliers d'heures de contenu entièrement en français, à consommer sur demande, y compris plus de 40 nouvelles productions originales d'ici, en primeur et en exclusivité », a ajouté Pierre Karl Péladeau. « D'ailleurs, avec l'arrivée de Vrai, Québecor Contenu devient le plus important déclencheur de productions originales au Québec.

« Fidèle à notre tradition de leader en innovation, nos investissements majeurs effectués pour l'acquisition des blocs de spectre de la bande 3 500 MHz pavent la voie à des projets d'envergure qui verront le jour au cours des prochaines années au Québec et dans d'autres provinces canadiennes, permettant ainsi à un grand nombre de consommateurs canadiens de bénéficier de notre technologie d'avant-garde et d'une concurrence saine. De plus, cette acquisition est essentielle à la poursuite du déploiement de la 5e génération de la technologie mobile au Québec et partout au Canada en facilitant la mise en place de services mobiles à large bande 5G de première qualité », a commenté Pierre Karl Péladeau.

« La reprise des activités au sein de ses différents secteurs a permis à Groupe TVA d'afficher une hausse de ses revenus de l'ordre de 55,6 M$ (53,5 %) ainsi qu'une augmentation de 6,6 M$ (89,6 %) de son BAIIA ajusté, notamment en raison de la croissance importante des revenus publicitaires provenant du Réseau TVA et des chaînes spécialisées. Les parts de marché totales de Groupe TVA ont atteint 42,6 parts. La chaîne spécialisée TVA Sports s'est notamment démarquée par sa croissance exceptionnelle de 5,0 parts, principalement en raison de l'excellente performance des Canadiens de Montréal lors des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey. Le secteur des services cinématographiques et audiovisuels a de plus pleinement repris ses activités. Nous sommes également heureux de pouvoir bientôt bonifier la superficie de nos studios MELS de plus de 160 000 pieds carrés avec l'annonce de la construction de MELS 4, favorisant sans contredit son attrait pour les mégaproductions et séries étrangères », a commenté Pierre Karl Péladeau président et chef de la direction par intérim de Groupe TVA.

« Par ailleurs, afin d'assurer la pérennité de nos revenus publicitaires ainsi que la vitalité et la compétitivité des médias d'information locaux dans un contexte de concurrence mondialisée, il devient plus qu'urgent que le gouvernement fédéral établisse une loi qui permettrait aux éditeurs de presse canadiens de négocier collectivement avec les géants du Web pour obtenir une juste rétribution pour l'utilisation de leurs contenus. Cette position, que nous défendons depuis plusieurs années, a d'ailleurs été confirmée par Patrimoine Canadien. Il serait maintenant temps de déposer un projet de loi afin de se doter d'un cadre
qui permettrait aux éditeurs de presse de négocier sur un pied d'égalité. C'est en faisant front commun que nous pourrons assurer l'avenir de l'information au Québec et au Canada », a précisé Pierre Karl Péladeau.

« Depuis le début de l'exercice 2021, Vidéotron a émis des billets de premier rang d'un montant en capital global de plus de 2,00 G$, portant intérêt aux taux très avantageux de 3,125 % et de 3,625 %, confirmant le statut de Vidéotron comme émetteur de premier plan tant sur le marché canadien qu'américain. Québecor Média et Vidéotron ont utilisé une partie du produit tiré de ces émissions pour rembourser par anticipation des billets de premier rang portant intérêt à des taux de 6,625 % et de 5,000 %, pour un déboursé net total de 1,38 G$. Grâce à ces opérations de financement favorables, nous serons en mesure de générer des économies annuelles d'intérêts sur la dette de plus de 30,0 M$ », a mentionné Hugues Simard, chef de la direction financière de Québecor.

« Le Québec étant en bonne posture pour émerger de la pandémie, nous demeurons confiants quant à nos perspectives de croissance et à la poursuite de nos projets porteurs. Bénéficiant d'une excellente situation financière, nous continuons de faire preuve de prudence dans la gestion de nos activités tout en misant sur l'exécution de nos stratégies ciblées au bénéfice de toutes nos parties prenantes », a conclu Pierre Karl Péladeau.

Pandémie de la COVID-19

La pandémie de la COVID-19 a entraîné des répercussions majeures sur l'environnement économique au Canada et à l'échelle mondiale. Afin de limiter la propagation du virus, le gouvernement du Québec a imposé depuis le début de cette crise sanitaire une série de restrictions et de mesures préventives spéciales, y compris la suspension de certaines activités commerciales. En mai 2021, le gouvernement du Québec a annoncé graduellement les étapes d'un plan de déconfinement s'échelonnant sur une période de plusieurs mois. Depuis mars 2020, cette crise sanitaire a réduit les activités de nombreux partenaires d'affaires de Québecor et s'est traduite par un ralentissement marqué de certains secteurs d'activité de la Société. Entre autres répercussions, les restrictions et mesures préventives imposées par le gouvernement du Québec ont causé une réduction des activités dans les points de vente de Vidéotron, une réduction des revenus publicitaires, une baisse des événements sportifs diffusés par la chaîne spécialisée TVA Sports en 2020 et une réduction des activités cinématographiques et celles liées au contenu audiovisuel dans le secteur Média, et l'arrêt de la plupart des activités de spectacles et d'événements dans le secteur Sports et divertissement. Malgré les contraintes occasionnées par cette pandémie, Québecor a fourni les services essentiels de télécommunications et de nouvelles pendant la durée de cette crise sanitaire, tout en protégeant la santé et la sécurité du public et de ses employés. En raison de la baisse de leurs revenus, la plupart des unités d'affaires des secteurs Média et Sports et divertissement se sont qualifiées pour la Subvention salariale d'urgence du Canada, et des subventions totalisant 3,7 M$ et 9,3 M$ ont été comptabilisées au deuxième trimestre et au premier semestre 2021, en contrepartie d'une réduction des coûts de main-d'oeuvre (29,5 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre 2020).

Mesures non normalisées selon les IFRS

La Société utilise des mesures non normalisées selon les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») telles que le BAIIA ajusté, le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, les flux de trésorerie d'exploitation, les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies et le ratio d'endettement net consolidé, ainsi que des indicateurs clés de rendement, dont l'UGR. Les définitions des mesures non normalisées selon les IFRS et de l'indicateur clé de rendement utilisés par la Société sont présentés dans les sections « Définitions » et « Indicateur clé de rendement ».

Tableau financier

Tableau 1
Sommaire consolidé des résultats, des flux de trésorerie et du bilan
(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs au nombre d'actions et aux données par action de base)





Trois mois terminés
les 30 juin


Six mois terminés
les 30 juin





2021


2020


2021


2020













Résultats











  Revenus :











  Télécommunications



928,4

$

869,1

$

1 842,4

$

1 743,8

$

  Média



198,2


132,7


373,0


307,5


  Sports et divertissement



33,5


25,9


64,7


60,7


  Intersectoriels



(28,9)


(23,9)


(57,8)


(52,7)





1 131,2


1 003,8


2 222,3


2 059,3


BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif) :











Télécommunications



481,5


463,6


932,4


899,1


Média



16,7


7,6


18,0


11,7


Sports et divertissement



3,1


2,8


5,2


(1,0)


Siège social



0,1


1,7


(1,5)


2,6





501,4


475,7


954,1


912,4


Amortissement



(196,6)


(195,7)


(391,9)


(393,8)


Frais financiers



(87,0)


(81,6)


(170,1)


(169,0)


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers



7,0


4,2


1,2


27,5


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments



20,6


(10,3)


16,1


(14,2)


Perte sur refinancement de la dette



(80,9)


-


(80,9)


-


Impôts sur le bénéfice



(39,8)


(50,8)


(83,8)


(91,3)


Bénéfice lié aux activités abandonnées



-


32,5


-


33,8


Bénéfice net



124,7

$

174,0

$

244,7

$

305,4

$












Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable

  aux actionnaires



123,5

$

142,4

$

244,8

$

272,7

$

Bénéfice net attribuable aux actionnaires



123,5


174,9


244,8


306,5


Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies



158,3


144,9


288,2


256,4


Par action de base :











Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires



0,50


0,56


1,00


1,08


Bénéfice net attribuable aux actionnaires



0,50


0,69


1,00


1,21


Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies



0,65


0,57


1,17


1,01













Acquisitions d'immobilisations et d'actifs incorporels











Télécommunications



151,4

$

140,8

$

289,4

$

273,8

$

Média



9,6


7,6


15,3


15,3


Sports et divertissement



0,6


0,7


1,6


1,6


Siège social



1,7


0,5


2,1


0,6





163,3


149,6


308,4


291,3


Flux de trésorerie











  Flux de trésorerie d'exploitation :











Télécommunications



330,1


322,8


643,0


625,3


Média



7,1


?


2,7


(3,6)


Sports et divertissement



2,5


2,1


3,6


(2,6)


Siège social



(1,6)


1,2


(3,6)


2,0





338,1


326,1


645,7


621,1


Flux de trésorerie libre liés aux activités d'exploitation poursuivies



 

76,8


239,5


167,9


 

379,8


Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies



 

229,7


393,5


491,3


 

715,1




















30 juin

2021


31 déc.
2020


Bilan











  Espèces et quasi-espèces







1 999,3

$

136,7

$

  Fonds de roulement







610,0


(70,4)


  Actif net lié aux instruments financiers dérivés







489,3


597,1


  Actif total







11 991,2


9 861,6


  Dette totale (court terme et long terme)







7 685,6


5 773,4


  Obligations locatives (court terme et long terme)







183,0


173,3


  Débentures convertibles, y compris les dérivés incorporés







154,7


156,5


  Capitaux propres attribuables aux actionnaires







1 210,8


1 112,6


  Capitaux propres







1 320,5


1 214,1


  Nombre d'actions ordinaires en circulation (en millions)







244,1


248,2













Ratio d'endettement net consolidé







2,71x


2,68x


Comparaison des deuxièmes trimestres 2021 et 2020

Revenus de 1,13 G$, en hausse de 127,4 M$ (12,7 %).

BAIIA ajusté de 501,4 M$, en hausse de 25,7 M$ (5,4 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 123,5 M$ (0,50 $ par action de base) au deuxième trimestre 2021, contre 174,9 M$ (0,69 $ par action de base) à la même période de 2020, soit une baisse de 51,4 M$ (0,19 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 158,3 M$ (0,65 $ par action de base) au deuxième trimestre 2021, contre 144,9 M$ (0,57 $ par action de base) à la même période de 2020, soit une hausse de 13,4 M$ (0,08 $ par action de base).

Flux de trésorerie d'exploitation de 338,1 M$, en hausse de 12,0 M$ (3,7 %), expliquée par l'augmentation de 25,7 M$ du BAIIA ajusté, contrebalancée en partie par la hausse de 13,7 M$ des acquisitions d'immobilisations et des actifs incorporels.

Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies de 229,7 M$, en baisse de 163,8 M$ (-41,6 %), expliquée principalement par l'écart défavorable de la variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation, contrebalancée en partie par la hausse du BAIIA ajusté.

Comparaison des premiers semestres 2021 et 2020

Revenus de 2,22 G$, en hausse de 163,0 M$ (7,9 %).

BAIIA ajusté de 954,1 M$, en hausse de 41,7 M$ (4,6 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 244,8 M$ (1,00 $ par action de base) au premier semestre 2021, contre 306,5 M$ (1,21 $ par action de base) à la même période de 2020, soit une baisse de 61,7 M$ (0,21 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 288,2 M$ (1,17 $ par action de base) au premier semestre 2021, contre 256,4 M$ (1,01 $ par action de base) à la même période de 2020, soit une hausse de 31,8 M$ (0,16 $ par action de base).

Flux de trésorerie d'exploitation de 645,7 M$, en hausse de 24,6 M$ (4,0 %), expliquée par l'augmentation de 41,7 M$ du BAIIA ajusté, contrebalancée en partie par la hausse de 17,1 M$ des acquisitions d'immobilisations et des actifs incorporels.

Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies de 491,3 M$, en baisse de 223,8 M$, expliquée principalement par l'écart défavorable de la variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation, contrebalancée en partie par la hausse du BAIIA ajusté.

Ratio d'endettement net consolidé de 2,71x au 30 juin 2021, contre 2,68x au 31 décembre 2020.

Opérations d'investissement et de financement 

Enchère de spectre dans la bande de 3 500MHz

Haute direction

Programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Le 4 août 2021, la Société a autorisé un programme de rachat dans le cours normal des activités pour un maximum de 1 000 000 d'actions de catégorie A (droits de vote multiples) (« actions catégorie A ») représentant environ 1,3 % des actions catégorie A émises et en circulation, et pour un maximum de 6 000 000 d'actions subalternes de catégorie B (comportant droit de vote) (« actions catégorie B ») représentant environ 3,6 % des actions catégorie B émises et en circulation le 30 juillet 2021. Les rachats peuvent être effectués entre les 15 août 2021 et 14 août 2022, au cours du marché en vigueur sur le marché libre par l'entremise de la Bourse de Toronto ou d'autres systèmes de négociation parallèles. Toutes les actions ainsi rachetées seront annulées. En date du 30 juillet 2021, 76 984 034 actions catégorie A et 166 449 957 actions catégorie B étaient émises et en circulation.

La moyenne quotidienne des opérations sur les actions catégorie A et les actions catégorie B de la Société entre les 1er février 2021 et 31 juillet 2021 sur la Bourse de Toronto a été de 1 131 actions catégorie A et de 576 958 actions catégorie B. Par conséquent, la Société pourra racheter un maximum de 1 000 actions catégorie A et de 144 239 actions catégorie B au cours d'un même jour de Bourse aux termes de son programme de rachat.

La Société est d'avis que le rachat des actions en vertu de cette offre publique de rachat dans le cours normal des activités est dans le meilleur intérêt de la Société et de ses actionnaires.

La Société annonce également qu'elle conclura le ou vers le 6 août 2021 une entente visant un régime d'achat de titres automatique (le « régime ») avec un courtier désigné en vue de permettre le rachat d'actions aux termes du régime à des moments où il lui serait interdit de le faire en raison de restrictions réglementaires ou de périodes volontaires d'interdiction des opérations. Le régime a été préalablement autorisé par la Bourse de Toronto. Il entrera en vigueur le 15 août 2021 et se terminera en même temps que le programme de rachat dans le cours normal des activités.

Aux termes du régime, avant d'entrer dans une période volontaire d'interdiction d'opérations, la Société peut demander, sans y être tenue, au courtier désigné de faire des achats dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal des activités. Ces achats seront établis à la discrétion du courtier désigné selon des paramètres établis par la Société avant les périodes d'interdiction. En dehors de ces périodes, les rachats seront effectués à la discrétion de la direction de la Société.

Le 19 mai 2021, la Société a été autorisée par la Bourse de Toronto à modifier son précédent programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités afin d'augmenter le nombre maximal d'actions catégorie B lui permettant de racheter jusqu'à 7 500 000 actions catégorie B, représentant environ 4,3 % des actions catégorie B émises et en circulation le 31 juillet 2020. Les autres modalités du programme de rachat demeurent inchangées. Entre les 15 août 2020 et 30 juillet 2021, des 1 000 000 d'actions catégorie A et 7 500 000 actions catégorie B qu'elle était autorisée à racheter dans le cadre de ce programme de rachat dans le cours normal des activités, la Société n'a racheté aucune action catégorie A, et a racheté 7 169 450 actions catégorie B au prix moyen pondéré de 32,57763 $ par action au moyen de transactions sur le marché libre, par l'entremise de la Bourse de Toronto et de systèmes de négociation parallèles.

Au cours du premier semestre 2021, la Société a racheté et annulé 4 073 200 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 131,5 M$ (3 143 300 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 95,6 M$ à la même période de 2020). L'excédent de 107,5 M$ du prix de rachat sur la valeur comptable des actions catégorie B rachetées a été comptabilisé en réduction des bénéfices non répartis (77,0 M$ à la même période de 2020).

Dividendes

Le 4 août 2021, le conseil d'administration de Québecor a déclaré un dividende trimestriel de 0,275 $ par action sur les actions catégorie A et actions catégorie B. Ce dividende sera versé le 14 septembre 2021 aux actionnaires inscrits à la date de clôture des registres le 20 août 2021.Ce dividende est désigné à titre de dividende déterminé conformément au paragraphe 89(14) de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada et à son équivalent provincial.

Débentures convertibles

Conformément aux modalités de l'acte de fiducie régissant les débentures convertibles, le dividende trimestriel déclaré le 12 mai 2021 sur les actions catégorie B de Québecor a déclenché un ajustement du prix plancher et du prix plafond alors en vigueur. Ainsi, à compter du 27 mai 2021, les caractéristiques de conversion des débentures convertibles sont assujetties à un prix plancher ajusté d'environ 25,86 $ par action (soit un nombre maximum d'environ 5 801 117 actions catégorie B correspondant à un ratio de 150,0 M$ sur le prix plancher ajusté) et à un prix plafond ajusté d'environ 32,32 $ par action (soit un nombre minimum d'environ 4 640 894 actions catégorie B correspondant à un ratio de 150,0 M$ sur le prix plafond ajusté).

Information financière détaillée

Pour une analyse détaillée des résultats du deuxième trimestre 2021 de Québecor, le lecteur peut consulter le rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés résumés de Québecor disponibles sur son site à l'adresse <www.quebecor.com/fr/investisseurs/documents-financiers> ou par l'intermédiaire des services de dépôt SEDAR à <www.sedar.com>.

Téléconférence des investisseurs et diffusion sur Internet

Le 5 août 2021, à 11 h (HAE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Québecor pour le deuxième trimestre 2021, avec une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1 877-293-8052, code d'accès pour les participants 80041#. La téléconférence sera diffusée en direct sur le site Internet de Québecor à l'adresse <www.quebecor.com/fr/investisseurs/conferences-et-assemblee>. Il y a lieu de s'assurer de disposer d'un logiciel adéquat avant d'écouter la téléconférence. L'adresse Internet indiquée ci-dessus comprend des directives ainsi qu'un lien direct pour le téléchargement gratuit du logiciel choisi. Ceux qui seraient dans l'impossibilité d'assister à cette conférence téléphonique pourront avoir accès à une version enregistrée (en anglais seulement) en composant le 1 877-293-8133, code d'accès 80041# et code d'accès de l'enregistrement 0100746#. Cette version enregistrée sera disponible jusqu'au 4 novembre 2021.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importants connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de Québecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, d'expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d'exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Québecor et les mesures relatives à l'établissement des prix instaurés par des concurrents), les nouveaux concurrents et la capacité à fidéliser les clients actuels de Québecor et à en attirer de nouveaux, les risques liés à la fragmentation du marché de la publicité, les risques liés aux couvertures d'assurances, les risques associés à l'investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques liés à la cybersécurité et au maintien de la protection des renseignements personnels, les risques liés aux interruptions dues à des bris d'équipements, des pannes de réseaux, la menace de catastrophes naturelles, les épidémies, les pandémies ou d'autres crises de santé publique, y compris la pandémie de la COVID-19, et l'instabilité politique dans certains pays, les risques liés aux mesures d'urgence mises en oeuvre par divers gouvernements, les risques associés aux conventions collectives, le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l'endettement, les risques de fluctuation de taux d'intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Québecor et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par Québecor, disponibles à <www.sedar.com> et à <www.quebecor.com>, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Québecor pour l'exercice terminé le 31 décembre 2020.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Québecor au 5 août 2021 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Québecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent. 

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d'information et de la culture, Québecor est l'une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l'industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents.

Québecor (TSX : QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, emploie plus de 10 000 personnes au Canada. 

Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à coeur de s'impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s'investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l'éducation, l'environnement et l'entrepreneuriat. 

Visitez notre site Internet : www.quebecor.com

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/Quebecor

DÉFINITIONS

BAIIA ajusté

Dans son analyse des résultats d'exploitation, la Société définit le BAIIA ajusté, tel que concilié avec le bénéfice net conformément aux IFRS, comme le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments, la perte sur refinancement de la dette, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées. Le BAIIA ajusté, tel que décrit ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Ce n'est pas non plus une mesure destinée à remplacer des outils d'évaluation du rendement financier conformes aux IFRS ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société se sert du BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de ses investissements dans Québecor Média. La direction et le conseil d'administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d'exploitation qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d'amortissement des actifs corporels et incorporels et n'est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d'investissement de la Société et de ses secteurs d'activité. En outre, le BAIIA ajusté est utile, car il constitue un élément des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Toutefois, cette mesure est limitée puisqu'elle ne tient pas compte du coût périodique des actifs corporels et incorporels nécessaires pour générer les revenus des secteurs de la Société. D'autres mesures qui tiennent compte de ces coûts, telles que les flux de trésorerie d'exploitation et les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies, sont également utilisées par la Société. La définition du BAIIA ajusté de la Société peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Le tableau 2 présente le rapprochement du BAIIA ajusté avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

Tableau 2
Rapprochement du BAIIA ajusté présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés
(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés
les 30 juin


Six mois terminés
les 30 juin



2021


2020


2021


2020











BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif) :









  Télécommunications

481,5

$

463,6

$

932,4

$

899,1

$

  Média

16,7


7,6


18,0


11,7


  Sports et divertissement

3,1


2,8


5,2


(1,0)


  Siège social

0,1


1,7


(1,5)


2,6



501,4


475,7


954,1


912,4


Amortissement

(196,6)


(195,7)


(391,9)


(393,8)


Frais financiers

(87,0)


(81,6)


(170,1)


(169,0)


Gain sur évaluation et conversion des instruments

  financiers

7,0


4,2


1,2


27,5


Restructuration des activités d'exploitation et autres

  éléments

20,6


(10,3)


16,1


(14,2)


Perte sur refinancement de la dette

(80,9)


?


(80,9)


?


Impôts sur le bénéfice

(39,8)


(50,8)


(83,8)


(91,3)


Bénéfice lié aux activités abandonnées

?


32,5


?


33,8


Bénéfice net

124,7

$

174,0

$

244,7

$

305,4

$

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

La Société définit le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que concilié avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires conformément aux IFRS, comme le bénéfice net attribuable aux actionnaires avant le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments et la perte sur refinancement de la dette, déduction faite des impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements et du bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements et avant le bénéfice lié aux activités abandonnées attribuable aux actionnaires. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que décrit ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société utilise le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies pour analyser les tendances en matière de rendement de ses activités. Les éléments énumérés ci-dessus sont exclus du calcul de cette mesure puisqu'ils nuisent à la comparabilité des résultats financiers. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies est plus représentatif aux fins d'évaluation du bénéfice prévisible. La définition du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises. 

Le tableau 3 présente le rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

Tableau 3
Rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés
(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés
les 30 juin


Six mois terminés
les 30 juin



2021


2020


2021


2020











Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

158,3

$

144,9

$

288,2

$

256,4

$

Gain sur évaluation et conversion des instruments

  financiers

7,0


4,2


1,2


27,5


Restructuration des activités d'exploitation et autres

  éléments

20,6


(10,3)


16,1


(14,2)


Perte sur refinancement de la dette

(80,9)


?


(80,9)


?


Impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements1

18,5


3,1


20,2


2,5


Bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas









  le contrôle afférent aux ajustements

?


0,5


?


0,5


Activités abandonnées

?


32,5


?


33,8


Bénéfice net attribuable aux actionnaires

123,5

$

174,9

$

244,8

$

306,5

$

Y compris l'impact de la fluctuation de l'impôt sur le bénéfice, applicable sur les éléments ajustés, pour des raisons statutaires ou dans le cadre de transactions fiscales.

Flux de trésorerie d'exploitation et flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies

Flux de trésorerie d'exploitation

Les flux de trésorerie d'exploitation représentent le BAIIA ajusté, moins les acquisitions d'immobilisations et les acquisitions d'actifs incorporels (exclusion faite des acquisitions et des renouvellements de licences.  Les flux de trésorerie d'exploitation représentent les fonds disponibles pour les paiements d'intérêts et d'impôts, les déboursés relatifs aux programmes de restructuration, les acquisitions d'entreprises, les acquisitions et renouvellements de licences, le paiement de dividendes, le remboursement de la dette à long terme et d'obligations locatives, et le rachat d'actions. Les flux de trésorerie d'exploitation ne sont pas une mesure de la liquidité établie conformément aux IFRS. Il ne s'agit pas d'une mesure destinée à remplacer des outils d'évaluation du rendement financier conformes aux IFRS ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Les flux de trésorerie d'exploitation sont utilisés par la direction et le conseil d'administration de la Société pour évaluer les fonds générés sur une base consolidée par l'exploitation de l'ensemble des secteurs d'activités, en plus des flux de trésorerie d'exploitation générés par chacun d'entre eux. En outre, les flux de trésorerie d'exploitation sont utiles, car ils constituent un élément des régimes de rémunération incitatif annuel de la Société. La définition des flux de trésorerie d'exploitation de la Société peut différer de celle adoptée par d'autres entreprises.

Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies

Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies représentent les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies selon les IFRS, moins les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations et les acquisitions d'actifs incorporels (exclusion faite des déboursés liés aux acquisitions et aux renouvellements de licences), plus le produit de l'aliénation d'éléments d'actif. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies sont utilisés par la direction et le conseil d'administration de la Société pour évaluer les fonds générés par l'exploitation de la Société. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies représentent les fonds disponibles pour les acquisitions d'entreprises, les acquisitions et renouvellements de licences, le paiement de dividendes, le remboursement de la dette à long terme et d'obligations locatives, et le rachat d'actions. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies ne sont pas une mesure de la liquidité établie conformément aux IFRS. Il ne s'agit pas d'une mesure destinée à remplacer des outils d'évaluation du rendement financier conformes aux IFRS ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. La définition des flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies de la Société peut différer de celle adoptée par d'autres entreprises.

Les tableaux 4 et 5 présentent le rapprochement des flux de trésorerie d'exploitation et des flux de trésorerie libres générés par les activités d'exploitation poursuivies avec les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies divulgués aux états financiers consolidés résumés.

Tableau 4
Flux de trésorerie d'exploitation
(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés
les 30 juin


Six mois terminés
les 30 juin



2021


2020


2021


2020











BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif)









  Télécommunications

481,5

$

463,6

$

932,4

$

899,1

$

  Média

16,7


7,6


18,0


11,7


  Sports et divertissement

3,1


2,8


5,2


(1,0)


  Siège social

0,1


1,7


(1,5)


2,6



501,4


475,7


954,1


912,4


Moins









Acquisitions d'immobilisations1 :









  Télécommunications

(113,6)


(93,6)


(213,0)


(182,5)


  Média

(3,0)


(1,6)


(4,2)


(3,5)


  Sports et divertissement

?


?


(0,1)


(0,1)


  Siège social

(1,0)


(0,4)


(1,2)


(0,5)



(117,6)


(95,6)


(218,5)


(186,6)


Acquisitions d'actifs incorporels2 :









  Télécommunications

(37,8)


(47,2)


(76,4)


(91,3)


  Média

(6,6)


(6,0)


(11,1)


(11,8)


  Sports et divertissement

(0,6)


(0,7)


(1,5)


(1,5)


  Siège social

(0,7)


(0,1)


(0,9)


(0,1)



(45,7)


(54,0)


(89,9)


(104,7)


Flux de trésorerie d'exploitation









  Télécommunications

330,1


322,8


643,0


625,3


  Média

7,1


?


2,7


(3,6)


  Sports et divertissement

2,5


2,1


3,6


(2,6)


  Siège social

(1,6)


1,2


(3,6)


2,0



338,1

$

326,1

$

645,7

$

621,1

$

1  Rapprochement avec les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations selon les états financiers consolidés résumés

 

Trois mois terminés les 30 juin


 

Six mois terminés les 30 juin


2021


2020


2021


2020


    Acquisitions d'immobilisations

(117,6)

$

(95,6)

$

(218,5)

$

(186,6)

$

    Variation nette des éléments hors caisse courants liés
aux acquisitions d'immobilisations (excluant le crédit gouvernemental pour
grands projets d'investissement à recevoir)

12,1


(11,1)


1,2


(0,1)


    Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations

(105,5)

$

(106,7)

$

(217,3)

$

(186,7)

$

2  Rapprochement avec les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels selon les états financiers consolidés résumés

Trois mois terminés les 30 juin


 

Six mois terminés les 30 juin


2021


2020


2021


2020


       Acquisitions d'actifs incorporels

(45,7)

$

(54,0)

$

(89,9)

$

(104,7)

$

       Variation nette des éléments hors caisse courants liés aux acquisitions d'actifs incorporels (excluant le crédit gouvernemental pour grands projets d'investissement à recevoir)

(4,7)


6,0


(19,3)


(46,1)


      Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels

(50,4)

$

(48,0)

$

(109,2)

$

(150,8)

$

Tableau 5
Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation et flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies divulgués aux états financiers consolidés résumés
(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés

les 30 juin


Six mois terminés

les 30 juin




2021


2020


2021


2020













Flux de trésorerie d'exploitation provenant du tableau 4

338,1

$

326,1

$

645,7

$

621,1

$


Plus (moins)










  Portion monétaire des frais financiers

(84,8)


(79,5)


(165,7)


(164,9)



  Portion monétaire liée à la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments

1,1


(10,6)


(2,1)


(14,4)



  Impôts exigibles

(64,4)


(59,3)


(127,8)


(120,3)



  Autres

2,7


(1,4)


2,4


2,6



  Variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation

(123,3)


69,3


(166,5)


101,9



  Variation nette des éléments hors caisse courants liés aux acquisitions d'immobilisations
 
(exclusion faite du crédit gouvernemental pour grands projets d'investissement à recevoir)

12,1


(11,1)


1,2


(0,1)



  Variation nette des éléments hors caisse courants liés aux acquisitions d'actifs incorporels
 
(exclusion faite du crédit gouvernemental pour grands projets d'investissement à recevoir)

(4,7)


6,0


(19,3)


(46,1)



Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation

  poursuivies

76,8


239,5


167,9


379,8



Plus (moins)










  Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations

105,5


106,7


217,3


186,7



  Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels

50,4


48,0


109,2


150,8



  Produits de l'aliénation d'éléments d'actif

(3,0)


(0,7)


(3,1)


(2,2)



Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation

  poursuivies

229,7

$

393,5

$

491,3

$

715,1

$


Ratio d'endettement net consolidé

Le ratio d'endettement net consolidé représente la dette nette consolidée, exclusion faite des débentures convertibles, divisée par le BAIIA ajusté des 12 derniers mois. La dette nette consolidée, exclusion faite des débentures convertibles, représente le total de la dette à long terme, plus les emprunts bancaires, les obligations locatives, la portion à court terme des obligations locatives et les passifs liés aux instruments financiers dérivés, moins les actifs liés aux instruments financiers dérivés et les espèces et quasi-espèces. Le ratio d'endettement net consolidé sert à évaluer le levier financier de la Société et est utilisé par la direction et le conseil d'administration dans les décisions liées à la structure du capital de la Société, y compris la stratégie de financement, et dans la gestion du risque lié aux échéances des dettes. Le ratio d'endettement net consolidé exclut les débentures convertibles puisque ces débentures peuvent être rachetées au gré de la Société, sous certaines conditions, en émettant des actions catégorie B de Québecor. Le ratio d'endettement net consolidé n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS. Il ne vise pas à remplacer des outils d'évaluation conformes aux IFRS ou le bilan afin d'évaluer la situation financière. La définition du ratio d'endettement net consolidé de la Société peut différer de celle adoptée par d'autres entreprises.

Le tableau 6 présente le calcul du ratio d'endettement net consolidé ainsi que le rapprochement avec les éléments du bilan divulgués aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

Tableau 6
Ratio d'endettement net consolidé
(en millions de dollars canadiens)



30 juin
2021


31 déc.
2020









Total de la dette à long terme1 



7 714,5

$

5 786,4

$

Plus (moins)







  Obligations locatives



147,1


139,0


  Portion à court terme des obligations locatives



35,9


34,3


  Emprunts bancaires



5,6


1,7


  Actifs liés aux instruments financiers dérivés



(531,8)


(625,5)


  Passifs liés aux instruments financiers dérivés



42,5


28,4


  Espèces et quasi-espèces



(1 999,3)


(136,7)


Dette nette consolidée exclusion faite des débentures convertibles



5 414,5


5 227,6


Divisée par :







  BAIIA ajusté sur 12 mois



1 994,3

$

1 952,6

$

Ratio d'endettement net consolidé



2,71x


        2,68x


Exclut les variations de la juste valeur de la dette à long terme liées au risque de taux d'intérêt couvert et les frais de financement.

INDICATEUR CLÉ DE RENDEMENT

Unité génératrice de revenus

La Société se sert d'un indicateur clé de rendement utilisé dans l'industrie, soit l'UGR. Une UGR représente, le cas échéant, le nombre de clients aux services d'accès Internet, de télédistribution et de vidéo sur demande par abonnement Club illico, et le nombre de lignes aux services de téléphonie mobile et filaire. L'UGR n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul de l'UGR utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises ou publiées par des autorités publiques.

QUÉBECOR INC. 












ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS 













(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 



30 juin



30 juin





2021


2020



2021


2020














Revenus 



1 131,2

$

1 003,8

$


2 222,3

$

2 059,3

$













Coûts liés au personnel 


169,5


136,7



345,9


314,7


Achats de biens et services


460,3


391,4



922,3


832,2


Amortissement 


196,6


195,7



391,9


393,8


Frais financiers 


87,0


81,6



170,1


169,0


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers 


(7,0)


(4,2)



(1,2)


(27,5)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments


(20,6)


10,3



(16,1)


14,2


Perte sur refinancement de dettes 


80,9


-



80,9


-














Bénéfice avant impôts sur le bénéfice 


164,5


192,3



328,5


362,9














Impôts sur le bénéfice (recouvrement) : 











Exigibles 



64,4


59,3



127,8


120,3


Différés



(24,6)


(8,5)



(44,0)


(29,0)

















39,8


50,8



83,8


91,3














Bénéfice lié aux activités poursuivies


124,7


141,5



244,7


271,6














Bénéfice lié aux activités abandonnées


-


32,5



-


33,8














Bénéfice net


124,7

$

174,0

$


244,7

$

305,4

$













Bénéfice (perte) lié(e) aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires


123,5

$

142,4

$


244,8

$

272,7

$

Participations ne donnant pas le contrôle


1,2


(0,9)



(0,1)


(1,1)














Bénéfice net (perte nette) attribuable aux 











Actionnaires



123,5

$

174,9

$


244,8

$

306,5

$

Participations ne donnant pas le contrôle


1,2


(0,9)



(0,1)


(1,1)














Résultat par action attribuable aux actionnaires











De base :












  Tiré des activités poursuivies 


0,50

$

0,56

$


1,00

$

1,08

$

  Tiré des activités abandonnées


-


0,13



-


0,13


  Bénéfice net 



0,50


0,69



1,00


1,21


Dilué :












  Tiré des activités poursuivies 


0,47


0,54



0,98


0,96


  Tiré des activités abandonnées


-


0,12



-


0,13


  Bénéfice net 



0,47


0,66



0,98


1,09














Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (en millions) 


245,0


252,8



245,8


253,4


Nombre moyen pondéré d'actions diluées (en millions) 


249,9


258,6



250,7


259,2


QUÉBECOR INC. 












ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL













(en millions de dollars canadiens) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 


30 juin



30 juin





2021


2020



2021


2020


















Bénéfice lié aux activités poursuivies


124,7

$

141,5

$


244,7

$

271,6

$












Autres éléments du résultat global liés aux activités poursuivies :






















Éléments pouvant être reclassés aux résultats :











Couvertures de flux de trésorerie :











(Perte) gain sur évaluation des instruments financiers dérivés


(1,6)


(19,0)



(4,2)


43,9


Impôts différés


2,9


6,4



4,8


(8,6)


Éléments qui ne seront pas reclassés aux résultats :











Régimes à prestations définies :











(Perte) gain sur réévaluation


(2,5)


(62,0)



174,5


(62,0)


Impôts différés


0,5


16,0



(46,4)


16,0


Reclassement aux résultats :











Gain lié aux couvertures de flux de trésorerie


(1,0)


-



(1,0)


-


Impôts différés


0,6


-



0,6


-




(1,1)


(58,6)



128,3


(10,7)













Résultat global lié aux activités poursuivies


123,6


82,9



373,0


260,9













Bénéfice lié aux activités abandonnées


-


32,5



-


33,8













Résultat global


123,6

$

115,4

$


373,0

$

294,7

$












Résultat global lié aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires


120,8

$

87,3

$


364,7

$

265,5

$

Participations ne donnant pas le contrôle


2,8


(4,4)



8,3


(4,6)













Résultat global attribuable aux 











Actionnaires


120,8

$

119,8

$


364,7

$

299,3

$

Participations ne donnant pas le contrôle


2,8


(4,4)



8,3


(4,6)


QUÉBECOR INC. 











INFORMATION SECTORIELLE






















(en millions de dollars canadiens) 











(non auditée) 























Trois mois terminés le 30 juin 2021


























Siège    












Sports et     


social et    








Télécommu-




divertis-     


inter-    








nications 


Média     


sement     


sectoriels    


Total     
















Revenus



928,4

$

198,2

$

33,5

$

(28,9)

$

1 131,2

$















Coûts liés au personnel

101,7


55,9


7,1


4,8


169,5


Achats de biens et services

345,2


125,6


23,3


(33,8)


460,3


BAIIA ajusté1

481,5


16,7


3,1


0,1


501,4













Amortissement









196,6


Frais financiers









87,0


Gain sur évaluation et conversion











des instruments financiers 









(7,0)


Restructuration des activités d'exploitation











 et autres éléments









(20,6)


Perte sur refinancement de dettes









80,9


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









164,5

$















Flux de trésorerie utilisés pour :











Acquisitions d'immobilisations

101,3

$

3,3

$

-

$

0,9

$

105,5

$

Acquisitions d'actifs incorporels

42,1


7,1


0,6


0,6


50,4
























Trois mois terminés le 30 juin 2020


























Siège












Sports et


social et








Télécommu-




divertis-


inter-








nications


Média


sement


sectoriels


Total
















Revenus

869,1

$

132,7

$

25,9

$

(23,9)

$

1 003,8

$















Coûts liés au personnel

100,7


26,2


4,1


5,7


136,7


Achats de biens et services

304,8


98,9


19,0


(31,3)


391,4


BAIIA ajusté 1

463,6


7,6


2,8


1,7


475,7
















Amortissement









195,7


Frais financiers









81,6


Gain sur évaluation et conversion











des instruments financiers 









(4,2)


Restructuration des activités d'exploitation











 et autres éléments









10,3


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









192,3

$















Flux de trésorerie utilisés pour :











Acquisitions d'immobilisations

104,8

$

1,6

$

-

$

0,3

$

106,7

$

Acquisitions d'actifs incorporels

41,0


6,2


0,7


0,1


48,0


QUÉBECOR INC.











INFORMATION SECTORIELLE (suite)






















(en millions de dollars canadiens) 











(non auditée) 























Six mois terminés le 30 juin 2021




















Siège









Sports et


social et





Télécommu-




divertis-


inter-





nications


Média


sement


sectoriels


Total













Revenus

1 842,4

$

373,0

$

64,7

$

(57,8)

$

2 222,3

$












Coûts liés au personnel

206,2


111,0


14,6


14,1


345,9


Achats de biens et services

703,8


244,0


44,9


(70,4)


922,3


BAIIA ajusté1

932,4


18,0


5,2


(1,5)


954,1













Amortissement









391,9


Frais financiers









170,1


Gain sur évaluation et conversion











des instruments financiers 









(1,2)


Restructuration des activités d'exploitation











et autres éléments









(16,1)


Perte sur refinancement de dettes









80,9


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









328,5

$












Flux de trésorerie utilisés pour :











Acquisitions d'immobilisations

208,9

$

7,1

$

0,1

$

1,2

$

217,3

$

Acquisitions d'actifs incorporels

93,4


13,2


1,5


1,1


109,2





























































Six mois terminés le 30 juin 2020   


























Siège












Sports et


social et








Télécommu-




divertis-


inter-








nications 


Média


sement


sectoriels


Total
















Revenus

1 743,8

$

307,5

$

60,7

$

(52,7)

$

2 059,3

$















Coûts liés au personnel

203,6


85,9


14,1


11,1


314,7


Achats de biens et services

641,1


209,9


47,6


(66,4)


832,2


BAIIA ajusté 1

899,1


11,7


(1,0)


2,6


912,4
















Amortissement









393,8


Frais financiers









169,0


Gain sur évaluation et conversion











des instruments financiers









(27,5)


Restructuration des activités d'exploitation











et autres éléments









14,2


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









362,9

$















Flux de trésorerie utilisés pour :











Acquisitions d'immobilisations

178,4

$

7,8

$

0,1

$

0,4

$

186,7

$

Acquisitions d'actifs incorporels

136,1


13,1


1,5


0,1


150,8


1

Le chef de la direction utilise le BAIIA ajusté comme mesure du profit pour évaluer le rendement de chaque secteur. Le BAIIA ajusté est une mesure



non normalisée selon les IFRS et est définie comme étant le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, le gain sur évaluation et conversion


des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments, la perte sur refinancement de dettes, les impôts sur le


bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées.





























QUÉBECOR INC. 













ÉTATS CONSOLIDÉS DES CAPITAUX PROPRES

























(en millions de dollars canadiens) 














(non audités) 












































Capitaux propres attribuables aux actionnaires
















  Capitaux propres












Cumul des


    attribuables aux









    Bénéfices


autres


        participations


            Total




Capital-

Surplus


  non répartis


éléments du


     ne donnant pas


des capitaux




 actions

 d'apport


      (déficit)


résultat global


             le contrôle


 propres






























Solde au 31 décembre 2019


1 055,9

$

17,4

$

(31,7)

$

(64,1)

$

94,6

$

1 072,1

$

Bénéfice net (perte nette)


-


-


306,5


-


(1,1)


305,4


Autres éléments du résultat global


-


-


-


(7,2)


(3,5)


(10,7)


Dividendes


-


-


(101,2)


-


(0,2)


(101,4)


Rachat d'actions catégorie B 


(18,6)


-


(77,0)


-


-


(95,6)


Solde au 30 juin 2020


1 037,3


17,4


96,6


(71,3)


89,8


1 169,8


Bénéfice net


-


-


300,7


-


11,3


312,0


Autres éléments du résultat global


-


-


-


(62,6)


0,4


(62,2)


Dividendes


-


-


(99,9)


-


-


(99,9)


Rachat d'actions catégorie B 


(19,5)


-


(86,1)


-


-


(105,6)


Solde au 31 décembre 2020


1 017,8


17,4


211,3


(133,9)


101,5


1 214,1


Bénéfice net (perte nette)


-


-


244,8


-


(0,1)


244,7


Autres éléments du résultat global


-


-


-


119,9


8,4


128,3


Dividendes


-


-


(135,0)


-


(0,1)


(135,1)


Rachat d'actions catégorie B 


(24,0)


-


(107,5)


-


-


(131,5)


Solde au 30 juin 2021


993,8

$

17,4

$

213,6

$

(14,0)

$

109,7

$

1 320,5

$

QUÉBECOR INC. 












ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE 













(en millions de dollars canadiens) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 


30 juin



30 juin





2021


2020



2021


2020




























Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation











Bénéfice lié aux activités poursuivies


124,7

$

141,5

$


244,7

$

271,6

$

Ajustements pour : 











Amortissement des immobilisations 


145,8


152,7



292,0


305,8


Amortissement des actifs incorporels 


40,6


34,3



79,5


70,2


Amortissement des actifs liés au droit d'utilisation


10,2


8,7



20,4


17,8


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers 


(7,0)


(4,2)



(1,2)


(27,5)


Gain sur vente d'autres actifs


(19,5)


(0,3)



(19,0)


(0,2)


Dépréciation d'actifs


-


-



0,8


-


Perte sur refinancement de dettes 


80,9


-



80,9


-


Amortissement des frais de financement


2,2


2,1



4,4


4,1


Impôts différés


(24,6)


(8,5)



(44,0)


(29,0)


Autres 


(0,3)


(2.1)



(0,7)


0,4




353,0


324,2



657,8


613,2


Variation nette des éléments hors caisse liée aux activités d'exploitation


(123,3)


69,3



(166,5)


101,9


Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies


229,7


393,5



491,3


715,1


Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement











Acquisitions d'entreprises 


(6,7)


(10,8)



(21,8)


(10,8)


Acquisitions d'immobilisations 


(105,5)


(106,7)



(217,3)


(186,7)


Acquisitions d'actifs incorporels


(50,4)


(48,0)



(109,2)


(150,8)


Produit de l'aliénation d'éléments d'actif


3,0


0,7



3,1


2,2


Autres 


(7,2)


(2,3)



(8,0)


(2,9)


Flux de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement poursuivies


(166,8)


(167,1)



(353,2)


(349,0)


Flux de trésorerie liés aux activités de financement











Variation nette des emprunts bancaires 


2,3


4,0



3,9


(8,8)


Variation nette des facilités de crédit renouvelable


25,9


(82,3)



22,8


(135,2)


Émission de la dette à long terme, déduction faite des frais











    de financement 


1 342,8


-



1 986,8


-


Remboursement de la dette à long terme 


(0,2)


(0,3)



(0,6)


(0,6)


Remboursement d'obligations locatives


(10,8)


(10,9)



(21,0)


(20,5)


Règlement de contrats de couverture 


(0,8)


(0,8)



(0,8)


(0,8)


Rachat d'actions catégorie B


(47,1)


(61,5)



(131,5)


(95,6)


Dividendes 


(135,0)


(101,2)



(135,0)


(101,2)


Dividendes payés à des participations ne donnant pas le contrôle


-


-



(0,1)


(0,2)


Flux de trésorerie générés par (utilisés pour) les activités de financement











poursuivies


1 177,1


(253,0)



1 724,5


(362,9)













Flux de trésorerie générés par (utilisés pour) les activités poursuivies


1 240,0


(26,6)



1 862,6


3,2













Flux de trésorerie générés par les activités abandonnées


-


7,8



-


7,8













Espèces et quasi-espèces au début de la période


759,3


43,8



136,7


14,0


Espèces et quasi-espèces à la fin de la période


1 999,3

$

25,0

$


1 999,3

$

25,0

$












Les espèces et quasi-espèces se composent comme suit










   Espèces


1 998,5

$

20,3

$


1 998,5

$

20,3

$

   Quasi-espèces


0,8


4,7



0,8


4,7




1 999,3

$

25,0

$


1 999,3

$

25,0

$












Intérêts et impôts présentés dans les activités d'exploitation











Intérêts payés en espèces


117,5

$

118,3

$


156,1

$

157,2

$

Impôts payés en espèces (déduction faite des remboursements) 


54,3


(0,1)



167,1


22,9


QUÉBECOR INC. 






BILANS CONSOLIDÉS 








(en millions de dollars canadiens) 






(non audités)

30 juin



31 décembre



2021



2020








Actif












Actif à court terme






Espèces et quasi-espèces 

1 999,3

$


136,7

$

Espèces affectées

206,3



-


Débiteurs 

653.2



563,6


Actifs liés à des contrats 

175,9



174,9


Impôts sur le bénéfice 

10,2



4,9


Stocks 

283,8



250,7


Instruments financiers dérivés

193,4



-


Autres éléments d'actif à court terme

136,6



113,0



3 658,7



1 243,8








Actif à long terme






Immobilisations 

3 134,9



3 189,2


Actifs incorporels

1 482,5



1 466,7


Écart d'acquisition 

2 718,3



2 714,0


Actifs liés au droit d'utilisation

152,6



143.1


Instruments financiers dérivés

338,4



625,5


Impôts différés

46,7



45,5


Autres éléments d'actif 

459,1



433,8



8 332,5



8 617,8


Total de l'actif

11 991,2

$


9 861,6

$







Passif et capitaux propres












Passif à court terme






Emprunts bancaires 

5,6

$


1,7

$

Créditeurs, charges à payer et provisions

914,4



872,2


Revenus différés

307,6



307,5


Subventions différées

206,3



-


Impôts sur le bénéfice

35,7



70,0


Tranche à court terme de la dette à long terme 

1 543,2



28,5


Tranche à court terme des obligations locatives

35,9



34,3



3 048,7



1 314,2








Passif à long terme






Dette à long terme 

6 142,4



5 744,9


Instruments financiers dérivés 

42,5



28,4


Débentures convertibles

150,0



150,0


Obligations locatives

147,1



139,0


Impôts différés

847,1



848,2


Autres éléments de passif 

292,9



422,8



7 622,0



7 333,3


Capitaux propres






Capital-actions 

993,8



1 017,8


Surplus d'apport

17,4



17,4


Bénéfices non répartis

213,6



211,3


Cumul des autres éléments du résultat global

(14,0)



(133,9)


Capitaux propres attribuables aux actionnaires

1 210,8



1 112,6


Participations ne donnant pas le contrôle

109,7



101,5



1 320,5



1 214,1








Total du passif et des capitaux propres

11 991,2

$


9 861,6

$

SOURCE Québecor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:35
La China-Central and North America International Trade Digital Expo, présentée par le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT) et organisée conjointement par la Chambre de commerce international de la Chine (CCOIC) et...

à 21:21
GLG (Gerson Lehrman Group, Inc.), un réseau mondial d'information de premier plan, a annoncé aujourd'hui avoir déposé une déclaration d'enregistrement sur le formulaire S-1 auprès de la Securities and Exchange Commission (la « SEC ») concernant la...

à 20:46
Cette acquisition stratégique élargit l'offre de Carrier en matière de maisons saines et renforce son portefeuille de produits interconnectés de sécurité et d'incendie PALM BEACH GARDENS, Floride, 20 octobre 2021 /PRNewswire/ -- Carrier Global...

à 20:25
S'inspirant du légendaire ingénieur de voitures performantes du Texas Jim Hall et de ses véhicules extraordinairement novateurs, Czinger Vehicles a récemment effectué une visite au circuit des Amériques (COTA) dans un acte de rébellion américaine -...

à 18:51
À la suite du discours prononcé par le premier ministre François Legault cet après-midi, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) salue les ambitions énoncées notamment en matière d'éducation, d'économie verte, d'achat local et de virage numérique. Le...

à 18:14
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue plusieurs des annonces faites aujourd'hui par le premier ministre François Legault lors de son discours d'ouverture de la nouvelle session parlementaire, mais souhaite que ces...



Communiqué envoyé le 5 août 2021 à 06:00 et diffusé par :