Le Lézard
Sujets : Lois fédérales et d'états, Nouvelles africaines et américaines, Première Nation, CFG, DEI

Projet de loi sur le pardon présenté pour remédier aux inégalités du système de justice pénale et assurer la sécurité des collectivités


OTTAWA, ON, le 10 juin 2021 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'est engagé à remédier aux inégalités systémiques dans le système de justice pénale, particulièrement les Autochtones, les Canadiens noirs et d'autres groupes touchés de façon disproportionnée par le fait d'avoir un casier judiciaire.

Aujourd'hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l'honorable Bill Blair, a présenté au Parlement le projet de loi C-31 Loi modifiant la Loi sur le casier judiciaire et d'autres lois en conséquence, qui propose de réduire les obstacles aux pardons pour les personnes ayant un casier judiciaire qui ont purgé leur peine et qui vivent de façon respectueuse des lois. Le pardon aide à éliminer la stigmatisation d'un casier judiciaire afin que les personnes puissent avoir accès au logement, à l'emploi, aux possibilités de bénévolat et à l'éducation, atouts essentiels à une réinsertion sociale sûre et réussie en tant que membres productifs de la société. Cette mesure réduit le nombre de récidives et la victimisation, et la sécurité publique s'en trouve accrue.

Afin de garantir l'équité et l'efficacité du programme de pardons, il est proposé de modifier la Loi sur le casier judiciaire afin de réduire les délais de pardon à trois ans dans le cas des infractions punissables par procédure sommaire et à cinq ans dans le cas des infractions punissables par mise en accusation (actes criminels). Ainsi, la prise de décision serait simplifiée pour les infractions moins graves, de sorte que ces demandes pourraient être traitées plus rapidement et plus simplement. Conformément au but de protéger la sécurité publique, certaines infractions particulièrement graves ne seraient pas admissibles. Ce caractère d'inadmissibilité porterait sur les condamnations pour des infractions sexuelles contre un enfant; les infractions de terrorisme accompagnées d'une peine d'au moins 10 ans; les infractions pour lesquelles des peines à vie ou pour une durée indéterminée ont été imposées. Le projet de loi propose également que le paiement tardif d'une amende ou de toute autre pénalité pécuniaire incluse dans la peine ne redémarre pas la période d'attente.

En plus de ces modifications législatives, le gouvernement a l'intention de :

Afin d'éliminer les obstacles aux pardons, le gouvernement étudiera la possibilité de mettre en place un système automatisé de saisie de certains casiers judiciaires pour les infractions moins graves pour les personnes respectueuses de la loi, en consultation avec les provinces, les territoires et les municipalités, ainsi qu'avec d'autres intervenants clés en matière de justice pénale. Dans d'autres pays, dont l'Australie et le Royaume-Uni, des systèmes semblables ont mis de côté les casiers judiciaires pour les infractions moins graves après des périodes précises pour les personnes qui vivent sans criminalité, éliminant ainsi la nécessité de demander un pardon. Cet examen étudiera comment un tel système pourrait être mis en oeuvre au Canada.

La CLCC, un tribunal administratif indépendant chargé de la réinsertion sociale en temps opportun, graduelle et sécuritaire des délinquants et la réhabilitation soutenue des individus par le biais de pardons, reconnaît l'importance de la diversité dans l'exécution de son important mandat en matière de sécurité publique. Dans le cadre de l'engagement de la Commission à prendre des décisions sans préjugés et fondées sur des données probantes, les membres de la Commission tiennent compte des facteurs systémiques et contextuels à la source de l'arrivée d'un délinquant dans le cadre du système de justice pénale. La Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition exige également que les membres de la Commission présentent des antécédents suffisamment diversifiés pour leur permettre de représenter les valeurs et les opinions de la collectivité dans leur prise de décision. À ce titre, la CLCC est en fait un « conseil communautaire », qui représente la riche diversité des gens et des collectivités du Canada, avec des décideurs qui reflètent les Canadiens qu'ils servent.

Citation

« Pour ceux qui ont purgé leur peine et qui vivent une vie conforme à la loi, un pardon peut signifier la différence entre une réintégration réussie dans la communauté ou un retour au crime. Notre gouvernement prend des mesures pour améliorer l'accès au pardon et corriger les inégalités systémiques dans le système de justice pénale qui ont une incidence disproportionnée sur les peuples autochtones, les Canadiens noirs et d'autres groupes surreprésentés ou marginalisés. Ces réformes fondées sur des données probantes donneront la priorité à la sécurité publique en aidant à soutenir la réintégration des personnes avérées être des citoyens respectueux de la loi, tout en veillant à ce que les besoins des victimes soient pris en compte. »

- L'honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Notre gouvernement est déterminé à lutter contre le racisme et la discrimination systémiques dans toutes les sphères de la société. Nous savons que le système de justice pénale touche de façon disproportionnée les communautés racisées. Pour les personnes qui ont purgé leur peine et qui se sont montrées respectueuses des lois, cette mesure législative réduirait les obstacles à l'obtention d'un pardon, en leur donnant de meilleures chances de réussir et de contribuer de façon significative à la société. Alors que nous luttons ensemble contre toutes les formes de discrimination, nous devons éliminer les obstacles systémiques afin que notre système de justice pénale soit plus juste, plus efficace et plus sécuritaire pour tous les Canadiens. »

- L'honorable Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse

Faits en bref

Produits connexes

 

SOURCE Sécurité publique et Protection civile Canada



Communiqué envoyé le 10 juin 2021 à 12:38 et diffusé par :