Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Calendrier d'événements

Le Fonds de revenu Noranda annonce ses résultats du premier trimestre de 2021 et présente une mise à jour des modalités pour la période contractuelle 2020/2021


TORONTO, 29 avr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Fonds de revenu Noranda (TSX : NIF.UN) (le « Fonds ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier trimestre clos le 31 mars 2021. Le Fonds a également présenté une mise à jour des modalités d'achat du concentré de zinc et de vente de zinc pour la période du 1er mai 2021 au 30 avril 2022. À moins d'indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Faits saillants du premier trimestre de 2021 (comparativement à la même période en 2020)

« La baisse des frais de traitement et les prix élevés du cuivre et du zinc, ainsi que la solide exécution opérationnelle, ont abouti à des bénéfices conformes à la période correspondante de l'exercice précédent et à un BAIIA positif pour le Fonds au premier trimestre de 2021. Cela malgré des conditions de marché extrêmement difficiles pour les affineries de zinc à l'échelle mondiale, les frais de traitement au comptant indicatifs restant faibles tout au long du premier trimestre », a déclaré Liana Centomo, chef de la direction de Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds.

« Nous prévoyons que le resserrement du marché des concentrés continuera d'avoir une incidence négative sur les frais de traitement, tandis que les prix du zinc devraient être soutenus par la confiance des investisseurs, les dépenses en infrastructure et la dépréciation du dollar américain. Notre équipe travaille également avec diligence pour gérer les variations de la qualité et de la combinaison des sources d'approvisionnement en concentrés afin de maintenir les niveaux de production avec l'infrastructure existante, alors que nous progressons dans nos projets d'expansion stratégique visant à améliorer notre capacité de filtration des résidus et à augmenter notre capacité de production », ajoute Mme Centomo.

« Malgré la complexité et les défis supplémentaires causés par la pandémie, l'affinerie a continué de maintenir un environnement d'exploitation sécuritaire tout en poursuivant avec succès les projets d'expansion stratégique. C'est grâce au travail acharné et au dévouement de chacun, et je suis extrêmement fière de tout ce qui a été accompli au cours de mon mandat en tant que chef de la direction. J'ai pleinement confiance en l'équipe de direction en place pour continuer à soutenir le Fonds dans l'atteinte de ses objectifs d'affaires avec le soutien de notre conseil d'administration », a conclu Mme Centomo.

Résultats financiers du premier trimestre de 2021
Les produits des activités ordinaires se sont élevés à 195,6 M$, comparativement à 180,3 M$ pour la période correspondante de 2020. Cette augmentation de 8,5 % s'explique principalement par la hausse des prix du zinc, contrebalancée en partie par une baisse des ventes de zinc, la diminution des ventes de sous-produits et un repli du prix à marge garantie de l'acide à l'égard des ventes d'acide sulfurique. La baisse du volume d'acide est principalement attribuable à la réduction du soufre contenu dans les concentrés traités au cours du trimestre.

Les produits des activités ordinaires moins les coûts d'achat des matières premières et la perte (le profit) sur les instruments financiers dérivés (« produits nets ») ont totalisé 50,5 M$, comparativement à 56,5 M$ pour la même période en 2020. Cette baisse est attribuable à l'incidence nette de la détérioration des conditions du marché à l'égard du concentré, partiellement neutralisée par la hausse des prix du zinc.

Les produits nets ajustés2 se sont établis à 46,8 M$, comparativement à 55,1 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. La diminution des produits nets ajustés2 rend compte de la détérioration des conditions du marché à l'égard du concentré, qui a été légèrement compensée par la hausse des prix du zinc comparativement à 2020. Le trimestre clos le 31 mars 2021 a également subi les conséquences négatives de la baisse des prix et des volumes de l'acide sulfurique par rapport à la période correspondante de 2020.

Les coûts de production avant la variation des stocks pour les trimestres clos le 31 mars 2021 et 2020 ont atteint 33,0 M$.

Les coûts de production unitaires3 se sont chiffrés à 498 $ par tonne, par rapport à 490 $ par tonne au trimestre correspondant de 2020, ce qui s'explique principalement par le redressement du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Le Fonds affiche un bénéfice avant impôts sur le résultat de 11,0 M$, comparativement à un bénéfice avant impôts sur le résultat de 11,5 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le BAIIA ajusté1 s'est établi à 9,5 M$ contre 17,2 M$ au trimestre correspondant de 2020.

Situation de trésorerie et politique de distribution
Au 31 mars 2021, un montant de 168,0 millions $ avait été prélevé sur la facilité ABL (y compris des lettres de crédit de 22,6 millions $ [28,4 millions $ CA]), laissant une capacité d'emprunt disponible de 12,0 millions $. La dette du Fonds se chiffrait à 145,4 M$, en hausse par rapport à 141,8 M$ au 31 décembre 2020. Le passif garanti de premier rang lié au zinc du Fonds se chiffrait à 31,2 M$ au 31 mars 2021, comparativement à 31,1 M$ au 31 décembre 2020. La trésorerie du Fonds se chiffrait à 0,6 M$ au 31 mars 2021, en hausse comparativement à 0,2 M$ au 31 décembre 2020.

Compte tenu de la situation de trésorerie actuelle du Fonds et de ses besoins en capitaux, ainsi que de la conjoncture difficile qui persiste, le Fonds a une capacité limitée de verser des distributions régulières, qui sont assujetties à l'approbation de ses prêteurs aux termes de la facilité ABL. L'objectif du Fonds est de verser à nouveau des distributions en trésorerie mensuelles stables aux porteurs de parts lorsque les conditions le permettront. L'objectif du Fonds est d'assurer la stabilité des opérations, d'améliorer sa capacité à maintenir sa rentabilité sur des marchés plus volatils et sur l'achèvement de ses projets d'expansion stratégique en cours. Le conseil continue de surveiller et d'examiner attentivement et de façon périodique le rendement financier, les besoins en capitaux, l'environnement commercial et les perspectives du Fonds, ainsi que le niveau approprié des réserves et les flux de trésorerie futurs prévus, afin de déterminer sa capacité à verser des distributions régulières aux porteurs de parts dans le futur.

Mise à jour des modalités pour la période contractuelle 2020/2021
Pour la période du 1er mai 2021 au 30 avril 2022 (la « période contractuelle 2021/2022 »), le Fonds et Glencore Canada Corporation ont convenu d'un prix de prime fixe liée aux ventes de zinc, mais n'ont pas conclu de modalités sur les achats de concentrés de zinc. Ainsi, les parties ont convenu de prolonger les négociations pour une période de trois mois ou jusqu'au 31 juillet 2021, tout en adoptant l'alternative indiquée dans l'entente concernant l'achat de concentrés pour la même période. Selon les modalités de l'entente, l'alternative représente une charge de traitement fondée sur les variations du marché, entre autres conditions.

Conformément aux conventions en vigueur, Glencore Canada, agissant pour son propre compte, fournit tout le concentré requis par le Fonds et achète tout le zinc produit par le Fonds pour la période de cinq ans se terminant le 30 avril 2025. Les modalités de chaque période contractuelle (qui commence le 1er mai de l'année civile respective) sont établies annuellement en fonction des conditions existantes sur le marché et après consultation auprès des conseillers indépendants des fiduciaires indépendants. Les modalités détaillées ne sont pas divulguées puisqu'elles sont considérées comme étant de nature sensible sur le plan commercial et confidentielles conformément à l'entente en vigueur.

Perspectives du Fonds et conséquences de la COVID-19
À ce jour, et depuis que la pandémie de COVID-19 a été déclarée le 11 mars 2020, le Fonds a maintenu ses activités, tout en adhérant à des mesures de sécurité strictes dans l'affinerie conformément aux directives de santé publique afin de protéger la santé et la sécurité des employés et des entrepreneurs sur place. Des coûts supplémentaires ont été engagés, mais la chaîne d'approvisionnement, la production, la vente et la livraison de zinc et de sous-produits n'ont pas été touchées de manière significative. La cible de production et de ventes annuelles du Fonds pour 2021, annoncée précédemment, se situe entre 260 000 et 270 000 tonnes.

Le Fonds a mis en place des plans d'urgence pour réduire l'impact de la pandémie sur ses activités et pour s'adapter à divers scénarios, y compris, mais sans s'y limiter, l'obtention de ressources adéquates en termes de main-d'oeuvre, de fournitures, de logistique et de concentrés. Toutefois, le Fonds peut subir des pertes ou engager des frais découlant de ces événements hors de son contrôle malgré le maintien de mesures strictes à l'affinerie. Compte tenu de la nature évolutive et dynamique de la pandémie, il est difficile de prévoir dans quelle mesure son incidence pourrait être importante ou défavorable sur la performance financière et opérationnelle du Fonds ou sur le marché de ses positions.

Perspectives du marché
Selon Wood Mackenzie, les frais de traitement au comptant indicatifs sur le concentré importé de la Chine sont passés de 305 $ la tonne en décembre 2019 à 85 $ la tonne en décembre 2020. Le recul a ralenti au premier trimestre de 2021, Wood Mackenzie ayant déclaré des frais de traitement au comptant indicatifs sur le concentré importé de la Chine de 70 $ la tonne en janvier, de 75 $ la tonne en février et de 70 $ la tonne en mars.

L'approvisionnement en concentrés, et la consommation de zinc affiné ont diminué au cours de 2020, mais la production des affineries a été relativement peu touchée compte tenu des prévisions de croissance modestes publiées pour 2021. L'offre de concentrés sur le marché pourrait également être problématique en 2021, dans l'éventualité où les mines continuent de subir des interruptions découlant de la propagation de la COVID-19. De ce fait, l'étroitesse actuelle du marché des concentrés devrait continuer à avoir une incidence négative sur les frais de traitement en 2021. Les analystes prévoient une amélioration de la production de minerai au cours des deux prochaines années qui entraînera un retour à une situation où la production de minerai est supérieure à la consommation à l'affinerie. Il est également prévu que le marché du zinc affiné demeure en situation de surplus, mais la confiance des investisseurs, les dépenses en infrastructure et une dépréciation du dollar américain devraient soutenir les prix du zinc. CRU prévoit que le déficit du marché mondial des concentrés en 2021 se limitera à un déficit de 86 000 tonnes par rapport à un déficit de 152 000 tonnes en 2020 et que l'excédent du marché mondial des concentrés raffinés diminuera à 365 000 tonnes en 2021, après l'excédent de 528 000 tonnes enregistré l'an dernier.

Conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre de 2021

Date :Vendredi 30 avril 2021 à 8 h 30 (HE)
  
Téléphone :1-877-291-4570 (sans frais en Amérique du Nord) ou 647-788-4919
  
Webdiffusion :http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php ou
 http://snwebcastcenter.com/webcast/nifq12021

La version en différé sera disponible jusqu'à minuit le 7 mai 2021, au 1-800-585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 416-621-4642, et le code d'accès de la conférence est le 9698474.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s'agit pas d'une source d'information appropriée pour les lecteurs qui n'ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n'est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s'appuie que sur le présent résumé.

Énoncés prospectifs
Certaines des informations figurant dans le présent communiqué de presse, notamment des énoncés relatifs à la production et aux ventes du Fonds, à ses plans d'affaires futurs et à l'exploitation de l'affinerie, les obligations et passifs futurs du Fonds (y compris les dépenses d'investissement), la capacité du Fonds de poursuivre ses activités de façon rentable, la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentré de zinc et la concurrence à cet égard, la capacité de l'affinerie de traiter une source d'approvisionnement de qualité plus variée, les prévisions à l'égard des tendances de l'offre et de la demande de concentré de zinc, la capacité d'affinage, l'offre et la demande d'acide sulfurique, les frais de traitement du concentré de zinc, les prévisions au sujet des résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds, les distributions aux porteurs de parts, l'étendue, le calendrier et la réalisation des projets d'expansion, l'incidence des projets d'expansion sur les activités de l'affinerie, les résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds et l'incidence des modifications apportées à la CAT, à la convention d'exploitation et de gestion, à la convention de services de gestion, à la convention d'administration et aux conventions visant l'achat de concentré et la vente de zinc sont des énoncés prospectifs. Dans certains cas, mais pas nécessairement dans tous les cas, les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement par l'emploi de termes comme « planifie de », « vise », « s'attend à » ou « ne s'attend pas à », « est prévu », « il est possible que », « est en situation de », « estime », « a l'intention de », « suppose », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « estime que », « croit » ou des variantes de ces termes ou expressions selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « devraient », « pourraient », « pourront », « seront » ou « seront prises », « surviendront » ou « se matérialiseront ». Les énoncés contenant de l'information prospective ne concernent pas des faits passés; ils représentent les attentes, les estimations et les projections de la direction à l'égard d'événements futurs.

L'information prospective est nécessairement fondée sur un certain nombre d'opinions, d'hypothèses et d'estimations qui, bien que jugées raisonnables à la date de ce communiqué de presse, sont assujetties à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs connus et inconnus en conséquence desquels les résultats, le niveau d'activité, la performance ou les réalisations réelles pourraient différer de façon importante de ceux qui sont énoncés ou sous-entendus dans l'information prospective, y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs qui sont décrits plus en détail sous la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle du Fonds datée du 31 mars 2021 et portant sur l'exercice clos le 31 décembre 2020 ainsi que dans les autres documents réglementaires du Fonds disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces facteurs ne représentent pas une liste exhaustive de tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le Fonds; toutefois, ils devraient être examinés attentivement. Rien ne garantit que ces estimations et ces hypothèses s'avéreront exactes. Les énoncés renfermant de l'information prospective qui figurent dans ce communiqué de presse sont valables uniquement en date du présent communiqué de presse, et le Fonds décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant de l'information prospective, ou les facteurs ou les hypothèses qui les sous-tendent afin de tenir compte de faits nouveaux ou d'événements futurs ou pour toute autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

À propos du Fonds de revenu Noranda
Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « NIF.UN ». Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l'« affinerie ») situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L'affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L'affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation. Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l'adresse : www.fondsderevenunoranda.com.

Pour en savoir plus :Paul Einarson
Chef de la direction financière, Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 514-745-9380
info@fondsderevenunoranda.com

Rapprochement des mesures non conformes aux IFRS
1Le BAIIA ajusté est utilisé par le Fonds comme une indication des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Le BAIIA ajusté n'est pas une mesure reconnue selon les Normes internationales d'information financière et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul du BAIIA ajusté soit comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Le BAIIA ajusté est calculé en prenant le résultat avant les charges financières et impôts sur le résultat et en l'ajustant pour tenir compte de tous les éléments sans effet sur la trésorerie, comme l'amortissement, le profit ou la perte sur la vente d'actifs et les variations de la juste valeur des dérivés incorporés. De plus, un ajustement est apporté afin de refléter la variation nette des obligations de réhabilitation (charge [recouvrement] au titre de la remise en état, moins les frais de restauration des lieux), l'augmentation (la diminution) de la marge sur stocks et la variation nette des avantages du personnel (charges sans effet sur la trésorerie au titre des avantages du personnel, moins les cotisations de l'employeur).

BAIIA ajustéTrimestres clos les 31 mars
(en millions de dollars)2021 2020 
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat13,0 $13,7 $ 
Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles3,6 3,7 
Variation nette de l'obligation de réhabilitation à l'égard des bassins de résidus(3,9)2,1 
Passif garanti de premier rang lié au zinc ? variation de la juste valeur des dérivés incorporés0,5 - 
Profit sur les instruments financiers dérivés(0,3)- 
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés4,0 (1,1)
Diminution de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés(7,7)(0,3)
Perte sur la vente d'actifs- 0,1 
Variation nette des avantages du personnel0,3 (1,0)
 9,5 $17,2 $ 

2Les produits nets ajustés ne sont pas une mesure reconnue selon les Normes internationales d'information financière et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul des produits nets ajustés soit comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Les produits nets ajustés s'entendent des produits nets moins les coûts d'achat des matières premières, plus (moins) le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés (« produits nets »), exclusion faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et après la variation de la marge sur stocks. Le Fonds utilise les produits nets ajustés parce qu'il estime que cette mesure est la plus représentative des produits nets d'une période donnée et qu'ils permettent de comparer les produits nets générés dans différentes périodes.

Rapprochement des produits nets et des produits nets ajustés  
Trimestres clos les 31 mars  
(en M$)2021 2020 
Produits nets50,5 $56,5 $
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés4,0  (1,1)
Diminution de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés(7,7)(0,3)
Produits nets ajustés46,8 $55,1 $

3Les coûts de production unitaires ne sont pas une mesure reconnue en vertu des Normes internationales d'information financière et, par conséquent, la méthode de calcul des coûts de production unitaires du Fonds peut ne pas être comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Les coûts de production unitaires sont les coûts de production divisés par le total des tonnes de zinc produites. Le Fonds utilise les coûts de production unitaires parce qu'il estime qu'ils donnent la meilleure indication des coûts de production d'une période et qu'ils permettent de comparer les coûts de production de différentes périodes.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:20
Incyte et MorphoSys AG ont annoncé aujourd'hui l'administration de la première dose dans le cadre de l'étude pivot frontMIND de Phase 3 évaluant le tafasitamab et le lénalidomide associés au rituximab, au cyclophosphamide, à la doxorubicine, à la...

à 06:00
Québecor inc. (« Québecor » ou la « Société ») communique aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le premier trimestre 2021. Québecor consolide les résultats financiers de sa filiale Québecor Média inc. (« Québecor Média ») qu'elle...

à 05:57
Le bénéfice dilué par action (« BPA ») s'est établi à 2,47 $; le BPA dilué normalisé a augmenté de 2,70 $ par rapport au premier trimestre de 2020 Le bénéfice avant impôt normalisé du secteur Détail a augmenté de plus de 200 millions de dollars Les...

à 05:34
Aller prendre un café avec un ami ou un membre de la famille est le moment qui manque le plus de la journée, avec environ 13 milliards de moments manqués au cours des 12 derniers mois dans les villes européennes, selon la marque de café haut de gamme...

à 05:27
Trois entreprises chinoises de haute technologie ont récemment signé avec l'accélérateur d'entreprise mondial TOJOY pour étendre leurs activités en Europe. TOJOY Europe a récemment annoncé des partenariats avec Hongtian Langjie Environmental...

à 04:25
Velodyne Lidar, Inc. a annoncé aujourd'hui que son PDG Anand Gopalan parlerait des infrastructures intelligentes et de la convergence des véhicules connectés et autonomes, lors de l'événement en ligne Smart Infrastructure & Energy Week. M. Gopalan...



Communiqué envoyé le 29 avril 2021 à 20:00 et diffusé par :