Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Le virus Ebola, Le Covid-19
Sujet : Affaires étrangères

CGTN : Le rôle de la Chine dans la lutte mondiale contre la COVID-19


PÉKIN, 18 février 2021 /PRNewswire/ -- La pandémie mondiale de COVID-19 a mis en évidence la vision d'un monde meilleur de la Chine et la façon dont elle relève un défi qui concerne la planète entière.

La Chine est le premier grand pays à avoir efficacement maîtrisé le virus et la seule grande économie à avoir enregistré une croissance positive l'an dernier. Elle été à l'avant-garde de la lutte mondiale, persuadée que la COVID-19 ne connaît pas de frontières et ne peut être vaincue sans un effort collectif.

« Après un an de difficultés, nous pouvons plus que jamais comprendre l'importance d'une communauté humaine partageant un avenir commun », a déclaré le président chinois Xi Jinping dans son discours du Nouvel An, prononcé le 31 décembre 2020.

Même si Xi Jinping n'a pas pu se rendre à l'étranger en raison de la pandémie, le président chinois a participé à de nombreux événements diplomatiques en 2020. Il a notamment assisté à 87 réunions virtuelles et appels téléphoniques avec des dirigeants étrangers et des dirigeants d'organisations internationales et à 22 événements bilatéraux ou multilatéraux organisés dans le cloud, lors desquels il appelait à la solidarité et à la coopération pour résoudre la crise.

« L'arme la plus puissante »

La Chine, et en particulier sa province centrale du Hubei et sa capitale provinciale, Wuhan, a été durement touchée par l'éclosion de COVID-19 : près de 90 000 cas confirmés ont été signalés en Chine continentale et plus de 4 600 personnes ont perdu la vie. En outre, les résidents des régions les plus durement touchées ont subi des semaines, voire des mois de confinement. Les citoyens chinois ont toutefois fait preuve de collaboration, malgré les restrictions imposées aux déplacements, même pendant les vacances du Nouvel An chinois. Le produit intérieur brut (PIB) du pays a reculé de 6,8 % en glissement annuel au premier trimestre de 2020.

Priorisant la vie et la santé de ses citoyens, la Chine a largement réduit les voies de transmission du virus, malgré l'apparition de quelques cas isolés en hiver. La lutte efficace contre la pandémie a contribué à une reprise économique rapide, le PIB du pays ayant augmenté de 2,3 % en 2020 par rapport à l'année d'avant.

Parallèlement, la Chine s'acquitte de ses responsabilités en tant que pays d'importance et lutte aux côtés des autres pays du monde pour contrer la menace commune que représente la COVID-19 pour l'humanité.

« La solidarité et la coopération sont notre arme la plus puissante pour lutter contre le virus », a déclaré Xi Jinping dans un discours prononcé à l'ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la Santé en mai.

« C'est la leçon fondamentale que le monde a tirée de la lutte contre le VIH/sida, le virus Ebola, la grippe aviaire, la grippe A (H1N1) et d'autres grandes épidémies. La solidarité et la coopération sont un moyen sûr par lequel nous, les peuples du monde, pouvons vaincre ce nouveau coronavirus », a-t-il dit par liaison télévisuelle.

La Chine a organisé sa plus grande campagne humanitaire mondiale depuis 1949, fournissant une aide pour lutter contre le virus à plus de 150 pays et 10 organisations internationales et envoyant 36 équipes médicales dans 34 pays dans le besoin.

Dans ses discours à la 73e Assemblée mondiale de la Santé, au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, au 12e Sommet des BRICS, à la 27e Réunion des dirigeants économiques de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) et au 15e Sommet des dirigeants du G20, Xi Jinping a promis à maintes reprises de faire du vaccin chinois contre la COVID-19 un « bien public mondial », accessible et abordable pour les gens du monde entier.

Et la Chine tient sa promesse en fournissant des vaccins à des pays comme le Cambodge, le Chili, le Pérou, le Pakistan, la Serbie, la Hongrie, la Guinée équatoriale, le Laos, le Mexique, le Zimbabwe, la République dominicaine et la Thaïlande, dont la plupart sont des pays en développement.

« Nous sommes très honorés. Cette action en dit long sur notre relation avec le peuple chinois », a déclaré le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, la semaine dernière, en remerciant la Chine pour son don de 200 000 doses de vaccin.

Miser sur un avenir meilleur

En plus d'aider à la lutte contre la crise sanitaire provoquée par la pandémie, la Chine contribue à la reprise économique mondiale et à l'amélioration de la gouvernance mondiale à l'ère post-COVID-19.

Dès le mois de mars, alors que le coronavirus se propageait rapidement dans le monde, le président Xi Jinping a appelé les principales économies du monde à stimuler la reprise économique.

« Je souhaite appeler tous les membres du G20 à prendre des mesures collectives, comme réduire les tarifs, éliminer les obstacles et faciliter la libre circulation des échanges, a déclaré Xi Jinping lors du Sommet virtuel extraordinaire des dirigeants du G20 sur la COVID-19. Ensemble, nous pouvons envoyer un signal fort et rétablir la confiance pour la reprise économique mondiale. »

Prenant la parole lors du Sommet du G20 à Riyad en novembre, il a demandé aux principales économies de fournir des efforts communs pour promouvoir un développement plus inclusif et améliorer la gouvernance mondiale.

Selon le président chinois, le G20, qui joue un rôle clé dans la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, devrait défendre le multilatéralisme, l'ouverture, l'inclusion, la coopération mutuellement avantageuse et suivre le rythme de son époque.

« Nous devons continuer d'offrir notre soutien aux pays en développement et les aider à surmonter les difficultés causées par la pandémie », a-t-il déclaré aux autres dirigeants du G20.

Xi Jinping a également souligné qu'en vue d'alléger le fardeau de la dette des pays pauvres, la Chine a pleinement mis en oeuvre l'Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) du G20, dont le montant total dépasse 1,3 milliard de dollars.

Le G20 a lancé l'ISSD en avril pour répondre aux besoins immédiats de liquidité des pays à faible revenu, permettant de suspendre les paiements exigibles au titre du service de la dette dus entre le 1er mai et la fin de l'année 2020 par les pays les plus pauvres. Plus tard, la suspension de la dette a été prolongée de six mois jusqu'au 30 juin 2021.

La Chine s'est également fixé des objectifs plus ambitieux pour lutter contre le changement climatique et promouvoir le développement durable. Xi Jinping a annoncé en septembre que le pays s'efforcerait d'atteindre son pic d'émissions de CO2 avant 2030 et d'atteindre la neutralité carbone avant 2060.

« La COVID-19 nous rappelle que l'humanité doit lancer une révolution verte et agir plus rapidement pour créer des modes de vie et de développement écologiques », a-t-il déclaré dans un discours présenté lors du débat général de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Xi Jinping a dévoilé d'autres objectifs en décembre lors du Sommet sur l'ambition climatique pour marquer le cinquième anniversaire de l'Accord de Paris contre les changements climatiques.

« D'ici 2030, la Chine réduira ses émissions de dioxyde de carbone par unité de PIB de plus de 65 % par rapport au niveau de 2005, augmentera la part des combustibles non fossiles dans la consommation d'énergie primaire à environ 25 %, augmentera le volume des stocks forestiers de 6 milliards de mètres cubes par rapport au niveau de 2005 et portera sa capacité installée totale d'énergie éolienne et solaire à plus de 1,2 milliard de kilowatts », a-t-il affirmé.

Le monde constate les profonds changements provoqués par la COVID-19. La Chine, tout en agissant pour relever le défi sur son territoire, assume de plus grandes responsabilités pour faire du monde un endroit meilleur après la crise.

Consultez l'article original ici.

Vidéo - https://www.youtube.com/watch?v=BL9kiDlb13s


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 23:06
Apollo Hospitals, la plus grande chaîne de soins de santé intégrés en Inde, a annoncé en mars 2020, sa campagne du projet Kavach, une stratégie à plusieurs volets déployée pour freiner la pandémie de COVID-19 dans le pays. Kavach, qui se traduit par...

à 21:51
Un rapport du Science and Technology Daily : par rapport aux fêtes du printemps avant la pandémie COVID-19, la célébration de cette année est très différente. De nombreux Chinois ont choisi de ne pas retourner dans leur ville natale, car les gens...

à 20:30
Wipro Limited , une société mondiale de technologie de l'information, de conseils et de services de processus d'affaires, fête le 25e anniversaire de son partenariat d'affaires avec Cisco , le leader mondial de la technologie qui propulse l'Internet....

à 19:30
Veuillez noter que toutes les heures indiquées sont locales. Ottawa (Ontario) Rencontres privées. 11 h 30 Le premier ministre s'adressera aux Canadiens au sujet de la situation entourant la COVID-19. Un point de presse suivra. Le président du...

à 19:19
Les produits proportionnels ont augmenté de 12 % à 781,5 M$ en 2020 comparativement à 2019. Le BAIIA ajusté proportionnel a augmenté de 8 % à 560,3 M$ en 2020 comparativement à 2019. Les perspectives de croissance sont intéressantes, les liquidités...

à 17:02
Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, ainsi que la députée de Saint-François, Mme Geneviève Hébert, invitent les représentants des médias à une conférence de presse concernant l'entreprise Kruger. Date : Le...



Communiqué envoyé le 18 février 2021 à 12:45 et diffusé par :