Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Enfance, Nouvelles - Monde du travail, CPG

Consultation à propos des enjeux pédagogiques - Le ministère de l'Éducation doit ajuster le tir


MONTRÉAL, le 28 sept. 2020 /CNW Telbec/ - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) lancera le mercredi 30 septembre une large consultation auprès de ses membres, non seulement de la formation générale des jeunes, mais aussi de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes, afin de connaître les besoins pédagogiques des enseignantes et enseignants dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Constatant déjà les conséquences néfastes de la pandémie sur les pratiques enseignantes et la réussite des élèves, à peine un mois après la rentrée scolaire, la FAE souhaite aussi vérifier les effets réels des mesures additionnelles annoncées par le ministère de l'Éducation dans son plan de la rentrée.

La consultation, qui se déroulera jusqu'au 9 octobre 2020, porte sur quatre grands thèmes : la progression des apprentissages et la priorisation des savoirs essentiels, l'évaluation des apprentissages, les services aux élèves vulnérables et le matériel pédagogique.

«?Dans plusieurs milieux, les profs nous indiquent que les retards de certains élèves vulnérables se comptent en semaines, voire en mois. Nous savons déjà aussi qu'il sera très difficile dans certains milieux d'enseigner le programme complet cette année, en raison du rattrapage à faire, alors nous nous questionnons sur la pertinence de maintenir les évaluations des apprentissages comme nous les avons toujours connues. Serait-il pertinent, par exemple, de modifier le régime pédagogique afin de réduire le nombre d'étapes et de bulletins pour se concentrer sur l'enseignement des programmes? De plus, en raison des consignes sanitaires à respecter en temps de pandémie, les enseignantes et enseignants ont vu, par exemple, leur tâche de surveillance doubler, ce qui réduit les heures d'encadrement et de récupération qui s'avèrent plus que nécessaires dans le contexte actuel. D'autres, comme les enseignantes et en enseignants de français, doivent composer avec des défis de taille, comme transporter des dictionnaires d'une classe à l'autre et les désinfecter entre chaque usage, ce qui empiète grandement sur le temps d'enseignement de la matière. Nous demandons donc à nos membres de nous indiquer quels sont leurs besoins et leurs contraintes afin de proposer des solutions qui émanent de leurs différentes réalités. Il est primordial que le gouvernement ajuste le tir le plus rapidement possible?», a déclaré Nathalie Morel, vice-présidente à la vie professionnelle à la FAE.

Par ailleurs, lors de l'annonce par Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation, du Plan de la rentrée scolaire 2020, la FAE a souligné le caractère insuffisant des sommes dédiées au réseau des écoles publiques. Le gouvernement Legault consacrera à peine 20 $ par élève cette année, ce qui est loin de répondre aux besoins réels des élèves, jeunes et adultes.

«?Le premier ministre, François Legault, a mentionné à plusieurs reprises que la situation que nous vivons est exceptionnelle et qu'il était essentiel pour les élèves de retourner à l'école. Or, de nombreux enseignantes et les enseignants, qui étaient très heureux de les retrouver, sont déjà très inquiets et préoccupés des difficultés que connaissent certains de leurs élèves, notamment ceux qui sont le plus vulnérables. La situation exige donc des mesures additionnelles qui garantiront les meilleures conditions possibles pour les mener à bon port?», a souligné le président de la FAE, Sylvain Mallette

Profil de l'organisation
La FAE regroupe neuf syndicats qui représentent près de 49?000 enseignantes et enseignants du pre?scolaire, du primaire, du secondaire, de l'enseignement en milieu carce?ral, de la formation professionnelle, de l'e?ducation des adultes et le personnel scolaire des e?coles Peter Hall et du Centre acade?mique Fournier, ainsi que 1?800 membres de l'Association de personnes retraite?es de la FAE (APRFAE). Elle est pre?sente dans sept re?gions : Montre?al, Laval, Que?bec et Outaouais, dans lesquelles se trouvent les quatre plus grands pôles urbains du Que?bec, ainsi que dans les Laurentides, l'Estrie et la Montérégie.

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, convie les représentants des médias à une conférence de presse concernant la situation de la COVID-19...

à 06:00
Le cancer du sein est la deuxième cause principale de décès par cancer chez les Canadiennes. Même si de plus en plus de personnes survivent au cancer du sein, sa détection précoce au moyen d'une mammographie de...

à 06:00
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, procédera à une annonce concernant la conversion de places en services de garde éducatifs à...

à 05:30
Entrepreneurs en Action du Québec (AEQ) est un collectif spontané de PME et de travailleurs autonomes impactés lourdement par la gestion de la Covid-19 par le gouvernement de Francois Legault.  En seulement 10 jours notre regroupement représente...

à 05:00
Aux prises avec la crise la plus importante de son histoire, alors que l'industrie touristique est le secteur économique le plus durement frappé au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, les acteurs en tourisme continuent de se mobiliser et...

à 04:36
L'Agence coréenne pour l'avancement technologique des infrastructures (KAIA) a conclu avec succès le troisième symposium international annuel sur les villes intelligentes « Resilience in Smart Cities » qui s'est tenu les 14 et 15 octobre, en...



Communiqué envoyé le 28 septembre 2020 à 08:06 et diffusé par :