Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Sécurité publique, Plaidoyer (politique), CPG

Déconfinement des établissements de détention - Le ministère de la Sécurité publique refuse de mettre ses culottes


MONTRÉAL, le 3 août 2020 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) condamne fortement le plan de déconfinement des Établissements de détentions du Québec que le ministère de la Sécurité publique (MSP) met en branle à partir d'aujourd'hui.

« Le ministère serre la vis aux agentes et agents en nous forçant maintenant à porter la visière en tout temps, alors qu'il n'a même pas le courage d'imposer le port du masque aux personnes incarcérées, s'insurge Mathieu Lavoie, président du SAPSCQ-CSN. On impose le masque à la population entière dans tous les lieux publics fermés. Quel raisonnement tordu amène le MSP à conclure que les corridors et les salles communes d'un établissement de détention ne sont pas des lieux publics fermés ? On aimerait bien le savoir. »

Rappelons qu'avant le plan de déconfinement, les agentes et agents correctionnels devaient porter des masques, des gants et des chemises de protection dans les zones chaudes et tièdes. Le plan de déconfinement élaboré par le MSP leur impose maintenant la visière en tout temps alors qu'il laisse les personnes incarcérées décider si elles veulent porter le masque lors de leurs déplacements et lorsqu'elles se trouvent dans les aires communes.

« Encore une fois, les hauts dirigeants des services correctionnels et du MSP font preuve de négligence et démontrent un manque de reconnaissance flagrant pour le travail de leurs agentes et de leurs agents », poursuit M. Lavoie.

Du côté de la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN), on s'interroge sur la pertinence de précipiter le déconfinement dans un milieu où les risques sont aussi importants.

« Nous avons vu à Bordeaux ce qui se produit quand la maladie s'introduit dans un établissement de détention, rappelle Nathalie Arguin, présidente de la FEESP-CSN. Le gouvernement affirme souvent craindre une deuxième vague de COVID-19, alors on comprend mal pourquoi il est si urgent de réduire les mesures de protection dans les prisons. » 

À propos
Le SAPSCQ-CSN est un syndicat autonome affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) et à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) depuis 2006. Il représente plus de 2800 agentes et agents de la paix en services correctionnels, répartis dans 18 établissements de détention partout au Québec.

SOURCE Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:12
La mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones -- ayant pour objet de soutenir les peuples autochtones dans leurs efforts visant à se réapproprier, à revitaliser, à préserver et à renforcer les langues autochtones -- demeure en tête des...

à 13:00
Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce qu'afin d'optimiser le dépistage auprès des personnes chez qui le risque est plus élevé d'être infectées, l'accès au dépistage pourrait être refusé à une personne qui ne fait pas partie...

à 12:27
Les gouvernements du Canada et du Nunavut travaillent en étroite collaboration afin de veiller à ce que les familles aient accès à des services d'apprentissage et de garde de grande qualité, sûrs et abordables pour leurs jeunes enfants ainsi que pour...

à 12:11
Au lieu de présenter une mise à jour en personne aux médias, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd'hui la déclaration suivante : « Il y a eu 153 125 cas de COVID-19 au Canada, dont 9 268 décès. Des...

à 12:10
Le 27 septembre, Hisense a dominé le marché de la télévision chinoise sur le plan des parts de marché pour la 16e année consécutive et a annoncé son partenariat avec Gong Li en tant qu'ambassadrice mondiale de la marque, quelques jours après la...

à 12:00
La santé numérique - l'utilisation de technologies numériques pour améliorer la conception de...



Communiqué envoyé le 3 août 2020 à 10:00 et diffusé par :