Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le virus Ebola, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Essais cliniques / Découvertes médicales, Sécurité publique

Les séquenceurs d'Oxford Nanopore ont quitté le Royaume-Uni pour la Chine afin de prendre en charge le séquençage rapide du coronavirus avec des échantillons proches pour surveiller l'épidémie


OXFORD, Angleterre, 1er février 2020 /PRNewswire/ -- Après avoir apporté un soutien appuyé aux professionnels de la santé publique en Chine et avoir collaboré avec eux, Oxford Nanopore a expédié 200 séquenceurs MinION supplémentaires et fournitures connexes en Chine. Ceux-ci seront utilisés pour prendre en charge la surveillance en cours de l'actuelle épidémie de coronavirus et s'ajouteront au grand nombre de dispositifs déjà installés dans le pays.

 

700Kg of Oxford Nanopore sequencers and consumables are on their way for use by Chinese scientists in understanding the current coronavirus outbreak.

 

Oxford Nanopore s'emploie déjà à apporter son soutien à plus de 100 laboratoires de santé publique en Chine, ainsi qu'à bon nombre de laboratoires de microbiologie chinois et de scientifiques de la santé publique mondiale, alors qu'une communauté croissante de scientifiques participe au processus de surveillance.

« Nous avons le privilège de travailler avec une communauté mondiale de scientifiques pour les aider à mieux comprendre cette épidémie », a déclaré le Dr Gordon Sanghera, PDG d'Oxford Nanopore. « Nous espérons que la vision de Nanopore, qui consiste à permettre à toute personne d'accéder à des informations biologiques, où qu'elle soit, pourra avoir un impact positif et nous sommes extrêmement reconnaissants du soutien de la communauté alors que nous nous efforçons de juguler au mieux et rapidement cette épidémie ».

Le séquenceur MinION a été conçu pour être largement accessible. Il pèse moins de 100 g et fonctionne avec un ordinateur portable ou un accessoire spécial, le MinIT, pour effectuer l'analyse des données. Il transfère les données de la séquence en temps réel, ce qui permet un séquençage rapide. Il est bien adapté au séquençage rapide dans des lieux décentralisés. Précédemment, le dispositif a réalisé le séquençage dans des environnements ruraux ou éloignés, par exemple pour comprendre l'Ebola, le Zika ou la tuberculose.

« Nous avons pu produire des résultats moins de 24 heures après avoir reçu un échantillon positif à l'Ebola, le processus de séquençage ne prenant qu'entre 15 et 60 minutes. Nous montrons qu'une surveillance du génome en temps réel est possible dans des contextes où les ressources sont limitées et qu'elle peut être mise en place rapidement pour surveiller les épidémies » - Josh Quick, université de Birmingham, Nature, 2016 https://www.nature.com/articles/nature16996

Le séquençage rapide du coronavirus a été un outil essentiel pour comprendre l'épidémie. Les informations sur la séquence sont généralement associées à des données de localisation et de temps pour donner un aperçu de la manière dont le virus se propage et dont il se transforme.

La technologie de séquençage d'Oxford Nanopore a été utilisée dans bon nombre des premiers génomes de coronavirus provenant de Chine, y compris le premier génome publié dans le New England Journal of Medicine (NEJM) et le « groupe » de génomes indiquant une transmission interhumaine qui ont été publiés dans The Lancet et les premiers génomes publiés aux États-Unis.

Les chercheurs de la communauté scientifique ont développé des protocoles pour le séquençage par les nanopores du nCoV ; Oxford Nanopore travaille avec la communauté scientifique à l'optimisation de ces protocoles.

Si vous souhaitez suivre les mises à jour sur l'utilisation des nanopores dans cette épidémie, veuillez consulter cet article, et si vous souhaitez entrer en contact pour obtenir une aide spécifique sur le nCoV, veuillez utiliser ce formulaire.

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1084698/Oxford_Nanopore_Technologies_1.jpg
Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1084699/Oxford_Nanopore_Technologies_2.jpg
Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1084701/Oxford_Nanopore_Technologies_3.jpg
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1084702/Oxford_Nanopore_Technologies_Logo.jpg

 

MinION is the only portable, real-time device for DNA and RNA sequencing.

 

Each MinION sequencer is approximately the size of a stapler, and can provide rapid sequence information about the coronavirus.

 

Oxford Nanopore Technologies Logo

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:43
Sotera Health, le chef de file mondial de la protection de la santé dans le monde entièrement intégré, a annoncé aujourd'hui l'acquisition de la société canadienne Iotron Industries. Cette acquisition permet à l'entreprise d'élargir sa présence dans...

à 18:00
Au retour des vacances de la construction, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, invite les travailleurs qui ont voyagé à travers le Québec à faire preuve d'une vigilance accrue de potentiels symptômes et à se faire tester...

à 13:59
- Un rétablissement rapide des patients sous ventilateur et ECMO (oxygénation par membrane extracorporelle) a été observé chez des patients présentant des comorbidités médicales sévères après trois jours de traitement par RLF-100 dans le cadre d'une...

à 13:36
Daiichi Sankyo France / (ci-après, Daiichi Sankyo) et SIT Laboratorio Farmaceutico (DESMA HC Group) sont heureux d'annoncer l'acquisition de LOPRESSOR®, ICAZ® et MIOREL® par SIT Laboratorio Farmaceutico de Daiichi Sankyo France, à compter du 30 juin...

à 12:00
Au lieu de présenter une mise à jour en personne aux médias, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd'hui la déclaration suivante : On a signalé 116 884 cas de COVID-19 au Canada, dont 8 945 décès....

à 11:50
Panasonic Corporation a annoncé aujourd'hui avoir vérifié, en collaboration avec le professeur associé Mayo Yasugi, du département des sciences vétérinaires de l'École supérieure des sciences de la vie et de l'environnement de l'Université d'Osaka,...



Communiqué envoyé le 1 février 2020 à 12:36 et diffusé par :