Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Enfance, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

Recommandations préliminaires de la commission sur les DPJ - La FSSS-CSN soutient la volonté de la commission d'agir rapidement


MONTRÉAL, le 19 déc. 2019 /CNW Telbec/ - La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) accueille favorablement les recommandations préliminaires de la Commission sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse. Elle espère que le ministre Carmant mettra en application ces recommandations et que les travaux des prochains mois permettront d'aller encore plus loin.

Appliquer les recommandations préliminaires : le premier test gouvernemental

Dans ses recommandations préliminaires, la Commission vise à renforcer des programmes existants en misant davantage sur la prévention et les services de première ligne. «?C'est une sage décision de la commission, selon Jeff Begley, président de la FSSS-CSN. Comme la présidente de la commission l'a noté lors de sa conférence de presse, le Québec a déjà été un exemple à suivre en matière de prévention. Malheureusement, les coupes des dernières années et la création des CISSS et des CIUSSS a mis à mal notre expertise en prévention et a atteint les services offerts aux jeunes vulnérables?».

Pour la FSSS-CSN, la vision globale adoptée par la commission est la voie à suivre si Québec veut agir le plus tôt possible dans la vie des enfants. C'est le cas de la déclaration de grossesse obligatoire, où nous devrons par contre avoir en place les ressources nécessaires pour faire un suivi rapide, une fois la déclaration acheminée au CLSC. Il en va de même pour les recommandations qui visent à utiliser les services de garde éducatifs comme les CPE ainsi que ceux des organismes communautaires. Miser sur la prévention dès la naissance et pendant les premières années si importantes au développement de l'enfance est un passage obligé. Une meilleure utilisation de programme des services intégrés en périnatalité et petite enfance pour les familles vulnérables est un complément essentiel à ces recommandations. Finalement, la recommandation de mieux soutenir le passage à la vie adulte dès l'âge de 16 ans est une voie à suivre.

«?Nous incitons fortement les ministres Carmant et McCann de tout faire pour mettre en application ces recommandations. Leur réaction sera le premier test du gouvernement. S'il veut vraiment agir sur la question des jeunes vulnérables, il doit permettre aux intervenant-es de venir parler à la commission et appliquer ces premières recommandations. Nous suivrons de près la suite des travaux cet hiver et nous avons l'intention de participer activement?», poursuit Jeff Begley.

Aller plus loin pour régler le problème de fond

Selon la FSSS-CSN, il faudra être en mesure d'aller encore plus loin pour régler les problèmes des DPJ. La FSSS-CSN a récemment sondé le personnel du réseau sur l'offre de services sociaux et c'est 82% des répondant-es qui indiquent que les services sociaux ont écopés de la réforme Barrette.

Outre les recommandations visant à améliorer les services existants, la FSSS attire l'attention sur deux solutions incontournables pour améliorer la situation :

  1. Mettre fin au manque à gagner cumulatif des centres jeunesse depuis 2013-2014 de plus de 300 millions de dollars?;
  2. Revoir l'organisation du réseau pour miser sur une gestion décentralisée dédiée à la mission jeunesse et une meilleure complémentarité des services.

«?Je comprends que la commission ne se soit pas concentrée sur l'organisation du réseau dans ses recommandations préliminaires. Mais la création des CISSS et CIUSSS est pointée du doigt par tout le monde à raison et il faudra faire quelque chose plus tôt que tard. Noyer la mission jeunesse dans des méga-établissements n'a rien entraîné de bon pour les jeunes vulnérables. Il ne sert à rien de poursuivre l'expérience plus longtemps?», de conclure Jeff Begley.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 110?000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d'une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:53
La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, profite du 41e Salon du livre de l'Outaouais (SLO) pour annoncer une bonification de l'aide financière accordée à ce rendez-vous littéraire. Le SLO bénéficie donc d'une augmentation...

à 13:45
Le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour, et la députée d'Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, annoncent aujourd'hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu'une maison...

à 13:30
Le vendredi 28 février, les responsables de services de garde (RSG) en milieu familial affiliés à la CSN tiendront une demi-journée de grève à l'échelle nationale. La période de grève sera de 7 h à 12 h. L'ouverture des services de garde reprendra à...

à 13:06
Aujourd'hui, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a déposé à la Chambre des communes le Budget principal des dépenses de 2020-2021 au nom de 122 ministères et organismes. Le Budget principal des dépenses poursuit le plan du...

à 13:04
Abris Tempo a été acquise par un groupe d'investisseurs québécois grâce à la participation de Fonds régionaux de solidarité FTQ Laval et du soutien financier de Desjardins Entreprises. Leader dans la conception et la fabrication d'abris d'auto depuis...

à 13:00
La cybersécurité est essentielle à la protection des citoyens, de l'information, de l'économie et de l'infrastructure du Canada. Or, jamais les besoins n'ont été aussi grands à ce chapitre, car les menaces évoluent et ont le potentiel de bouleverser...



Communiqué envoyé le 19 décembre 2019 à 11:45 et diffusé par :