Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique)

Ensemble Montréal veut donner la possibilité à des citoyens d'adopter un arbre ou un banc public


MONTRÉAL, le 11 sept. 2019 /CNW Telbec/ - S'inspirant du succès de programmes similaires établis depuis plusieurs années, le porte-parole de l'Opposition officielle pour l'Environnement, M. Francesco Miele, de même que la porte-parole en matière d'art et culture, Mme Chantal Rossi, déposeront lors du conseil municipal une motion demandant à la Ville de Montréal de permettre aux citoyens de parrainer les bancs publics et les arbres sur son territoire.

« New York, Paris, Toronto, Vancouver, Ottawa et Londres sont toutes des villes qui ont élaboré des programmes du même type avec succès. Montréal ne devrait pas être en reste. Que ce soit pour rendre hommage à quelqu'un, commémorer un événement marquant, encourager un organisme ou une cause, nous croyons que tous les Montréalais seront emballés par notre proposition », a expliqué M. Miele.

En offrant la possibilité de payer pour adopter un arbre ou un banc public, l'objectif est de mettre en place un système qui garantit l'entretien des bancs et la plantation d'arbres par l'augmentation des fonds liés à ces dépenses.

« Le tout permettra aux citoyens de laisser une empreinte dans la métropole pour laquelle ils éprouvent tant de fierté. Voilà une excellente initiative pour accroître l'intérêt des Montréalais pour leurs parcs, tout en finançant leur entretien », d'ajouter Mme Rossi.

Les tarifs de parrainage seront calculés de manière à venir combler le prix d'un banc ou d'un arbre, de la plaque avec l'inscription, de même que leur entretien.

Par exemple, à Ottawa, le prix d'un arbre commémoratif est de 400 $ incluant plantation et arrosage pour trois ans. À Toronto, parrainer un arbre  coûte 738 $, incluant la plaque. En ce qui concerne les bancs, à New York, le citoyen dépensera 10 000 US $. Et à Vancouver, on parle de 5 500 $ par banc.                                                                          

« Évidemment, le message choisi ne pourra pas être de nature publicitaire et devrait répondre aux critères de la Charte montréalaise des droits et responsabilités en plus d'être composé afin de correspondre aux valeurs de notre ville », a conclu M. Miele.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:14
Plus tôt cette année, Air Canada a annoncé un partenariat avec 4ocean (en anglais), un organisme à vocation environnementale qui se consacre à retirer des océans et des côtes les déchets plastiques et autres, tout en encourageant les gens à...

à 12:13
Le vendredi 20 septembre, la Société de transport de Laval (STL) invite tous les Lavallois à délaisser leur voiture et à utiliser le transport collectif au coût unitaire de 1 $. Cette initiative, qui en est à sa...

à 12:00
Le gouvernement du Québec s'associe à l'Université Laval pour l'organisation de la première édition du Sommet international jeunesse universitaire pour l'action climatique. De plus, le gouvernement contribuera à la tenue de cet événement en y...

à 11:37
La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) demande à Hydro-Québec de revoir le tracé retenu pour la construction d'une ligne à 120 kV du réseau régional de transport d'électricité dans les secteurs de Blainville et de Terrebonne, qui menace des...

à 11:10
The LYCRA Company a annoncé aujourd'hui l'amplification de sa plateforme de développement durable Agenda Planète (Planet Agenda) avec le lancement de la fibre EcoMade LYCRA®, la première fibre élasthanne de la marque élaborée à partir de contenu...

à 11:00
Upfield, un producteur de premier plan de produits à base de plantes, a annoncé aujourd'hui son partenariat avec Starling pour s'assurer que leur soutien continu en faveur de la vision d'Upfield concernant un « meilleur avenir basé sur les plantes »...



Communiqué envoyé le 11 septembre 2019 à 14:27 et diffusé par :